• [Test 4K Ultra HD] Le Monde perdu : Jurassic Park

    [Test 4K Ultra HD] Le Monde perdu : Jurassic ParkTitre original : The Lost World : Jurassic Park
    Nationalité : Américain

    Genre : Aventure, Action
    Année : 1997
    Durée : 129 min
    Réalisateur : Steven Spielberg
    Acteurs : Jeff Goldblum, Julianne Moore, Pete Postlethwaite, Richard Schiff, Vince Vaughn, Peter Stromare
    Compositeur : John Williams

    Provenance : France

    Éditeur : Universal Pictures
    Date de sortie : 22 mai 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 1.85 - 4K DI
    Bande-son : Anglais DTS:X (core DTS-HD MA 7.1), Français DTS 5.1
    Sous-titres : Anglais, Français



    Une expédition de 4 personnes est envoyée par John Hammond en observation sur l’île de Sorna, jumelle de l’île Nublar au large du Costa Rica, où le parc « Jurassic Park » fut un fiasco. Sur l’île de Sorna, les dinosaures ont été élevés en liberté en prévision de leur transfert sur Nublar. Mais cette expédition qui devait être une simple routine, se transforme en sauve-qui-peut quand la Société Ingen, propriétaire des dinosaures, veut rapatrier les animaux présents sur l’île pour en faire une attraction sur le continent...



    [Test 4K Ultra HD] Le Monde perdu : Jurassic ParkAprès un premier volet, Jurassic Park, qui fut une révélation en son temps, ce deuxième opus tout aussi rythmé nous emmène à nouveau dans une course contre la mort sur une île peuplée de dinosaures en liberté qui n’ont rien d’animaux de compagnie. Les morceaux de bravoure s’enchaînent pour notre plus grand plaisir, avec une qualité technique supérieure au premier Jurassic Park au niveau des effets spéciaux qui sont mieux intégrés à l’image. On se délecte de ces aventures, de ces morts violentes sans concession, et d’une bonne leçon donnée aux méchants humains qui veulent jouer avec la Nature. Casting bien impliqué et quelques traits d’humour caustiques bien sentis. Du pur Entertainment.



    [Test 4K Ultra HD] Le Monde perdu : Jurassic Park(Test réalisé sur un écran 2160p non compatible HDR)

    Une image de meilleure qualité que le premier volet en UHD, avec de beaux contrastes, des couleurs justes et une luminosité flatteuse sur les scènes de jour. Piqué au taquet. C’est la meilleure version que j’ai vu à ce jour, bien supérieure au Blu-ray qui paraît bien terne à côté. Effets spéciaux mieux intégrés que sur le premier opus et qui paraissent plus naturels.



    [Test 4K Ultra HD] Le Monde perdu : Jurassic Park(Test effectué en VO 5.1 DTS-HD Master Audio sous-titrée français)
    Une belle piste VO DTS HD active, bien spatialisée, avec beaucoup d’impact lors des scènes d’action. On frissonne aux cris des dinosaures, on ressent les pas lourds des T-Rex dans son salon.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UBP-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


  • [Test Blu-ray] Chinese Zodiac

    [Test Blu-ray] Chinese ZodiacTitre original : CZ12
    Nationalité : Hongkongais, Chinois

    Genre : Action, Aventure
    Année : 2012
    Durée : 123 min
    Réalisateur : Jackie Chan
    Acteurs : Jackie Chan, Kwon Sang Woo, Fan Liao, Helen Yao, Zhang Lanxin, Laura Weissbecker
    Compositeurs : Gary Chase, Nathan Wang

    Provenance : France
    Éditeur : Universal Pictures
    Date de sortie : 10 juin 2014
    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.40
    Bande-son : Mandarin DTS-HD MA 5.1, Anglais DTS 5.1, Français DTS 5.1
    Sous-titres : Anglais, Français



    Asian Hawk, aventurier et chasseur de trésors, est chargé par un milliardaire cupide de rapatrier les 12 têtes de bronze représentant les signes du Zodiaque d’un palais ancestral chinois disparu, vestiges pillés lors d’une guerre entre les Anglais, Français et Chinois au 19ème siècle. Mais cette quête semble parsemée de pièges et de faux-semblants, quête qui conduira notre aventurier aux quatre coins du monde au pas de course pour sauver ces vestiges, mémoire du peuple chinois...




    [Test Blu-ray] Chinese ZodiacJackie Chan est à la manœuvre à la fois comme réalisateur et comme acteur principal de ce film d’action et d’aventures rythmé en diable, aux scènes d’action futées et inventives. Encore en grande forme malgré son âge, et en sachant que Jackie Chan fait la plupart de ses cascades, on s’amuse de cette course folle aux quatre coins du monde pour récupérer des trésors inestimables. Même si le casting n’est pas toujours raccord avec une qualité d’interprétation aléatoire, le film est suffisamment divertissant et emballant, notamment par quelques scènes d’action décoiffantes. Du bon divertissement sans surprise, mais du cinéma fun qui ne se prend pas au sérieux.



    [Test Blu-ray] Chinese Zodiac(Test réalisé sur un écran 2160p)
    Une belle surprise avec une image de très bonne qualité, aussi bien au niveau de la définition, des couleurs et des contrastes. Les scènes de jour profitent aussi d’une très belle luminosité qui servent au mieux les scènes d’action débridées (comme la scène de voltige aérienne complètement folle).




    [Test Blu-ray] Chinese Zodiac(Test effectué en VF 5.1 DTS)
    La piste VF non HD est pourtant sympathique en diable, avec des effets sur tous les canaux, les scènes d’action ne manquant pas pour activer les enceintes.


    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony BDP-S790
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


  • [Test 4K Ultra HD] Pacific Rim : Uprising

    [Test 4K Ultra HD] Pacific Rim : UprisingNationalité : Américain, Chinois
    Genre : Science-fiction, Action
    Année : 2018
    Durée : 111 min
    Réalisateur : Steven S. DeKnight
    Acteurs : John Boyega, Scott Eastwood, Cailee Spaeny, Burn Gorman, Charlie Day, Jing Tian
    Compositeur : Lorne Balfe


    Provenance : France
    Éditeur : Universal Pictures
    Date de sortie : 24 juillet 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 2K DI
    Luminance HDR :
    Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Digital Plus 7.1
    Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants



    Le conflit planétaire qui oppose les Kaiju, créatures extraterrestres, aux Jaegers, robots géants pilotés par des humains, n’était que la première vague d’une attaque massive contre l’Humanité. Jake Pentecost, un jeune pilote de Jaeger prometteur dont le célèbre père a sacrifié sa vie pour sauver l’Humanité des Kaiju, s’est finalement retrouvé pris dans l’engrenage du milieu criminel. Lorsqu’une nouvelle menace met le monde à feu et à sang, Jake obtient une dernière chance de perpétuer la légende de son père aux côtés de sa sœur, Mako Mori - qui dirige une courageuse génération de pilotes ayant grandi dans l’ombre de la guerre. Jake est rejoint par son rival, le talentueux pilote Lambert et par Amara, une hackeuse de Jaeger âgée de 15 ans. Ensemble, ils deviendront les héros du Corps de Défense du Pan Pacific, la plus grande force de défense que la Terre n’ait jamais connue, et mèneront un chemin vers une extraordinaire nouvelle épopée pour sauver l’Humanité.

     

    [Test 4K Ultra HD] Pacific Rim : UprisingCombats titanesques et effets spéciaux spectaculaires se sont donnés rendez-vous dans ce blockbuster d'action décérébré mais ultra-fun qui est allé piocher du côté de Transformers pour faire progresser son intrigue et évoluer son univers. Moins mature et ambitieuse, cette mécha-suite plus adolescente n'en reste pas moins purement jouissive pour qui aime les robots, les monstres et les scènes de destruction massive. Entre rêve de gosse et fantasme de geek, la saga Pacific Rim continue de nous faire rugir de plaisir !




    [Test 4K Ultra HD] Pacific Rim : Uprising(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode image Dolby Vision Accueil cinéma)
    Si le format 1.85 (1.78 sur l'UBD) du premier opus vient à manquer et que la texture faussement argentique des images (car il s'agit un tournage numérique) risque de surprendre ceux qui s'attendaient à un rendu tout lisse, il faut se rendre à l'évidence, ce transfert UHD juste magnifique en met plein les yeux et s'avère être très nettement supérieur à son homologue HD. La définition est encore plus solide, les détails font un bond en avant (les pores de la peau, la sueur sur les visages, les coutures des uniformes, la rouille sur les murs, la surface endommagée ou non des Jaegers), les arrière-plans apparaissent avec une plus grande clarté, les couleurs sont plus nuancées (les teintes secondaires) et profitent d'une meilleure saturation (les primaires) pour nous offrir une gamme colorimétrique beaucoup plus luxuriante (le bleu électrique des armes, l'orange métallisé de Saber Athena, le rouge foncé mat de Guardian Bravo), les contrastes qui sont encore plus poussés sont tout simplement parfaits (des blancs chauds éclatants et des noirs denses jamais bouchés), les sources lumineuses sont d'une intensité incroyable (les néons pastels, les enseignes sur les façades des gratte-ciel, les hologrammes dans les cockpits, les parties fluorescentes des Kaijūs, les reflets du soleil sur les parties métalliques) et les scènes sombres précisément lisibles.



    [Test 4K Ultra HD] Pacific Rim : Uprising(Condition de test : Config 7.1.4 sur ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos pour la VO et avec post-traitement Dolby Surround pour la VF)
    Une VO Atmos sismique qui inonde sans discontinuer d'effets (le chaos du métal et le rugissement des créatures) et/ou ambiances (l'agitation dans la base et les villes) l'ensemble des enceintes mises à sa disposition avec une puissance et une précision remarquables. Les dialogues sont précis, la spatialisation authentique, la dynamique agressive, l'intégration surround intensive, la couche supérieure extrêmement engageante (certains déplacements de Jaegers et Kaijūs, la réverbération dans les cockpits, des débris, des voix, des vaisseaux volants, etc.), le score bien volumineux et les basses globalement imposantes même si profitant assez peu du bas du spectre (là ou le mixage du premier se faisait plaisir). Moins engagée mais vaillante, la VF reste une alliée de choix.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


  • [Critique film] Les Indestructibles 2

    [Critique film] Les Indestructibles 2Titre original : Incredibles 2
    Nationalité
    : Américain

    Genre : Animation, Science-fiction, Action, Comédie
    Année : 2018
    Durée : 128 min
    Réalisateur : Brad Bird
    Doubleurs : Craig T. Nelson, Holly Hunter, Samuel L. Jackson, Catherine Keener, Sophia Bush (VO), Gérard Lanvin, Louane, Amanda Lear (VF)
    Compositeur : Michael Giacchino


    À l'affiche : France
    Distributeur : Walt Disney
    Date de sortie : 04 juillet 2018



    Notre famille de super-héros préférée est de retour ! Cette fois, c'est Hélène qui se retrouve sur le devant de la scène laissant Bob le soin de mener à bien les mille et une missions de la vie quotidienne et de s'occuper de Violette, Flèche et de bébé Jack-Jack. C'est un changement de rythme difficile pour la famille d'autant que personne ne mesure réellement l'étendue des incroyables pouvoirs du petit dernier. Lorsqu'un nouvel ennemi fait surface, la famille et Frozone vont devoir s'allier comme jamais pour déjouer son plan machiavélique...




    [Critique film] Les Indestructibles 2Avis du loup celeste
    S'il aurait été encore plus sympa de centrer le récit sur M. Indestructible contraint de s'occuper quotidiennement du foyer, ressort scénaristique beaucoup plus drôle et inventif que l'intrigue principale (conventionnelle il faut bien l'avouer), ce film de super-héros survitaminé aux accents féministes bien sentis et à la mise en scène géniale reste un (grand) spectacle familial qui devrait ravir petits et grands.

    [Critique film] Les Indestructibles 2Avis de WolfWife
    Les super-héros Pixar sont de retour dans cette très agréable aventure familiale pleine d'action et de rebondissements où les personnages sont attachants et les gags de bébé Jack-Jack irrésistibles.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife


  • [Test 4K Ultra HD] Harry Potter à l'école des sorciers

    [Test 4K Ultra HD] Harry Potter à l'école des sorciersTitre original : Harry Potter and the Sorcerer's Stone
    Nationalité : Américain, Britannique

    Genre : Fantastique, Aventure 
    Année : 2001
    Durée : 152 min
    Réalisateur : Chris Columbus
    Acteurs : Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson, John Cleese, Richard Harris, John Hurt, Alan Rickman
    Compositeur : John Williams

    Provenance : France
    Éditeur : Warner Bros.
    Date de sortie : 29 novembre 2017
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 4K DI
    Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
    Bande-son : Anglais DTS:X (core DTS-HD MA 7.1), Français DTS-HD MA 5.1, Anglais Audiodescription
    Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants



    Lorsqu’il n’était encore qu’un bébé, les parents de Harry Potter furent tués par un sorcier puissant. Ayant miraculeusement survécu à cette attaque, Harry n’en n’a gardé qu’une cicatrice sur le front et a été adopté par sa tante et son horrible famille. Des années plus tard, alors qu’Harry apprend tout de ses véritables racines et rentre en première année de sorcellerie à Poudlard (l’école des sorciers), sa cicatrice se réveille...




    [Test 4K Ultra HD] Harry Potter à l'école des sorciersAvis du loup celeste
    Cette adaptation fidèle au premier roman de la saga à succès imaginée par J.K. Rowling est un spectacle familial réussi, qui retranscrit en images le monde merveilleux et magique de Harry Potter avec son univers unique, ses personnages attachants, ses décors magnifiques, ses sortilèges et sa bande originale féerique. Un divertissement très plaisant pour petits et grands (qui ont gardé leur âme d'enfant).
     

    [Test 4K Ultra HD] Harry Potter à l'école des sorciersAvis de WolfWife
    Que l'on soit mordu ou non de la saga littéraire, on se laisse embarquer par ce spectacle familial plein d'innocence et de magie qui nous entraîne dans l'univers fascinant du jeune sorcier Harry Potter.

     

    [Test 4K Ultra HD] Harry Potter à l'école des sorciers(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode image HDR10 technicolor Expert avec activation du Mappage ton dynamique)
    Malgré une scène d'ouverture très peu engageante (des couleurs tristounettes, des contrastes tassés et beaucoup de fourmillements) et des noirs manquant parfois de profondeur, ce transfert UHD tiré d'un Digital Intermediate 4K va plus loin que son homologue HD. Les détails sont plus nets (cf. les arrière-plans), les couleurs plus larges (une photographie plus chaude) et vibrantes (le match de Quidditch), les contrastes soigneusement ajustés (ce sont d'ailleurs les scènes sombres qui en profitent le plus) et les sources lumineuses plus pétulantes (l'éblouissement des éclairs, l'éclat des reflets, l'intensité des éclairages, la chaleur des flammes). Cependant, les images ont un rendu assez « vieillot » bien loin des productions récentes, même si la douceur excessive, les textures pâteuses et les couleurs fanées du Blu-ray sont un lointain souvenir.

     

    [Test 4K Ultra HD] Harry Potter à l'école des sorciers(Condition de test : 
    Config 7.1.4 sur ampli HC 11.2 en mode d'écoute DTS:X pour la VO et avec post-traitement DTS Neural:X pour la VF)
    En DTS:X, le monde magique de Poudlard prend corps avec une ouverture certaine et une subtilité peu fréquente. Les voix sont claires, la dynamique efficace, la spatialisation joueuse, les ambiances enveloppantes (l'agitation à la gare, les discussions dans la salle à manger, les réverbérations dans les couloirs du château), la scène arrière active, les effets de hauteur correctement scénarisés (les chouettes et les hiboux, l'orage, le vif d'or, etc.), le score de John Williams bien ample et les basses étonnamment sérieuses. Et si ce n'est une puissance plus contenue et une localisation des bruitages un chouïa moins précise, la VF (pour la première fois proposée en HD) n'a pas grand-chose à lui envier.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires