• [Test 4K Ultra HD] Le dernier chasseur de sorcières

    [Test 4K Ultra HD] Le dernier chasseur de sorcièresTitre original : The Last Witch Hunter
    Nationalité : Américain, Chinois, Canadien

    Genre : Fantastique, Action
    Année : 2015
    Durée : 107 min
    Réalisateur : Breck Eisner
    Acteurs : Vin Diesel, Rose Leslie, Elijah Wood, Ólafur Darri Ólafsson, Michael Caine

    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Lionsgate Films
    Date de sortie : 1er mars 2016
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 4K DI
    Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
    Bande-son : Anglais DTS:X (DTS-HD MA 7.1)
    Sous-titres : Anglais, Anglais pour malentendants



    Notre monde actuel repose sur un pacte fragile régissant la paix entre humains et sorcières. Ces dernières sont autorisées à vivre secrètement parmi nous tant qu’elles n’ont pas recours à la magie noire. Kaulder, membre de la confrérie de la hache et de la croix qui garantit ce pacte, chasse les sorcières insoumises depuis plus de 800 ans. Mais lorsque l’un des membres de son groupe est assassiné, la guerre est sur le point d’éclater et de faire des rues de New York un véritable champ de bataille...




    [Test 4K Ultra HD] Le dernier chasseur de sorcièresGonflée aux effets spéciaux plus ou moins bien faits, cette série B fantastique bourrée d'actions et de sortilèges est très divertissante, mais pâtit néanmoins d'un scénario qui ne sort jamais des sentiers battus.




    [Test 4K Ultra HD] Le dernier chasseur de sorcièresEncore plus belles que celles du déjà impeccable transfert HD, les images UHD sont globalement sublimes et n'accentuent jamais le léger grain cinéma de l'œuvre qui peut pourtant virer en un bruit numérique mineur (dans moins de 2% des cas). Parfaitement définies, très détaillées (une hausse significative), d'une précision et d'une netteté à toute épreuve (les tissus des vêtements, l'écorce rugueuse des portails magiques, les inscriptions sur l'épée de Kaulder), et grandement améliorées du côté des couleurs (des primaires plus vibrantes), des contrastes (l'excellente visibilité des scènes sombres grâce à des noirs plus profonds et mieux nuancés) et de la luminosité (l'intensité accrue des sources lumineuses comme les flammes, les éclairs ou les lampes d'intérieur), les images qui s'offrent à nous sont juste stupéfiantes.



    [Test 4K Ultra HD] Le dernier chasseur de sorcièresBruyant et fortement animé, ce mixage DTS:X soigné assure le spectacle. Et il faut dire qu'avec ses dialogues toujours perceptibles, sa dynamique diabolique, ses ambiances régulières et immersives (la vie urbaine), ses effets nombreux et spatialisés avec soin (la présence hors-champ des craquements lors de l'intro), ses surrounds hyper-actifs, sa scène aérienne qui ne manque aucune opportunité (le souffle des torches, l'écho des voix dans les cavernes, le chaos d'une tempête, les battements d'ailes d'un essaim de papillons, etc.), son score ample et rythmé, et ses basses sensationnelles, dire le contraire n'aurait aucun sens.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


  • [Test 4K Ultra HD] Rencontres du troisième type

    [Test 4K Ultra HD] Rencontres du troisième typeTitre original : Close Encounters of the Third Kind
    Nationalité : Américain

    Genre : Science-fiction, Drame
    Année : 1977 (Montage original), 1980 (Édition spéciale), 1998 (Director's Cut)
    Durée : 134 min (Montage original), 132 min (Édition spéciale), 137 min (Director's Cut)
    Réalisateur : Steven Spielberg
    Acteurs : Richard Dreyfuss, François Truffaut, Teri Garr, Melinda Dillon, Bob Balaban

    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Sony Pictures
    Date de sortie : 19 septembre 2017
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.39 - 4K DI
    Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français Dolby Digital 5.1
    Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants



    Des faits étranges se produisent un peu partout dans le monde : des avions qui avaient disparu durant la Seconde Guerre mondiale sont retrouvés au Mexique en parfait état de marche, un cargo est découvert échoué au beau milieu du désert de Gobi. Dans l’Indiana, pendant qu’une coupure d’électricité paralyse la banlieue, Roy Neary, un réparateur de câbles, voit un objet lumineux passer au-dessus de sa voiture. Plus loin, Barry Guiler, un petit garçon de quatre ans, est réveillé par le bruit de ses jouets qui se mettent en route...




    [Test 4K Ultra HD] Rencontres du troisième typeCette
    œuvre culte qui a fêté en 2017 son 40e anniversaire, matrice de la filmographie de Spielberg, est un film de science-fiction humaniste tout autant qu'un drame sur la dépression (la quête vers l'au-delà du héros), qui suit le destin de plusieurs personnes ayant assisté à la présence sur Terre de créatures venues d’ailleurs. Et si sa sensibilité picturale reste inchangée (malgré des SFX vieillissants), comme l'équilibre surnaturel entre le merveilleux (la musique comme langage universel) et l'angoisse (l'enlèvement de l'enfant), les nombreuses longueurs occasionnées par un récit bien trop éclaté lui sont aujourd'hui préjudiciables.



    [Test 4K Ultra HD] Rencontres du troisième typeRestaurées en 4K à partir d'un nouveau scan des négatifs originaux sur les trois versions du film, les images délivrées par ce transfert UHD sont globalement très bonnes pour une œuvre datant de 1977. Dans un premier temps, il est important de mentionner que l'ancien format 2.35 laisse sa place à un ratio 2.39 pour qu'une petite portion d'image inédite en vidéo apparaisse. Ensuite, l'équipe technique chargée de la restauration numérique a profité de l'occasion pour ajouter et/ou corriger certains effets visuels (comme de nouveaux effets de lumière), et travailler sur un nouvel étalonnage couleur optimisé pour la technologie HDR. Enfin, le grain argentique est toujours aussi présent (l'aspect rugueux de l’œuvre est conservé), mais il est restitué plus finement qu'auparavant. Pour le reste, si le piqué est plus stable, l'apport en matière de définition (déjà de bonne facture en HD) reste infime. C'est donc bien du côté de la colorimétrie et des contrastes, tous deux soigneusement ajustés, que cette version se démarque nettement des précédentes. Dans les faits, les couleurs sont plus vivantes (la peinture jaune du camion de Roy) et gagnent en nuances, les contrastes profitent d'une gamme bien plus large pour livrer, en fonction du contexte, des scènes plus lumineuses (celles se déroulant dans le désert) ou plus sombres (les noirs sont plus profonds), et comme de bien entendu, la moindre petite source de lumière brille avec nettement plus d'éclat (les « phares » des OVNIs).



    [Test 4K Ultra HD] Rencontres du troisième typeAucune piste remasterisée ici (un mixage Dolby Atmos aurait pourtant profité au final), mais une VO proposée en DTS-HD MA 5.1 et une VF en simple Dolby Digital 5.1. Je passerai rapidement sur la VF aux voix trop élevées (avec dialogues réécrits lors du tournage d'ailleurs) et à la spatialisation largement moins enveloppante (certains effets surround sont même zappés), pour me concentrer sur la plus satisfaisante, même si décevante aussi, VO. Les dialogues y sont clairs, l'aération multicanale plaisante (la scène arrière est régulièrement sollicitée) et l'indémodable score de John Williams plutôt ample. Mais voilà, il y a un manque flagrant d'homogénéité d'une séquence à l'autre, et les basses, même si assez robustes (les passages des vaisseaux), sont parfois trop coulantes. Ayant soufflé ses quarante bougies l'année dernière, il est fort regrettable que le son n'est pas bénéficié d'un travail au moins à la hauteur de celui effectué sur l'image.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


  • [Test 4K Ultra HD] Star Trek

    [Test 4K Ultra HD] Star TrekGenre : Science-fiction
    Année : 2009
    Réalisateur : J.J. Abrams
    Acteurs : Chris Pine, Zachary Quinto, Simon Pegg, Zoe Saldana, Karl Urban, Eric Bana, Chris Hemsworth
    Compositeur : Michael Giacchino

    Éditeur : Paramount Pictures
    Format image : 2.40 Cinémascope
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (Dolby True HD 7.1), Français Dolby Digital 5.1



    Le cadet de l'académie militaire de Star Fleet, James T. Kirk, rebelle et peu enclin à suivre les règlements depuis sa jeunesse turbulente, est amené à embarquer sur le vaisseau Enterprise, envoyé pour faire front face à une menace d'origine Romulienne qui semble surgir d'un futur improbable et qui risque de menacer la Fédération des Planètes et la Terre de destruction. Une course contre la montre s'engage contre cet ennemi aux intentions vengeresses, et le futur Capitaine Kirk et ses acolytes vont devoir faire preuve d'imagination et de courage pour contrer ces noirs desseins par tous les moyens...



    [Test 4K Ultra HD] Star TrekD'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours aimé l'univers Star Trek, dès que j'ai pu voir la série originelle dans ma jeunesse, que d'aucun jugeront kitsch et dépassée maintenant, mais qui avait un côté naïf et frais assez réjouissant à l'époque, avec une propension à un sérieux très premier degré, contrebalancé par un humour pince sans-rire du meilleur effet. Les nouvelles séries et les films inégaux en qualité qui ont découlé de l'univers Star Trek à partir des années 70 ont prolongé cet univers foisonnant, s'orientant toujours vers des aventures spatiales de plus en plus élaborées. Lorsque J.J. Abrams a décidé de relancer la franchise Star Trek en 2009 (déjà 9 ans ça passe vite), certains ont crié au scandale et presque à la profanation d'un mythe. Il n'en fut rien, et au contraire J.J. Abrams respecta le matériau d'origine, tout en lui insufflant une modernité fulgurante et un sens du spectacle que je ne croyais plus possible dans une science-fiction dite crédible et divertissante, touchant toutes les générations, que ce soit les Trekkers de la première heure, ou les geeks de tous poils prêts à s'enflammer pour des univers de science-fiction dans lesquels on peut s'identifier sans limite. Ce reboot fut donc une magnifique découverte, et ce spectacle alerte, rythmé, sans temps mort, aux séquences spatiales d'anthologie, et avec un humour bienvenu caractéristique de l'univers Star Trek, est sans conteste l'un des meilleurs films de science-fiction de ces dix dernières années. Les suites qui ont emboîtées le pas de cette réussite ont confirmé la qualité de la relance de la franchise. En espérant qu'on ait des opus de plus en plus incroyables et d'aussi haut niveau que ce film qui peut divertir, faire rêver et voyager au-delà de notre imagination. Le casting choisi à l'époque du film avec de « jeunes recrues » presque inconnues (Chris Pine, Chris Hemsworth avant qu'il devienne Thor, etc.), n'a fait que confirmer l'implication du réalisateur, des acteurs et l'adhésion à l'univers Star Trek, et ça se ressent durant tout le film. Je finirai par la célèbre accroche de l'univers Star Trek : "Explorer de nouveaux mondes étranges, découvrir de nouvelles vies, d'autres civilisations, et au mépris du danger avancer vers l'inconnu...".



    [Test 4K Ultra HD] Star Trek(Test réalisé sur un écran 2160p non compatible HDR)
    À l'image du magnifique Blu-ray de ce film que j'ai déjà vu de nombreuses fois (sans compter les rediffusions télé), l'image de ce Blu-ray UHD est au top du support, bien que quelques scènes un peu bouchées dans les noirs et des scènes surexposées dans les blancs viennent un peu gâcher le plaisir. Mais dans l'ensemble, le spectacle est splendide avec une superbe définition, des couleurs magnifiques et une profondeur de champ « spatiale » réjouissante.



    [Test 4K Ultra HD] Star Trek(Test effectué en VO 5.1 Dolby TrueHD sous-titrée français)
    Une bande-son démoniaque, hyper-puissante, qui ne vous laisse que peu de répit du début à la fin. Puissance, spatialisation, impact des graves, effets multi-directionnels, un modèle de piste multicanale.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UPB-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


  • [Test Blu-ray] Vert Émeraude

    [Test Blu-ray] Vert ÉmeraudeGenre : Fantastique
    Année
     : 2016
    Réalisateurs : Felix Fuchssteiner, Katharina Schöde
    Acteurs : Maria Ehrich, Jannis Niewöhner, Peter Simonischek, Josefine Preuss
    Compositeur : Philipp F. Kölmel

    Éditeur : Condor Entertainment

    Format image : 2.35 Cinémascope
    Bande-son : Français DTS-HD MA 5.1



    Gwendoline et Gideon, nos jeunes héros voyageurs du temps se lancent dans une course contre la montre pour empêcher le Comte de St-Germain de mettre à exécution son plan de changer l'avenir pour pouvoir le dominer. Allers et retours dans le passé sont les seuls moyens de l'en empêcher définitivement...



    [Test Blu-ray] Vert ÉmeraudeCe dernier volet de la trilogie où l'expérience des voyages dans le temps a fait mûrir nos jeunes protagonistes, permet de clore en beauté cette trilogie sympathique. Ces productions européennes (surtout allemandes) rivalisent donc avec des productions américaines qui disposent pourtant de plus gros moyens souvent employés avec des gros sabots. Il y a ici une sorte de légèreté propre à l'esprit européen, et c'est tant mieux.



    [Test Blu-ray] Vert Émeraude(Test réalisé sur un écran 2160p) Magnifique encore une fois, avec de magnifiques décors, costumes et couleurs. Et toujours un master 1080i/50hz vraiment d'une propreté remarquable, avec des noirs parfaits.



    [Test Blu-ray] Vert Émeraude(Test effectué en VF 5.1 DTS-HD Master Audio)
    Vivante sans ostentation, une bande-son dynamique et musicale comme il faut.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UPB-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


  • [Test Blu-ray] Bleu Saphir

    [Test Blu-ray] Bleu SaphirGenre : Fantastique
    Année
     : 2014
    Réalisateurs : Felix Fuchssteiner, Katharina Schöde
    Acteurs : Maria Ehrich, Jannis Niewöhner, Laura Berlin
    Compositeur : Philipp F. Kölmel

    Éditeur : Condor Entertainment

    Format image : 2.35 Cinémascope
    Bande-son : Allemand DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1



    Suite de la saga La trilogie des gemmes après Rouge Rubis, nos jeunes protagonistes voyageurs du temps pour une confrérie appelé « Les veilleurs », cherchent à contrecarrer les velléités de dominer le monde d'un Comte maléfique à l'origine de cette confrérie, vivant au 18ème siècle et qui veut changer l'avenir pour établir un nouvel ordre mondial...



    [Test Blu-ray] Bleu SaphirToujours une intrigue sympathique avec des allers-retours dans le temps de nos jeunes adolescents qui se découvrent et vivent des aventures fantastiques et amoureuses à toutes les époques. C'est sans prétention, jamais prise de tête comme peuvent l'être les films pour ados des américains parfois boursouflés jusqu'à l'overdose. En un mot, du divertissement soigné qui ne se fait pas plus gros que le bœuf.




    [Test Blu-ray] Bleu Saphir(Test réalisé sur un écran 2160p)
    Magnifique de bout en bout avec une précision hors pair. Le master n'est pourtant qu'en 1080i/50hz, mais les images sont de toute beauté.



    [Test Blu-ray] Bleu Saphir(Test effectué en VF 5.1 DTS-HD Master Audio)
    Ça n'explose pas dans tous les sens, mais la bande-son est suffisamment vivante pour profiter de l'intrigue. Dialogues très clairs.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UPB-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou