• [Test 4K Ultra HD] Song to Song

    [Test 4K Ultra HD] Song to SongNationalité : Américain
    Genre : Drame, Romance
    Année : 2017
    Durée : 129 min
    Réalisateur : Terrence Malick
    Acteurs : Ryan Gosling, Rooney Mara, Michael Fassbender, Natalie Portman, Cate Blanchett, Bérénice Marlohe

    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Broad Green Pictures
    Date de sortie : 04 juillet 2017
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage HEVC - Format 2.39 - 4K DI
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1
    Sous-titres : Anglais pour malentendants



    Une histoire d’amour moderne, sur la scène musicale d’Austin au Texas, deux couples - d’un côté Faye et le chanteur BV, et de l’autre un magnat de l’industrie musicale et une serveuse - voient leurs destins et leurs amours se mêler, alors que chacun cherche le succès dans cet univers rock’n’roll fait de séduction et de trahison...



    [Test 4K Ultra HD] Song to SongTouchée par la grâce et sincèrement amoureuse de son casting prestigieux, cette romance torturée d'une grande élégance, où l'amour et la haine s'entrecroisent dans le milieu de la musique, est d'une beauté sidérante, d'une sensualité étonnante et d'une puissance émotionnelle rare. Forcément déroutant, « style » Terrence Malick oblige (mise en scène poético-contemplative, narration déstructurée, montage faussement décousu, voix off, vision philosophique de la vie), ce voyage abstrait et sensoriel sur la quête éperdue de l'amour de soi, saura récompenser les cinéphiles pour qui le cinéma est aussi une question d'expérience.

     

    [Test 4K Ultra HD] Song to SongSans aucun doute possible, les plus belles images du support se trouvent sur cet Ultra HD Blu-ray pourtant non pourvu de la techno HDR. Lumineux et très précisément détaillé, ce master UHD (4K native) qui déploie des couleurs d'un naturel désarmant (la palette est juste parfaitement saturée), donne l'impression de regarder à travers la fenêtre, ce que la profondeur de champ presque en 3D ne viendra pas contredire. Alors oui, le HDR l'aurait sans doute amélioré (c'est pour cela que la note maximale n'est pas atteinte), mais en l'état, difficile de ne pas se pâmer devant la clarté inouïe des plans, la netteté sans limites des détails, la justesse empoignante des teintes, l'aplomb harmonieux des contrastes et la densité assurée des noirs. Vis-à-vis du Blu-ray, c'est un peu comme si vous veniez d'enlever les rideaux !



    [Test 4K Ultra HD] Song to SongD'une justesse absolue et d'un équilibre hors-norme, cette piste sonore doucement immersive peut compter sur la grande clarté de ses voix, la mise en valeur de son accompagnement musical et la délicatesse de ses ambiances naturalistes, pour bercer nos oreilles avec beaucoup de sérénité.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


  • [Test Blu-ray] Everly

    [Test Blu-ray] EverlyNationalité : Américain
    Genre : Action
    Année : 2014
    Durée : 92 min
    Réalisateur : Joe Lynch
    Acteurs : Salma Hayek, Hiroyuki Watanabe, Laura Cepeda, Togo Igawa, Akie Kotabe


    Provenance : Allemagne
    Éditeur : Splendid Film
    Date de sortie : 29 mai 2015

    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.40
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Allemand DTS-HD MA 5.1
    Sous-titres : Allemand



    Everly, une call girl devenue indic pour la Police, doit affronter une armée de tueurs professionnels envoyés par son Ex, un ponte de la mafia. Retranchée dans un appartement, Everly est prête à tout pour se défendre et sauver sa fille. Le sang va couler à flots...



    [Test Blu-ray] EverlyIntrigue minimaliste, personnages azimutés et action sauvage sont au programme de ce huis clos particulièrement sanglant où Salma Hayek, sorte de cousine sensuelle et brutale de Beatrix Kiddo (Uma Thurman dans Kill Bill), dézingue à tout-va toux ceux qui tentent de s'en prendre à elle ou à sa famille. Aucune substance donc mais de la péloche frénétique bien brutale.



    [Test Blu-ray] EverlyParfois douces même si solidement définies et occasionnellement sujettes à un léger bruit, ces images aux couleurs naturelles chaudes et aux contrastes aiguisés ne cachent rien de la faible profondeur de champ et des perspectives extrêmes de la mise en scène. Et pour les sensibles, les litres d'hémoglobine déversés sur le sol, les murs et les corps, sont très clairement visibles aussi. Vous voila prévenus.



    [Test Blu-ray] EverlyBeaucoup de bruit ici avec une VO ultra-musculeuse dont le seul but et de se la jouer bourrine à souhait. Les voisins devraient donc apprécier la force des coups de feu et/ou explosions, la dynamique du score, la rondeur des basses et l'appui soutenu des surrounds.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


  • [Test Blu-ray] Les âmes vagabondes

    [Test Blu-ray] Les âmes vagabondesTitre original : The Host
    Nationalité
     : Américain
    Genre : Science-fiction, Romance, Action
    Année : 2013
    Durée : 125 min
    Réalisateur : Andrew Niccol
    Acteurs : Saoirse Ronan, Jake Abel, Max Irons, Diane Kruger, William Hurt


    Provenance : France
    Éditeur : Metropolitan Vidéo
    Date de sortie : 17 août 2013

    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.40
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1, Français Audiodescription
    Sous-titres : Français, Français pour malentendants



    Dans le futur, la Terre est envahie par une race d’extraterrestres pacifiques, les Âmes. La plupart des humains sont devenus des hôtes pour ces aliens qui ont envahi leur esprit en laissant leurs corps intacts. Mélanie est l’une des rares humaines qui résistent encore, mais lorsque la Traqueuse chargée d’asservir les derniers récalcitrants la capture, une âme nommée Vagabonde est implantée dans son corps malgré elle...



    [Test Blu-ray] Les âmes vagabondesAvec son excellent casting, son scénario intriguant, son univers intéressant, son rythme soutenu et son visuel chiadé, cette adaptation du roman de Stephenie Meyer (la saga Twilight) est un film d'anticipation prenant et émouvant qui apporte un regard féminin au genre, en se préoccupant plus du conflit intérieur de son héroïne (Mélanie est amoureuse de Jared alors que son parasite Vagabonde est épris de Ian) que de l'aspect fantastique du récit. Ce dernier étant d'ailleurs un peu délaissé en seconde partie comme les scènes d'action qui restent toutefois efficaces. Pour résumer, voilà une œuvre de science-fiction intimiste qui comblera les romantiques.



    [Test Blu-ray] Les âmes vagabondesSi ce n'est un panorama de montagnes trop sharpé et un plan rapproché au coin du feu à la compression visible, ce master HD est exemplaire. La clarté est permanente, le piqué est affûté (il y a beaucoup de détails dans le cadre large) même si les images dans le repère montagneux sont plus douces, les couleurs tranchées (des décors naturels ocres, des fabrications humaines d'une blancheur immaculée et un ciel bleu pastel) sont superbes et les contrastes sont d'une densité certaine. Dans ces conditions, difficile de ne pas apprécier la magnifique photographie du chef op' Roberto Schaefer.



    [Test Blu-ray] Les âmes vagabondesDes pistes sonores naturelles et harmonieuses qui n'ont aucun mal à nous plonger dans l'ambiance. La spatialisation musicale est agréable, les sons de la nature sont distillés par les latérales avec beaucoup de clarté, les quelques effets pyrotechniques ou interventions humaines (les passages de l'hélicoptère) font monter la dynamique et les voix, dont celle à l'intérieure de Mélanie, en imposent sur la centrale.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


  • [Test 4K Ultra HD] Inception

    [Test 4K Ultra HD] InceptionNationalité : Américain
    Genre : Thriller, Science-fiction, Action
    Année : 2010
    Durée : 148 min
    Réalisateur : Christopher Nolan
    Acteurs : Leonardo DiCaprio, Marion Cotillard, Joseph Gordon-Levitt, Ellen Page, Tom Hardy, Ken Watanabe, Cillian Murphy


    Provenance : France
    Éditeur : Warner Bros.
    Date de sortie : 28 décembre 2017
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 4K DI
    Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
    Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants



    Dom Cobb est un voleur confirmé, le meilleur dans l'art périlleux de l'extraction qui consiste à s'approprier les secrets précieux d'une personne, enfouis au plus profond de l'inconscient pendant qu'elle rêve et que l'esprit est le plus vulnérable. Le milieu de l'espionnage industriel convoite Cobb pour ses talents...




    [Test 4K Ultra HD] InceptionEmballé comme un redoutable film d'action aussi divertissant que haletant, ce thriller cérébral particulièrement passionnant, qui repose sur plusieurs niveaux de réalité, est un blockbuster virtuose et perspicace porté par un casting brillant (Leonardo DiCaprio, Marion Cotillard, Helen Page, Cillian Murphy) et parcouru d'effets spéciaux renversants. Un film déjà culte que les amateurs de science-fiction n'espéraient plus et que Sigmund Freud n'aurait pas renié.



    [Test 4K Ultra HD] InceptionFidèle à l'expérience cinéma, ce transfert UHD solide restitue le rendu argentique de l'œuvre avec beaucoup de naturel. Le grain de pellicule est donc présent mais pas envahissant, les images ne jouissent pas d'une précision chirurgicale (un sentiment de douceur domine) même si la netteté a été augmentée comparée au Blu-ray, et certaines portions du cadre sont parfois floues (c'est inhérent à la source). Quant au reste, la palette chromatique minimaliste aux teintes bleutées ou orangées est encore plus flatteuse (malgré des tons de chair un peu trop chauds), les blancs sont visiblement plus éclatants (cf. la séquence à la neige), les noirs ont une tenue exceptionnelle, et les hautes lumières sont plus intenses (les rayonnements du jour, les explosions, les luminaires de l’hôtel). Ce n'est certes pas un disque de démonstration, les choix esthétiques « réservés » de son réalisateur et de son chef op' ne s'y prêtant guère, mais ce 4K Ultra HD reste très bon quand même.



    [Test 4K Ultra HD] InceptionDu coffre, du dynamisme et de l'immersion pour des pistes sonores démonstratives au possible où les cinq enceintes et le canal de basse (très véhément) sont sollicités en permanence. Les ambiances sont riches et enveloppantes, les effets sont dévastateurs lors des scènes d'action, le magnifique (et omniprésent) score de Hans Zimmer est mixé sur l'ensemble des enceintes et les dialogues restent clairs même s'ils sont toujours recouverts par les ambiances et la musique.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


  • [Test Blu-ray] Impostor

    [Test Blu-ray] ImpostorNationalité : Américain
    Genre : Science-fiction, Action, Thriller
    Année : 2001
    Durée : 96 min
    Réalisateur : Gary Fleder
    Acteurs : Gary Sinise, Vincent D'Onofrio, Madeleine Stowe, Mekhi Phifer, Tony Shalhoub


    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Echo Bridge Home Entertainment
    Date de sortie : 10 juillet 2012

    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 1.78
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Anglais DTS-HD MA 2.0
    Sous-titres : Aucun



    En 2075, les extra-terrestres d’Alpha du Centaure essayent d’envahir la planète depuis plus d’une décennie. Les villes terriennes sont protégées par des cloches de verre, la démocratie a cédé place à la dictature sous l’état d’urgence. Spencer Olham conçoit une arme qui doit permettre de gagner la guerre mais il est soudainement arrêté pour haute trahison. Il est en effet soupçonné d’être un robot-espion centaurien qui a pris les traits et la mémoire de Olham. Ce dernier parvient à s’enfuir. Aidé de son épouse et d’un acolyte, il doit prouver qu’il innocent, c’est-à-dire qu’il est bel et bien lui-même...



    [Test Blu-ray] ImpostorSous la forme d'un thriller noir paranoïaque à l'imagerie science-fictionnelle familière (Blade Runner, Minority Report, Total Recall), cette adaptation de la nouvelle éponyme de Philip K. Dick est surtout un petit film d'action fort sympathique. Car si la mise en scène est quelconque et que l'intrigue ne brille aucunement par le traitement de ses personnages, l'ensemble est captivant car bien mené et très rythmé (le film est une longue fuite en avant).



    [Test Blu-ray] ImpostorUn transfert HD franchement moyen au master pas très bien nettoyé (de nombreux points blancs), aux détails plats, aux couleurs peu vivantes (si ce n'est des nuances de bleu) et aux contrastes ternes. Cependant, la définition comme la netteté sont clairement supérieures à une image SD, et les noirs sont bien nuancés.



    [Test Blu-ray] ImpostorToutes les enceintes sont de sortie, les effets sont vigoureux, les ambiances continues créent une scène sonore réaliste (l'écho des voix dans les espaces réduits, l'eau qui dégouline dans la cachette souterraine), le score futuriste est bien espacé et les dialogues ne sont jamais sous-mixés. Mais dans ce mixage où tout est « envoyé » avec force, la subtilité n'existe tristement plus.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste