• Universal Soldier - Le jour du jugementUniversal Soldier : Le jour du jugement de John Hyams :[Blu-ray] Universal Soldier : Le jour du jugement

    Le synopsis :

    L’anarchie règne sur le monde, les Unisols (Universal Soldiers) Luc Devereaux et Andrew Scott, affranchis des ordres du gouvernement, veulent créer un nouvel ordre. Pour y parvenir, ils doivent éliminer les plus faibles parmi leurs rangs afin de constituer une armée invincible...

    Le film : ♥♥♥

    Cette suite très différente des premiers opus est une série B extrêmement violente et crue à la mise en scène admirable (les séquences en vues subjectives) et aux scènes d'action brutales, qui s'apparente à un film d'horreur expérimental, viscéral et hypnotique où le scénario s'intéresse aux questionnements existentiels des Unisols que Scott Adkins, Jean-Claude Van Damme (impressionnant en espèce de gourou halluciné) et Dolph Lundgren interprètent avec conviction. En dehors des âmes sensibles, ce film assurément étonnant est à découvrir au plus vite.

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray] Universal Soldier : Le jour du jugement

    - Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.35].
    - Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
    - Sous-titres : Français.
    • Image : Le film a été capté à l'aide de la Red Epic (5K) et c'est donc sans surprise que ce transfert HD en met plein la vue. La définition est d'une grande précision, le piqué est très poussé, la palette colorimétrique est exemplaire, les contrastes sont performants et les noirs sont profonds. Attention, les effets stroboscopiques de certaines séquences sont agressifs et ne conviendront pas aux épileptiques.
    • Audio :
    Même si la scène arrière n'est pas très présente, ces deux pistes sonores atmosphériques à l'ouverture frontale tonitruante et aux basses très lourdes sont expressives comme il faut.

    Région B (France).
    Éditeur : Wild Side Vidéo.
    Date de sortie : 23 janvier 2013.

    Universal-Soldier---Le-jour-du-jugement.jpg


  • Resident Evil Retribution 3D Resident Evil : Retribution de Paul W.S. Anderson :[Blu-ray 3D] Resident Evil : Retribution

    Le synopsis :


    Pendant que le virus créé par Umbrella Corporation continue à faire des ravages partout sur Terre, transformant la population mondiale en légions de morts-vivants affamés de chair humaine, Alice est une nouvelle fois capturée et se retrouve enfermée au coeur d'un des complexes de la société Umbrella. Épaulée par de nouveaux alliés et de vieux amis, elle va trouver une nouvelle raison de se battre pour survivre...

    Le film : ♥♥♥♥♥

    De sa scène d'ouverture dantesque jusqu'à sa conclusion phénoménale, cette cinquième adaptation de la franchise vidéoludique Resident Evil construite sous forme de niveaux est éblouie par la présence fascinante de la sublime Milla Jovovich, est rythmée par la fantastique bande originale de Tomandandy et enchaîne frénétiquement les scènes d'action spectaculaires et totalement décomplexées qui croulent sous des rafales d'effets spéciaux qui en mettent vraiment plein la vue. Comme d'habitude, le film est éloigné du jeu vidéo même si les références sont nombreuses, le scénario part dans tous les sens et les personnages sont transparents mais comme ses prédécesseurs, il s'agit à n'en point douter d'un savoureux plaisir coupable. Vivement la suite (qui sera la fin) de cette saga high-tech atypique.

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray 3D] Resident Evil : Retribution

    - Format vidéo : 1080p24 (MVC) / [2.40].
    - Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
    - Sous-titres : Français.
    • Image : Un transfert HD splendide et lumineux à la définition généreuse, au piqué pointu, à la colorimétrie magnifiquement saturée, aux contrastes saignants et aux noirs abyssaux. Top de chez top !
    • Audio : Des pistes sonores ébouriffantes à la dynamique exceptionnelle, à la BO d'une rare ampleur, à la directivité ahurissante, aux effets surround explosifs et aux basses titanesques. Du très très lourd !

    La 3D : [Blu-ray 3D] Resident Evil : Retribution

    Dans la droite lignée de son aîné, lequel reste toujours aujourd'hui une référence dans le domaine, cette 3D native qui ne souffre d'aucun dédoublement est une réussite incontestable. En plus d'être constante la profondeur est excellente de jour comme de nuit, les éléments sont bien découpés, la perception des volumes est très bonne et les effets de jaillissement sont nombreux. Du côté des débordements nous avons des visages, des corps et des bouts de décors qui se prolongent naturellement hors du cadre, du côté des projections nous avons pour ne citer que quelques exemples des balles, des douilles, des éclaboussures de sang, une hache et des piolets qui jaillissent hors de l'écran avec une grande intensité et du côté des jaillissements arrières difficile de pas signaler les hélicoptères lors de la séquence d'ouverture et les créatures ailées lors des derniers plans du film. Pour finir, le test ne serait pas complet si j'oubliais de mentionner le dernier affrontement où des flocons de neige semblent tomber dans la pièce durant une quinzaine de minutes et je peux vous assurer que l'effet est incroyable. Un nouveau hit est né !

    Région B (France).
    Éditeur : Metropolitan Vidéo.
    Date de sortie : 26 janvier 2013.

    Resident-Evil-Retribution.jpg


  • Livide Livide de Julien Maury et Alexandre Bustillo :

    Le synopsis :

    En Bretagne, la nuit d’Halloween. Lucie Clavel et deux copains décident sur un coup de tête de cambrioler la maison de Deborah Jessel, une professeur de danse classique, aujourd’hui centenaire énigmatique plongée dans le coma. Durant cette nuit tragique et fantastique, Lucie perse le mystère de cette maison et le secret de Deborah Jessel...

    Le film : ♥♥♥♥♥

    Après s'être illustré avec A l'intérieur, le tandem composé de Julien Maury et Alexandre Bustillo revient avec ce conte fantastique macabre et gothico-horrifique (à la Hammer) qui revisite le Suspiria de Dario Argento avec une ambiance baroque et une élégance dans la mise en scène assez unique dans le cinéma de genre français. Alors oui, la narration est un peu confuse, la fin est trop vite expédiée et les acteurs ne sont pas toujours convaincants, mais le propos ambitieux et la générosité débordante des réalisateurs sont à saluer. Une proposition de cinéma unique dans notre pays qu'il est bien difficile de refuser en tant qu'amateur de cinéma fantastique.

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray] Livide

    - Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.35].
    - Piste sonore : Français DTS-HD Master Audio 5.1.
    - Sous-titres : Anglais.
    • Image : Un transfert HD de bonne facture avec un grain (volontaire) plus ou moins appuyé selon les séquences, une définition solide (en dehors de quelques petites baisses de régime), des couleurs élégantes, des contrastes de qualité et des noirs d'une grande profondeur.
    • Audio : Une fois le volume augmenté (une constance chez M6 Vidéo), cette piste sonore HD qui spatialise avec goût la magnifique musique de Raphaël Gesqua, alterne efficacement les ambiances atmosphériques diffusées avec douceur sur l'ensemble des enceintes et les effets bien flippants qui font s'envoler la dynamique. Comme souvent dans les films français, les voix sont par contre un peu faibles.

    Région B (France).
    Éditeur : M6 Vidéo.
    Date de sortie : 03 mai 2012.

    Livide.jpg


  • The Lucky One The Lucky One de Scott Hicks :

    Le synopsis :

    Un jeune vétéran de la guerre d'Irak décide de rencontrer incognito une femme dont la photo retrouvée par hasard lui a sauvé la vie...

    Le film : ♥♥♥♥♥

    Honteusement privée de sortie en salles en France, cette très charmante romance dramatique portée par le jeu tout en finesse des acteurs (Zac Efron est épatant) n'est certes pas dénuée de facilités scénaristiques et de quelques clichés, mais la mise en image appliquée (la photographie est magnifique), l'émotion véhiculée par l'intrigue, l'alchimie entre les acteurs et la tendresse qui transpire de la pellicule permettent d'accrocher facilement à ce joli film.

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray] The Lucky One

    - Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.35].
    - Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1; Français (VFQ), Anglais, Italien, Allemand, Espagnol et Russe Dolby Digital 5.1.
    - Sous-titres : Anglais, Français, Italien, Allemand, Néerlandais, Danois, Finnois, Suédois, Norvégien et Russe. Anglais, Allemand et Italien pour malentendants.
    • Image : Un piqué généreux, une définition pointue, une palette colorimétrique chaleureuse à souhait, des contrastes ravissants et un léger grain charmant. Un transfert HD somptueux.
    • Audio : En dehors du prologue guerrier aux canaux animés et aux basses musclées, ces pistes sonores agréables délivrent des dialogues d'une grande clarté et restituent avec ce qu'il faut d'ampleur la musique de Mark Isham ainsi que les chansons de la BO. Néanmoins, la VF au doublage québécois est bien plus plate que la VO.

    Région B (France).
    Éditeur : Warner Bros.
    Date de sortie : 05 décembre 2012.

    The-Lucky-One.jpg


  • Django-Unchained.jpg Django Unchained de Quentin Tarantino :

    Le synopsis :

    Dans le sud des États-Unis, deux ans avant la guerre de Sécession, le Dr King Schultz, un chasseur de primes allemand, fait l’acquisition de Django, un esclave qui peut l’aider à traquer les frères Brittle, les meurtriers qu’il recherche...

    Le film : ♥♥♥♥♥

    Ce western-hommage délirant, exaltant et hyper-violent à la mise en scène remarquable, aux fusillades musclées, aux dialogues ciselées, à la BO tonitruante, aux références multiples et surtout aux numéros d'acteurs étourdissants (Christoph Waltz, Jamie Foxx, Leonardo Di Caprio et Samuel L. Jackson sont au sommet de leur art), porte indéniablement la patte virtuose d'un Quentin Tarantino qui se permet en plus de dénoncer ce que fut l'esclavage avec la rage qu'on lui connaît. Du très grand art !

    Date de sortie : 16 janvier 2013.

    Django-Unchained.jpg






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires