• Cargo Cargo de Ivan Engler:

    Depuis l'effondrement de la Terre et de son système écologique, les hommes vivent dans de petites stations spatiales surpeuplées. Le seul espoir est la planète RHEA. A bord du vaisseau Kassandra, toute l'équipe est plongée dans un profond cryo-sommeil à l'exception de la jeune doctoresse Laura qui veille. Au fil de ses gardes, elle a de plus en plus la sensation de ne pas être la seule être éveillée dans ce vaisseau...

    Premier film de science-fiction suisse à grand spectacle, "Cargo" emprunte à de nombreux films de genre pour un résultat tout à fait honorable. Les décors et effets spéciaux sont bien mis en valeur, le récit prend le temps de développer ses personnages et ses enjeux, l'ambiance mystérieuse est angoissante et les acteurs sont concernés, mais quel dommage que le final soit si vite expédié. Un film de science-fiction tout à fait recommandable.

    *****
    Disponible en DVD Zone 2 allemand et Blu-ray Disc Zone B allemand.

    Piste sonore: DEUTSCH DTS-HD Master Audio 5.1 (Sous-titrages français disponibles).

    Critique support
    :
    Un Blu-ray Disc qui nous plonge dans l'infini de l'espace.
    -La profondeur de champ est saisissante (surtout lors des plans dans l'espace), le piqué est d'une belle précision, la palette colorimétrique est bien gérée et les contrastes sont appuyés, mais les noirs ne sont pas toujours assez solides et l'on note un léger fourmillement en basse lumière.

    -Une piste sonore harmonieuse qui joue avec force et subtilité de ses très nombreuses ambiances pour une immersion totale.


  • Legion Legion de Scott Charles Stewart:

    Que se passe-t-il quand Dieu perd la foi en l'humanité et envoie une légion d'anges pour exterminer la race humaine ? Un groupe de résistance se constitue en plein désert autour de l'archange Michael...

    Premier long-métrage du réalisateur, scénariste et producteur Scott Charles Stewart, "Legion" est une série B efficace au budget restreint (les SFX sont quand même convaincants) qui déploie une jolie puissance de feu lors des nombreuses scènes d'actions burnées, mais le récit mystico-fantastique est bancal et les dialogues sont trop premier degré. Un petit plaisir coupable.

    *****
    Disponible en DVD Zone 1 et Blu-ray Disc Zone A (non zoné).

    Pistes sonores: ENGLISH & FRENCH (VFF) DTS-HD MA 5.1.

    Critique support:
    Un Blu-ray Disc qui mérite toutes les louanges.
    -Un piqué incroyable, une définition poussée, une profondeur de champ fantastique, des contrastes performants, des noirs sans faille et des couleurs bien nourries.
    Un transfert HD à couper le souffle.
    -Des pistes sonores HD puissantes (réalisme des coups de feu et explosions) et immersives (le bourdonnement des insectes, le sifflement du courant électrique). Une expérience audio captivante.


  • Nine Nine de Rob Marshall:

    Guido Contini (Daniel Day-Lewis) est le plus grand réalisateur de son époque. Vénéré par les critiques et adulé par le public, il n'a qu'un seul point faible ... les jolies femmes !


    Cette comédie musicale qui rend hommage au cinéma italien, est un divertissement honnête au casting glamour qui n'est pas exempt de défauts.

    La mise en scène de Rob Marshall est appliquée, Daniel Day-Lewis est toujours aussi charismatique, les actrices sont de toutes beautés, les numéros musicaux sont inspirés, mais les chansons sont simplistes, l'émotion est inexistante et le tout manque cruellement de saveur et de rythme.

    "Nine" est donc une comédie musicale qui vaut principalement pour son casting très glamour et sa réalisation soignée.

    *****
    Disponible en DVD Zone 1 et Blu-ray Disc Zone A canadien (zoné).

    Pistes sonores: ENGLISH DTS-HD Master Audio 5.1 & FRENCH (VFQ avec la vraie voix de Marion Cotillard) Dolby Digital 5.1.


    Critique support
    :

    Un Blu-ray Disc qui en met plein les yeux et les oreilles.
    -Des noirs d'encre, beaucoup de détails, des couleurs resplendissantes et une remarquable fluidité. La couche importante de grain lors des scènes en noir et blanc est un choix esthétique parfaitement reproduit.
    -Des pistes sonores de référence (surtout la DTS-HD Master Audio 5.1) d'une dynamique et d'une clarté à toute épreuve où la musique tourbillonne sur toutes les enceintes.


  • Les Larmes du Soleil Les Larmes du Soleil de Antoine Fuqua:

    Le lieutenant Waters et ses Navy Seals sont chargés de faire sortir le Dr Lena Kendricks d'un Nigéria plongé dans le chaos révolutionnaire. Mais la jeune femme refuse de quitter les villageois menacés par l'armée rebelle. Waters et son groupe décident de désobéir et d'escorter le groupe vers une frontière voisine...


    Même s'il flirte parfois avec le manichéisme, "Les Larmes du Soleil" est une véritable aventure humaine inspirée par les guerres de clans qui écument l'Afrique.

    Proche du reportage de guerre lorsqu'il prend le spectateur à témoin de ces horreurs (le nettoyage ethnique), Antoine Fuqua nous livre un film de guerre humaniste et porteur d'émotions où les époustouflantes scènes d'actions ne font qu'appuyer le propos. Les acteurs semblent tout aussi concernés en nous livrant de formidable prestation et la sublime partition de Hans Zimmer finit de nous prendre aux tripes.

    "Les Larmes du Soleil" est de la sorte une production hollywoodienne mémorable qui vous fera prendre conscience de la gravité de la situation dans certains pays d'Afrique. D'ailleurs, si des larmes vous viennent durant la séance, c'est que vous devenez solidaire de ces populations qui souffrent et c'est la plus belle réussite de ce film.

    *****
    Disponible en DVD Zone 2 et Blu-ray Disc Zone B.

    Pistes sonores: Anglais Dolby Digital 5.1; Français (VFF) PCM 5.1 et Dolby Digital 5.1.


    Critique support
    :
    Un Blu-ray Disc qui en impose même si l'absence de la Director's Cut est regrettable.
    -Malgré un encodage en MPEG-2 (la compression est parfois visible avec un peu de fourmillements), le transfert HD de cette édition est une réussite incontestable. Le léger grain cinéma couvre délicatement l'image, le piqué est à couper le souffle (la sueur sur les visages et les pores de la peau), la définition est aiguisée (effet 3D convaincant), les couleurs sont désaturées avec minutie et les contrastes sont pointus.
    -La piste PCM très dynamique (l'anthologique dernière demi-heure) est d'un relief sonore affolant (la sensation d'immersion est totale) et met en avant la splendide partition musicale de Hans Zimmer. Les deux pistes Dolby Digital 5.1 sont moins puissantes mais tout aussi efficaces.


  • Escape from L.A Escape From L.A. ("Los Angeles 2013") de John Carepenter:

    15 ans après la destruction de Los Angeles en 1998, des hordes de délinquants refusent l'ordre Nouveau prôné par leur très puritain président. En possession d'une boîte noire qui lui donne le pouvoir, le rebelle Cuervo Jones s'apprête à assiéger la capitale. Un seul homme peut l'arrêter, le mythique Snake Plissken...


    Suite tant attendue du monument "New-York 1997", "Los Angeles 2013" nous permet de retrouver avec un plaisir non dissimulé notre anti-héros préféré à la classe légendaire, le bien nommé Snake Plissken, même si ce second opus est inférieur à son glorieux aîné.

    Entre remake et suite, "Los Angeles 2013" est un western post-apocalyptique qui n'apporte rien de nouveau par rapport au premier et de nombreuses situations y sont même reprises (la scène du ring remplacée par celle du Basket, ou encore l'arrivée en sous-marin au lieu du planeur) mais cet opus est beaucoup plus cartoonesque, fun et décomplexé que "New York 1997" (Snake fait du surf, du delta-plane...) et se permet une critique bien sentie de la société américaine (la chirurgie esthétique, les révolutionnaires, les politiques, les militaires...). Le spectacle est d'ailleurs tellement enjoué (les délirantes scènes d'actions) que l'on passera sur les SFX très visibles (la société a été mise en faillite durant la post production du film) et sur certaines interprétations approximatives.

    Plus cartoonesque et beaucoup moins sombre que "New York 1997", "Los Angeles 2013" est une suite très fun et décomplexée où l'on retrouve avec bonheur le légendaire Snake. Plaisir coupable garanti.

    *****
    Disponible en DVD Zone 2 et Blu-ray Disc Zone A canadien (non zoné).

    Pistes sonores: ENGLISH Dolby TrueHD 5.1; SPANISH & FRENCH Dolby Digital 5.1.

    Critique support
    :
    Un film de John Carpenter en Blu-ray Disc ne se refuse jamais.
    -Des noirs profonds, des couleurs bien reproduites et un piqué satisfaisant, mais l'on déplore un léger grain, quelques arrières plans flous et des petites taches sur le master.
    -Des pistes sonores à l'excellente présence surround mais qui manquent un peu de puissance.