• [Blu-ray 3D] Fright Night

    Fright Night 3D Fright Night de Craig Gillespie:

    Alerté par un ami spécialiste des vampires, un lycéen soupçonne le voisin qui vient d'emménager à côté de sa maison d'en être un, mais personne ne le croit...

    Ne laissant que peu de répit aux spectateurs (un rythme effréné) et marquant (enfin) le retour d'un vampire sanguinaire sur le devant de la scène (Colin Farrell vampirise l'écran) bien loin des vampires bien pensants de la saga "Twilight", ce remake qui a du mordant de "Vampire, vous avez dit vampire ?" se démarque intelligemment de son modèle avec une intrigue qui prend une toute autre tournure tout en conservant l'essentiel et l'esprit des films d'horreur des années 80. Et lorsque l'ensemble du casting, les scènes d'actions, la violence, les pics de tension et les effets spéciaux sont à la hauteur, nous obtenons avec ce "Fright Night" un spectacle hautement recommandable pour les fans de cinéma fantastique qui s'assume comme tel.

    *****
    Blu-ray Disc Région B Français.
    Éditeur: Touchstone Home Video.
    Date de sortie: 22 février 2012.

    - Pistes sonores: Anglais DTS-HD Master Audio 7.1 et Français (VFF) DTS-HD High Resolution Audio 7.1.
    - Sous-titres: Anglais et Français.

    Bonus: Peter Vincent: Vampirologue; Le guide de "Comment faire un film de vampires mordant"; Scènes coupées et rallongées; Squid Man: Scène rallongée et intégrale; Bêtisier; "No One Believe Me" par Kid Cudi - Clip.


    Critique support: BBBBB
    -Image: Rien à dire sur le piqué, la définition, la profondeur de champ, la palette colorimétrique et la compression qui sont remarquables, mais certains noirs virent au gris foncé et les contrastes ne sont pas toujours assez tranchants.
    -Audio: Des pistes sonores HD mixées nativement en 7.1 mais qui sollicitent finalement bien peu l'espace surround si ce n'est lors de la séquence d'ouverture, lors de la course-poursuite ou lors du final. En dehors de cette constatation, les dialogues sont toujours clairs et discernables, la dynamique est imposante et le tout est mixé avec une grande précision.

    Qualité de la 3D
    :
    Fright Night (critique en avant-première)
    Une 3D native (utilisation de caméras numériques Red One MX 4.5k)
    de haute volée avec une profondeur impressionnante, un découpage des éléments (tout en volume) saisissant (les plans aériens des différentes villes) et de nombreux effets de jaillissement naturels (une main avec un couteau qui dépasse du cadre), très spectaculaires (des éclats de verre ou divers objets qui traversent l'écran avec violence) ou carrément immersifs (les particules incandescentes après la mort d'un vampire semblent voltiger dans toute la pièce). Tout aurait été parfait si les scènes sombres n'étaient encore plus sombre en 3D (il est parfois difficile de tout distinguer) et si une légère diaphonie n'avait fait son apparition par intermittence. Cette 3D reste néanmoins exceptionnelle à bien des égards.


    Découvrez d’autres films sur Cinetrafic dans la catégorie Film d horreur et la catégorie Film fantastique.

    © 2012 DREAMWORKS II DISTRIBUTION CO., LLC.

    « Crouching Tiger, Hidden Dragon[Blu-ray 3D] Extinction - The G.M.O Chronicles »