• [Test Blu-ray] Angry Birds - Le Film

    [Test Blu-ray] Angry Birds - Le FilmGenre : Dessin animé
    Année
     : 2016
    Réalisateurs : Clay Kaytis, Fergal Reilly
    Doubleurs : Jason Sudeikis, Josh Gad, Danny McBride, Maya Rudolph, Bill Hader, Peter Dinklage, Sean Penn (VO), Omar Sy, Audrey Lamy (VF)

    Compositeur : Heitor Pereira

    Éditeur : Sony Pictures

    Format image : 1.85
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 7.1, Français DTS-HD MA 5.1



    Un oiseau mal luné et grincheux rejeté par sa communauté d'oiseaux, se met en quête de la sauver après l'envahissement de leur île bien tranquille par des cochons belliqueux avides d’œufs d'oiseaux...



    [Test Blu-ray] Angry Birds - Le FilmVoilà un dessin animé issu d'un jeu vidéo pour smartphone ou tablette dont je n'attendais rien, et je dois dire que ça a été une bonne surprise, car je me suis bien poilé pendant les 1 h 37 de film. Humour omniprésent, gags complètement déjantés, action où ça défouraille de façon jouissive, vraiment un dessin animé de synthèse qui surprend. Les personnages sont croquignolets et parfois très drôles. On se fout du pitch complètement débile, mais c'est tellement bien foutu qu'on se fout de l'histoire. Jouissif et complètement fun.



    [Test Blu-ray] Angry Birds - Le Film(Test réalisé sur un écran 2160p)
    Vous allez halluciner devant la qualité de cette image, qui, image de synthèse oblige, vous en mettent plein les yeux.



    [Test Blu-ray] Angry Birds - Le Film(Test effectué en VF 5.1 DTS-HD Master Audio)
    Ça fuse de tous les côtés dès que ça remue, on ne s'ennuie pas et c'est dynamique à souhait.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UPB-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


  • [Test Blu-ray] Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar

    [Test Blu-ray] Pirates des Caraïbes : La Vengeance de SalazarGenre : Aventure
    Année
     : 2017
    Réalisateurs : Joachim Rønning, Espen Sandberg
    Acteurs : Johnny Depp, Javier Bardem, Geoffrey Rush, Brenton Thwaithes, Kaya Scodelario

    Compositeur : Geoff Zanelli

    Éditeur : Walt Disney France

    Format image : 2.40 Cinémascope
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 7.1, Français DTS-HD HR 5.1



    Jack Sparrow est tiré de sa « retraite » forcée peu glorieuse à St Martin où il en est réduit à piller des banques et boire comme un trou, par le retour de son pire ennemi, le Capitaine Salazar revenu des morts et prêt à tout pour assouvir sa vengeance pour la malédiction que lui a infligé Jack Sparrow dans le Triangle du Diable. Le seul moyen pour lui, ses compères pirates, le fils de Will Turner venu à sa rescousse et la fille cachée du Capitaine Barbossa, d'échapper à la volonté destructrice de Salazar d'anéantir tous les pirates, c'est de trouver le Trident de Poséidon, seul objet capable de rompre les malédictions...



    [Test Blu-ray] Pirates des Caraïbes : La Vengeance de SalazarEt c'est reparti pour un tour de grand huit avec les aventures de nos pirates préférés. Bien que l'histoire n'ait rien d'extraordinaire, on prend quand même du plaisir devant ce spectacle divertissant et dépaysant aux quatre coins des mers. Aventures et péripéties cartoonesques (casse de banque assez original et drôle) et fantastiques s’enchaînent non-stop. Une belle mise en image comme les 4 précédents opus permet de profiter de ce divertissement calibré. De nouveaux personnages jeunes, sympathiques et remuants (Brenton Thwaithes, Kaya Scodelario) participent au renouvellement des protagonistes présents depuis le premier Pirates des Caraïbes. Seul Johnny Depp, qui cabotine à qui mieux-mieux, ferait bien de s'orienter vers d'autres horizons cinématographiques, car il finit par lasser avec son attitude de pirate décalé pas toujours crédible. J'ai bien peur qu'il ne puisse que se raccrocher à ce rôle qui lui colle à la peau, mais que sa carrière soit définitivement suspendue à celui-ci. Ne ratez pas la fin après le générique, car il semblerait qu'un énième Pirates des Caraïbes sera sans doute mis en chantier après ce 5e volet.




    [Test Blu-ray] Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar(Test réalisé sur un écran 2160p)

    Une image splendide, lumineuse et parfaitement contrastée. Les couleurs sont très belles mais pas trop pétantes, la définition au top (sur les visages) et le spectacle est vraiment agréable à regarder.



    [Test Blu-ray] Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar(Test effectué en VF 5.1 DTS-HD High Resolution Audio)
    Une piste dynamique avec beaucoup d'impact et d'effets durant tout le film. La musique est parfois envahissante mais c'était déjà le cas sur les précédents volets.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UPB-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


  • [Test 4K Ultra HD] Divergente 2 : l'insurrection

    [Test 4K Ultra HD] Divergente 2 : l'insurrectionTitre original : Insurgent
    Nationalité : Américain

    Genre : Science-fiction, Action, Romance
    Année : 2015
    Durée : 119 min
    Réalisateur : Robert Schwentke
    Acteurs : Shailene Woodley, Theo James, Kate Winslet, Naomi Watts, Milles Teller

    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Lionsgate Films
    Date de sortie : 12 juillet 2016
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 2K DI
    Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1)
    Sous-titres : Anglais, Anglais pour malentendants



    Après avoir mis au jour un complot mené par Jeanine, la dirigeante des Érudits, Tris et Quatre sont à la recherche d'alliés. Alors qu'ils sont traqués par les autorités qui veulent anéantir les Divergents, la guerre entre les factions prend de l'ampleur...


      

    [Test 4K Ultra HD] Divergente 2 : l'insurrectionAvis du loup celeste
    S'il gagne en intensité (aucun temps morts), ce second opus plus riche en action, cascades et effets spéciaux perd en qualité d'écriture (et donc en intérêt), même si l'intrigue (qui
    traite en sous-texte de l'acceptation de soi tout en continuant de s'interroger sur le cloisonnement des classes sociales et la quête de liberté) est forte en rebondissements et que les personnages (incarnés par un casting toujours aussi efficace) continuent d'être étoffés. La suite, et vite !

    [Test 4K Ultra HD] Divergente 2 : l'insurrectionAvis de WolfWife
    T
    oujours aussi visuelle, spectaculaire et intrigante, cette suite ambitieuse s'avère moins charismatique et plus fugace que ce que laissait présager le très prometteur 1er opus.

     

    [Test 4K Ultra HD] Divergente 2 : l'insurrectionÀ proprement parler, il y a zéro défaut à l'horizon sur ce transfert UHD. La précision est chirurgicale, il y a des détails à foison, les couleurs vives (le territoire des Fraternels) ou ternes (la planque des sans-factions) sont bien restituées et les contrastes sont très en forme. Mais s'il creuse la différence du côté de la profondeur des ombres (une meilleure délimitation des noirs), du spectre colorimétrique (des teintes grises-bleues plus larges) et des sources lumineuses (les lampes lors du dîner avec la mère de Quatre, les néons dans le labo des Érudits), l
    es différences avec son homologue HD sont moindres en termes de résolution. Il y a bien des détails plus subtils (les pores de la peau, la texture des tissus, les murs délabrés), mais il ne faut pas cligner des yeux pour s'en apercevoir.

    [Test 4K Ultra HD] DivergenteComme sur les UBD des films Divergente, Expendables 3 et La Stratégie Ender, l'espace colorimétrique utilisé est 0-255 (spectre destiné à l'informatique) et non l'habituel 16-235 (attribué à la vidéo). Pour éviter d'avoir des noirs délavés, pensez donc à régler l'ensemble de votre chaîne vidéo en conséquence (RGB étendu en lieu et place du modèle YCbCr). Autre solution, baissez la luminosité de votre diffuseur vidéo au risque néanmoins de boucher certains noirs.

     

    [Test 4K Ultra HD] Divergente 2 : l'insurrectionBeaucoup plus puissante et vivante que les pistes sonores présentes sur l'édition BD française (qui manquent de créativité et de précision), cette piste Atmos remplie à craquer d'ambiances et effets sonores multiples (les sons pyrotechniques se déchaînent régulièrement) est une tuerie acoustique. De l'excellente spatialisation à la largeur extrême de la gamme dynamique, en passant par la sollicitation ininterrompue des surrounds, l'activation régulière de la scène aérienne (des oiseaux, des coups de feu, des débris de verre, un compartiment en flamme, etc.) et l'emprise écrasante des basses (bien dosées d'ailleurs), les fans de « gros sons » seront largement comblés.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife


  • [Test 4K Ultra HD] Divergente

    [Test 4K Ultra HD] DivergenteTitre original : Divergent
    Nationalité : Américain

    Genre : Science-fiction, Action, Romance
    Année : 2014
    Durée : 139 min
    Réalisateur : Neil Burger
    Acteurs : Shailene Woodley, Theo James, Kate Winslet, Ashley Judd, Jai Courtney

    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Lionsgate Films
    Date de sortie : 12 juillet 2016
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 2K DI
    Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
    Bande-son : Anglais DTS:X (DTS-HD MA 7.1)
    Sous-titres : Anglais pour malentendants



    Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d'aptitude n'est pas concluant : elle est Divergente...


      

    [Test 4K Ultra HD] DivergenteAdaptation du premier tome de la trilogie de Veronica Roth, Divergente est une fable d'anticipation pour jeunes adultes (qui lorgne un peu du côté de Hunger Games) sur la domination sociale et la quête de liberté, où l'univers dystopique à la fois riche, complexe et bien structuré, la trame maligne (peu de sentimentalisme) et même ambitieuse qui voit son héroïne intrépide s'émanciper peu à peu, les personnages bien caractérisées à l'épaisseur flagrante, les acteurs engagés (Shailene Woodley crève l'écran), la mise en scène consciencieuse, le suspense continuel et les scènes d'action efficaces, ne donnent qu'une seule envie... découvrir au plus vite le prochain film !


     
    [Test 4K Ultra HD] DivergenteCe n'est pas le meilleur transfert UHD qui soit, mais les différences avec son homologue HD sont suffisamment percevables pour mériter l’appellation d'Ultra HD Blu-ray. L'amélioration de la définition met fin à l'aliasing du Blu-ray (visible sur les fenêtres des bâtiments lors des plans aériens), la finesse des détails et des textures est augmentée, la profondeur de champ est plus étendue, les couleurs aux teintes volontairement un peu ternes sont plus nuancées (les dérives jaunes sont moins présentes), les contrastes sont sensiblement meilleurs (les séquences les plus sombres sont donc plus attrayantes) et le peps des éclairages est inédit sur ce titre (notamment dans le bar et lors du
    « jeu » de capture de drapeau). Néanmoins, du colour banding parvient encore à franchir la clôture de la cité (il y en a quand même beaucoup plus sur le Blu-ray).

    [Test 4K Ultra HD] DivergenteComme sur les UBD des films Expendables 3 et La Stratégie Ender, l'espace colorimétrique utilisé est 0-255 (spectre destiné à l'informatique) et non l'habituel 16-235 (attribué à la vidéo). Pour éviter d'avoir des noirs délavés, pensez donc à régler l'ensemble de votre chaîne vidéo en conséquence (RGB étendu en lieu et place du modèle YCbCr). Autre solution, baissez la luminosité de votre diffuseur vidéo au risque néanmoins de boucher certains noirs.

      

    [Test 4K Ultra HD] DivergenteDynamique tonitruante, voix claires, spatialisation précise, surrounds qui invitent à intervalles réguliers effets balistiques et/ou ambiances industrielles, scène aérienne marquante (l'apparition des logos des différentes sociétés de production, la scène d'hallucination du « miroir », le déplacement des trains, l'attaque des corbeaux, la pression de l'eau, etc.), musique bien aérée et basses percutantes, sont les ingrédients de ce mixage DTS:X en tout point supérieur aux précédentes pistes qui étaient tout de même proposées en DTS-HD MA 7.1.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


  • [Test Blu-ray] Aliens, le retour

    [Test Blu-ray] Aliens, le retourActeurs : Sigourney Weaver, Michael Biehn, Carrie Henn, Lance Henriksen, Bill Paxton, Paul Reiser
    Réalisateur : James Cameron
    Durée : 154 minutes (version longue)
    Public : 12 ans et plus

    Date de sortie : 05/10/2011
    Format image
     :
    1.85:1
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS 5.1



    Après 57 ans de dérive dans l'espace, Ellen Ripley est secourue par la corporation Weyland-Yunati. Malgré son rapport concernant l'incident survenu sur le Nostromo, elle n'est pas prise au sérieux par les militaires quand à la présence de xénomorphes sur la planète LV-426 où se posa son équipage... planète où plusieurs familles de colons ont été envoyées en mission de terraformage. Après la disparition de ces derniers, Ripley décide d'accompagner une escouade de marines dans leur mission de sauvetage...



    [Test Blu-ray] Aliens, le retourJames Cameron prend la suite de Ridley Scott et nous concocte un film dès plus réussi où l'action se fait bien plus présente. Les Aliens sont représentés en nombre et s'avèrent très intelligents, et on retrouve avec plaisir Ripley (excellente Sigourney Weaver) toujours aussi courageuse et volontaire. La version longue apporte un vrai plus à l'histoire en nous montrant le début de l'invasion des Aliens dans la station sur la planète LV-426. Une suite très réussie et incontournable.



    [Test Blu-ray] Aliens, le retourLe transfert du Blu-ray a bénéficié d'une restauration en deçà du premier opus de la saga. La présence d'un grain trop prononcé et surtout de fourmillements sur certains plans entachent celle-ci, et c'est d'autant plus dommage que les séquences bien retravaillées offrent un piqué et une netteté de haut niveau présentant une multitude de détails nets et précis. La colorimétrie froide retranscrit à merveille l'univers glauque de la station envahie par les Aliens et la profondeur de champ est toujours aussi intense.



    [Test Blu-ray] Aliens, le retourLa VF est dotée d'une piste en simple DTS qui propose une scène sonore relativement bien gérée même si le canal de basse aurait pu présenter un peu plus d'impact. Le gros bémol se trouve sur les dialogues qui sont complètement déséquilibrés, soit trop prononcés ou à la limite de l'inaudible. Dommage car ça gâche un peu le spectacle.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo :
     Samsung UE55D8000 Source : Panasonic DMP-BDT310

    Amplification : Onkyo TX-RZ800 Enceintes : DALI Zensor Vokal, Zensor 7, Zensor 1; Energy S-10.3 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] La Planète des Singes : Suprématie

    neo4