• "New Police Story" de Benny Chan("Heroic Duo","Divergence"...):

    Synopsis:   Tombé au find du trou après avoir perdu tous ses hommes lors d'une arrestation qui a mal tourné, un inspecteur de police de Hong Kong tente de retrouver les jeunes voyous responsables du carnage...

    Critique:   Loin de ses pitreries américaines peu concluantes, Jackie Chan nous reviens avec cette véritable bombe Hong Kongaise ou son image "tout public" est mise à mal.Réalisé de main de maître par Benny Chan, ce concentré d'action bien rythmé et monté nous propose de très nombreuses séquences musclées ébouriffantes(le labyrinth, le centre commercial) ou les cascades impressionnantes(jackie les a toutes assurés) sont cadrés avec un sens inné de l'espace.Mais en dehors de son côté divertissement de luxe, c'est la performance de Jackie Chan qui étonne dans ce film, en effet le scénario ne l'entraine pas comme à son habitude dans des péripéthies comiques(cela pour notre plus grand plaisir), au contraire, son rôle est celui d'un policier touché psychologiquement à la suite d'un assaut qui a couté la vie à ses coéquipiers, l'occasion pour lui de nous montrer un véritable talent d'acteur qui le rend très touchant.Au final "New police Story" est un très grand polar d'actions en provenance de Hong Kong(les spécialistes du genre tout de même) qui loin des pitreries habituelles de son acteur principal, nous entraine dans un univers sombre et violent où Jackie nous surprend de part son jeu d'acteur.Très vivement conseillé.

    (5G)(4C-Tommy Wai-)(5T)

    HK/Couleurs/2004/118'/Metropolitan-Seven 7/DVD-9/VF et VO D.D 5.1 EX/Disponible depuis le 15 mars 2006.

    Site officiel


  • "MirrorMask" de Dave Mckean:

    Synopsis:   Après une altercation particulièrement injuste avec sa mère,une jeune artiste de cirque se réfugie dans un monde imaginaire où elle doit affronter ses responsabilités...

    Critique:   Très manifestement inspiré par l'univers de Lawis Carroll("Alice aux pays des merveilles")et proche de part son histoire de la féerie du "Magicien d'oz",cette aventure étrange tournée quasi-entièrement devant un fond bleu(qui a dit "Sky Captain"?)nous propose un esthétique assez ébouriffant proche du "cubisme" aux SFX exceptionnels où les décors tout comme son bestiaire débordent d'imagination,malheureusement cet univers est beaucoup moins abordable que "Dark Crystal" et "Labyrinth"(du créateur des SFX ici d'ailleurs),car l'on ne se sent jamais impliqué dans ce que l'on voit à l'écran,en effet la priorité est donné à l'aspect graphique avant de chercher à nous toucher,le ton est ainsi très sérieux et les émotions semblent mécaniques,pourtant la jeune et très belle Stephanie Leonidas ne démérite absolument pas,bien au contraire,elle sait être touchante,mais l'univers trop codifié ne suis pas.Au final "MirrorMask" est une oeuvre au visuel totalement inédit et osée proche d'un musée d'art moderne animé qui peut être considéré comme une relecture moderne d'"Alice aux pays des merveilles",malheureusement de part son côté trop froid,l'on reste seulement spectateur(d'un bien beau spectacle il est vrai)sans rien ressentir de profondément durable,c'est bien dommage.

    (3G)(3C-Iain Ballamy qui nous a concocté une BO à l'image du film, c'est à dire un mélange osé de Jazz et d'ambiances typiques du cirque, étrange mais pas désagréable-)(5T)

    USA-Grande-Bretagne/Couleurs/2005/101'/Sony Pictures/DVD-9/VO,portugaise et thaïlandaise D.D 5.1;VF D.D 2.0/Import DVD Zone 1 disponible depuis début mars.


  • "Get Rich or Die Tryin'"("Réussir ou Mourir")de Jim Sheridan:

    Synopsis:   Le destin d'un enfant de la rue,de l'assassinat de sa mère à la gloire musicale en passant par le trafic de drogue...

    Critique:   Ce luxueux polar solidement maîtrisé est un portrait humaniste et très crédible d'un admirable battant où l'irlandais Jim Sheridan évite les clichés de réalisation moderne pour favoriser une lecture beaucoup plus académique mais qui sied à merveille à une biopic,il rend de la sorte un exposé sociologique sur le destin d'un jeune garçon que son environnement structurant à modifié à tout jamais,et ce n'est pas les quelques scènes violentes comme cette bagarre sous la douche ou ce travail dentaire à la tenaille qui me contrediront,malheureusement au milieu de pointures,"50 Cent" sans démériter n'est pas aussi bon acteur qu'il est chanteur.Au final "Get Rich or Die Tryin'"est très éfficace dans son genre(scènes de violences douloureuses)et est surtout une très bonne surprise de part son refus au voyeurisme spectaculaire pour favoriser un exposé sociologique.

    (4G)(4C-Gavin Friday,Quincy Jones et Maurice Seezer qui nous propose de bien beaux morceaux de rap américain-)(5T)

    USA/Couleurs/2005/116'/Paramount/DVD-9/VO et VF D.D 5.1/Disponible en Import DVD Zone 1 depuis le 28 mars 2006.

    Site officiel


  • "A Sound of Thunder" de Peter Hyams("Outland","La fin des temps"...):

    Synopsis:   A une époque où le voyage dans le temps est devenu un loisir,de nombreuses personnes participent à des safaris,organisés par la société Time Safari Inc.,pour chasser des espèces animales préhistoriques,censées disparaitre à l'avenir.Malheureusement un touriste va écraser un papillon(mais il ne s'agit pas de n'importe quel papillon. Le premier de son espèce, le premier insecte qui pond et développe la reproduction florale et fruitière. Un univers végétal lui-même destiné à nourrir des animaux et accroître une intelligence dont dépendra l'être humain 65 millions d'années plus ta) ,erreur qui va provoquer des bouleversements irréversibles dans l'histoire de l'humanité...

    Critique:   Tiré de la fabuleuse nouvelle de Ray Bradbury(auteur qui s'intéresse aux actions, réactions, et répercutions de masse)ce film très attendu possède pour lui un excellent scénario(malgres quelques facilités)très solide qui tient en haleine jusqu'à la dernière minute de bobine.Sa narration est en effet captivante car le film se propose de nous montrer petit à petit(le prétexte des modifications physiques par vagues permet de dévoiler ses joyeusetés au fur et à mesure. L'atmosphère, puis la flore, puis les animaux, puis les hommes…)l'aspect qu'aura la terre dans sa version "alternative".Car la grosse réussite de ce métrage est de proposer grâce au fait relaté un bestiaire totalement inédit au design très réussi(les raptors-gorilles...),malheureusement les SFX(voir encadré pour explications)ne sont pas vraiment à la hauteur(la photographie de bon niveau arrive à les atténuer) d'un tel script,en effet ils sont dans la première partie(chasse dans le temps)particulièrement foireux(l'allosaurus avec son côté plastique ou les incrusations dans la mégalopole futuriste trop visibles),alors qu'ils sont(heureusement)assez bon dans la seconde(le monde "alternatif" dans son ensemble)beaucoup plus dynamique d'ailleurs.Peter Hyams nous livre une réalisation sans plus de conviction que cela car l'on sent que la direction d'acteur n'a pas été sa priorité,car les acteurs sont justes moyens,surtout  Ben Kingsley qui cabotine à outrance;mais sa mise en scène est particulièrement clair et censée(les effets bullet-time pendant le passage des vagues du temps),surtout dans la seconde partie où il nous livre une série B bien nerveuse où les propos scientifiques laissent leur place à l'action plus qu'omniprésente.Mention spéciale d'ailleurs aux techinciens des effets sonores qui ont fait du très bon travail.Au final "A Sound of Thunder" est une bonne série B qui possède un scénario particulièrement solide et un bestiaire très intéressant mais qui malheureusement patit dans son ensemble d'effets de synthèses pas à la hauteur d'un tel univers.

    P.S:Concernant les SFX, il faut rappeler que le film... n'a jamais été terminé ! Franchise avait confié à Peter Hyams un budget de 80M$ à l'origine, mais ils ont fait faillite pendant la post-production et ont cessé d'alimenter la production.Toujours est-il que l'équipe chargée des SFX a fait ses bagages et n'a donc rien finalisé(certains n'étaient même pas commencés). Warner a alors payé quelques effets temporaires de style Photoshop en attendant une solution budgétaire, mais celle-ci n'est jamais venue.Après deux ans à lui faire prendre la poussière, ils se sont décidés à sortir le "bébé" par obligation contractuelle. D'après des sources qui auraient assisté aux projos test de 2003, les SFX "temporaires" n'ont pas bougé d'un iota. On dit que seuls 30M$ ont finalement été dépensés pour le film.Voila vous savez tout.

    (3G)(4C- Nick Glennie-Smith qui nous a concocté une partition dans le plus pure style Média Venture avec son tempo très dynamique et ses thèmes particulièrement éfficaces -)(4T-piqué parfois juste-)

     

    USA/Couleurs/2005/104'/Warner Home Video/DVD-9/VO D.D 5.1/Sous-titres français/Dispo en Import DVD Zone 1 depuis le 28 mars 2006/Date de sortie inconnue pour la France.


  • "Tai Hang Shan Shang"("On the mountain of Tai Hang")de Wei Liang,Shen Dong et Chen Jian:

    Synopsis:   Entre 1937 et 1940, trois divisions armées furent envoyées dans les montagnes de Taihang pour stopper la progression de l'armée japonaise et des troupes nationalistes...

    Critique:   Les E.U possède "Il faut sauver le soldat ryan",la corée "Taegukgi" et la chine "Tai Hang Shan Shang".La sortie de cette ambitieuse production guerrière chinoise(100 tonnes d'explosifs,8000 armes et 100 000 figurants !!!) coïncide avec le 60ème anniversaire de la fin de la guerre sino-japonaise(1938-1945) d'où une propagande progouvernementale très poussée.Une fois cette idée acceptée l'on ne peut que jubiler devant ce spectacle bourrin au possible et sanglant,en effet plus de la moitié du métrage est l'occasion de montrer des assauts guerriers épiques techniquements audacieux(pas toujours parfait à cause de quelques SFX limites)où rien(ou presque)ne nous est épargné,il suffit de voir les nombreux membres découpés ou ce pauvre homme ce faire écraser par un char pour s'en convaincre.Ces scènes à la photographie très soignée(trois directeurs photos)sont en plus très dynamiques grâce à un montage vif et à une mise en scène qui mise sur le chaos général.La palme de la scène la plus réussie reviens à celle où Tony Leung Ka-Fai tel le sabreur manchot découpe du japonais à tous vas,absolument anthologique.A côté de cela les scènes entre deux batailles ressemblent à un téléfilm de part ses dialogues simples,sa réalisation plate et sa photographie quelconque,de plus elles,permettent d'appuyer le discours propagantiste du gouvernement.Autres points négatifs,aucun personnage n'est vraiment mis en valeur(les réalisateurs ont choisi de miser sur le collectif pendant les batailles),d'où une certaine distance avec ce qui se passe à l'écran,l'on ne peut donc s'impliquer.Au final "Tai Hang Shan Shang" se doit d'être vu car le spectacle est vraiment indescriptible mais son message propagantiste et le manque d'implication provoque quelque peu l'ennui entre deux batailles.

    (3G)(3C-partition essentiellement héroïque mais avec un petit côté rétro-)(3T-compression souvent mise à mal et manque de piqué-)

    Chine populaire/Couleurs/2005/110'/???/DVD-5/VO D.D 5.1 et DTS/Import DVD Zone All mainland(Chine populaire)dispo depuis quelques mois maintenant/Bon niveau d'anglais recommandé.

    http://www.cinempire.com/cinempire_images/...shan-shang.html