• Daybreakers Daybreakers des frères Spierig:

    En 2019, les vampires ont pris le contrôle de notre planète. Les humains ne sont plus qu'une petite minorité, entretenue uniquement pour nourrir la population dominante. Edward Dalton est un vampire qui travaille dans la recherche. Il refuse de se nourrir de sang humain et oeuvre sans relâche à la mise au point d'un substitut qui pourrait à la fois nourrir ses semblables et sauver les derniers spécimens d'hommes...


    Mis en scène par des artisans visiblement amoureux du genre, "Daybreakers" est un film fantastique rythmé, gore et inventif qui n'est pas sans rappeler les séries B des années 90.

    L'univers présenté est très riche (un futur contrôlé par les suceurs de sang), le mythe des vampires est revisité avec sincérité et grande originalité (les dégénérés), le scénario est dense, les interprétations sont de qualité, les SFX sont convaincants et les scènes d'actions aussi percutantes que sanglantes (le final notamment) sont maîtrisées. Le film est malheureusement trop court (98 minutes) et la fin laisse sur sa faim.

    Au final, "Daybreakers" est un film fantastique inventif et toujours efficace qui plaira sans aucun doute aux amateurs du genre et aux fans des "vrais" vampires.

    *****
    Disponible en DVD Zone 2 et Blu-ray Disc Zone A canadien (zoné), B.

    Pistes sonores: ENGLISH DTS-HD MA 7.1 & FRENCH (VFQ) Dolby Digital 5.1.

    Critique support:
    Un Blu-ray Disc mordant.
    -Les noirs sont d'une profondeur abyssale, les contrastes sont soutenus, la palette colorimétrique aux teintes très froides est rigoureusement retranscrite, la compression est très discrète (le léger grain est volontaire) et le niveau de détails est très poussé.
    -Des pistes sonores tonitruantes qui misent autant sur les effets spatialisés avec générosité que sur les dialogues toujours audibles.


  • Invictus Invictus de Clint Eastwood:

    1994 - L'élection de Nelson Mandela consacre la fin de l'apartheid mais l'Afrique du Sud reste une nation profondément divisée sur le plan racial et économique. Pour réconcilier son pays avec lui même et donner à chaque citoyen un motif de fierté, Mandela fait un pari risqué. Présenter la petite équipe sud-africaine de rugby à la Coupe du Monde...


    Dernier film en date du grand Clint Eastwood, "Invictus" est une fable politico-sportive profondément humaniste, touchante et spectaculaire (les matchs de Rugby) interprétée par un Morgan Freman grandiose qui nous livre la plus belle prestation de son immense carrière dans le rôle de Nelson Mandela. Au final, Clint Eastwood nous offre un plaidoyer humaniste qui fera chavirer vos coeurs mais aussi une grande leçon de vie.

    *****
    Disponible en DVD Zone 2 et Blu-ray Disc Zone B.

    Pistes sonores: Anglais DTS-HD Master Audio 5.1; Français (VFF), Italien, Castillan et Allemand Dolby Digital 5.1.

    Critique support
    :
    Un BLu-ray Disc de facture satisfaisante.
    -Le grain volontaire texture joliment l'image, les couleurs sont éclatantes, les contrastes sont bien gérés et le niveau de détail est très plaisant (lors des matchs de Rugby notamment) mais un léger bruit vidéo en basse lumière.

    -Des pistes sonores harmonieuses et plutôt douces qui se font plus illustratives lors des matchs où l'ensemble des canaux sont à la fête.


  • Dangerous Man Dangerous Man de Keoni Waxman:

    Shane Daniels vient de passer quinze années en prison pour un crime qu'il n'a pas commis. Juste après sa libération, il est témoin d'une transaction mafieuse qui dégénère. Des membres d'un gang et des policiers sont tués, ne laissant qu'une fille apeurée et un sac plein d'argent...


    Après le sympathique "The Keeper", le réalisateur Keoni Waxman et  l'acteur Steven Seagal se retrouvent avec "Dangerous Man", une petite série B sur fond de gangstérisme loin des navets récents de l'acteur, mais tout de même bien inférieure à leur première collaboration. La mise en scène ne démérite pas, le film est
    truffé de gunfights, d'explosions, de combats et les seconds rôles ne sont pas que des faire-valoir, mais les dialogues sont insipides, le rythme est en dents de scie et Steven Seagal, qui traverse le film sans la moindre difficulté, est boursouflé, presque toujours doublé et inexpressif. Un DTV moyen pour les fans de l'acteur.

    *****
    Disponible en DVD Zone 2 et Blu-ray Disc Zone B.

    Pistes sonores: Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.


    Critique support:
    Un Blu-ray Disc qui ravira les fans de Steven Seagal.
    -La définition, le piqué, la palette colorimétrique, les contrastes et la fluidité sont d'un bon niveau.
    -Des pistes sonores énergiques et assez démonstratives qui ne font pas dans la finesse.


  • Twilight - Chapitre 2 Twilight - Chapitre 2: Tentation de Chris Weitz:

    Abandonnée par Edward, celui qu'elle aime passionnément, Bella ne s'en relève pas. Edward n'étant plus là pour la protéger, c'est Jacob, l'ami discret et indéfectible qui va la défendre et veiller sur elle. Mais peu à peu elle réalise l'ambigüité des sentiments qu'ils éprouvent l'un envers l'autre...


    Toujours aussi romantique et doté d'un véritable univers fascinant, la saga "Twilight" continue avec cette suite réalisée par Chris Weitz.

    Plus coloré (adieu la photographie monochrome), plus musclé (superbe séquence de poursuite dans les bois) et moins suranné (des SFX enfin à la hauteur avec de magnifique  loups) cet opus se veut plus spectaculaire mais n'omet heureusement pas les sentiments (basés ici sur la frustration) et les longs regards langoureux entre les protagonistes qui sont encore une fois interprétés par de jeunes acteurs beaux et  talentueux. Quelques séquences ridicules ne sont malheureusement pas évitées comme cette scène où Bella et Edward tout de blanc vêtu courent au ralenti dans les bois.

    Comme son prédécesseur, "Twilight - Chapitre 2: Tentation" est un conte fantastique rêveur et romantique qui comblera les amateurs des romans de Stephenie Meyer.

    *****

    Disponible en DVD Zone 2 et Blu-ray Disc Zone B.

    Pistes sonores: Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.


    Critique support
    :
    Indispensable pour les fans.
    -Le léger grain d'origine est conservé, les contours sont nets, le piqué est précis, la palette colorimétrique aux couleurs sombres est respectée et les noirs sont abyssaux.

    -Des pistes sonores dynamiques avec des dialogues d'une belle clarté, des effets utilisés avec soins et des basses cataclysmiques.


  • Solomon Kane Solomon Kane de Michael J. Bassett:

    Dans un XVIe siècle ravagé par les guerres, le capitaine Solomon Kane est une redouble machine à tuer, aussi brutale qu'efficace qui va se retrouver face à l'envoyé du diable, venu des profondeurs de l'Enfer pour s'emparer de son âme atrocement corrompue. Kane parvient à s'échapper, mais il sait qu'il doit maintenant se racheter en renonçant à la violence et en se consacrant désormais à une vie de paix et de pureté...


    Avec son imagerie somptueuse (décors naturels impressionnants, atmosphère de boue et de pluie parfaitement rendue, belle collection de gueules cassées), ses scènes monstrueusement iconiques (lorsque Solomon redevient le capitaine Kane) et sa musique épique, "Solomon Kane" est une production de Dark Fantasy mise en scène avec sincérité et enthousiasme où le charismatique James Purefoy prouve qu'il peut tenir le rôle principal. La meilleure adaptation de Robert E. Howard depuis "Conan" de John Milius.

    *****
    Disponible en DVD Zone 2 et Blu-ray Disc Zone B.

    Pistes sonores: Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.

    Critique support
    :
    Un Blu-ray Disc épique même lors des nombreux suppléments.
    -Un niveau de détails considérable, une palette chromatique transposée avec grande classe, des noirs profonds
    et une remarquable fluidité.
    -Des pistes sonores puissantes où les ambiances sont retranscrites avec précision et intelligence.






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires