• [Test Blu-ray] Miss Sloane

    [Test Blu-ray] Miss SloaneGenre : Thriller politique
    Année
     : 2016
    Réalisateur : John Madden
    Acteurs : Jessica Chastain, Mark Strong, Guggu Mbatha-Raw, Alison Pill

    Compositeur : Mark Richter

    Éditeur : EuropaCorp

    Format image : 2.39 Cinémascope
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1



    Elisabeth Sloane est une lobbyiste reconnue dans sa profession et crainte de tous ceux qui redoutent de l'affronter dans des luttes d'influences aussi bien économiques que politiques. Arrivée à un tournant de sa carrière, elle se lance dans la défense d'un projet de loi pour le contrôle des armes. Mais ses adversaires sont pugnaces et elle devra faire preuve de toute sa science du machiavélisme et de la manipulation pour arriver à ses fins...



    [Test Blu-ray] Miss SloaneCe film, étrangement d'actualité après les massacres en série par armes qui ont lieu aux États-Unis depuis des années, résonne de façon convaincante et réaliste aux batailles que se livrent les groupes d'influence qui se revendiquent de la défense de l'intérêt du peuple, qu'elles soient pour de bonnes ou mauvaises causes. Cette plongée fascinante dans l'univers impitoyable des lobbyistes aux États-Unis (mais l'Europe a aussi son lot de lobbys influents et parfois impitoyables), décortique de façon minutieuse les rouages, les coups-bas, les coups tordus, les bluffs, la désinformation et les stratégies mises en place pour faire gagner son camp. Au frontière de la légalité, de la morale bien-pensante, des limites de la démocratie telles qu'on les connait dans les pays occidentaux, ce jeu de massacre en coulisse dont souvent les citoyens ignorent les tenants et les aboutissants, est à la fois fascinant et inquiétant. Des intelligences supérieures sont pourtant mises en lumière dans ces affaires, mais confrontent parfois leur propre moralité qu'elle soit douteuse ou honnête face aux réalités politiques et économiques. Il va sans dire que Jessica Chastain (fantastique de présence), qui joue une femme aussi forte que fragile dans des aspects de sa vie, incarne de façon troublante une femme consciente de sa force de manipulation et créatrice de scénarios dignes des plus grands stratèges militaires. D'ailleurs, ce jeu d'échec à qui perd gagne, donne l'étrange impression d'assister à un certain « Art de la Guerre » aussi implacable que destructeur. Le casting excellent rend passionnant cette histoire, et jusqu'à la fin du film, on est tenu en haleine par l'issue incertaine de celui-ci. Un thriller politique magistral qui se hisse sans problème au-dessus du lot.



    [Test Blu-ray] Miss Sloane(Test réalisé sur un écran 2160p)
    La mise en image est superbe avec une netteté parfaite, de belles couleurs et une très belle profondeur de champ.



    [Test Blu-ray] Miss Sloane(Test effectué en VF 5.1 DTS-HD Master Audio)
    Peu d'activités multicanales mais une belle ambiance générale, une musique bien présente en accompagnement, et des dialogues parfaitement clairs pour profiter des intrigues.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Yamaha BDP S1067
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


  • [Test 4K Ultra HD] Thor : Ragnarok

    [Test 4K Ultra HD] Thor : RagnarokGenre : Fantastique
    Année : 2017
    Réalisateur : Taika Waititi
    Acteurs : Chris Hemsworth, Tom Hiddleston, Cate Blanchett, Idris Elba, Jeff Goldblum, Tessa Thompson, Karl Urban, Mark Ruffalo, Anthony Hopkins

    Compositeur : Mark Mothersbaugh

    Éditeur : Walt Disney France
    Format image : 2.40 Cinémascope
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Digital Plus 7.1



    Toujours prompt à combattre des créatures maléfiques sur de lointaines planètes, et après avoir été absorbé par un vortex spatial, Thor se retrouve prisonnier sur une planète-poubelle où on lui fait combattre comme aux jeux du cirque des adversaires à sa mesure. Mais son combat imprévu contre Hulk retenu lui aussi prisonnier contre son gré (enfin presque), le pousse à s'échapper de cette planète pour sauver Asgard de la destruction par sa sœur aînée, Hela, son père Odin révélant juste avant sa mort ses noirs desseins pour Asgard et l'Univers...



    [Test 4K Ultra HD] Thor : RagnarokDans l'univers des super-héros de Marvel, je dois dire que Thor est un de mes préférés par son côté décontracté et un peu pince-sans-rire. Bon c'est vrai, son costume est ridicule (d'ailleurs pratiquement tous les super-héros ont un costume ridicule, lol), mais un peu d'humour et de ton décalé ne fait jamais de mal dans un film de super-héros où parfois le premier degré un peu pompeux peut vite agacer. Par contre, quand on finit par en faire trop dans un ton badin, comique, décontracté, voire le je-m'en-foutisme, là ça peut vite déraper dans une grosse bouffonnerie. Et c'est malheureusement, je le crains, ce qui est arrivé à ce Thor : Ragnarok, où le réalisateur néo-zélandais Taika Waititi récompensé par un immense succès dans son pays avec son film Hunt for the Wilderpeople, orchestre une immense mêlée générale et un foutoir de scènes d'action qui partent un peu dans tous les sens. Peut-être que ses origines néo-zélandaises ont-elles voulues lui donner la possibilité de faire fusionner un match des All Blacks avec du catch de la WWF avec Thor et Hulk en vedette. Mais le scénario est quand même bien mince. Bon, la mise en image est quand même très belle et fait passer la pilule, mais on se demande si ce film ne fait pas office de bouche-trou en attendant la sortie du diptyque colossal Avengers : Infinity War qui devrait tout ravager (peut-être ?) en 2018 et 2019. Ce film est quand même une semi-déception, même si le casting prestigieux a semblé s'amuser de la bouillie un peu indigeste servie.



    [Test 4K Ultra HD] Thor : Ragnarok(Test réalisé sur un écran 2160p non compatible HDR)
    Les images sont vraiment très belles avec une magnifique définition et des couleurs somptueuses, mais j'ai encore trouvé ce Blu-ray 4K assez sombre sur certaines scènes, ce qui m'a obligé à mettre le curseur de la conversion HDR>SDR au maximum pour déboucher certaines scènes.



    [Test 4K Ultra HD] Thor : Ragnarok(Test effectué en VO 5.1 Dolby TrueHD sous-titrée français)
    Même si le quota de morceaux de bravoure est rempli, je n'ai pourtant pas trouvé que cette bande-son déchirait tout sur son passage. La musique du film un peu « vintage » et décalée est assez surprenante, mais pas toujours cohérente.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UPB-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


  • [Test 4K Ultra HD] Lara Croft - Tomb Raider : Le berceau de la vie

    [Test 4K Ultra HD] Lara Croft - Tomb Raider : Le berceau de la vieTitre originalLara Croft Tomb Raider : The Cradle of Life
    Nationalité
     : Américain, Britannique

    Genre : Action, Aventure, Fantastique
    Année : 2003
    Durée : 117 min
    Réalisateur : Jan de Bont
    Acteurs : Angelina Jolie, Gerald Butler, Noah Taylor, Ciarán Hinds, Djimon Hounsou, Til Schweiger

    Provenance : Royaume-Uni
    Éditeur : Paramount Pictures
    Date de sortie : 26 février 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.34 - 2K DI
    Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français Dolby Digital 5.1
    Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants



    Le « Berceau de la Vie » abrite le plus mystérieux et le plus terrifiant des fléaux : la Boîte de Pandore, dont les germes pourraient en quelques heures anéantir l’humanité. Au moment où Lara Croft, l’archéologue de charme, s’apprête à prendre possession de l’orbe contenant les coordonnées de ce trésor, un commando chinois fait irruption dans le temple sous-marin et s’en empare. Le commanditaire est le Dr. Jonathan Reiss, un mégalomane cynique, soupçonné de fournir des armes biologiques high-tech aux plus offrants...




    [Test 4K Ultra HD] Lara Croft - Tomb Raider : Le berceau de la viePlus proche d'un actionner teinté d'espionnage que d'un film d'aventure à la Indiana Jones (si ce n'est au début et à la fin), cette suite mieux mise en boîte et pourvue d'un scénario un peu plus consistant (mais pas trop quand même), nous propose de suivre l'archéologue sexy (toujours interprétée par Angelina Jolie et son corps de rêve) qui « visite » plusieurs continents en passant le plus clair de son temps à éviter, grâce à ses aptitudes physiques hors-normes, les tirs de ses ennemis lorsqu'elle ne les tuent pas. Ni novateur ni surprenant, ce blockbuster bien évidemment vain n'en reste pas moins divertissant.



    [Test 4K Ultra HD] Lara Croft - Tomb Raider : Le berceau de la viePas de nouveau scan 4K ici mais un transfert UHD basé sur le master déjà utilisé pour le Blu-ray (cf la présence des points blancs). Le résultat ne démérite pourtant pas et le rendu plus moderne de ses images est même plus agréable à l’œil que celles du premier volet (pourtant tirées d'un nouveau scan 4K réalisé pour l'occasion). Il faut dire aussi que la mise à niveau reste significative car les plans sont plus détaillés et jouissent d'une meilleure clarté, les couleurs sont magnifiques et bénéficient des bienfaits du WCG, la luminosité est superbe et exploite comme il se doit la technologie HDR à l'extérieur (la virée à moto) comme à l'intérieur (le laboratoire), et les scènes sombres profitent de noirs plus profonds.



    [Test 4K Ultra HD] Lara Croft - Tomb Raider : Le berceau de la vieMoins éloquent mais plus moderne, le mixage HD de ce 2nd opus où les coups de feu ont plus d'impact et les basses rugissent avec plus de force, est juste plus sage en ce qui concerne le design sonore. Il n’empêche que les voix sont nettes, que la directionnalité des effets est cohérente, que la scène arrière se démarque régulièrement et que le tout est d'une grande précision. Il est pourtant dommage que l'éditeur n'est pas effectué une mise à jour audio, façon Dolby Atmos ou DTS:X, car il s'agit de la même piste déjà présente sur le Blu-ray. Quant à la VF, si elle est encodée à un niveau plus élevé et reste franchement impressionnante, elle perd quelques informations lorsque l'action se déclenche.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


  • [Test 4K Ultra HD] Lara Croft - Tomb Raider

    [Test 4K Ultra HD] Lara Croft - Tomb RaiderNationalité : Américain, Britannique
    Genre : Aventure, Action, Fantastique
    Année : 2001
    Durée : 101 min
    Réalisateur : Simon West
    Acteurs : Angelina Jolie, Iain Glen, Daniel Craig, Noah Taylor, Jon Voight

    Provenance : Royaume-Uni
    Éditeur : Paramount Pictures
    Date de sortie : 26 février 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.35 - 4K DI
    Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français Dolby Digital 5.1
    Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants



    Explorer des terres inconnues, découvrir des trésors inestimables, lutter contre le mal... voilà le quotidien de la superbe Lara Croft. Jusqu’au jour où son passé la rattrape. Car avant de disparaître, son père archéologue lui a dévoilé l’existence du Triangle Sacré, un outil qui permet de contrôler le temps et qui est recherché activement par les inquiétants Illuminati...




    [Test 4K Ultra HD] Lara Croft - Tomb RaiderCalibré pour les fans du jeu vidéo éponyme, ce divertissement d'aventure portée par une Angelina Jolie à la plastique avantageuse n'évite aucun des poncifs du genre au sein d'un scénario bien creux. Néanmoins, les scènes d'action diverses et variées, les cascades en tous genres, les décors dépaysants (les deux temples) et les changements de garde-robe incessants de son héroïne sexy, contribuent à suivre sans déplaisir ce spectacle virtuel.



    [Test 4K Ultra HD] Lara Croft - Tomb RaiderTiré d'un nouveau scan 4K réalisé pour l'occasion, ce transfert UHD écrase littéralement le premier Blu-ray paru (il faut dire aussi qu'il s'agissait d'un DVD mal upscalé) et se démarque aussi de son nouveau homologue HD présent dans le packaging (malheureusement non remastérisé à partir du dernier scan 4K). La définition est globalement très bonne (les portions du cadre moins nettes sont dues aux optiques utilisés lors du tournage), les détails sont clairement rehaussés (les traits du visage et les vêtements), les plans larges gagnent en profondeur (le manoir des Croft), les couleurs aux teintes relativement froides sont plus vives et vibrantes (le jardin des Croft, la demeure de Manfred Powell), les contrastes sont consolidés (même si certains plans sont un peu plats), les éclairages sont plus lumineux (notamment lors de l'assaut du manoir des Croft où les lampes torches/projecteurs éblouissent bien), les noirs sont plus sombres et le grain argentique pleinement conservé. Lara Croft n'a jamais été aussi belle !



    [Test 4K Ultra HD] Lara Croft - Tomb RaiderProposé pour la première fois en HD (en VO), le sound design expressif (mais un peu vieillissant lors de certaines sonorités) de ce mixage peut enfin respirer. L'énergie acoustique est là, le découpage des effets est très démonstratif, les ambiances sont enveloppantes, l'ouverture arrière est indéniable, le score est énergique et les basses bien charpentées. Même si très honnête, la VF reste compressée et perd des informations en plus d'être moins précise.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


  • [Test Blu-ray] Anomalisa

    [Test Blu-ray] AnomalisaGenre : Dessin animé
    Année
     : 2015
    Réalisateurs : Charlie Kaufman, Duke Johnson
    Doubleurs : David Thewlis, Jennifer Jason Leigh, Tom Noonan (VO)
    Compositeur : Carter Burwell


    Éditeur : Paramount Pictures
    Format image : 2.40 Cinémascope
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français Dolby Digital 5.1



    Un auteur reconnu se déplace à Cincinnati pour une conférence sur la relation client (sic), et fait une rencontre inattendue à son hôtel qui va bouleverser sa vie...



    [Test Blu-ray] AnomalisaN'attendez pas de moi que je vous dise que ce film est bon ou mauvais, car comme le titre du film le suggère, c'est bien à une anomalie et à un ovni cinématographique auquel j'ai assisté. Décrire ce film étrange est presque impossible, car transposée dans un film dit « normal » avec des êtres de chair et de sang, on aurait pu dire que l'histoire de ce film aurait accouché d'un film chiant et pédant au possible, oui mais voilà, il s'agit ici d'animation de synthèse toute aussi étrange que le film et les personnages du film. Je suis resté jusqu'au bout du film, alors que j'aurai pu interrompre la séance en me disant « Oula, sur quoi je suis tombé ? ». Étrange, inclassable, différent, ce sont les qualificatifs qui me viennent à l'esprit. Après, effectivement entre l'animation de synthèse parfaite d'un Pixar et l'animation de synthèse déstructurée de ce film, mes rétines se délectent évidemment d'une image colorée et vivante plus en phase avec ce que j'aime. Une expérience cinématographique à essayer au moins une fois, mais il est sûr que ce genre de film presque trop cérébral et introspectif n'est pas ma tasse de thé. Ah oui, j'oubliai, il ne s'agit en aucun cas d'un dessin animé pour enfants, mais bien pour adultes, mieux vaut le préciser pour ceux qui auraient l'idée de le visionner.



    [Test Blu-ray] Anomalisa(Test réalisé sur un écran 2160p)
    L'image a une texture très particulière entre le numérique pur et un rendu à la « Aardman » avec ses personnages en pâte à modeler, ce qui donne une sensation étrange sur les personnages n'ayant pas des proportions dites » normales ». Il s'agit pourtant d'images entièrement numériques. Les couleurs tirent vers l'ocre et les couleurs froides, ce qui rend parfois ce film un peu oppressant.



    [Test Blu-ray] Anomalisa(Test effectué en VF 5.1 Dolby Digital)
    Bande-son centrée sur les dialogues (le film est très bavard) essentiellement, avec une partition musicale assez agréable.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UPB-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou