• [Test 4K Ultra HD] Ex Machina

    [Test 4K Ultra HD] Ex MachinaNationalité : Britannique
    Genre : Science-fiction, Thriller
    Année : 2015
    Durée : 108 min
    Réalisateur : Alex Garland
    Acteurs : Alicia Vikander, Domhnall Gleeson, Oscar Isaac, Sonoya Mizuno

    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Lionsgate Films
    Date de sortie : 06 juin 2017
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 4K DI
    Luminance HDR : De 0 à 1000 nits
    Bande-son : Anglais DTS:X (DTS-HD MA 7.1), Anglais DTS-HD MA 5.1, Anglais DTS Headphone:X
    Sous-titres : Anglais, Anglais pour malentendants



    Caleb, 24 ans, est programmeur de l’une des plus importantes entreprise d’informatique au monde. Lorsqu’il gagne un concours pour passer une semaine dans un lieu retiré en montagne appartenant à Nathan, le PDG solitaire de son entreprise, il découvre qu’il va en fait devoir participer à une étrange et fascinante expérience dans laquelle il devra interagir avec la première intelligence artificielle au monde qui prend la forme d’un superbe robot féminin...




    [Test 4K Ultra HD] Ex MachinaAvis du loup celeste
    Une excellente fable d'anticipation philosophique sur l'intelligence artificielle.


    [Test 4K Ultra HD] Ex MachinaAvis de WolfWife
    Un thriller futuriste sans bug manipulateur et interpellant.



    [Test 4K Ultra HD] Ex MachinaVolonté artistique oblige, l'image reste toujours douce (mais définie) aux couleurs cliniques. Il y a néanmoins un vrai gap entre le Blu-ray et ce 4K Ultra HD. Il y a donc une augmentation bien visible des détails les plus fins (les scans du visage de Caleb, les feuilles sur les branches, l'exosquelette d'Ava), une reproduction mieux nuancée de la palette colorimétrique (la profondeur des rouges, la richesse des teintes grises, la vitalité des bleus), une amélioration de la stabilité du grain, une meilleure gestion des scènes sombres (les éléments plongés dans la pénombre ne sont plus « effacés ») et un éclat inédit des sources lumineuses (la luminosité extérieure, les « circuits » d'Ava, les néons, les détecteurs de pass).



    [Test 4K Ultra HD] Ex MachinaUne belle précision pour une tension dramatique certaine. Le cadre cloîtré est ainsi parfaitement reproduit par une sensation d'enfermement vraiment réaliste. Les ambiances qui font dans la finesse usent de tous les canaux pour se répandre et nous immergent pleinement. Et s'ils sont peu nombreux, les effets aériens (les cascades) savent se faire entendre au besoin. Quant au caisson de basses, il descend étonnamment très (très) bas.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife


  • [Test 4K Ultra HD] Suicide Squad : le Prix de l'Enfer

    [Test 4K Ultra HD] Suicide Squad : le Prix de l'EnferTitre originalSuicide Squad : Hell to Pay
    Nationalité
     : Américain

    Genre : Animation, Action, Fantastique
    Année : 2018
    Durée : 86 min
    Réalisateur : Sam Liu
    Doubleurs : Christian Slater, Vanessa Williams, Billy Brown, Kristin Bauer van Straten, Tara Strong (VO)


    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Warner Bros.
    Date de sortie : 10 avril 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 1.78 - 2K DI
    Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français Dolby Digital 5.1
    Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants



    L'équipe secrète Task Force X d'Amanda Waller (Deadshot, Bronze Tiger, Killer Frost, Captain Boomerang, Harley Quinn et Copperhead) doit retrouver un puissant objet mystique. Sauf que d'autres super-vilains sont sur le coup...




    [Test 4K Ultra HD] Suicide Squad : le Prix de l'EnferHandicapée par une technique très moyenne et une histoire basique assez mal construite, cette production DC Universe Animated Original Movies se rattrape par un roster de personnages impressionnant (une bonne dose de fan service), une violence graphique bienvenue (le Rated-R n'est pas volé), une ambiance globalement désenchantée et des thèmes adultes (la mort et la rédemption). S'il n'est pas à la hauteur des dernières productions animées parues chez DC, Suicide Squad : le Prix de l'Enfer n'en reste pas moins un agréable divertissement.



    [Test 4K Ultra HD] Suicide Squad : le Prix de l'EnferLes détails ne sont pas plus visibles qu'en HD mais de toute façon, le style minimaliste de l'animation ne le permet pas. Quant à l'encodage HDR, si les couleurs sont un peu plus « pop », les contrastes un peu plus brillants et les sources lumineuses un peu plus vives, ce n'est pas non plus le jour et la nuit avec le rendu SDR. Comprenez par là que c'est un peu plus subtil sans pour autant frapper la rétine. Enfin, la compression est mieux maîtrisée mais ne masque pas pour autant le colour banding inhérent à la source.



    [Test 4K Ultra HD] Suicide Squad : le Prix de l'EnferL'activité surround n'est pas très active même si les arrières permettent d'élargir le score de Robert J. Kral. Pour le reste, le mixage est propre et possède la dynamique nécessaire au propos ainsi que le punch adéquat lors des scènes d'action (les effets sont percutants).

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


  • [Test Blu-ray] The Island

    [Test Blu-ray] The Island Acteurs : Ewan McGregor, Scarlett Johansson, Djimon Hounsou, Sean Bean, Steve Buscemi
    Réalisateur : Michael Bay
    Durée : 136 minutes 
    Public : Tous publics

    Date de sortie : 24/10/2007
    Format image
     :
     2.40:1
    Bande-son : Anglais Dolby Digital 5.1, Français Dolby Digital 5.1

      

    Lincoln Six-Echo et Jordan Two-Delta vivent dans une immense colonie souterraine régie par des codes qui ne laissent place à aucune forme de liberté individuelle. Ils savent deux choses. La première : ils partiront vivre un jour sur "l'île", seul endroit habitable sur le Terre, désormais ravagée par une catastrophe écologique. La deuxième : tout ceci est un mensonge...



    [Test Blu-ray] The Island Plus habitué aux films bourrins, Michael Bay nous livre avec The Island un film au scénario original sur le clonage humain, qui fait froid dans le dos si ça pouvait devenir une réalité. Ewan McGregor et Scarlett Johansson sont excellents dans leur rôle respectif, les scènes d'action sont orchestrées d'une main de maître, et le tout se suit avec un réel plaisir jusqu'au dénouement final. Quant à Sean Bean, il occupe un second rôle une fois de plus dès plus convainquant.



    [Test Blu-ray] The Island Le transfert proposé est de bonne qualité mais pas sans défaut. Le piqué et la netteté sont au rendez-vous, la colorimétrie surexposée proposent des teintes vives tout le long du film, le contraste est très bien géré proposant des noirs impeccables, et les détails sont en nombre et précis. Seul petit bémol, la présence d'un grain sur la première partie du film fait descendre la qualité, mais l'ensemble reste très honorable pour un film sortie en 2007.



    [Test Blu-ray] The Island La VF est proposée en simple Dolby Digital et reste malgré tout bien équilibrée et immersive. À chaque scène d'action, on en prend plein les oreilles tant ça gronde et vibre de partout. L'ensemble des canaux est de ce fait bien exploité.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo :
     Samsung UE55D8000 Source : Panasonic DMP-BDT310

    Amplification : Onkyo TX-RZ800 Enceintes : DALI Zensor Vokal, Zensor 7, Zensor 1; Energy S-10.3 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] La Planète des Singes : Suprématie

    neo4


  • [Test 4K Ultra HD] The Amazing Spider-Man : Le destin d'un Héros

    [Test 4K Ultra HD] The Amazing Spider-Man : Le destin d'un HérosTitre original : The Amazing Spider-Man 2
    Nationalité : Américain

    Genre : Fantastique, Action, Science-fiction
    Année : 2014
    Durée : 141 min
    Réalisateur : Marc Webb
    Acteurs : Andrew Garfield, Emma Stone, Jamie Foxx, Dane DeHaan, Colm Feore

    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Sony Pictures
    Date de sortie : 17 octobre 2017
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 4K DI
    Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1), Français (VFQ) DTS-HD MA 5.1, Anglais Audiodescription
    Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants



    Peter Parker trouve son bonheur entre sa vie de héros et les doux moments passés aux côté de Gwen. Mais être Spider-Man a un prix : protéger ses concitoyens new-yorkais des individus malveillants qui menacent la ville. Face à Electro, Peter devra affronter un ennemi nettement plus puissant que lui. Au retour de son vieil ami Harry Osborn, il se rend compte que tous ses ennemis ont un point commun : OsCorp...




    [Test 4K Ultra HD] The Amazing Spider-Man : Le destin d'un HérosCe 2e opus de la seconde trilogie de l'homme-araignée (qui n'aura malheureusement pas pu se conclure et s’arrêta après cet épisode), initiée en 2012 avec un reboot très réussi qui s'écartait sensiblement de l'ancienne version, permet à Marc Webb de continuer à tisser sa propre saga avec une aventure fantastique encore plus spectaculaire (séquences d'action vertigineuses), émouvante (jeu sentimental très crédible du couple vedette) et dense (intrigue riche en enjeux, personnages et rebondissements) que son aînée. N'hésitez donc pas à vous faire une toile !




    [Test 4K Ultra HD] The Amazing Spider-Man : Le destin d'un HérosUne démonstration de tous les instants avec un master UHD sans faille, une définition de pointe (la clarté est améliorée), un piqué d'exception (les détails sont plus raffinés), des couleurs radioactives (plus profondes comme avec le ciel bleu et/ou riches comme sur le costume de Spider-Man), des contrastes de haut niveau, des noirs magnifiques (ils jouissent de meilleures ombres) et des sources lumineuses qui explosent régulièrement la rétine (les arcs électriques, les panneaux publicitaires de New York, les avertisseurs lumineux des véhicules de secours). Néanmoins, le film ayant été capté en argentique au format 35mm, il possède un grain fin et régulier qui pourrait rebuter certains spectateurs. Pourtant, cela lui donne un cachet cinématographique absolument savoureux.



    [Test 4K Ultra HD] The Amazing Spider-Man : Le destin d'un HérosUn mixages Dolby Atmos qui ne manque ni d'énergie ni de folie. La puissance comme la finesse sont de la partie, la dynamique est particulièrement musclée, la spatialisation utilise l'ensemble des enceintes avec une précision et un sens du spectacle électrisants, la scène arrière est ultra-sollicitée (les ambiances citadines), la couche supérieure ajoute beaucoup à l'immersion ressentie (le « vent » dans l'avion, l'A.I. holographique d'OsCorp, la voix et les pouvoirs électriques d'Electro, etc.), la partition à haute tension d'Hans Zimmer envahit généreusement l'espace sonore et les basses envoient du bois. Néanmoins, si les voix restent audibles en toutes circonstances, elles souffrent parfois d'un souffle parasite (certes dû à la prise de son mais c'est tout de même gênant). Très solide même si un peu moins large et riche en effets, la VF(Q) se rattrape par la plus grande clarté de ses dialogues.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


  • [Test 4K Ultra HD] Detroit

    [Test 4K Ultra HD] DetroitNationalité : Américain
    Genre : Polar, Drame, Historique
    Année : 2017
    Durée : 144 min
    Réalisateur : Kathryn Bigelow
    Acteurs : John Boyega, Will Poulter, Algee Smith, Jason Mitchell, John Krasinski, Hannah Murray, Anthony Mackie


    Provenance : Allemagne
    Éditeur : Concorde Home Entertainment
    Date de sortie : 05 avril 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 1.85 - 2K DI
    Luminance HDR : De 0.005 à 1000 nits
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Allemand DTS-HD MA 5.1, Allemand Dolby Digital 2.0
    Sous-titres : Allemand pour malentendants



    Été 1967. Les États-Unis connaissent une vague d’émeutes sans précédent. La guerre du Vietnam, vécue comme une intervention néocoloniale, et la ségrégation raciale nourrissent la contestation. À Detroit, alors que le climat est insurrectionnel depuis deux jours, des coups de feu sont entendus en pleine nuit à proximité d’une base de la Garde nationale. Les forces de l’ordre encerclent l’Algiers Motel d’où semblent provenir les détonations. Bafouant toute procédure, les policiers soumettent une poignée de clients de l’hôtel à un interrogatoire sadique pour extorquer leurs aveux. Le bilan sera très lourd : trois hommes, non armés, seront abattus à bout portant, et plusieurs autres blessés...



    [Test 4K Ultra HD] DetroitAvis du loup celeste
    À la frontière du documentaire, ce drame historique viscéral porté par des comédiens d'exception (Will Poulter en tête) est d'une brûlante actualité. Sans concession dans son propos (une réflexion politique bien frontale) comme dans sa mise en scène (une caméra à l'épaule au plus près des personnages), ce huis clos tendu au rythme suffocant capte l'urgence de la situation et l'angoisse de ses protagonistes avec un réalisme malaisant. Un film choc nécessaire doublé d'une arme redoutable contre le racisme.

    [Test 4K Ultra HD] DetroitAvis de WolfWife
    Entre film de guerre, d'horreur et politique, cette immersion totale dans une nuit de terreur est brillamment réalisée et interprétée.



    [Test 4K Ultra HD] DetroitConcoctée par le grand chef-op Barry Ackroyd, la superbe photographie poisseuse (attendez-vous à la présence d'un léger grain) et angoissante (les scènes sont souvent plongées dans la semi-pénombre) de l'œuvre est parfaitement restituée par ce transfert UHD qui résiste aussi aux agitations continues d'une caméra portée à l'épaule (contrairement au Blu-ray où il y a du colour banding, la compression est infaillible). Nous profitons donc d'images à la définition stable (ce n'est pas la même en HD), aux détails véraces, aux couleurs authentiques (mieux saturées ici), aux contrastes volontairement pas trop appuyés, aux noirs mesurés (mieux découpés sur ce 4K Ultra HD) et aux brillances/reflets tout à fait éclatants (les lampes du motel, les phares des véhicules, etc.).



    [Test 4K Ultra HD] DetroitLe mixage est équilibré, les dialogues sont admirablement restitués, la scène frontale est dynamique, les ambiances des émeutes font régulièrement intervenir les enceintes arrière, les effets physiques sont douloureux (les coups portés) et les basses ne se gênent pas pour étayer les scènes chocs.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife