• [Test 4K Ultra HD] Pentagon Papers

    [Test 4K Ultra HD] Pentagon PapersTitre original : The Post
    Nationalité : Américain, Britannique

    Genre : Drame, Thriller, Historique
    Année : 2017
    Durée : 116 min
    Réalisateur : Steven Spielberg
    Acteurs : Meryl Streep, Tom Hanks, Bob Odenkirk, Sarah Paulson, Bruce Greenwood
    Compositeur : John Williams

    Provenance : États-Unis
    Éditeur : 20th Century Fox
    Date de sortie : 17 avril 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 1.85 - 4K DI
    Luminance HDR : De 0.005 à 1000 nits
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 7.1, Français (VFQ) Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
    Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants



    Première femme directrice de la publication d'un grand journal américain, le Washington Post, Katharine Graham s'associe à son rédacteur en chef Ben Bradlee pour dévoiler un scandale d’État monumental et combler son retard par rapport au New York Times qui mène ses propres investigations. Ces révélations concernent les manœuvres de quatre Présidents américains, sur une trentaine d'années, destinées à étouffer des affaires très sensibles. Au péril de leur carrière et de leur liberté, Katharine et Ben vont devoir surmonter tout ce qui les sépare pour révéler au grand jour des secrets longtemps enfouis...




    [Test 4K Ultra HD] Pentagon PapersAvis du loup celeste
    Ce thriller journalistique engagé qui défend la liberté de la presse et la démocratie tout en s'interrogeant sur la place des femmes dans une société patriarcale, est un suspense politique impeccablement mené à la mise en scène virtuose (entre épure et ampleur), au scénario passionnant, aux dialogues millimétrés, au casting épatant et à la reconstitution impressionnante des 70's. Une œuvre magistrale.


    [Test 4K Ultra HD] Pentagon PapersAvis de WolfWife
    Un thriller politico-journalistique édifiant et engagé à la reconstitution épatante et à la mise en scène brillante.



    [Test 4K Ultra HD] Pentagon PapersA
    ncrée dans les années 70, la photographie « défraîchie » et sensiblement granuleuse (surtout lors de la scène inaugurale) concoctée par l'immense Janusz Kamiński est magnifiquement reproduite par cet Ultra HD Blu-ray qui va plus loin que son homologue HD. Les plans sont d'une plus grande clarté, la définition est plus solide (cf. le passage durant la Guerre du Viêt Nam), le piqué est beaucoup plus pointu (la finesse des costumes, les pores du visage, les tissus d'ameublement, les impressions sur les journaux), les couleurs « en sourdine » (une majorité de teintes brunes et grises) sont un peu plus chaudes et laissent poindre des primaires plus vivantes (les vêtements bariolés des hippies), les contrastes sont plus incisifs (des blancs très brillants et des noirs ultra-riches), les sources lumineuses sont nettement plus éclatantes (les plafonniers intégrés de la salle de rédaction) pour ne pas dire parfois éblouissantes (la lumière du jour qui franchie les fenêtres du restaurant), et le look légèrement grenu des images gagne en finesse sans pour autant perdre cette sensation organique qui lui sied si bien. 



    [Test 4K Ultra HD] Pentagon PapersÉtonnamment immersive pour un film qui repose à 100% sur ses dialogues (parfaitement restitués), la VO DTS-HD MA 7.1 délivre des effets (les claquements de l'imprimerie) et ambiances (la « vie » au bureau et dans la rue) bien placés qui s'invitent régulièrement à l'arrière. De plus, le score de John Williams est diffusé avec beaucoup de subtilité sur toutes les enceintes. Quant à la bonne VF(Q), elle joue plus petit bras avec une puissance moindre (une dynamique plus réservée) et une spatialisation plus limitée.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife


  • [Test Blu-ray] Mad Max : Fury Road - Black & Chrome Edition

    [Test Blu-ray] Mad Max : Fury Road - Black & Chrome EditionNationalité : Australien, Américain
    Genre : Action, Science-fiction
    Année : 2015
    Durée : 120 min
    Réalisateur : George Miller
    Acteurs : Tom Hardy, Charlize Theron, Nicholas Hoult, Zoë Kravitz, Hugh Keays-Byrne, Rosie Huntington-Whiteley, Riley Keough
    Compositeur : Tom Holkenborg (aka Junkie XL)

    Provenance : France
    Éditeur : Warner Bros.
    Date de sortie : 1er mars 2017
    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.40
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1)
    Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants



    Dans un monde post-apocalyptique, Max, ancien flic ayant tout perdu, tente de survivre dans un environnement désertique, dépourvu de ressources naturelles et tributaire du peu de carburant à disposition pour se déplacer. Sa rencontre imprévue avec une femme, Furiosa, chauffeur de camion du précieux carburant, qui fait défection à une sorte de gang qui contrôle toutes les ressources, va lui donner l'occasion de reprendre espoir en l'humanité. Mais avant cela, il va devoir se battre contre des hordes de sauvages déchaînés prêts à tout pour l'éliminer, lui, Furiosa et tous ceux qui se mettent dans leur chemin...



    [Test Blu-ray] Mad Max : Fury Road - Black & Chrome EditionLe film de George Miller, bien dans l'esprit de ses prédécesseurs, est pourtant un film un peu bancal. Entre explosions de violence hallucinantes et personnages d'une laideur effrayante, on est ballotté entre l'incroyable spectacle pyrotechnique qui nous est présenté et un scénario minimaliste. Le casting premier choix n'y est pour rien, la faute à une débauche de moyens entièrement dévoués à tout faire péter. Ce que je retiens quand même, c'est la beauté impressionnante des paysages de désert filmés comme un album photo en Ultra Haute Définition, et des scènes de cascades complètement hallucinantes. Du pur spectacle d'action furibarde pour home-cinéma au grand large.



    [Test Blu-ray] Mad Max : Fury Road - Black & Chrome Edition(Test réalisé sur un écran 2160p)
    J'ai déjà vu la version couleur de ce film qui était déjà splendide, mais cette version noir et blanc sied parfaitement à ce film crépusculaire. Comme pour Logan Noir, c'est sans doute la version définitive par laquelle il faut voir ce film. La définition est impressionnante (presque trop), la profondeur de champ est idyllique, et les paysages désertiques n'ont jamais paru aussi étouffants. Quant aux véhicules de la mort du film, ils luisent, brillent et pètent le feu, c'est le cas de le dire. Je ne vois aucun défaut.




    [Test Blu-ray] Mad Max : Fury Road - Black & Chrome Edition(Test effectué en VF 5.1 Dolby TrueHD)
    Une piste audio qui ravage tout sur son passage, sorte de version « Fast and Furieuse » à l'impact foudroyant. Les explosions vont ébranler vos murs, les voix semblent venir d'outre-tombe sur la voie centrale et les effets pyrotechniques n'arrêtent pas de faire des va-et-vient entre tous les canaux. Je ne mets pas 10/10 pour cette piste presque épuisante auditivement pour sa subtilité, mais voilà une piste à la dynamique ravageuse rarement entendue.
     

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony BDP-S790
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


  • [Test Blu-ray]  Seven Sisters

    [Test Blu-ray]  Seven SistersGenre : Science-fiction, Thriller, Anticipation
    Année
     : 2017
    Réalisateur : Tommy Wirkola
    Acteurs : Noomi Rapace, Willem Dafoe, Glenn Close, Marwan Kenzari, Christian Rubeck, Pal Sverre Hagen
    Compositeur : Christian Wibe

    Éditeur
     : M6 Vidéo
    Format image : 2.39 Cinémascope

    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1



    En 2073, la Terre étouffe de son surpeuplement et de sa consommation de ressources effrénée pour nourrir toute sa population. Les instances gouvernementales décident d’appliquer un strict contrôle des naissances pour enrayer cette dérive. La politique de l’enfant unique est instaurée, et tout citoyen qui déroge à la règle risque de payer le prix fort. Un grand père décide cependant de braver l’interdit en élevant lui-même les 7 filles qu’avait mis au monde sa fille décédée. Commence alors pour les 7 sœurs une existence dans la clandestinité, tout en vivant sous une unique identité. Mais les contrôles stricts de la population risquent à tout moment de les mettre en danger...



    [Test Blu-ray]  Seven SistersVoilà un film d’anticipation vraiment percutant. Est-ce un étrange film prémonitoire qui nous montre ce que pourrait être notre avenir pas si lointain ? Toutes les interrogations posées dans ce film sont étrangement d’actualité, à l’heure où la Terre et les humains sont à la croisée des chemins, entre accroissement exponentiel de la population, consommation des ressources naturelles effrénée et dégradation accélérée de l’environnement. Personne ne souhaiterait sans doute qu’on en arrive à des extrémités comme le décrit ce film, mais le cauchemar existentiel que vivent les 7 sœurs fait froid dans le dos. Dans un monde déshumanisé où vous êtes constamment épiés, entre privation de liberté, privation de leur propre identité, privation de toute perspective d’avenir, ce jeu du chat avec la souris pour préserver leur vie, est tout ce que je n’aimerais pas vivre pour rien au monde. Aurons-nous la capacité nous les humains vivant actuellement à ne pas arriver à ces extrémités-là ? Réponse d’ici la fin du siècle qui sera sans doute décisive pour l’avenir de l’humanité. Un film coup de poing, parfois violent, cru et sanglant (quelques scènes chocs prennent aux tripes), mais qui est la résultante d’une situation désespérée. Saluons la performance de Noomi Rapace qui interprète les rôles de chaque sœur en ayant réussi à leur donner leur identité propre, bravo à elle, elle est bluffante de réalisme. Glenn Close, artisante d’une sorte de solution finale est glaçante dans son rôle. Jusqu’à la fin du film, avec un retournement de situation assez inattendu, on est pris par le déroulé du film, qui laissera au choix de chacun une conclusion positive ou négative pour le sort de l’Humanité à venir.



    [Test Blu-ray]  Seven Sisters(Test réalisé sur un écran 2160p)
    Des images de grande qualité, entre une luminosité jamais prise en défaut, une définition parfaite et un rendu froid mais réaliste de l’univers étouffant d’une Terre surpeuplée.




    [Test Blu-ray]  Seven Sisters(Test effectué en VF 5.1 DTS-HD Master Audio)
    Belle activité durant tout le film sur tous les canaux, entre scènes d’action percutantes, musique prenante et constante intelligibilité des dialogues.
     

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony BDP-S790
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


  • [Test 4K Ultra HD] Downsizing

    [Test 4K Ultra HD] DownsizingNationalité : Américain
    Genre : Science-fiction, Drame, Comédie
    Année : 2017
    Durée : 135 min
    Réalisateur : Alexander Payne
    Acteurs : Matt Damon, Christoph Waltz, Hong Chau, Kristen Wiig, Rolf Lassgård

    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Paramount Pictures
    Date de sortie : 20 mars 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.39 - 3.4K DI
    Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 7.1, Français Dolby Digital 5.1
    Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants



    Pour lutter contre la surpopulation, des scientifiques mettent au point un processus permettant de réduire les humains à une taille d’environ 12 cm : le "downsizing". Chacun réalise que réduire sa taille est surtout une bonne occasion d’augmenter de façon considérable son niveau de vie. Cette promesse d’un avenir meilleur décide Paul Safranek et sa femme à abandonner le stress de leur quotidien à Omaha (Nebraska), pour se lancer dans une aventure qui changera leur vie pour toujours...



     
    [Test 4K Ultra HD] DownsizingAvis du loup celeste
    Avec son postulat amusant et ses immenses comédiens (Matt Damon et Christoph Waltz) miniaturisés, cette fable d'anticipation écologique (la réflexion sur l’état du monde) qui cache en vérité une satire sociale goguenarde (le mode de vie américain en prend un coup) ne va jamais où on l'attend (attention aux ruptures de ton). Surprenant, original, cynique et faussement superficiel, ce film d'auteur est une singulière et délicate fantaisie dans le paysage du cinéma américain.

    [Test 4K Ultra HD] DownsizingAvis de WolfWife
    Si elle se perd un peu en empruntant des chemins farfelus, cette fable moderne atypique interpelle autant par son propos écolo que par sa manière de décrier le rêve américain.



    [Test 4K Ultra HD] DownsizingUne fois n'est pas coutume, cet Ultra HD Blu-ray se démarque plus du transfert HD par la hausse de ses détails que par la dynamique de ses images. En effet, la définition est plus stable (la séquence nocturne chez la première nano-colonie) et les plans beaucoup plus détaillés (les visages lors de la séquence de rasage), ce qui permet une plus grande clarté des décors et autres paysages. Dans le même ordre d'idées, l'omniprésent grain faussement argentique (ajouté en post-prod pour un rendu très 70's) est quand même bien plus subtil ici. Côté couleurs, à part les teintes primaires qui sont un peu plus vives (cf. la vraie rose) et les tons de la chair un soupçon plus chaleureux, les différences restent ténues. Et comme je le disais un peu plus haut, les contrastes sont à peine plus prononcés (hors la brillance des blancs lors de la préparation des corps et la profondeur des noirs dans les bois norvégiens) et les sources lumineuses pas beaucoup plus éclatantes (si ce n'est des éclairages plus intenses lors de la fête chez Dusan Mirkovic et une luminosité solaire plus éblouissante qui « perce » les hublots de l'avion).



    [Test 4K Ultra HD] DownsizingHormis quelques passages animés (les applaudissements lors de la conférence de presse, la foule dans les salles de ventes pour Leisureland, les invités lors de la soirée chez le voisin, le dernier rassemblement des habitants de la première colonie et l'orage) où les surrounds s'activent généreusement, le mixage de Downsizing est avant tout frontal même si la douce partition insouciante de Rolfe Kent est livrée avec une largeur assez impressionnante. Quant aux dialogues qui animent l'œuvre, ils sont présentés avec une excellente clarté. Si le doublage caricatural de l'activiste politique vietnamienne ne vous irrite pas, la VF reste tout à fait valable malgré une dynamique moindre et une spatialisation resserrée.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife


  • [Test Blu-ray] Hans Zimmer : Live in Prague

    [Test Blu-ray] Hans Zimmer : Live in PragueGenre : Musique de films
    Année
     : 2016
    Durée : 138 min
    Réalisateur : Tim Van Someren
    Formation : Hans Zimmer (conductor, guitar, banjo et piano), Orchestre et Choeur - Czech National Symphony Orchestra, Yolanda Charles (electric bass), Mike Einziger (guitar), Nick Glennie-Smith (keyboards), Guthrie Gova (guitar), Tina Guo (electric cello), Richard Harvey (woodwinds), Andrew Kawczynski (synth), Gary Kettel (percussion), Lucy Landymore (percussion), Holly Madge (percussion), Johnny Marr (guitar), Steve Mazzaro (keys, guitar), Lebo M (vocals), Rusanda Panfili (violin), Andy Pask (upright bass), Satnam Ramgotra (drums, tabla), Czarina Russell (vocals, tubular bells), Ann Marie Simpson (violin), Nathan Stornetta (mallet kat), Mel Wesson (synth), Buyi Zama (vocals)
    Auteur-compositeur : Hans Zimmer


    Éditeur : Eagle Vision
    Format image : 1.78
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1), Anglais PCM 2.0



    Hans Zimmer, l’un des plus grands compositeurs contemporains de musique de films, délivre une performance d’anthologie à Prague à l'O2 Arena, où les musiques de films deviennent des classiques instantanés qui ont marqué notre mémoire de cinéphile et marqueront pendant longtemps encore nos oreilles qui ont vibré grâce à la musique des B.O. indissociables d’immenses blockbusters et chefs d’œuvre du cinéma...



    [Test Blu-ray] Hans Zimmer : Live in Prague at The O2 Arena 2016Arrivée façon rock star de Hans Zimmer sur la scène, musiciennes de très haut niveau hyper-sexy, musiciens façon groupe de rock déchaîné, orchestre symphonique et chœur entièrement en phase avec la musique de Hans Zimmer, j’ai été subjugué par ce concert. C’est l’un des plus grands concerts filmés que j’ai jamais vu, et la performance audio est à la hauteur de l’immense contribution de Hans Zimmer au cinéma et à la musique de films en général. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai été toujours fasciné par les B.O. de films autant que les images, car parfois un film sans B.O., c’est comme un gâteau sans la cerise sur celui-ci. Entre variations symphoniques déchaînées, musique électronique d’une modernité à couper le souffle, performances solos des divers musiciens ou contributions vocales de voix sublimes, ce concert a un punch incroyable et donne la pêche. Si vous n’aimez pas les B.O., révisez vos classiques, car vous comprendrez avec ce concert que les films ne sont rien sans leur B.O., et qu’elles donnent une âme incroyable à certains films. Fantastique performance ! Hans Zimmer est un grand musicien sans aucune contestation.



    [Test Blu-ray] Hans Zimmer : Live in Prague at The O2 Arena 2016(Test réalisé sur un écran 2160p)
    La meilleure captation à ce jour que j’ai vu pour un concert. Jeux de lumières, vues sur la scène, contraste, une magnifique immersion dans le concert. Légère granulation due à la captation vidéo, mais sinon rien à redire de la stabilité de l’image et de la très belle définition.




    [Test Blu-ray] Hans Zimmer : Live in Prague at The O2 Arena 2016(Test effectué en VO 5.1 Dolby TrueHD sous-titrée français)
    Le morceau de choix de ce concert avec une piste Dolby Atmos (Dolby TrueHD 5.1 pour moi) d’anthologie. Quel punch, quelle puissance, quelle dynamique, quelle immersion, certaines pistes récentes sur certains films (cf. Star Wars 8) devraient en prendre de la graine, tellement cette piste vous transporte de joie, vous fait remémorer des films inoubliables (ah Gladiator, quelle beauté cette B.O. !) et vous donnent envie de revoir ces films rien que pour le plaisir. Dommage que je n’ai pas d’installation Dolby Atmos, car rien que pour ça ce Blu-ray doit être encore plus phénoménal.


    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Yamaha BDP-S1067
    Amplification : Yamaha RX-A3020 Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou