• [Test Blu-ray] Comancheria

    [Test Blu-ray] ComancheriaGenre : Polar, Drame
    Année
     : 2016
    Réalisateur : David Mackenzie
    Acteurs : Chris Pine, Jeff Bridges, Ben Foster
    Compositeurs : Nick Cave, Warren Ellis

    Éditeur : Wild Side Vidéo

    Format image : 2.35 Cinémascope
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1



    Suite au décès de leur mère, et avant que le ranch qu'elle leur a légué ne soit saisi par la banque faute de remboursement des dettes, deux frères décident de braquer des agences de la banque en question pour éviter cette extrémité. S'ensuit une traque par un Ranger du Texas bien décidé à interrompre cette cavale folle des deux protagonistes qui poussent plus loin à chaque braquage leur audace. Les deux frères, l'un décidé a protégé sa famille pour leur avenir et l'autre, desperado qui n'espère plus rien de la vie, file vers un destin qui ne peut que se finir mal. Ou pas ?...



    [Test Blu-ray] ComancheriaCe polar tendu vous en donne pour votre argent, avec des situations qui montrent comment le désespoir peut conduire des individus à commettre l'irréparable pour survivre ou protéger leur famille. Ce western moderne, où des desperados sans avenir face à un vieux flic désabusé tourne au règlement de compte tel que les pionniers en route vers l'ouest les connurent dans les villes en proie aux crimes engendrés par la pauvreté et la convoitise. Images d'une Amérique poisseuse où le rêve américain peut tourner au cauchemar, tension permanente où les personnages sont à la limite de la rupture permanente, non, cette Amérique là ne fait pas rêver. Y a-t-il une morale à cette histoire ? Pas sûr pour une fois, où les limites du bien et du mal sont franchies tour à tour par les protagonistes. Les acteurs sont tous excellents, entre autres Chris Pine en braqueur de banque plus ambiguë qu'il n'y parait, un Jeff Bridges en vieux briscard désabusé et Ben Foster, le chien fou de service comme souvent. Du polar solide, sec et qui va droit au but.




    [Test Blu-ray] Comancheria(Test réalisé sur un écran 2160p)
    Superbe, image hyper lumineuse parfois aveuglante, grandes étendues à perte de vue, un beau Cinémascope.



    [Test Blu-ray] Comancheria(Test effectué en VF 5.1 DTS-HD Master Audio)
    Belle playlist country-rock, activités nombreuses sur tous les canaux, puissance des impacts lors des scènes d'action, une bande-son solide.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UPB-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


  • [Test Blu-ray] Rogue One : A Star Wars Story

    [Test Blu-ray] Rogue One : A Star Wars StoryGenre : Science-fiction
    Année
     : 2016
    Réalisateur : Gareth Edwards
    Acteurs : Felicity Jones, Diego Luna, Ben Mendelsohn, Mads Mikkelsen, Donnie Yen, Forest Whitaker
    Compositeur : Michael Giacchino

    Éditeur : Walt Disney France

    Format image : 2.39 Cinémascope
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 7.1, Français DTS-HD HR 5.1



    Un groupe de rebelles à l'Empire Galactique tente de s'emparer des plans d'une nouvelle arme de destruction massive qui pourrait mettre un terme à la rébellion. Une mission suicide de la dernière chance pour sauver la Galaxie est mise en œuvre pour éviter d'en arriver au point de non-retour...



    [Test Blu-ray] Rogue One : A Star Wars storyJ'ai entendu beaucoup de chose sur l'univers Star Wars ces dernières années, des plus positives aux plus négatives, y compris de ma part (et je peux être très critique quand il le faut), étant un fan de la première heure. J'ai même lu des choses désagréables. L'univers Star Wars ne peut pas plaire à tout le monde, mais il faut lui reconnaître une chose : il fait rêver des millions de personnes à travers le monde. Et faire perdurer cet univers depuis plus de 40 ans prouve qu'il touche juste. Alors, moi aussi j'ai été inquiet quand Disney a repris la franchise Star Wars pour en faire une « cash-machine » qui n'est pas près de s'arrêter. Après la réussite de Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force, j'ai été rassuré, et Rogue One me conforte dans cette idée, que oui décidément cet univers est fantastique. George Lucas qui était inquiet après la vente de son « bébé » à 4 milliards de dollars n'a pas à s'en faire. Disney, les réalisateurs, les acteurs impliqués dans la réactivation de son univers sont totalement et irrémédiablement respectueux du matériau d'origine, et même au-delà. Mieux, je dirais que l'esprit de Rogue One illustre encore plus de façon viscérale cette bataille entre le bien et le mal, et même de façon plus réaliste. Car ici, il est bien question de faire la « guerre » avec ses combats âpres, ses horreurs, ses compromissions, ses sacrifices, et cette mission-suicide l'illustre à merveille. Gareth Edwards, le réalisateur, est totalement maître de son sujet et nous gratifie d'une vision à la fois sombre d'un univers plus poisseux, plus proche d'hommes et de femmes partant à la guerre, et une vision aussi magnifique de l'Espace infini qui donne qu'une envie, c'est de le découvrir pour de vrai. Le casting fait en grande partie d'inconnus participe à cette implication dans l'histoire, en étant parfait dans leur différent rôle. À regarder les yeux grands ouverts pour ne manquer aucun détail avec des combats aériens de tout premier ordre et ultra-dynamiques, des planètes de rêve aux paysages somptueux. La Force est avec nous, et on espère que ça va continuer.



    [Test Blu-ray] Rogue One : A Star Wars story(Test réalisé sur un écran 2160p)
    Fantastique, magnifiques plans sur certaines planètes, effets spéciaux dantesques, une référence.



    [Test Blu-ray] Rogue One : A Star Wars story(Test effectué en VO 5.1 DTS-HD Master Audio sous-titrée français)
    J'ai déjà vu ce film en VF bien sûr, et la bande-son VF DTS High Res était déjà très bonne, mais cette VO la devance légèrement en termes de dynamique et de spatialisation. On profite un maximum des scènes de batailles et destructions nombreuses dans des conditions optimales.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UPB-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


  • [Test Blu-ray] Agents presque secrets

    [Test Blu-ray] Agents presque secretsGenre : Action, Comédie d'espionnage
    Année
     : 2016
    Réalisateur : Rawson Marshall Thurber
    Acteurs : Dwayne Johnson, Kevin Hart, Amy Ryan, Danielle Nicolet, Jason Bateman
    Compositeurs : Ludwig Göransson, Theodore Shapiro

    Éditeur : Universal Pictures

    Format image : 2.40 Cinémascope
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS 5.1



    2 anciens camarades de lycée, l'un souffre-douleur de son lycée complexé par son poids et l'autre meilleur de sa promo, se revoient suite à un rendez-vous pris sur le net des années plus tard. Mais leur rendez-vous ne tarde pas à prendre une tournure épique, l'ancien souffre-douleur étant devenu un agent de la CIA bâti comme un Hercule et recherché pour trahison. Les 2 amis que tout oppose vont s'offrir une virée au pas de course pour établir la vérité sur cette supposée trahison...



    [Test Blu-ray] Agents presque secretsCette comédie d'action et d'espionnage n'a d'autre but que de divertir, alors on est prié de débrancher son cerveau devant l'humour potache et sous la ceinture la plupart du temps, avec des dialogues bien salés. Les 2 compères à l'écran s'amusent comme des gamins même si ça cabotine et hystérise à fond, et ça défouraille dans tous les sens avec des scènes d'action par ailleurs excellentes et bien remuantes. Du cinéma divertissant et avec quelques bons traits d'humour.



    [Test Blu-ray] Agents presque secrets(Test réalisé sur un écran 2160p)
    D'une propreté remarquable avec une luminosité au top et des couleurs superbes. Vraiment du top qualité du début à la fin.



    [Test Blu-ray] Agents presque secrets(Test effectué en VF 5.1 DTS)
    Ça remue dans tous les sens dès que ça castagne. Puissance et spatialisation au rendez-vous. Dialogues parfaitement clairs. Dommage que les scènes additionnelles de la version longue ne soient qu'en version originale avec sous-titre français, parfaitement intégrés cela dit.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UPB-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


  • [Test 4K Ultra HD] Wolf Warrior 2

    [Test 4K Ultra HD] Wolf Warrior 2Titre original : Zhan Lang II
    Nationalité : Chinois

    Genre : Guerre, Action, Drame
    Année : 2017
    Durée : 124 min
    Réalisateur : Wu Jing
    Acteurs : Wu Jing, Frank Grillo, Celina Jade, Oleg Prudius, Heidi Moneymaker

    Provenance : Hong Kong
    Éditeur : Universe
    Date de sortie : 25 janvier 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.35 - 2K DI
    Luminance HDR : De 0 à 10000 nits
    Bande-son : Mandarin Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1), Mandarin DTS:X (DTS-HD MA 7.1)
    Sous-titres : Chinois traditionnel, Chinois simplifié, Anglais



    Après avoir été libéré de prison, Leng Feng part pour l'Afrique, prévoyant de vagabonder pour le reste de sa vie. Il porte sur lui une balle qui a été trouvée sur le lieu de l'enlèvement de sa fiancée. Lorsque des mercenaires sadiques et des rebelles commencent à cibler les civils en Afrique, il décide d'abandonner sa vie vagabonde et de revenir à ses fonctions de soldat pour sauver des civils...




    [Test 4K Ultra HD] Wolf Warrior 2S'il attise un peu trop la fibre nationaliste et qu'il n'omet aucun des clichés sur le continent Africain, ce blockbuster chinois reste une grosse machine de guerre particulièrement spectaculaire. Entre un Wu Jing charismatique, des seconds rôles marquants (les méchants sont détestables), des combats à mains nues et autres gunfights aussi jouissifs qu’extrêmement violents, un rythme intense qui ne se pose jamais, une histoire simple mais prenante où l'émotion s'invite à intervalles réguliers, et une mise en scène hyper-démonstrative, ce Rambo « Made in China » casse la baraque en nous présentant un spectacle réjouissant. Et de toute façon, un film qui s'autorise un clin d’œil aussi appuyé à Top Gun ne pouvait que me charmer.



    [Test 4K Ultra HD] Wolf Warrior 2On en prend plein les yeux durant près de 2 heures et c'est tout simplement beau. Les admirateurs d'images propres, claires, nettes, détaillées, colorées et contrastées, vont donc en avoir pour leur argent. Du piqué ultra-acéré (des détails bien plus fins qu'en HD) aux couleurs ultra-riches (une palette plus saturée que sur le Blu-ray), en passant par des contrastes ultra-tranchés (des blancs éblouissants et des noirs infinis) et une luminosité ultra-poussée (mais qui a tamisé les lumières en SDR ?), ce transfert UHD splendide délivre des images tellement réalistes qu'il peut, par moments, donner l'impression de contempler l'action de sa fenêtre. Pourquoi par 10 alors ? Parce que les CGI, plutôt moyens il faut bien l'avouer, sont encore plus visibles en Ultra HD, et que les quelques stock-shots SD, disséminés de-ci de-là, font forcément « tâches ».



    [Test 4K Ultra HD] Wolf Warrior 2Une expérience auditive de tous les instants pour des pistes sonores qui décoiffent (la piste Atmos est bien plus puissante que la piste DTS:X). Sur le terrain, la dynamique est considérable, la spatialisation est d'une grande précision, les ambiances sont immersives, les effets pyrotechniques fusent de part et d'autre de la pièce d'écoute avec conviction, la scène arrière ne se permet aucun repli, les enceintes de hauteur lâchent ce qu'il faut lorsque la narration l’exige (la pression de l'eau, le souffle des déflagrations, les retombées de débris, le survol des hélicoptères, etc.), le score héroïque est enveloppant (il s'élève même parfois au-dessus de nos têtes) et les basses véhémentes.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


  • [Test Blu-ray] Un seul deviendra invincible : Boyka

    [Test Blu-ray] Un seul deviendra invincible : BoykaTitre originalBoyka : Undisputed
    Nationalité
     : Américain, Bulgare

    Genre : Arts martiaux, Action, Drame
    Année : 2016
    Durée : 90 min
    Réalisateur : Todor Chapkanov
    Acteurs : Scott Adkins, Teodora Duhovnikova, Alon Abutbul, Julian Vergov, Martyn Ford

    Provenance : France
    Éditeur : Metropolitan Vidéo
    Date de sortie : 05 août 2017
    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 1.85
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
    Sous-titres : Français imposés sur la VO




    Sorti de prison, Yuri Boyka pratique le free fight dans des environnements sordides. Mais repéré par des organisateurs de vrais tournois, il va bientôt pouvoir réaliser son rêve et combattre dans un circuit prestigieux et légal. Au cours d’un combat, il tue accidentellement son adversaire. Choqué, il apprend que sa victime avait une femme. Il décide de la retrouver pour l’aider financièrement et lui demander pardon. Il se rend compte que celle-ci est la prisonnière de mafieux locaux qui la font travailler dans leur club comme hôtesse pour rembourser les dettes de son défunt mari. Boyka va alors combattre dans l’arène des gangsters pour racheter la liberté de la jeune femme...



    [Test Blu-ray] Un seul deviendra invincible : BoykaCe quatrième opus qui ajoute du cœur à ses muscles, est une série B de pure castagne dans la veine des meilleurs représentants des 80's (Bloodsport, Kickboxer). Et chose étonnante, en plus d'avoir du répondant sur le ring (les affrontements aux chorégraphies impressionnantes font très mal en plus d'être parfaitement lisibles), elle creuse la personnalité de son charismatique (anti)héros à travers des émotions que nous ne lui connaissions pas (Scott Adkins est au top). Une franche réussite dans le genre qui met KO nombre de ses concurrents.



    [Test Blu-ray] Un seul deviendra invincible : BoykaUn master HD en grande forme qui délivre des noirs profonds, des contrastes solides, des couleurs attractives (la photographie est vraiment soignée pour un petit budget), des détails redoutables, une définition affûtée et une fluidité appréciable.



    [Test Blu-ray] Un seul deviendra invincible : BoykaTrop démonstratives (le bruit des muscles se contractant) ou pas assez (certains coups portés sont peu appuyés), ces pistes sonores dynamiques et immersives (l'ambiance du ring) restent néanmoins toujours spectaculaires.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste