• undefined Astérix aux Jeux Olympiques de Frédéric Forestier et Thomas Langmann:

    Aux Jeux Olympiques, un jeune Gaulois devant se marier à une princesse, Astérix et Obélix doivent se mesurer au perfide Brutus, le rejeton de Jules César...

    Loin d'être la purge honteuse que les nombreuses critiques presses nous laissent croire, "Astérix aux Jeux Olympiques" est un divertissement familial et populaire à l'image léchée (costumes, paysages, décors, couleurs...), aux SFX réussis (les effets BD sont enfin bien rendus dans un métrage) et où les comédiens ne se prennent jamais au sérieux. Benoit Poelvoorde (qui fait du Poelvoorde) et Alain Delon (qui s'autoparodie avec beaucoup d'humour) tirent leur épingle du jeux et le mimétisme de Clovis Cornillac et de Gérard Depardieu vis à vis de leurs clones BD est convaincant.

    D'un autre côté, l'humour canal+ de "Mission Cléopatre" manque cruellement, ici plus lourd et jeune (on rigole souvent quand même), le scénario est linéaire et prévisible et les guests-invités font souvent "à côté" du déroulement scénaristique (genre je viens je fais mon show et puis je m'en vais) en dehors de l'énorme clins-d'oeil réussi et bien intégré de l'équipe Ferrari (et de Schumi) lors de la course finale de chars (le morceaux de bravoure du métrage).

    "Astérix aux Jeux Olympiques" est donc un divertissement agréable mais qui souffre d'un humour facile et de trop de "guests", heureusement le spectacle est au rendez-vous.

    *****
    Visible au cinéma depuis le 30 janvier 2008.


  • "Les chevaliers du ciel"de Gerard ("Taxi") Pires:

    Synopsis:   Les capitaines Antoine Marchelli (Benoît Magimel) et Sébastien Vallois (Clovis Cornillac), pilotes émérites, doivent déjouer les plans de terroristes qui ont détourné un avion de chasse français pour commettre un attentat...

    Critique:   "Les chevaliers du Ciel" peut se targuer d'être un "Top Gun" à la française, avec des images léchées, une histoire loin de servir uniquement de prétexte et des acteurs charismatiques. 

    Commençons par le point le plus réussi du métrage, qui n'est autre que ces séquences aériennes.Nombreuses, rythmées et variées, elles nous proposent des plans d'avions de chasses à couper le souffle qui sont d'une qualitée inégalée avec de superbes prises de vues toutes plus belles les unes que les autres et une photographie d'une beauté hallucinante.Ces séquences misent d'ailleurs sur le ressenti et c'est une réussite en tout point remarquable, que l'on doit aussi à la très belle partition qui les accompagnent à la fois Rock et Lyrique.

    Avec de telles scènes, nous aurions pu craindre un scénario ne servant que de prétexte à ces forts belles images, et là, la surprise est complète, car le scénario en plus de tenir la route et d'éviter les passages peu ou pas crédibles (rien n'est laissé au hasard et il surf habilement sur les évènement du 11 septembre) propose beaucoup de suspense (politico-economique) et pour ne rien gacher, une pincée d'humour qui ne sombre à aucun moment dans le ridicule (souvenir douloureux des "Taxi").Il contourne également l'esbrouffe superficielle et c'est tant mieux.Un bon point également pour l'univers des pilotes de chasse criant de vérité (même si un peu stéréotypés)...

    ...faut dire que les acteurs sont crédibles, avec un Benoît Magimel très froid et passionné jusqu'au bout de ses Ray-Bans et un Clovis Cornillac balourd mais attachant, seul les actrices sont un peu limites et semblent peu concernées. 

    Au final "Les chevaliers du Ciel" est une très bonne surprise où les séquences spectaculaires et visuellement splendide cotoient un scénario surprenant qui surf habilement sur les évènements post-11 septembre...allez le voir car des films d'action comme ça on en voit pas souvent et surtout de la part d'un studio français!

    (4G)(4C-Chris Corner-)(5T)

    France/Couleurs/2005/97'/Pathe-FPE/DVD-9/VF D.D 2.0, 5.1 et DTS/Dispo à partir du 10 mai 2006.

    Site officiel


  • "Nikita" de Luc Besson("Leon","Le grand bleu","Le cinquième élément"...):

    Voici tout simplement le meilleur film de Luc Besson(La preuve en est qu'il fut nominé 9 fois aux Césars, Anne Parillaud a obtenu celui de la meilleure actrice),car le mieux métrisé et le plus adulte(le scénario est loin d'être aimable).Pour préciser un peu il faut juste savoir que la réalisation est splendide grace à une mise en scène au millimètre et à un montage clair et efficace.La partition est la plus belle réussite de son compositeur Eric Serra.Tous les acteurs sont justes mais c'est Anne Parillaud qui est la plus impressionnante car elle semble totalement possédée.Au final,ce film est sans aucun doute l'une de nos plus belles réussites française,grâce à un scénario adulte et atypique mais aussi et surtout grâce au jeu proprement hallucinant d'Anne parillaud.Un incontournable à posséder de toute urgence,mais en Zone 1 de préférence(Meilleur édition technique dont VF en D.D 5.1).

    (5G)(5C-Eric Serra-)(4T)

    France/Couleurs/1990/119'/MGM/DVD-9/Version Anglaise et VF en D.D 5.1





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique