• [Test 4K Ultra HD] The Punisher

    [Test 4K Ultra HD] The PunisherNationalité : Américain, Allemand
    Genre : Action
    Année : 2004
    Durée : 123 min
    Réalisateur : Jonathan Hensleigh
    Acteurs : Thomas Jane, John Travolta, Rebecca Romijn, Will Patton, Eddie Jemison, Ben Foster
    Compositeur : Carlo Siliotto

    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Lionsgate Films
    Date de sortie : 25 septembre 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.35 - 4K DI
    Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français (VFQ) Dolby Digital 5.1
    Sous-titres : Anglais, Anglais pour malentendants



    Ancien membre de la Delta Force, puis agent spécial au FBI, Frank Castle s’apprête à se retirer pour mener une existence paisible auprès de sa femme et de son jeune fils. Lors de son ultime mission, les choses tournent mal et le fils de Howard Saint, puissant businessman et magnat de la pègre, est tué. Ivre de vengeance, Saint organise le massacre de Frank et de toute sa famille. Mais ce dernier survit. Désormais, il n’a plus qu’un but : faire payer le coupable à hauteur de son crime...


     

    [Test 4K Ultra HD] The PunisherPas mauvais mais ne transcendant en rien son sujet (loin du matériau de base d'ailleurs), The Punisher est un vigilante movie à l'ancienne (les cascades sont réelles et il n'y a pas de CGI) où l'action se déchaîne à intervalle régulier. Et si de sympathiques trouvailles (l'assassin chantant ou encore l'utilisation inhabituelle d'une glace) viennent contrebalancer l'absence d'une vraie violence graphique (c'est assez inoffensif en l'état), cette croisade pas si sanglante manque clairement d'ampleur. Cependant, elle reste suffisamment brutale et divertissante pour que l'on ne s'ennuie pas en compagnie de ses deux têtes d'affiche.

     

    [Test 4K Ultra HD] The Punisher(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode image Dolby Vision Accueil cinéma)
    Plus net et délivrant des détails beaucoup plus raffinés (cf. la précision accrue des arrière-plans) malgré la noirceur ambiante, ce transfert UHD se démarque aussi de son homologue HD par l'apport du combo HDR/WCG. La palette colorimétrique est plus riche et saturée
    (la Corvette jaune, le sang rouge, les teintes bleues), les contrastes sont plus travaillés (la tridimensionnalité des plans est plus marquée), les noirs sont plus nuancés mais tout aussi profonds (les scènes sombres sont plus lisibles), et les sources lumineuses paraissent prendre vie (la lumière du jour, les éclairages des appartements miteux, les reflets sur la Pontiac GTO). L'amélioration est donc notable mais ce n'est pas pour autant un disque de démonstration, la faute à la présence de quelques fourmillements et rares doubles contours (de l'edge enhancement si vous préférez). De plus, négatif 35mm oblige, les images présentent un grain bien présent et parfois même intrusif (les ciels à Porto Rico). Ce n'est pas un défaut puisqu'il s'agit d'une volonté artistique visant à reproduire l'ambiance poisseuse de l’œuvre, mais il est important de le signaler pour ne pas s'attendre à un rendu propre et lisse.

     

    [Test 4K Ultra HD] The Punisher(Condition de test : Config 7.1.4 sur ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos pour la VO et avec post-traitement Dolby Surround pour la VF)

    Remastérisée en Atmos, la VO emmène le mixage dans des (hautes) sphères qui lui était encore inconnues. À-côté, la piste DTS-ES 6.1 du Blu-ray et la présente VF Dolby Digital 5.1 sont d'une platitude effarante (alors qu'elles envoient et ne manquent pas de vie). Les voix sont non seulement plus claires, mais les impacts des effets pyrotechniques sont autrement plus physiques (le canal LFE est puissant) et la présence multicanale bien plus précise (le tracé des flèches) et enveloppante (l'agitation au club). Offrant donc une immersion de tous les instants, elle ouvre d'autant plus l'espace en usant d'une scène aérienne (l'écho des pièces, le souffle des explosion, etc.) qui est loin de faire de la figuration.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


    votre commentaire
  • [Test Blu-ray] Jurassic World : Fallen Kingdom

    [Test Blu-ray] Jurassic World : Fallen KingdomNationalité : Américain
    Genre : Science-fiction, Aventure, Action, Horreur
    Année : 2018
    Durée : 128 min
    Réalisateur : Juan Antonio Bayona
    Acteurs : Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Rafe Spall, Justice Smith, Daniella Pineda, James Cromwell, Jeff Goldblum
    Compositeur : Michael Giacchino

    Provenance : France
    Éditeur
     : Universal Pictures
    Date de sortie : 09 octobre 2018
    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.39
    Bande-son : Anglais DTS:X (core DTS-HD MA 7.1), Français DTS-HD HR 7.1
    Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Optoma HD141X Source : Sony BDP-S7200

    Amplification : Yamaha MusicCast RX-A860, BC Acoustique EX-502 Enceintes : Dali Zensor 3, Spektor 2; Focal Sib; Klipsch R-110SW (7.2.2)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Vidéo test Blu-ray] Ready Player One
    RoRo 25


    2 commentaires
  • [Test Blu-ray] Parkland

    [Test Blu-ray] ParklandNationalité : Américain
    Genre : Thriller politique
    Année : 2013
    Durée : 94 min
    Réalisateur : Peter Landesman
    Acteurs : Zac Efron, Marcia Gay Harden, Paul Giamatti, Jeremy Strong, Billy Bob Thornton, Colin Hanks, Tom Welling
    Compositeur : James Newton Howard

    Provenance : France
    Éditeur : Metropolitan Vidéo
    Date de sortie : 10 février 2014
    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 1.85
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
    Sous-titres : Français




    Le 22 novembre 1963, le président John Fitzgerald Kennedy est assassiné dans la ville de Dallas au Texas. L’Amérique, les autorités et les témoins de cet assassinat sont sous le choc. Ce film décortique comme pris sur le vif, les 4 jours qui ont suivi cet événement à travers le prisme de ceux qui ont été au plus près des dernières heures du président. Chacun à son niveau, des simples témoins, de l’entourage du président, des services de sécurité et même de la famille de l’assassin de JFK, mesure son niveau d’implication dans cet événement historique et l’ampleur retentissante qu’il continue encore à susciter...




    [Test Blu-ray] ParklandDans ce film sec, rapide et clinique qui décrit un assassinat qui reste encore à ce jour une énigme aux yeux du monde entier, le réalisateur montre les coulisses vues de tous ceux qui ont été impliqués de près ou de loin dans cette affaire. La fascination qu’exerce cet événement sur les historiens, ceux qui s’intéresse à l’Histoire ou le simple quidam qui veut comprendre la vérité sur cette histoire est toujours d’actualité. Car l’imprévisibilité de cet événement et le déroulement des faits, donnent à penser que l'on ne saura
    peut-être jamais la vérité sur cet assassinat. Des témoins sur le parcours médusés et horrifiés de ce qu’ils ont vu ce jour-là, des services secrets américains (FBI et CIA) totalement impuissants pour empêcher cet assassinat, des médecins et personnels médicaux de l’hôpital de Parkland témoins de l’agonie du Président, jusqu’à la famille de l’assassin Lee Harvey Oswald, chacun détient une partie des faits qui se sont déroulés en un court laps de temps. En tout cas cette reconstitution soignée, sans temps mort et très courte sur la durée du film, s’attache en tout cas à condenser ce qui reste encore à ce jour l’une des plus grandes énigmes de tous les temps. Au-delà des théories du complot, des explications les plus farfelues ou de l’exposition des simples faits qui se sont déroulés, on veut tous savoir ce qui s’est passé ce jour-là et après ce jour-là. Mais la vérité, elle, sera-t-elle un jour connue ? Ça reste et ça restera encore pour longtemps la plus grande interrogation. Le casting du film sobre, carré, impliqué et parfois surprenant (cf. Zac Efron ou Tom Welling de la série Smallville sont étonnants) est excellent. Une mise en scène efficace et bien documentée complète cet agréable visionnage.



    [Test Blu-ray] Parkland(Test réalisé sur un écran 2160p)
    Outre la reconstitution historique soignée dans les décors et les costumes, on bénéficie d’une excellente lisibilité quelque soient les situations. Beau piqué, belles couleurs et beaux contrastes donnent une image de très bonne qualité.




    [Test Blu-ray] Parkland(Test effectué en VF 5.1 DTS-HD Master Audio)
    De l’accompagnement musical ample de James Newton Howard, des dialogues très clairs aux diverses ambiances de foules ou endroits où se joue le drame, on a une belle spatialisation sans être très surpuissante non plus.


    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony BDP-S790
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


    votre commentaire
  • [Test Blu-ray] The Greatest Showman

    [Test Blu-ray] The Greatest ShowmanNationalité : Américain
    Genre : Comédie musicale
    Année : 2017
    Durée : 104 min
    Réalisateur : Michael Gracey
    Acteurs : Hugh Jackman, Zac Efron, Michelle Williams, Zendaya, Rebecca Ferguson
    Compositeurs : John Debney, Joseph Trapanese

    Provenance : France
    Éditeur : 20th Century Fox
    Date de sortie : 02 juin 2018
    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.40
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 7.1, Français DTS 5.1
    Sous-titres : Anglais, Français




    Dans les années 1870, P.T. Barnum qui toute sa vie a cherché à s’extraire de sa condition de pauvre, et après des déboires dans les différents emplois qu’il a occupé, décide de se lancer dans la création d’un spectacle flamboyant, réunissant des personnes atypiques rejetées par la plupart des gens. Dans une époque où les conventions rigides rejettent tout ce qui est différent, son pari insensé va susciter autant le rejet que l’admiration...




    [Test Blu-ray] The Greatest ShowmanLes comédies musicales se font rare au cinéma, alors dès qu’une se présente, j’ai toujours plaisir à la voir. Mais c’est un exercice difficile, qui doit bien doser à la fois le côté comédie que les côtés dramatiques, et les morceaux musicaux de façon fluide et flamboyante. The Greatest Showman réunit en partie ces conditions mais tout n’est pas parfait, la faute à des numéros musicaux parfois convenus et beaucoup trop formatés par rapport aux multiples comédies musicales qui pullulent ces dernières années dans les théâtres, les cabarets ou les scènes géantes avides de spectacles un peu mégalomanes. Les chorégraphies sont d’une modernité parfois décalée, et la musique du film est un peu trop répétitive voire rébarbative à mon goût, et manque clairement d’inspiration. Oh, ne vous y trompez pas, The Greatest Showman n’est pas désagréable à regarder. Les décors sont somptueux et la reconstitution historique ultra-soignée, mais c’est parfois trop beau. Dans le même genre, le Moulin Rouge de Baz Luhrmann porte la flamboyance de la comédie musicale jusqu’à l’incandescence, tandis que Le Fantôme de l’Opéra de Joel Schumacher vous ébouriffera par le luxe de ses décors et sa partition musicale d’anthologie. Le casting 3 étoiles du film est pourtant excellent, dont un touchant Hugh Jackman et un étonnant Zac Efron assez convaincant. Dommage que l’actrice Rebecca Ferguson à la beauté subjuguante n’assure pas elle-même l’interprétation des chansons des scènes qu’elle joue, qui font un peu mauvais raccord par rapport aux restes des numéros musicaux. Mais comme le dit P.T. Barnum à la fin du film, « The Show must go on ».



    [Test Blu-ray] The Greatest Showman(Test réalisé sur un écran 2160p)
    Difficile de trouver un défaut à cette image, qui pour le coup est réellement flamboyante, avec un festival de couleurs saturées, des décors somptueux et une luminosité sans faille qui permet d’admirer les maquillages presque trop voyants finalement.




    [Test Blu-ray] The Greatest Showman(Test effectué en VO 5.1 DTS-HD Master Audio sous-titrée français)
    Superbe ampleur générale que ce soit dans les ambiances ou lors des numéros musicaux qui ont la pêche et vous entourent sur tous les canaux. Une puissance maîtrisée.


    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UBP-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


    votre commentaire
  • [Test 4K Ultra HD] Black Panther

    [Test 4K Ultra HD] Black PantherNationalité : Américain
    Genre : Action, Aventure, Science-fiction
    Année : 2018
    Durée : 134 min
    Réalisateur : Ryan Coogler
    Acteurs : Chadwick Boseman, Michael B. Jordan, Lupita Nyong'o, Danai Gurira, Martin Freeman
    Compositeur : Ludwig Göransson


    Provenance : France
    Éditeur : Walt Disney
    Date de sortie : 22 juin 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.39 - 4K DI
    Luminance HDR : 
    Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Anglais Dolby Digital Plus 7.1, Français Dolby Digital Plus 7.1, Anglais Audiodescription
    Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants



    Après les événements qui se sont déroulés dans Captain America : Civil War, T’Challa revient chez lui prendre sa place sur le trône du Wakanda, une nation africaine technologiquement très avancée. Mais lorsqu'un vieil ennemi resurgit, le courage de T’Challa est mis à rude épreuve, aussi bien en tant que souverain qu’en tant que Black Panther. Il se retrouve entraîné dans un conflit qui menace non seulement le destin du Wakanda, mais celui du monde entier...



    [Test 4K Ultra HD] Black PantherAvis du loup celeste
    Réjouissante mais non dénuée de défauts (l'acteur principal est peu charismatique, la mécanique est prévisible et la nation hyper-futuriste du Wakanda tristement survolée), cette production de l'écurie Marvel a de la personnalité à revendre. Férocement ancré dans la culture africaine, ce blockbuster qui n'hésite pas à ajouter de la politique (jusqu'à la question de l'esclavage dans le monde) à son spectacle pyrotechnique, est une aventure tribale étonnamment sérieuse aux scènes d'action sauvages (celle du casino coréen étant la plus virtuose de toutes) et à la direction artistique inédite, où Black Panther apparaît comme un symbole avant d'être un super-héros. Qui plus est, son antagoniste est pourvu de motivations aussi nobles que les siennes. Certes imparfaite, cette réussite est tout de même bien singulière pour un produit Marvel.

    [Test 4K Ultra HD] Black PantherAvis de WolfWife
    Un super-héros africain au cœur d'un univers futuriste démentiel mais sous exploité, des personnages charismatiques, une intrigue rythmée et prenante avec en fond une réflexion socio-politique intéressante, ce blockbuster original, divertissant et spectaculaire est une belle réussite signée Marvel.



    [Test 4K Ultra HD] Black Panther(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode image Dolby Vision Accueil cinéma)
    En tout point supérieur à son homologue Blu‑Ray, ce 4K Ultra HD est à l'image de l'univers du Wakanda qu'il présente, c'est à dire riche en détails, luxuriant côté couleurs, très lumineux et fortement contrasté. Déjà plus précis qu'en HD (ce n'est pas toujours une bonne chose pour les CGI) avec une netteté plus prononcée et des textures plus fines, c'est surtout au niveau des technos HDR et WCG que le présent transfert se démarque. Car entre la richesse accrue de la palette colorimétrique (cf. l'intronisation où les différentes tribus revêtent leurs tenues d'apparat), l'amélioration des contrastes (toutes les scènes sombres en profitent grâce à une meilleure maîtrise des noirs) et l'intensité nouvelle des sources lumineuses (le soleil d'Afrique, la brillance du vibranium, les ciels mystiques lors des songes, la lueur des torches, les écrans numériques, la luisance de l'herbe-cœur), il est ensuite difficile de revenir aux images SDR qui manquent cruellement de vie.



    [Test 4K Ultra HD] Black Panther(Condition de test : Config 7.1.4 sur ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos pour la VO et avec post-traitement Dolby Surround pour la VF)
    Peu subtil et pourtant pas assez dynamique (un peu moins concernant la VF), volontiers rentre-dedans mais toutefois peu porté sur les basses fréquences (le canal LFE ne descend pas très bas et arrivé malgré tout à saturer sur la VF lors du générique de fin !), ce mixage déçoit quelque peu; surtout qu'il faut pousser le volume pour bien en profiter. Fort heureusement le sound design est excellent, les enceintes s'activent généreusement (les surrounds sont au taquet) pour des effets/ambiances balancés dans tous les coins de la pièce d'écoute (cf. la course-poursuite à Busan), le score tribalo-urbain ne manque pas de pêche et les voix sont toujours claires. Et concernant la gestion verticale de l'espace acoustique (des projections d'eau, des passages de vaisseaux, le chant des oiseaux, etc.), apport non négligeable de la VO Dolby Atmos, elle apporte ce qu'il faut de « réalisme » à la scène sonore.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique