• Clap de fin

    Après 13 ans de bons et loyaux services, il est temps pour moi de tirer ma révérence, de tourner la page et de fermer Le cinéma du loup. Non sans émotion je dois bien vous l'avouer, mais le besoin de prendre du temps pour ma famille et des obligations professionnelles à venir ne vont plus me permettre de faire vivre le site comme je le voudrais. Et puis pour être tout à fait honnête avec vous, l'envie s'est diluée avec le temps, sans compter le fait que la plupart des éditions Blu-ray, Blu-ray 3D et 4K Ultra HD sont aujourd'hui de qualité. Je vais donc à présent vivre ma passion du 7ème art et du home-cinéma en « égoïste ».

    Je tenais aussi et surtout à remercier toutes les personnes, de mes fidèles lecteurs à mon équipe rédactionnelle, qui ont fait vivre le site et/ou l'on suivi jour après jour depuis tant d'années. Du fond du cœur, merci à vous et bonne continuation.

    Au revoir les amis, au revoir !

    P.S. : Le site sera toujours visible pour que les critiques et tests rédigés soient encore consultables malgré sa fermeture. Cependant, il ne sera plus possible de poster des commentaires. Et pour votre info, je serais toujours bien présent sur le forum HCFR où je vais continuer à tenir mon rôle de membre du staff œuvres.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


  • [Test Blu-ray] Le Prix à payer

    [Test Blu-ray] Le Prix à payerTitre américain : Set It Off
    Nationalité : Américain
    Genre : Polar, Drame
    Année : 1996
    Durée :124 min (Director's Cut)
    Réalisateur : F. Gary Gray
    Acteurs : Jada Pinkett Smith, Queen Latifah, Vivica A. Fox, Kimberly Elise, Blair Underwood, John C. McGinley

    Compositeur : Christopher Young

    Provenance : États-Unis
    Éditeur : New Line Cinema
    Date de sortie : 08 septembre 2009

    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage VC1 - Format 2.40
    Bande-son : Anglais Dolby TrueHD 7.1, Anglais Dolby Digital 5.1 EX
    Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants



    Quatre amies noires vivent dans un quartier pauvre de Los Angeles. Leur sort quotidien est la misère et le racisme, qui les lient plus que jamais. Lorsque le frère de l'une d'entre elles est tué lors d'une bavure policière, leur destin bascule. Elles choisissent la marginalité et les braquages de banques, récoltant plus d'argent en quelques semaines qu'en des années de labeur assidu. Mais la médaille a un revers des plus douloureux...



    [Test Blu-ray] Le Prix à payerMalgré les clichés du genre et de grosses ficelles scénaristiques, ce polar dramatique aux personnages attachants et au sous-texte militant ne manque pas de testostérone lorsque les braquages interviennent.




    [Test Blu-ray] Le Prix à payer(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode image SDR ISF Expert pièce sombre)
    S'il y a parfois beaucoup de grains et quelques variations de couleurs/contrastes (les plans inédits de la Director's Cut ?), la majeure partie des images sont solides. Le transfert HD est propre et net, les détails bien apparents, les couleurs joliment saturées et les noirs maîtrisés.



    [Test Blu-ray] Le Prix à payer(Condition de test : Config 7.1.4 sur ampli HC 11.2 avec post-traitement Dolby Surround)
    Enveloppante et puissante, la piste Dolby TrueHD 7.1 surprend agréablement. La plage dynamique impressionne, les balles traversent la pièce d'écoute de toutes parts, les ambiances urbaines grouillent de partout, le score s'aère au maximum et les basses rugissent quand il le faut.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


  • [Test 4K Ultra HD] The Punisher : Zone de guerre

    [Test 4K Ultra HD] The Punisher : Zone de guerreTitre original : Punisher : War Zone
    Nationalité
     : Américain, Canadien, Allemand

    Genre : Action
    Année : 2008
    Durée : 103 min
    Réalisateur : Lexi Alexander
    Acteurs : Ray Stevenson, Dominic West, Julie Benz, Doug Hutchison, Colin Salmon
    Compositeur : Michael Wandmacher

    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Lionsgate Films
    Date de sortie : 25 septembre 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 2K DI
    Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français (VFQ) Dolby Digital 5.1
    Sous-titres : Anglais, Anglais pour malentendants



    Lors de sa croisade sanglante contre le crime organisé, le justicier Frank Castle alias The Punisher défigure et laisse pour mort le parrain de la pègre Billy Russoti. Dès lors, ce dernier fomente une vengeance terrible contre Castle. Sous le nouveau pseudonyme de Jigsaw, le criminel recrute une véritable armée de sbires assoiffés de sang...


     

    [Test 4K Ultra HD] The Punisher : Zone de guerreTroisième adaptation ciné du personnage créé par Gerry Conway, The Punisher : Zone de guerre est aussi la plus fidèle au Punisher de Marvel. Interprété par l'imposant Ray Stevenson (la série Rome), Frank castle alias le Punisher flingue à tout va, torture joyeusement et n'a aucune pitié, dans les nombreuses scènes d'action particulièrement violentes (et parfois gores) que la réalisatrice Lexi Alexander met en scène dans un déluge de couleurs rappelant le style graphique propre aux Comics. Visuellement soigné, rythmé et très violent, ce divertissement aussi percutant que jubilatoire devraient être apprécié par les fans.

     

    [Test 4K Ultra HD] The Punisher : Zone de guerre(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode image Dolby Vision Accueil cinéma)
    Plus facilement impressionnant que celui de The Punisher car délivrant une photographie beaucoup plus stylisée, ce transfert UHD HDR est absolument superbe malgré deux ou trois couacs compressifs (comme la présence intrusive de pixels lors d'un plan). La granulosité propre à l'œuvre est respectée et se fait plus fine qu'en HD, les détails obtiennent un léger sursaut bienvenu tout en sachant que le piqué du Blu-ray était déjà proche de la perfection, les multiples couleurs sont encore plus variées (les teintes vertes, oranges et rouges) pour une patte graphique souvent hallucinatoire, les contrastes (surpuissants) sont plus prononcés et « BDesque » (des blancs plus éclatants et noirs plus abyssaux), et les sources lumineuses méchamment plus éblouissantes (les fumigènes, les lampadaires, les néons, les phares/gyrophares des véhicules, les flammes).

     

    [Test 4K Ultra HD] The Punisher : Zone de guerre(Condition de test : Config 7.1.4 sur ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos pour la VO et avec post-traitement Dolby Surround pour la VF)

    Des pistes sonores dévastatrices aux effets surround percutants et à la dynamiques jamais prise en défaut. Cependant, la VO Dolby Atmos est plus énergique et dispose d'une spatialisation autrement plus enveloppante (l'apport indéniable des surrounds arrières et de la scène aérienne -cf. le passage du métro dans le repaire du Punisher-) et de basses plus vindicatives.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


  • [Test Blu-ray] Deapool 2

    [Test Blu-ray] Deapool 2Nationalité : Américain
    Genre : Fantastique, Action, Comédie
    Année : 2018
    Durée : 117 min (Version Cinéma) // 140 min (Version Super Méga $@%!#& Chouette)
    Réalisateur : David Leitch
    Acteurs : Ryan Reynolds, Josh Brolin, Morena Baccarin, Zazie Beetz, T.J. Miller
    Compositeur : Tyler Bates

    Provenance : France
    Éditeur
     : 20th Century Fox
    Date de sortie : 17 octobre 2018
    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.39
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 7.1, Français DTS 5.1
    Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants


    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Optoma HD141X Source : Sony BDP-S7200

    Amplification : Yamaha MusicCast RX-A860, BC Acoustique EX-502 Enceintes : Dali Zensor 3, Spektor 2; Focal Sib; Klipsch R-110SW (7.2.2)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Vidéo test Blu-ray] Ready Player One
    RoRo 25


  • [Test 4K Ultra HD] Jurassic World : Fallen Kingdom

    [Test 4K Ultra HD] Jurassic World : Fallen KingdomNationalité : Américain
    Genre : Science-fiction, Aventure, Action
    Année : 2018
    Durée : 128 min
    Réalisateur : Juan Antonio Bayona
    Acteurs : Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Rafe Spall, Justice Smith, Daniella Pineda, James Cromwell, Jeff Goldblum

    Compositeur : Michael Giacchino

    Provenance : France

    Éditeur : Universal Pictures
    Date de sortie :09 octobre 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.39 - 2K DI
    Bande-son : Anglais DTS:X (core DTS-HD MA 7.1), Français DTS-HD HR 7.1
    Sous-titres : Anglais, Français



    Trois ans après que le parc Jurassic World eut été ravagé par l’ensemble des dinosaures du parc, et surtout par l’Indominus-Rex créé par les laboratoires Ingen, l’île d’Isla Nublar à l’abandon est en proie au réveil de son volcan qui s’apprête à détruire l’île. Se pose alors la question de sauver ou pas les dinosaures restants au nom de la protection des espèces. Claire, l’ancienne responsable du parc et Owen, le spécialiste des raptors, veulent à tout prix les sauver. Une société issue de la collaboration entre feu John Hammond et un autre créateur originel de Jurassic Park, leur propose d’évacuer les dinosaures sur place en montant une expédition de sauvetage vers un sanctuaire. Mais arrivés sur place, Claire et Owen découvrent que les buts de la multinationale qui finance l’expédition sont tout autre que la préservation des espèces, en voulant vendre pour des fins inavouables aux plus offrants les dinosaures...



    [Test 4K Ultra HD] Jurassic World : Fallen KingdomComme d’habitude avec un film issu de la franchise Jurassic Park puis Jurassic World, vous vous direz qu’il n’y aura rien de nouveau à découvrir un nouvel opus avec son lot de monstres et de morts brutales et sanglantes. Oui, mais tous les films où les dinosaures apparaissent depuis 1993 vous donnent toujours ce sentiment qu’on va se prendre une bonne tranche de frissons, d’action et d’aventures rocambolesques. Et c’est effectivement le cas avec ce nouvel opus Jurassic World : Fallen Kingdom qui est un divertissement convaincant et pas si innocent que ça dans son scénario. En effet, dans son incurable et incompréhensible volonté de soumettre la nature à sa botte (clonage sans éthique, détournement de la nature à des fins militaires, utilisation à des fins agricoles (sic), ou même à des fins personnelles comme quand on achète un chien, etc.), l’homme se fourvoie encore une fois à vouloir la dominer et surtout à lui donner une valeur marchande. Mais dans son immense sagesse due à des millions d’années d’évolution, elle finit par toujours se révolter et rendre la monnaie de sa pièce à des hommes veules, brutaux et totalement dénués de la moindre empathie. Et c’est là qu’on se réjouit de façon un peu perverse, je l’avoue, du sort qui est réservé aux méchants du film qui ne peuvent que finir en hamburger. Donc, vous ne serez pas surpris par le côté survival débridé du film, mais les scènes d’action, de destruction de la nature qui montre toute sa puissance et les frissons qui vous parcourront l’échine à la découverte des créations monstrueuses dues à l’homme, vous feront vibrer à de nombreux moments. Puis, au-delà du message écolo sur la préservation des espèces présentes dans le film quel que soit leur origine, la fin du film assez culottée dans son twist (à vous de le découvrir) permet de se projeter pour un prochain opus qui devrait peut-être réserver encore des surprises. Le casting est toujours aussi sympa en tout cas, Chris Pratt et Bryce Dallas Howard en tête, et le reste du casting se la joue décontracté, cabotineur ou très premier degré pour notre plus grand plaisir. Ah oui, j’oubliais que si vous avez des enfants un peu dissipés, dites-leur bien d’aller se coucher de bonne heure tous les soirs et de se réfugier sous leur couette, car un Indoraptor pourrait bien toquer à leur porte pour venir les border (lol). Slurp !!!




    [Test 4K Ultra HD] Jurassic World : Fallen Kingdom(Test réalisé sur un écran 2160p non compatible HDR)
    L’image est la plupart du temps somptueuse, que ce soit sur les scènes de jour à la luminosité splendide et aux scènes de nuit aux noirs d’encre. Seulement, c’est là que le bât blesse, c’est qu’une grande partie du film se passe dans l’obscurité, et malheureusement, c’est vraiment trop sombre par moment. La définition est en tout cas au taquet pour profiter de chaque détail. Effets spéciaux hyper-réalistes comme jamais vus, un vrai plaisir.



    [Test 4K Ultra HD] Jurassic World : Fallen Kingdom(Test effectué en VO 5.1 DTS-HD Master Audio sous-titrée français)
    Une activité non-stop sur tous les canaux, entre explosions, cris des dinosaures, cris des protagonistes, c’est ultra-réjouissant. On sent les pas lourds des dinosaures et leur puissance vont vous faire sursauter à de nombreux moments.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UBP-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires