• No country for old men de Ethan et Joel Coen:

    Parti chasser l'antilope près du Rio Grande, Llewlyn Moss tombe sur une dizaine de cadavres, un stock d'héroïne et deux millions de billets verts. Un homme est prêt à tout pour récupèrer son magot...

    Entre western, film noir et road-movie, les frères Coen réalisent avec "No country for old men" une oeuvre extravagante où l'horreur (une violence toujours brutale et crue) côtoie l'absurde (l'humour pince-sans-rire et les longues séquences dialoguées comme chez Tarantino).

    Très posée, cette traque sanglante esthétiquement sublime (la photographie est à tomber et les cadrages parfaits) est interprétée par un trio d'acteurs époustouflants qui campent des personnages délicieusement barrés et mystérieux. Quelques bémols néanmoins, comme une émotion tout simplement absente du métrage et les nombreuses zones d'ombres qui planent sur le scénario.

    Cynique, contemplatif et extrèmement violent, "No country for old men" déconcertera de nombreux spectateurs, mais n'est rien de moins qu'une oeuvre maîtrisée de bout en bout.

    *****
    Disponible en DVD Zone 2 et Blu-ray Disc Zone A (non zoné) et Zone B.

    Pistes sonores: ENGLISH: Dolby Digital 5.1 & PCM 5.1 (Sous-titrages français disponibles).

    Critique support
    :
    Un Blu-ray Disc incontournable (technique + bonus) que l'on doit à Disney.
    -Des détails à foison, une compression invisible, un très léger grain cinéma et une photographie sublimée (la palette colorimétrique est impressionnante). Le mot perfection convient parfaitement ici.
    -Finesse et subtilité des ambiances pour des pistes sonores efficaces.


  • Hitman de Xavier Gens: 

    L'agent 47 est un tueur professionnel. Il obéit toujours à un protocole strict : extrême vigilance, extrême discrétion et extrême soin apporté à l'exécution de ses contrats. Mais le jour où les services secrets russes et 3 tueurs de sa propre agence sont à ses trousses, l'agent 47 est contraint de briser son propre protocole pour mener à bien sa mission...

    Je tiens à signaler que je ne connais pas le jeu dont est inspiré le film, je ne me permettrai donc pas d'effectuer des comparaisons douteuses quand à la justesse de l'adaptation.
     
    Réalisé avec classe (cadrages toujours soignés), ce film d'action avec en vedette un tueur froid et implacable (Timothy Oliphant est crédible dans ce rôle et apporte par moment un peu d'humanité à son personnage plutôt fermé) est une bonne production Europacorp où les nombreuses scènes d'actions (remarquable séquences de l'enterrement ou de la cache du trafiquant d'armes), les morts graphiques (bras coupé, oreille arrachée, corps transpercés...) et les destinations s'enchainent à bon rythme. Il est regrettable par contre que le montage d'origine ait été charcuté par la FOX  (cf les excellentes scènes coupées présente sur le disque ... comme la séquence très western de la gare) et que le scénario et le déroulement des évènements soient confus.

    "Hitman" est au final une série B explosive bourrée d'actions et de péripéthies, malheureusement entachée d'un scénario bien trop confus pour convaincre. C'est dommage mais le spectacle est bien présent.

    *****
    Disponible en DVD Zone 2 et Blu-ray Disc Zone B.

    Pistes sonores: Anglais et Français (VFF) DTS HD 5.1.

    Critique support
    :
    Un Blu-ray Disc 20th Century Fox convaincant avec des menus travaillés. Les bonus sont conséquents et intéressants (les scènes coupées et fin alternative).
    -Une image globalement bien rendue avec un master propre et une netteté à toute épreuve. L'on peut néanmoins regretter des contrastes pas assez prononcés.
    -Des pistes sonores bien spatialisées et dynamiques.


  • Half Past Dead (Mission Alcatraz) de Don Michael Paul:

    Dans la prison d'Alcatraz, réouverte et modernisée, le prisonnier Lester va être exécuté. Mais un commando de mercenaires envahit la prison, bien décidé à faire révêler à Lester la cachette d'un butin de 200 millions de dollars...

    "Half Past Dead" est un film avec Steven Seagal, ce qui devrait, je pense, vous donner une idée assez précise du spectacle que nous propose le film, sauf que nous sommes en présence d'une oeuvre cinématographique et non d'un vulgaire DTV.

    Scénario simpliste, humour léger, acteurs qui n'en n'ont que le nom (beaucoup de rappeurs qui se font visiblement plaisir), Bande Originale majoritairement tournée vers le Rap (du bon et entrainant), scènes d'actions (fight + shoot)  très nombreuses et pétaradantes définissent à merveille "Half Past Dead". C'est donc souvent crétin mais très divertissant, surtout que le réalisateur habille le tout d'effets tape à l'oeil qui en jettent.

    "Half Past Dead" devrait combler les fans de Steven Seagal, les autres y trouveront au mieux une oeuvre crétine divertissante sans aucun temps morts.

    **
    ***
    Disponible en DVD Zone 2 et Blu-ray Disc Zone A (non zoné).

    Pistes sonores: ENGLISH, FRENCH (VFF) &  PORTUGUESE Dolby TrueHD 5.1; SPANISH: Dolby Digital 5.1.

    Critique support
    :
    Un Blu-ray Disc de moyenne facture (aucun bonus), sortie rapidement pour le lot action ("07 seconds", "Maximum Risk"...) de Sony.
    -Des plans parfois très bruités et un master loin d'être immaculé, mais la définition est souvent au rendez-vous et les couleurs parfaitement rendues.
    -Des pistes sonores qui font "boom" sur toutes les enceintes avec plus ou moins de finesse.


  • The Red Sword ("Tristan & Isolde") de Kevin Reynolds:

    Malgré une paix fragile entre leurs deux patries, Tristan, un jeune guerrier anglais, et Isolde, une princesse irlandaise, tombent follement amoureux.Mais cet amour menace les relations entre l'Angleterre et l'irlande...

    Réalisé de fort belle manière par Kevin Reynolds, "Tristan + Isolde" peut se targuer d'être la plus belle histoire d'amour que le 7ème art nous ait conté avec Roméo et Juliette.

    L'histoire qui mèle entre autres complots, trahisons, rebondissements et amour est touchante et dramatique à la fois. L'on ne peut qu'être ému par ce destin tragique entre deux êtres qui ne peuvent s'aimer aux yeux de tous.Par contre elle s'éloigne quelque peu du livre en enlevant les côtés fantastiques et mystiques (comme le récent "Le Roi Arthur"), mais en conservant la poésie et le romantisme ambiant et en ajoutant une bonne part d'épique. Mais l'on n'aurait pas refusé un peu plus d'émotions...

    En effet "Tristan + Isolde" est aussi un gros film épique avec somme scènes de batailles et duels au sommet. Ces séquences sont spectaculaires et sont magnifiées par un montage judicieux qui évitent d'être épileptique mais qui sait être très dynamique. Le souffle nécessaire à l'épique étant apporté par une réalisation appliquée et par une belle partition de Anne Dudley. Mais l'on n'aurait pas refusé quelques scènes d'ampleur supérieure...

    Les acteurs sont remarquables, James Franco livre avec intensité une performance solide, Sophia Myles sous ses airs fragiles, joue avec conviction une femme forte (contre les rêgles établies), et Rufus Sewell est toujours aussi convaincant et touchant.

    Kevin Reynolds film son métrage dans les décors des plages de l'Irlande et de la forêt du nord de l'Angleterre qui sont à couper le souffle. Les costumes du 11e siècle et la photographie aux teintes grisatres sont également magnifiques et nous replongent à une époque reculée.

    Au final "Tristan + Isolde" est un magnifique film d'époque à la reconstitution fastueuse, qui nous conte l'une des plus belles histoires d'amour de tous les temps. Esthétiquement convaincant et émouvant ce film est à ne pas rater.

    *****
    Disponible en DVD Zone 2 et Blu-ray Disc Zone B.

    Pistes sonores: Anglais DTS-HD Master Audio 5.1; Français (VFF) DTS 5.1.

    Critique support:
    Un Blu-ray Disc très séduisant malgré l'absence de véritable bonus (seul des commentaires audio et quelques Bandes Annonces).
    -Un peu de bruit dans les scènes sombres, mais la palette colorimétrique est respectée à la lettre (teinte terne d'origine), les noirs sont profonds et le niveau de détail remarquable.
    -Des pistes sonores très dynamiques et bien spatialisées. Les dialogues sont toujours clairs et les ambiances subtiles.


  • Aeon Flux de Karyn Kusama:

    Au 25 siècle, un virus mortel a ravagé la majeure partie de la population mondiale, ne laissant que quelques survivants qui se sont établis dans une ville fortifiée du nom de Bregna. Cette ville est dirigée par un conseil de scientifiques commandé par la famille Goodchild. Mais un groupe de rebelles, les Monican, n'approuve pas la suprématie des Goodchild et décide d'envoyer la redoutable Aeon Flux assassiner leur chef...


    Autant le dire tout de suite, le film trahit quelque peu l'œuvre d'origine (l'essentiel est conservé mais très édulcoré) et cela dès les premières images, ce qui risque d'énerver quelque peu les fans, mais en dehors de ce fait qu'en est-il de "Aeon Flux" de Karyn Kusama en tant qu'œuvre cinématographique?

    Et bien, il possède des qualités vraiment non négligeables, comme le très beau design original clinique de ses décors, la reconstitution de cet univers si particulier, la mise en scène de Karyn Kusama possède une véritable maitrise de l'espace et du mouvement, le scénario qui même si épuré par rapport aux origines est prenant et surprenant, la partition très dynamique de Graeme Revell qui accompagne le film avec beaucoup de goût et surtout l'interprétation générale de Charlize Theron qui en plus de nous camper une Aeon Flux taciturne et désabusée (oublie de son côté humoristique présent dans la série animée), reproduit très bien la manière de bouger de son personnage (postures et sa manière de grimper aux bâtiments si personnelles). Visiblement inspirée par son héroïne, Karyn Kusama sait la mettre particulièrement bien en valeur en exploitant au maximum la grace naturelle de la très belle actrice principal.

    Mais parlons à présent des quelques points qui fachent, le montage trop rapide et parfois confus ne permet à aucun moment aux scènes d'actions (pourtant bien maitrisées) de devenir sensationnelles, le film souffre également d'un vrai problème de rythme, l'intrigue est trop vite dévoilée (surtout lorsque cette dernière commençait à entretenir le suspense), l'ensemble manque de profondeur et les acteurs en dehors de Charlize font le minimum syndical.

    Au final "Aeon Flux" est un bon divertissement d'anticipation, qui, même s'il n'arrive pas à égaler "Equilibrium" à cause d'un manque de substance et de rythme, possède un univers captivant, des scènes d'actions maitrisées jamais répétitives et une Charlize Theron hautement crédible dans la peau de son personnage taciturne et désabusé à souhait.

    *****
    Disponible en DVD Zone 2 et Blu-ray Disc Zone A (non zoné).

    Pistes sonores: ENGLISH: Dolby Digital 5.1 & DTS 5.1; SPANISH & FRENCH (VFQ) Dolby Digital 5.1.

    Critique support
    :
    Un Blu-ray Disc dans la bonne moyenne du support.
    -Malgré quelques plans légèrement floutés (qui rappel que le film est encodé en MPEG-2), les contrastes sont imposants, la définition pointue (bel effet de profondeur) et le grain absent.
    -Des pistes sonores dynamiques aux basses bien présentes mais à la spatialisation juste moyenne.