• Age of Heroes Age of Heroes de Adrian Vitoria :

    Le synopsis :

    Pendant la Seconde Guerre Mondiale, la véritable histoire de l'unité de Ian Fleming, commando précurseur des troupes d'élites britanniques, source d'inspiration du Special Air Service (SAS). Ce récit retrace les combats de ces héros, des plages de Dunkerque aux montagnes de Norvège dans une mission périlleuse en territoire ennemi dont le dénouement changera le cours de la guerre...

    Le film : ♥♥♥♥♥

    Ce film de guerre biographique britannico-norvégien est un DTV au budget restreint qui souffre d'un scénario bâclé comportant des ellipses dérangeantes, mais aussi d'une réalisation trop plan plan et de scènes d'action sans intensité. Néanmoins et même si le film est loin d'être une réussite, le fait qu'il s'inspire d'une histoire vraie, le jeu correct des acteurs (Sean Bean, Danny Dyer et Izabella Miko) et la beauté des paysages norvégien font passer un petit moment pas forcément désagréable.

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray] Age of Heroes

    - Format vidéo : 1080i AVC [2.35].
    - Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
    - Sous-titres : Français imposés sur la VO.
    • Image :
    Un master qui souffle le chaud et le froid. De jour, nous avons une image lumineuse à la définition pointue, à la profondeur de champ appréciable et à la palette colorimétrique correctement restituée. Mais de nuit, nous avons une image terriblement fade et bruitée aux contrastes faibles et aux noirs sans aucune profondeur. Heureusement pour nous, les scènes bien éclairées sont plus présentes que les scènes sombres.
    • Audio :
    Des pistes sonores assez peu démonstratives dont la dynamique en retrait et la proéminence de la scène avant (en dehors des scènes de fusillade où la scène arrière se réveille) trahissent un mixage à faible budget.

    Blu-ray Disc Région B Français.

    Éditeur : SND - Groupe M6.
    Date de sortie : 17 juillet 2012.

    Age-of-Heroes.jpg


  • Master and Commander - De l'autre côté du monde Master and Commander : De l'autre côté du monde de Peter Weir :

    Le synopsis :

    Pendant les guerres napoléoniennes, le capitaine Jack Aubrey est considéré comme l’un des plus fins stratèges et des plus vaillants combattants de la Marine Royale Brittanique. Le docteur Stephen Maturin est son fidèle compagnon de bord. Leur navire, le H.M.S. Surprise, est soudainement attaqué par l’ennemi français. Gravement endommagé, il perd une bonne partie de son équipage. Aubrey est tiraillé entre la soif de vengeance et les conseils de son ami Stephen qui lui suggère de rentrer. Il se lance alors dans une poursuite infernale traversant les océans afin de capturer son adversaire. Cette mission peut lui apporter la gloire et le succès ou le détruire, lui et son équipage...

    Le film : ♥♥♥♥♥

    Cette adaptation des deux romans de Patrick O'Brian (Maître à bord et De l'autre côté du monde) est un film d'aventure réaliste à la reconstitution somptueuse, aux batailles navales spectaculaires, aux tempêtes marines éprouvantes et au jeu du chat et de la souris palpitant (une vraie poursuite stratégique entre les deux navires de guerre), qui nous embarque avec ce qu'il faut de profondeur et de psychologie dans l'univers viril et martial du H.M.S Surprise au sein de l'équipage mené par le Capitaine Jack Aubrey (l'imposant Russel Crowe). Du très grand spectacle !

    Le Blu-ray Disc :
    [Blu-ray] Master and Commander : De l'autre côté du monde

    - Format vidéo : 1080p AVC [2.35].
    - Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
    - Sous-titres : Français.
    • Image : Des contours peu tranchants, un piqué très doux, des arrière-plans qui manquent souvent de profondeur, des couleurs pas vraiment éclatantes, des contrastes peu dynamiques et du fourmillement qui s'invite lors de quelques séquences intérieures. Et pourtant, même si ce transfert peut paraître discutable (une meilleure compression aurait évité le fourmillement et des contrastes plus prononcés auraient boosté le rendu de l'image), ce transfert au rendu loin d'être désagréable, bien au contraire même (les noirs sont intenses), ne fait que respecter l'aspect très cinématographique et hyper réaliste de l'œuvre.
    • Audio : Là par contre il n'y a rien à dire de négatif et ce n'est pas pour rien que le film remporta un oscar en 2004 pour son montage sonore. Les pistes sonores sont de la sorte épatantes et offrent un spectacle auditif de tous les instants avec une dynamique, une subtilité, une richesse et une directivité ahurissantes. L'activité frontale et arrière est d'une rare ampleur, les canaux sont sollicités pour le moindre petit effet (les craquements du navire, les vagues et les voix de l'équipage pour les plus marquants), les sons passent d'une enceinte à l'autre avec une facilité déconcertante (la tempête) et les basses sont ravageuses (l'impact des boulets de canon). Une référence.

    Blu-ray Disc Région B Français.

    Éditeur : Universal Pictures.
    Date de sortie : 17 juin 2009.

    Master-and-Commander---De-l-autre-cote-du-monde.jpg


  • Tai Chi 0 3D Tai Chi Zero de Stephen Fung :[Blu-ray 3D] Tai Chi Zero / Tai Chi Hero

    Le synopsis :

    Après avoir perdu sa mère, Yang Lu Chan décide d’apprendre le Tai Chi dans un village paisible où cet art est une façon de vivre, mais il va essuyer de nombreux refus. Pourtant, il va devenir le seul recours des villageois pour empêcher que leur bourgade soit traversée par une ligne de chemin de fer...

    Le film : ♥♥♥♥

    Le premier opus de cette saga chinoise (trois volets sont prévus) dirigée par Stephen Fung et chorégraphiée par Sammo Hung est un film d'aventure martial très rythmé et visuellement chiadé dont la bonne humeur ambiante est communicative. Les personnages tous plus originaux les uns que les autres ont de l'épaisseur et sont interprétés par un casting impressionnant, l'univers steampunk (porté par des effets spéciaux solides) est savoureux et les scènes d'action complètement folles sont illustrées (à la façon de Scott Pilgrim) de textes commentant les noms des combattants, les débuts et fins de rounds, les techniques utilisées, les positions des pieds/bras/mains et j'en passe pour un résultat hautement divertissant et plutôt original, surtout pour une production chinoise. Du fun, du fun et encore du fun !

    Tai-Chi-Zero.jpg
    Tai Chi Hero 3D Tai Chi Hero de Stephen Fung :

    Le synopsis :

    Après avoir héroïquement arrêté la construction de la ligne de chemin de fer par une compagnie occidental, Yang Lu Chan continu son apprentissage du Tai Chi...

    Le film : ♥♥♥♥

    Un second opus tout aussi divertissant et à la narration bien plus maîtrisée qui s'inscrit dans la même veine que son prédécesseur avec ses personnages toujours aussi atypiques, sa touche steampunk efficace (l'engin volant), ses décors grandioses, son montage déchaîné, ses scènes d'action survoltées (un peu moins présentes mais l'affrontement final est tellement excellent que ce n'est pas bien grave) et son humour décapant. Vite la suite !

    Tai-Chi-Hero.jpg
    Les Blu-ray Disc : [Blu-ray 3D] Tai Chi Zero / Tai Chi Hero

    - Format vidéo : 1080p MVC [2.35].
    - Pistes sonores : Mandarin Dolby TrueHD 5.1 (24/96) et DTS-HD Master Audio 5.1.
    - Sous-titres : Chinois Traditionnel, Chinois Simplifié et Anglais.
    • Image : Deux transferts HD sans faille ou presque. La finesse des détails est prodigieuse, la profondeur de champ en impose, les couleurs sont idéalement saturées, les contrastes sont excellents et les noirs sont d'une grande richesse, mais quelques passages manquent de fluidité. En dehors de cela c'est vraiment du tout bon.
    • Audio : Des pistes Dolby TrueHD agressives  (DTS-HD non testées) qui délivrent une dynamique ample, des effets sonores multiples qui s'envolent dans toutes les directions avec une précision admirable et des basses titanesques.

    La 3D : [Blu-ray 3D] Tai Chi Zero / Tai Chi Hero

    Les deux épisodes ont été convertis en 3D et diffusés dans les salles IMAX mais ils nous parviennent en Blu-ray Disc au format 2.35 (c'est un peu dommage quand même). Malgré plusieurs plans (une dizaine tout au plus) où le détourage des contours semble négligé (surtout dans le 1er film) et où les volumes sont écrasés, ces deux conversions se tiennent plutôt bien. Dans les faits, l'absence de ghosting est appréciable, la profondeur varie selon les plans (moyenne sur les gros plans et très bonne sur les plans larges) mais reste bien présente et les débordements/jaillissements sont de la partie. Dans le premier film il y a peu de débordements mais un nombre non négligeable de jaillissements avec entre autres un oiseau qui vole dans la pièce durant de longues secondes et des projections de centaines de fruits lors de l'attaque du village (environ 05 minutes de bonheur avec des jaillissements hyper poussés toutes les 2-3 secondes). Dans le deuxième film c'est l'inverse qui se produit avec peu de jaillissements (si ce n'est un mémorable lancé de chapeau qui traverse l'écran pour finir à quelques centimètres des spectateurs) mais un grand nombre de personnages et/ou d'éléments du décor qui débordent de l'écran avec plus ou moins d'intensité. Une 3D avec des petits défauts mais avec pas mal de qualités aussi.

    Blu-ray Disc multi-régions Hongkongais.
    Éditeur : Intercontinental Video.
    Date de sortie : 21 décembre 2012.


  • Madagascar 3 - Bons Baisers d'Europe 3D Madagascar 3 : Bons Baisers D'Europe de Eric Darnell, Tom McGrath et Conrad Vernon :

    Le synopsis :

    De retour d’Afrique, où leur dernière aventure les avait menés, Alex et ses fidèles amis Marty, Gloria et Melman aspirent désormais à rentrer chez eux à New York et pour se faire ils vont intégrer un cirque...

    Le film : ♥♥♥♥

    Un come-back plus que réussi pour l'équipe loufoque de Madagascar qui revient dans une aventure survitaminée, délirante et pleine de folie, truffée de dialogues percutants, de gags visuels énormes, de situations hilarantes, de scènes d'action ébouriffantes (la course poursuite démente à travers les rues de Monaco), de personnages hauts en couleurs (la maléfique Chantal Dubois), d'émotions et d'une pincée de romance dans un feu d'artifice de couleurs et d'idées graphiques hallucinantes (le spectacle psychédélique en Angleterre). Voilà donc un film d'animation haut de gamme pour petits et grands qui s'impose comme le meilleur opus de la franchise.

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray 3D] Madagascar 3 : Bons Baisers D'Europe

    - Format vidéo : 1080p MVC [1.85].
    - Pistes sonores : Anglais Dolby TrueHD 7.1; Français (VFF), Allemand, Italien, Néerlandais et Flamand Dolby Digital 5.1; Piste Audiodescriptive Anglaise en Dolby Digital 2.0.
    - Sous-titres : Français, Anglais, Néerlandais, Flamand, Allemand, Italien. Anglais pour malentendants.
    • Image : Définition de toute beauté, piqué de haute voltige, couleurs splendides, profondeur de champ remarquable, contrastes d'excellente tenue et luminosité optimale. C'est grandiose.
    • Audio : Des pistes sonores dynamiques, affûtées et immersives (un avantage pour la VO 7.1) qui balancent des effets dans tous les sens et qui exploitent l'espace avec une pèche d'enfer et une précision de folie.

    La 3D : [Blu-ray 3D] Madagascar 3 : Bons Baisers D'Europe

    Une 3D splendide qui s'impose comme la nouvelle référence dans le domaine des dessins animés et qui devrait définitivement convaincre les derniers sceptiques à cette technologie. Premièrement, chaque plan affiche une fenêtre de profondeur d'une intensité stupéfiante (les plaines africaines, Monte-Carlo, Rome), ce qui donne parfois même le vertige comme lors des scènes avec l'hélicoptère ou sur le trapèze (la sensation de hauteur est troublante). Deuxièmement, le détachement entre les personnages et les éléments est d'une perfection rarement atteinte et permet une excellente évaluation de l'espace (les spectateurs du Cirque). Troisièmement, il n'y a pas un plan sans débordements, que ce soit des parties de corps ou des éléments du décor qui sont affichés très clairement en dehors du cadre. Enfin et à l'image des 15 premières minutes (anthologiques), le film utilise intensément les effets de jaillissement (souvent poussés à l'extrême) pour en mettre plein la vue. Du côté des jaillissements classiques nous avons par exemple les têtes du Zèbre et de la Girafe qui s'invitent régulièrement dans le salon, des plumes d'oreiller qui volent dans la pièce et le train qui semble traverser l'écran, et du côté des jaillissements de type projection nous avons pour n'en citer que quelques uns les fléchettes anesthésiantes de Dubois, les bananes projetés par le canon (quelques passages en jaillissement arrière) et les feux d'artifice. Une 3D de démonstration à consommer sans modération.

    Blu-ray Disc Région B Français.
    Éditeur : DreamWorks Animation SKG
    Date de sortie : 07 décembre 2012.

    Madagascar-3.jpg


  • Stone Stone de John Curran :

    Le synopsis :

    Alors qu’il compte impatiemment les jours qui le séparent de la retraite, Jack Mabry se retrouve chargé du dossier de Gerald « Stone » Creeson, incarcéré pour avoir maquillé le meurtre de ses grands-parents en déclenchant un incendie, afin de décider si celui-ci peut bénéficier d’une libération conditionnelle. Mais sentant qu’il n’a aucune chance de persuader Jack lui-même, Stone va demander à sa femme, Lucetta, de séduire l’agent...

    Le film : ♥♥♥♥

    En dehors d'un formidable prologue et d'un casting attrayant, Stone est un (faux) thriller psychologique dramatiquement prétentieux qui parle du sens de la vie, de la religion, de la foi, du péché, de la rédemption, de la renaissance, de la providence et des sectes (rien que ça !) en confrontant l'Amérique puritaine au système pénitencier américain autour d'un peu palpitant face à face (De Niro / Norton) qui tourne affreusement à vide et qui pose des questions existentielles sans apporter de vraie réponse. Très largement dispensable.

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray] Stone

    - Format vidéo : 1080p AVC [2.35].
    - Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
    - Sous-titres : Français.
    • Image : A l'inverse du film, il n'y a pas grand chose à reprocher à ce transfert HD à la texture argentique divine à part peut-être la présence de quelques douceurs sur un peu moins d'une dizaine de plans. Parce qu'en dehors de ce petit défaut, le niveau de détail est poussé, la tenue des couleurs est exemplaire, les contrastes sont solides et les noirs intenses.
    • Audio : Des pistes sonores axées sur les dialogues (cristallins) dont la dynamique et les basses sont laissées en retrait, à l'inverse des surrounds qui sont sollicités pour les ambiances et surtout pour le score.

    Blu-ray Disc Région B Français.
    Éditeur : Metropolitan Vidéo.
    Date de sortie : 13 septembre 2011.

    Stone.jpg