• Space SoldiersAnnée : 2013
    Durée : 94 min
    Réalisateur : Travis Zariwny
    Acteurs : Roark Critchlow, Sean Patrick Flanery, Louise Linton, Kaitlin Riley, Jamie Strange

    Le synopsis :

    L'équipage aguerri du croiseur Revelator découvre une technologie extraterrestre supérieure qui menace l'équilibre de l'univers connu. Talonné par des mercenaires intergalactiques, l'équipage va devoir se battre à travers les profondeurs de l'espace pour protéger le dispositif...

    Le film : ♥♥♥♥

    Les intentions du réalisateur semblent sincères, la pellicule transpire la passion pour le genre qu'elle représente, l'univers dépeint est alléchant et les acteurs sont concernés, mais cela ne suffit pas ! En effet, ce film de science-fiction au budget microscopique souffre d'un scénario brumeux, de longs dialogues inutiles, de costumes/maquillages/décors qui font bric-à-brac et surtout d'effets digitaux minables qui essayent tant bien que mal de mettre en scène des affrontements spatiaux qui ne parviennent qu'à nous faire décrocher de l'histoire. Une belle déception malgré la passion évidente du réalisateur pour la science-fiction spatiale.

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray] Space Soldiers (Scavengers)

    Format vidéo Pistes sonores Sous-titres
    1080p24 (AVC) / [2.40] - Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
    - Allemand DTS-HD Master Audio 5.1
    Allemand et Néerlandais

    • Image : Un rendu très variable en dehors de la palette colorimétrique et des noirs qui restent impeccables du début à la fin. La définition et le piqué sont globalement excellents mais parfois moyens, les contrastes sont souvent riches mais de temps en temps bien pauvres et de nombreux plans sont excessivement bruités.
    • Audio : Une VO qui délivre correctement un mixage à faible budget qui s'accroche essentiellement à la scène avant si ce n'est pour balancer quelques rares sons à l'arrière. En dehors de cela le résultat est quand même dynamique, jamais avare en petits effets intergalactiques et d'une clarté à toute épreuve.

    Région Éditeur Date de sortie
    B (Allemagne) Splendid Film 22 mars 2013


    Space-Soldiers.jpg


  • Company of Heroes Année : 2013
    Durée : 100 min
    Réalisateur : Don Michael Paul
    Acteurs : Tom Sizemore, Chad Michael Collins, Dimitri Diatchenko, Vinnie Jones, Melia Kreiling, Jürgen Prochnow, Neal McDonough

    Le synopsis :

    Ardennes, décembre 1944. Une compagnie de soldats américains perdue derrière les lignes ennemies découvre un programme d'armement secret et plonge jusqu'au coeur de l'Allemagne nazie pour en retrouver l'initiateur...

    Le film : ♥♥♥♥♥

    Malgré la médiocrité des CGI due à un budget pas à la hauteur de ses ambitions et quelques erreurs historiques (comme certaines armes qui ne devraient pas être là), cette adaptation du jeu éponyme de THQ est un bon petit film de guerre au scénario prenant et aux lieux variés, porté par des acteurs charismatiques (Vinnie Jones est bien badass), rythmé par de nombreuses scènes d'action aussi soutenues que violentes et mis en scène avec un certain savoir-faire. S'il ne réinvente donc pas le genre, "Company of Heroes" reste tout de même un très efficace divertissement décomplexé.

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray] Company of Heroes

    Format vidéo Pistes sonores Sous-titres
    1080p24 (AVC) / [1.78] - Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
    - Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1
    Anglais et Français
    Anglais pour malentendants

    • Image : Que ce soit de jour comme de nuit 90% des images sont inattaquables avec une définition, un piqué, une profondeur, des couleurs, des contrastes et des noirs qui claquent, pourtant, les 10% restantes souffrent d'un grain disgracieux, d'une définition plus que limite et d'un rendu très dur avec un abus d'edge enhancement. Serait-ce dû à l'utilisation de caméras bien distinctes ? Très certainement oui !
    • Audio : Des pistes sonores un peu artificielles (les armes font presque toutes le même bruit !), pas assez appliquées en ce qui concerne la localisation des effets et qui ne profitent pas suffisamment de la puissance du canal LFE. Heureusement, les dialogues sont équilibrés, le mixage est riche en effets guerriers sur l'ensemble des enceintes, le score est bien aéré et le tout est d'une ampleur bien suffisante (la VF semble plus étriquée).

    Région Éditeur Date de sortie
    B (France) Sony Pictures Entertainment 11 mars 2013


    Company-of-Heroes.jpg


  • Battlefield EarthAnnée : 2000
    Durée : 119 min
    Réalisateur : Roger Christian
    Acteurs : Barry Pepper, John Travolta, Forest Whitaker, Kim Coates, Richard Tyson

    Le synopsis :

    En l'an 3000, la Terre n'est plus qu'un désert et l'homme une espèce en voie de disparition. Mille ans auparavant, les féroces Psychlos ont envahi notre planète, anéanti ses défenses, rasé ses villes et aboli ses institutions. Au milieu des Rocheuses, vit un jeune et héroïque chasseur, Jonnie Goodboy Tyler, décide a redonner espoir et dignité aux siens...

    Le film : ♥♥♥♥

    Basé sur le roman en 3 volumes de Ron Hubbard, gourou de la secte de scientologie, "Battlefield Earth" est un film de science-fiction au budget conséquent qui s'est rapidement imposé comme l'un des plus gros nanars du cinéma !

    Le scénario est abject (le message
    mystico-philosophique de la scientologie) et aligne les incohérences et les ellipses, les acteurs sont tous mauvais avec en tête un John Travolta qui cabotine à mort, les dialogues sont risibles, la mise en scène clipesque abuse de ralentis et de cadrages penchés, la photographie est dégueulasse (c'est bleu, vert ou violet !) les décors, costumes et maquillages sont d'une rare laideur, les effets spéciaux sont baclés et les scènes d'action bien mollassonnes. Il faut néanmoins avouer que le résultat est tellement navrant que c'est très drôle à regarder.

    Voilà donc une superproduction nanardesque qui n'a pas volé
    ses huit récompenses aux Razzie Awards 2001 (Pire acteur, Pire réalisateur, Pire couple à l'écran, Pire scénario, Pire second rôle masculin, Pire second rôle féminin), 2005 (Pire drame des 25 dernières années) et 2010 (Pire film de la décennie).

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray] Battlefield Earth

    Format vidéo Pistes sonores Sous-titres
    1080p24 (AVC) / [1.78] - Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
    - Allemand DTS-HD Master Audio 5.1
    Allemand

    • Image : Assez nette et détaillée (même si susceptible d'être bien plus poussée) avec des couleurs bien reproduites (il faut aimer les filtres verts, bleus et violets) et un bon taux de contraste de jour (un peu moins de nuit), mais de nombreuses saletés sur le master, des artefacts de compression et un format non respecté (l'image est dématée).
    • Audio : Une VO plutôt puissante qui ne fait pas dans la dentelle (oublions donc la finesse des détails) et qui souffre de dialogues en retraits, mais la dynamique de la scène frontale, l'avalanche d'effets surround et l'enveloppement du score assurent le spectacle.

    Région Éditeur Date de sortie
    B (Allemagne) Concorde Home Entertainment 02 novembre 2012


    Battlefield-Earth.jpg


  • Bad Yankee Année : 2012[Blu-ray] Bad Yankee (El Gringo)
    Durée : 98 min
    Réalisateur : Eduardo Rodriguez
    Acteurs : Scott Adkins, Christian Slater, Yvette Yates, Valentin Ganev

    Le synopsis :

    En plein milieu du désert, un flic se retrouve pris au piège et toute son équipe se fait décimer. Mais ses ennemis vont regretter de l’avoir sous-estimé. Armé de ses fusils à pompe, il élimine tous ceux qui étaient venus lui faire la peau. Désormais, il n’a plus qu’une seule idée en tête : retrouver celui qui l’a piégé et se venger. Plus rien ne pourra l’arrêter...

    Le film : ♥♥♥♥♥

    Un festival de bourre-pifs agressifs, de gun-fights musclés et de courses-poursuites nerveuses dont la mise en scène comic book-esque, le rythme survolté, les prouesses physiques de Scott Adkins (la star montante du cinéma d'action), l'interprétation décalée de Christian Slater, le running gag de la voleuse de sac et le flot d'hémoglobine permettent à ce DTV d'action bourré de testostérone et produit par Joel Silver de se classer dans le haut du panier.

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray] Bad Yankee (El Gringo)

    Format vidéo Pistes sonores Sous-titres
    1080p24 (AVC) / [2.35] - Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
    - Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1
    Français imposés sur la VO

    • Image : Un master immaculé, une définition en béton, un piqué mordant, une profondeur de champ palpable, des couleurs foisonnantes, des contrastes particulièrement poussés et des noirs d'ébène. C'est magnifique !
    • Audio : Des pistes sonores explosives et très dynamiques dont les effets fantaisistes réparties sur les enceintes, les surrounds hypertrophiés et l'excellente gestion du canal LFE sont d'une redoutable efficacité. C'est de la dynamite !

    Région Éditeur Date de sortie
    B (France) Pathé 13 février 2013


    Bad-Yankee.jpg


  • Leviathan Année : 1989
    Durée : 97 min
    Réalisateur : George Pan Cosmatos
    Acteurs : Peter Weller, Richard Crenna, Amanda Pays, Daniel Stern, Ernie Hudson

    Le synopsis :

    Une expédition minière sous-marine découvre l'épave d'un navire russe, réanimant du même coup le résultat d'une expérience génétique ratée...

    Le film : ♥♥♥♥♥

    Même s'il met du temps à démarrer, cet "Alien-like" sous-marin à gros moyens qui évoque également "The Thing" et "Abyss" reste une série B horrifique réussie dont les beaux décors, la créature conçue par Stan Winston et la partition de Jerry Goldsmith sont toujours aussi réjouissants 24 ans après sa sortie. Dans les profondeurs de l'océan, personne ne vous entendra crier !

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray] Leviathan

    Format vidéo Pistes sonores Sous-titres
    1080p24 (MPEG-2) / [2.35] - Anglais Dolby Digital 2.0
    - Français (VFF) Dolby Digital 2.0
    Aucun

    • Image : Un vulgaire upscale du DVD Zone 1 MGM au piqué et à la colorimétrie acceptable mais à la définition artificiellement boostée par de l'edge enhancement, au grain envahissant et au master présentant de trop nombreux défauts de pellicule. Un Blu-ray Disc bien moins honteux néanmoins que son congénère allemand.
    • Audio : La VO possède une ouverture frontale plus riche et plus nette que la VF qui est plus puissante mais dont les dialogues sont parfois saturés et surtout mal synchronisés.

    Région Éditeur Date de sortie
    B (France) Rone 17 septembre 2011


    Leviathan.png