• [Test 4K Ultra HD] 3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance

    [Test 4K Ultra HD] 3 Billboards, Les Panneaux de la vengeanceTitre originalThree Billboards Outside Ebbing, Missouri
    Nationalité
     : Britannique, Américain

    Genre : Drame, Polar
    Année : 2017
    Durée : 115 min
    Réalisateur : Martin McDonagh
    Acteurs : Frances McDormand, Sam Rockwell, Woody Harrelson, Peter Dinklage, Abbie Cornish


    Provenance : États-Unis
    Éditeur : 20th Century Fox
    Date de sortie : 27 février 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.39 - 2K DI
    Luminance HDR : De 0.005 à 1000 nits
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS 5.1, Anglais Audiodescription
    Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants



    Après des mois sans que l'enquête sur la mort de sa fille ait avancé, Mildred Hayes prend les choses en main, affichant un message controversé visant le très respecté chef de la police sur trois grands panneaux à l'entrée de leur ville...



    [Test 4K Ultra HD] 3 Billboards, Les Panneaux de la vengeanceAvis du loup celeste
    C'est dans une Amérique conservatrice et raciste rongée par la haine et la violence que nous plonge ce drame policier peu aimable à l'humour noir corrosif, sur lequel plane l'ombre des frères Coen. Porté par un casting étincelant, le scénario brillant et profond qui se joue développe des personnages complexes au travers de répliques cinglantes et de situations désinvoltes. Et si au départ l'ensemble peut sembler convenu, il n'en est rien car le film s'amuse à faire vaciller les certitudes avec une sensibilité et une humanité inattendues. En quelque sorte, 3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance est un western moderne très surprenant.

    [Test 4K Ultra HD] 3 Billboards, Les Panneaux de la vengeanceAvis de WolfWife
    Un drame admirable, étonnant et plein de force au cœur d'une Amérique en colère, ponctué par des touches d'humour noir bien senties et porté par des personnages torturés mais profondément touchants.



    [Test 4K Ultra HD] 3 Billboards, Les Panneaux de la vengeanceUn magnifique transfert UHD à la définition solide, aux détails plus subtils (les affiches dans les bureaux du poste de Police), aux textures plus fines, au relief plus marqué, aux couleurs campagnardes plus riches (l'apparition de teintes jaunes), aux contrastes plus nuancés (l'obscurité est mieux gérée) et aux éclairages plus vifs (le ciel, les phares, les flammes, les gyrophares, les lampes torches).



    [Test 4K Ultra HD] 3 Billboards, Les Panneaux de la vengeanceLa diffusion optimale du score de Cartel Burwell, la répartition discrète des ambiances environnementales, l'énergie des effets distribués de-ci de-là et la clarté des voix, ne font que prouver l'homogénéité et la subtilité d'un mixage en adéquation totale avec l'œuvre qu'il accompagne. Si le doublage de la VF est vraiment très bon, la puissance d'interprétation des acteurs se doit d'être « vécue » en VO.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife


  • [Test 4K Ultra HD] Paddington 2

    [Test 4K Ultra HD] Paddington 2Genre : Aventure, Comédie
    Année : 2017
    Réalisateur : Paul King
    Acteurs : Hugh Grant, Sally Hawkins, Brendan Gleeson, Hugh Bonneville
    Doubleurs : Ben Whishaw (VO), Guillaume Gallienne (VF)

    Compositeur : Dario Marianelli

    Éditeur : Studiocanal
    Format image : 2.39 Cinémascope
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1)



    Paddington vit toujours à Londres chez la famille Brown. Il souhaite faire un cadeau pour les 100 ans de sa tante, mais se retrouve malgré lui mêlé au vol du cadeau qu'il convoitait pour elle, et qu'il s’efforçait d'acheter en travaillant. Il est accusé à tort du vol et est mis en prison, c'est alors que sa famille, la famille Brown, décide de mener son enquête, et se lance alors à la poursuite d'un mystérieux voleur transformiste qui fait tout pour que Paddington reste en prison...



    [Test 4K Ultra HD] Paddington 2Le premier Paddington que j'avais vu était un film franchement réjouissant, combinant habilement aventures, humour, comédie avec un sens du spectacle fantastique aussi bien pour les grands enfants que nous sommes, que pour les petits enfants, le tout avec une bienveillance et une joie de vivre qui faisaient plaisir à l'écran. Faire des spectacles aussi dignes pour toute la famille, ça devient rare de nos jours, et franchement ça fait du bien à l'esprit de se dérider les zygomatiques dans la bonne humeur et sans aucune violence gratuite qui parfois entache les grosses productions à coup de surenchère visuelle. Et miracle, ce deuxième volet est aussi bon que le premier si ce n'est meilleur, avec un sens de la dérision, un humour parfait et une mise en scène des plus réjouissante. Que demander de plus que rire, s'amuser des aventures loufoques de cet ours farceur, mais d'une gentillesse et d'une empathie dont bien des hommes devraient s'inspirer. Avec une certaine magie, on suit donc ces aventures trépidantes sans aucun stress, en se disant qu'on visionne un « feel good movie » qui rend heureux. Dans des décors superbes, avec des effets spéciaux jamais envahissants, dans un monde coloré qui rend la ville de Londres diablement attrayante, on ressort de cette séance léger comme une plume, en se disant que le cinéma quand il est simple, spectaculaire sans en faire trop, est décidément un art qui permet de s'évader un instant. Remercions tout le casting qui s'amuse comme nous des situations avec des scènes très drôles à la clé, qui joue juste sans en faire trop, avec beaucoup de dérision, et avec un Hugh Grant cabotineur qui n'est jamais aussi bon que dans la comédie décalée, avec un humour so british que j'adore. Merci, Mesdames et Messieurs les Anglais, de nous offrir un cinéma aussi fantastique.



    [Test 4K Ultra HD] Paddington 2(Test réalisé sur un écran 2160p non compatible HDR - UBD encodé en Dolby Vision)
    Que dire de cette image quasi parfaite qu'elle est fantastique, avec une féerie de couleurs acidulées, saturées, une définition au poil (d'ours) des plus réjouissante, une luminosité et des contrastes superbes. Un magnifique cinémascope, de beaux décors et de magnifiques paysages.




    [Test 4K Ultra HD] Paddington 2(Test effectué en VF 5.1 Dolby TrueHD)

    La bande-son constamment active vous réjouira par sa puissance constante mais mesurée, son ampleur sur tous les canaux et des dialogues parfaitement audibles. Jolie musique d'accompagnement gaie et entraînante durant tout le film.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UPB-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


  • [Test Blu-ray] HHhH : L'assassinat d'Heydrich

    [Test Blu-ray] HHhH : L'assassinat d'HeydrichGenre : Guerre
    Année
     : 2017
    Réalisateur : Cédric Jimenez
    Acteurs : Rosamund Pike, Jason Clark, Jack O'Connell, Mia Wasikowska, Jack Reynor

    Compositeur : Guillaume Roussel

    Éditeur : TF1 Vidéo
    Format image : 2.40 Cinémascope

    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1



    Durant la Seconde Guerre Mondiale, Reinhard Heydrich, ex-officier de la marine allemande renvoyé pour manquement à l'honneur après la première guerre mondiale, se retrouve propulsé au cœur de la montée du Nazisme et de la machine de destruction du IIIème Reich, en tant qu'instigateur de la solution finale et d'élimination de toute résistance auprès de son mentor Himmler et du Führer Adolf Hitler. Un commando de soldats tchèques basés en Angleterre est envoyé à Prague pour éliminer Heydrich, et ainsi atteindre au cœur les instances dirigeantes de l'Allemagne nazie...



    Cet excellent film de guerre extrêmement bien mis en place, vous placera au cœur d'enjeux majeurs de la deuxième Guerre Mondiale, en narrant de façon froide mais extrêmement bien documentée et passionnante, la montée au firmament de l'ambition d'un zélateur extrême du IIIème Reich (y compris sur son lit de mort), ambition qui n'avait qu'un seul but, la destruction d'hommes et de femmes par tous les moyens, y compris les plus horribles, extrêmes et cruels, le tout, motivé par une haine de l'humanité dont les raisons sont difficilement compréhensibles pour certains d'entre nous. En tout cas, bravo à Cédric Jimenez, le réalisateur français, qui hisse sans problème son film au même niveau que les meilleurs films de guerre produits avec des moyens autrement plus conséquents. Chaque détail de mise en scène, chaque décor et le contexte de cette époque tourmentée sont extrêmement bien rendus et respectés. Je retiendrai, outre l'excellent casting de jeunes acteurs et actrices impliqués dans cette mission suicide, le rôle absolument parfait et glaçant de réalisme de Jason Clarke en Heydrich, donnant à de nombreuses reprises la chair de poule avec son regard froid, sans vie, empli de haine et de rage destructrice, presque mécanique. Un divertissement de haute qualité qui permet de comprendre l'Histoire avec un grand "H", mais aussi un beau moment de cinéma.



    (Test réalisé sur un écran 2160p)
    Une image quasi parfaite, avec une grande précision, des décors très réalistes aux couleurs justes, contexte historique oblige. Juste quelques scènes de nuit un peu trop éclairées viennent perturber un beau cinémascope.



    (Test effectué en VF 5.1 DTS-HD Master Audio)
    De nombreuses scènes de guérilla urbaine, des scènes d'action fortes donnent l'occasion à tous les canaux de s'exprimer. Belle musique sur la B.O.


    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UBP-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


  • [Test Blu-ray] Titanic

    [Test Blu-ray] TitanicGenre : Drame historique
    Année
     : 1997
    Réalisateur : James Cameron
    Acteurs : Leonardo DiCaprio, Kate Winslet, Billy Zane, Kathy Bates, Bill Paxton, Victor Garber, Frances Fischer, Bernard Hill

    Compositeur : James Horner

    Éditeur : 20th Century Fox

    Format image : 1.78 Imax
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS 5.1



    Rose, une jeune aristocrate prisonnière des conventions et des usages de son rang, rencontre en cette année 1912 un jeune artiste dont elle tombe amoureuse, celui-ci étant sans le sou et immigrant vers les États-Unis, à bord du Titanic, le plus grand paquebot jamais construit, qui part pour une croisière inaugurale à travers l'Atlantique. Ce navire qui est la fierté de la compagnie White Star Line va malheureusement rencontrer un obstacle imprévu sur son trajet qui va irrémédiablement changer le destin du navire, des passagers et de l'histoire maritime à tout jamais...




    [Test Blu-ray] Titanic 3D Imax (test inédit jaquette bluray lenticulaire 3D et 2D)Je ne vous ferai pas l'affront de vous raconter à nouveau ce film, entré dans la légende du cinéma comme le plus grand succès de tous les temps, aussi bien en terme d'entrées que de recettes salles, avant de se faire détrôner à son tour par un autre film, Avatar, du même réalisateur du présent film, qui battra les records faramineux de son prédécesseur. J'ai bien évidemment vu ce film d'innombrables fois, aussi bien au cinéma quant à l'époque j'allais encore en salle, époque où il est sorti où j'avais été fortement impressionné tout comme la salle comble dans laquelle je l'avais visionné qui était restée bouche-bée, qu'à la TV lors de multiples rediffusions, qu'en laserdisc, qu'en DVD, puis en Blu-ray et enfin dans la présente version Blu-ray 3D Imax. Autant vous dire que je connais ce film par cœur, et même si je suis moins impressionné maintenant que lorsque je l'ai vu pour la première fois au cinéma, cette version 3D Imax est en tout point remarquable, en cela qu'elle nous plonge au cœur du drame de façon encore plus viscérale avec un sens du spectacle accompli. On sent encore plus l'immense défi d'un James Cameron, technicien du cinéma hors pair, certes mégalomane à l'époque, qui se lança à corps perdu dans la réalisation de ce film, qui aurait pu mettre un terme définitif à sa carrière si le succès n'avait pas été au rendez-vous. Le défi technique fut relevé avec maestria, avec un luxe dans les décors et la reconstitution du drame démentielle. Avec du recul, d'un point de vue artistique, je serai moins enclin à considérer maintenant que ce film est un pur chef-d'œuvre, mais plutôt le résultat d'un acharnement d'un grand cinéaste qui a le sens du spectacle grandiose, une vision au-delà de la toile servant à diffuser le film, en quelques mots, hisser au plus haut une ambition d'un cinéma de divertissement au-delà de notre imagination. Plus de 3 heures de Cinéma avec un grand C, c'était déjà il y a vingt ans, et James Cameron avait réussi son pari.



    [Test Blu-ray] Titanic 3D Imax (test inédit jaquette bluray lenticulaire 3D et 2D)(Test réalisé sur un écran 2160p - Disque 3D Imax visionné en 2D)
    Cette image au format Imax 1.78 est une révélation pour son immersion incomparable, la mise en avant de détails à foison qu'on n'avait pas toujours l'opportunité de voir dans le format 2.35 Cinémascope. Le piqué est presque trop intimidant tellement il est précis, sur les visages c'est impressionnant, on voit presque chaque pore de la peau, la profondeur de champ est idyllique, les couleurs flamboyantes et les contrastes toujours justes. L'idéal pour voir ce film dans les meilleures conditions jamais mises à disposition de ces images au grand large. Seul inconvénient en cours de visionnage de ce film, c'est que le film est réparti sur 2 galettes. Croisons les doigts pour avoir un jour cette version Imax 1.78 sur un seul Blu-ray UHD.

    Avertissement : Seulement disponible sur le disque 3D, j'ai profité du format 1.78 Imax en le visionnant en 2D sur mon écran Samsung car je ne supporte malheureusement pas la 3D. Mais la 3D pour moi, c'est bien le relief et la profondeur donnés par cette image Imax fantastique.



    [Test Blu-ray] Titanic(Test effectué en VO 5.1 DTS-HD Master Audio sous-titrée français)

    Musique qui se déploie sur tous les canaux, bruits sous-marins, grondements, craquements du navire, on sent le bateau vivre sa traversée de l'Atlantique et ses derniers instants de façon impressionnante. Je trouve par contre que la célèbre musique de James Horner a moins bien vieillie que le film, avec un côté un peu trop guimauve à mon goût.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UBP-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


  • [Test Blu-ray] Kong : Skull Island

    [Test Blu-ray] Kong : Skull IslandGenre : Fantastique, Aventure
    Année
     : 2017
    Réalisateur : Jordan Vogt-Roberts
    Acteurs : Tom Hiddleston, Samuel L. Jackson, John Goodman, Brie Larson, John C. Reilly

    Compositeur : Henry Jackman

    Éditeur : Warner Bros.

    Format image : 2.40 Cinémascope
    Bande-son : Anglais et Français Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1), Anglais et Français DTS-HD MA 5.1



    La guerre du Vietnam touche à sa fin pour les États-Unis. Prêtes pour rentrer à la maison, leurs troupes se préparent au départ du Vietnam. Mais une unité est rappelée à la dernière minute pour escorter une expédition scientifique qui vient de découvrir une île inconnue suite à des prises de vues de photos satellite. Cette expédition censée faire des relevés topographiques ne semble pas très claire dans ses véritables objectifs pour explorer cette île. Que cache celle-ci réellement, jusqu'alors à l'écart de toutes les routes maritimes et de toutes les expéditions qui ont permis de coloniser la terre ? Le mystère plane sur cette expédition et les protagonistes ne sont pas au bout de leur surprise. Leur bateau vogue inexorablement vers l'inconnu...




    [Test Blu-ray] Kong : Skull IslandJe reprends ici le compte-rendu de mon test de l'UHD Blu-ray du même film. On ne peut pas qualifier ce film de suite directe du film de Peter Jackson (King Kong), quoique la temporalité des événements permettrait de considérer la redécouverte de l’île du Crâne par une nouvelle expédition comme une suite logique. Quoiqu'il en soit, nouvelle époque, nouvelle expédition à la fois militaire et scientifique pour un film qui ne s’embarrasse pas de fioritures dès le début du film où rien n'est caché des monstruosités qui se cachent dans cette île mystérieuse. Puis s’enchaînent des scènes d'action maousses avec des monstres colossaux, des militaires prêts à nouveau à castagner et tirer dans le tas alors qu'ils sortent de 10 ans de conflit épuisant avec les Vietnamiens. L'équipe de scientifiques issue d'un projet top secret "Monarch" à l'initiative des Présidents américains, et qui semblait à l'agonie, trouve dans cette île du Crâne les réponses qu'elle attendait, sauf qu'évidemment tout ne se passe pas comme prévu dans le déroulement de la découverte de cette île. À la fois film de guerre, film d'aventure à l'ancienne, film de monstres, tous les ingrédients sont réunis pour en prendre plein la tronche et plein les oreilles, et pour ça on est servi par des scènes d'action qui s’enchaînent pour ne pas vous donner de répits. Moi, j'aime bien ce petit côté survival à la Predator, où on sait à l'avance ce qui va se passer, mais où on se délecte de voir claquer les méchants ou mêmes des gentils, le tout évidemment finissant dans l'estomac de monstres aussi énormes que leur appétit. Evidemment, Kong grandissant encore, on imagine qu'il va devenir encore plus grand pour affronter sans doute quelques monstres aussi gigantesques que lui. J'ai hâte de voir ce combat titanesque. Le casting est plutôt sympathique avec un Samuel L. Jackson vraiment antipathique et un Tom Hiddleston plutôt convaincant en aventurier désenchanté.



    [Test Blu-ray] Kong : Skull Island(Test réalisé sur un écran 2160p)
    Fantastique image, aucun défaut, on en prend plein les yeux avec de magnifiques paysages, une netteté d'enfer et des couleurs chatoyantes.



    [Test Blu-ray] Kong : Skull Island(Test effectué en VF 5.1 DTS-HD Master Audio)

    Une piste monstrueuse, c'est le cas de le dire, avec une activité non-stop et une puissance supérieure. Enfin une piste DTS-HD qui arrache. À noter le choix rare et exhaustif de plusieurs pistes HD aussi bien DTS que Dolby.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UBP-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou