• [Blu-ray] Total Recall : Mémoires ProgramméesAnnée :[Blu-ray] Total Recall Mémoires Programmées 2012
    Durée : 118 min (version cinéma) / 130 min (version longue)
    Réalisateur : Len Wiseman
    Acteurs : Colin Farrell, Kate Beckinsale, Jessica Biel, Bryan Cranston, Bill Nighy

    Le synopsis :

    Modeste ouvrier, Douglas Quaid rêve de s’évader de sa vie frustrante et l’implantation de souvenirs que propose la société Rekall lui paraît l’échappatoire idéale. Mais lorsque la procédure d’implantation tourne mal, Quaid se retrouve traqué par la police. Très vite, la frontière entre l’imagination et la réalité se brouille. Qui est réellement Quaid, et quel est son destin ?

    Le film : ♥♥♥♥♥

    Inutile de tergiverser, cette nouvelle adaptation de la nouvelle originale de Philip K. Dick n'arrive pas à la cheville du classique de Paul Verhoeven, la faute à un scénario artificiel aux références pas toujours bien intégrées (la femme aux trois seins) qui se résume à une course-poursuite de deux heures dépourvue d'âme et dont l'enjeu n'a plus du tout la même portée. Néanmoins, il s'agit d'un actioner très efficace et visuellement soigné bourré de séquences hautement spectaculaires et d'effets spéciaux dernier cri qui se déroule dans un monde futuriste attrayant quelque part entre "Blade Runner" et "Minority Report". Voilà donc un gros blockbuster d'action impressionnant mais lisse.

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray] Total Recall Mémoires Programmées

    Format vidéo Pistes sonores Sous-titres
    1080p24 (AVC) / [2.40] - Anglais Dolby TrueHD 5.1
    - Anglais (Audio Description) Dolby Digital 5.1
    - Français (VFF) Dolby TrueHD 5.1
    Anglais et Français
    Anglais pour malentendants

    • Image : Un transfert HD sans faille. La définition comme la précision sont exceptionnelles, la profondeur de champ est ahurissante, la palette colorimétrique est exquise, les contrastes sont saisissants, la gestion des noirs est à prendre en exemple et l'encodage ne souffre d'aucune baisse de régime. C'est parfait !
    • Audio : Des pistes sonores hyper démonstratives qui devraient ravir les fans de gros son. La dynamique est redoutable, les dialogues sont toujours limpides, les multiples effets sonores (les ambiances des villes et/ou les effets chocs) sont restitués sur l'ensemble des enceintes (l'espace surround est sollicité en permanence) avec talent, la spatialisation est dantesque, les basses sont scotchantes et le score de Harry Gregson-Williams envoie du lourd. Pour info, le seamless branching peut occasionner des micro-coupures de son selon les lecteurs.

    Région Éditeur Date de sortie
    B (France) Sony Pictures Entertainment 15 décembre 2012

    [Blu-ray] Total Recall : Mémoires Programmées


  • [Blu-ray] CosmopolisAnnée : 2012
    Durée : 108 min
    Réalisateur : David Cronenberg
    Acteurs : Robert Pattinson, Sarah Gadon, Paul Giamatti

    Le synopsis :

    Dans un New York en ébullition, Erick Packer, golden boy de la haute finance, s’engouffre dans sa limousine blanche afin de se rendre à l’autre bout de la ville pour une coupe de cheveux. Il ignore encore qu'il s’apprête à vivre les 24 heures les plus importantes de sa vie...

    Le film : ♥♥♥♥

    Cette adaptation cinématographique du roman visionnaire de Don DeLillo est un quasi-huis clos (beaucoup trop) verbeux d'une froideur inconfortable à la mise en scène artificielle et statique, au rythme assommant, à la narration paresseuse, aux dialogues interminables, aux incrustations désastreuses et aux acteurs presque tous en roue libre. Finalement, seul Robert Pattison, en rejeton d'un capitalisme en ruine, sort grandi de ce drame prétentieux, hermétique et surtout chiant qui semble ne vouloir s'adresser et/ou plaire à personne.

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray] Cosmopolis

    Format vidéo Pistes sonores Sous-titres
    1080p24 (AVC) / [1.85]

    - Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
    - Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1
    - Français (Audio Description) Dolby Digital 2.0

    Français
    Français pour malentendants

    • Image : Un transfert HD décevant pour le premier film tourné en numérique de David Cronenberg. Alors oui, la précision est chirurgicale, l'image est bien définie, la palette colorimétrique est rutilante et les noirs ont souvent la classe, mais ces derniers sont parfois bouchés, la gestion des contrastes laisse à désirer et la compression est plus qu'hésitante avec la présence de fourmillements trop prononcés lors de plusieurs séquences.
    • Audio : Dépourvues d'ambiances et de basses voilà deux pistes sonores claires axées essentiellement sur la retranscription des dialogues et donc sur la centrale même si la partition d'Howard Shore est bien spatialisée.

    Région Éditeur Date de sortie
    B (France) Stone Angels 25 septembre 2012

    [Blu-ray] Cosmopolis


  • [Blu-ray] Warm Bodies - RenaissanceAnnée : 2013
    Durée : 98 min
    Réalisateur : Jonathan Levine
    Acteurs : Nicholas Hoult, Teresa Palmer, John Malkovich, Analeigh Tipton, Rob Corddry

    Le synopsis :

    Un mystérieux virus a détruit toute civilisation. Les rescapés, qui vivent dans des bunkers fortifiés, redoutent leurs anciens semblables devenus des monstres dévoreurs de chair. R, un mort-vivant romantique, sauve contre toute attente Julie, une adorable survivante, et la protège de la voracité de ses compagnons. Au fil des jours, la jeune femme réveille chez lui des sentiments oubliés depuis longtemps...

    Le film : ♥♥♥♥

    Cette adaptation cinématographique du roman "Vivants" d'Isaac Marion est la rencontre inattendue, décalée et surtout réussie du film de zombies et de la comédie romantique. Le scénario qui prône l'acceptation de la différence est bien troussé et s'amuse des codes des deux genres précités tout en rendant un bel hommage aux films d'horreur, le second degré des élans comiques est ravageur, le duo de tourtereaux est attachant, le rythme est entrainant et la bande originale irrésistiblement pêchue. Cette astucieuse relecture du mythe de "Roméo et Juliette" s'impose donc comme un enthousiasmant cocktail des genres au capital sympathie indéniable.

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray] Warm Bodies - Renaissance

    Format vidéo Pistes sonores Sous-titres
    1080p24 (AVC) / [2.35] - Anglais DTS-HD Master Audio 7.1
    - Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1
    - Français (Audio Description) Dolby Digital 2.0
    Français
    Français pour malentendants

    • Image : Un transfert HD sublime dont la compression optimale, la finesse des détails, la grande netteté des contours, la palette colorimétrique joliment glacée et loin d'être cadavérique, les contrastes denses et les noirs profonds permettent aux rares plans moins précis de passer inaperçus.
    • Audio : Des pistes sonores immersives (surtout la VO 7.1) et percutantes aux dialogues vivants, à l'ouverture frontale dynamique, aux surrounds actifs (cf la séquence d'action finale), aux basses énergiques et à la bande originale prégnante qui convoque entre autres M83, Bruce Springsteen et Bob Dylan.

    Région Éditeur Date de sortie
    B (France) Metropolitan Vidéo 24 juillet 2013

    [Blu-ray] Warm Bodies - Renaissance


  • [Blu-ray] ParkerAnnée : 2013
    Durée : 118 min
    Réalisateur : Taylor Hackford
    Acteurs : Jason Statham, Jennifer Lopez, Michael Chiklis, Nick Nolte

    Le synopsis :

    Spécialiste des casses réputés impossibles, l'audacieux Parker exige de ses partenaires une loyauté absolue et le respect scrupuleux du plan. Alors qu’une opération vient de mal tourner à cause d’une négligence, Parker décide qu’il ne travaillera plus jamais pour Melander et son gang. Mais le caïd n’accepte pas l’affront et ses hommes laissent Parker pour mort. Bien décidé à se venger, Parker remonte la piste du gang jusqu’à Palm Beach...

    Le film : ♥♥♥♥♥

    Cette adaptation des romans de Donald E. Westlake est un polar de série B old school qui ne surprendra guère les adeptes du cinéma de Statham. Le scénario y est donc archiclassique, les empoignades musclées (celle dans la chambre d'hôtel est douloureuse) sont bien exécutées et le charismatique Jason Statham est fidèle à lui-même (coriace et séduisant), mais l'élégance de la mise en scène et la présence d'une excellente (et trop rare) Jennifer Lopez apportent une réelle valeur ajoutée à ce divertissement testostéroné.

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray] Parker

    Format vidéo Pistes sonores Sous-titres
    1080p24 (AVC) / [2.35] - Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
    - Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1
    Français

    • Image : Une luminosité flatteuse, une définition solide, des plans qui fourmillent de détails, une profondeur de champ magnifique, une palette colorimétrique brillante et des contrastes consistants, mais les scènes en basse lumière souffrent d'un piqué trop doux et de noirs peu profonds.
    • Audio : Des pistes sonores efficaces et qui pètent bien. La dynamique est nerveuse, l'activité multicanale est intensive lors des scènes d'action et distille avec minutie les ambiances le reste du temps, le caisson de basses gronde quand il faut et la musique de David Buckley est spatialisée avec soin.

    Région Éditeur Date de sortie
    B (France) M6 Vidéo 17 août 2013

    [Blu-ray] Parker


  • LE PALMARES COMPLET du 39ème Festival du Cinéma Américain de Deauville :

    • Grand Prix : "Night Moves" de Kelly Reichardt
    • Prix du jury :  "All Is Lost" de J. C. Chandor et "Stand Clear of the Closing Doors" de Sam Fleischner
    • Prix du jury Révélation Cartier :  "Fruitvale Station" de Ryan Coogler
    • Prix du Public : "Fruitvale Station" de Ryan Coogler
    • Prix de la Critique Internationale : "The Retrieval" de Chris Eska
    • Prix Michel d'Ornano : "Les Garçons et Guillaume, à table !" de Guillaume Gallienne

    Deauville 2013 / Mostra de Venise 2013


    LE PALMARES COMPLET du 70ème Festival de Cinéma de la Mostra de Venise :

    • Lion d'or : "Sacro GRA" de Gianfranco Rosi
    • Lion d'argent du meilleur réalisateur : Alexandro Avranas pour "Miss Violence"
    • Grand Prix du Jury : "Stray Dogs" de Tsai Ming-liang
    • Coupe Volpi - interprétation féminine : Elena Cotta dans "Via Castellana Bandiera"
    • Coupe Volpi - interprétation masculine : Themis Panou dans "Miss Violence"
    • Prix Spécial du Jury : "Die Frau des Polizisten" de Philip Gröning
    • Prix Osella pour le meilleur scénario : "Philomena" de Stephen Frears
    • Prix Marcello Mastroianni du meilleur jeune interprète : Tye Sheridan dans "Joe"
    • Prix Luigi de Laurentiis du 1er film : "White Shadow" de Noaz Deshe
    • Prix Orizzonti : "Eastern Boys" de Robin Canpillo

    Deauville 2013 / Mostra de Venise 2013