• War of the Arrows War of the Arrows de Kim Han-min :[Blu-ray] War of the Arrows

    Le synopsis :


    Lors de la deuxième invasion Mandchoue de la Corée, 500 000 civils sont faits prisonniers. Au beau milieu de combats acharnés, se bat un archer coréen entré dans la légende mais dont les historiens ont oublié le nom. Ceci est son histoire...

    Le film : ♥♥♥♥

    Après un générique haletant, ce film d'aventure historique intensément héroïque et subtilement poignant qui met en scène des archers (une classe de soldat rarement représenté sur les écrans) titube durant trente minutes peu rythmées, le temps d'installer ses enjeux, avant d'enchaîner sans interruption poursuites et affrontements anthologiques pour se conclure sur une incroyable dernière demi-heure qui égale sans peine les meilleurs survival grâce à un suspense maîtrisé de bout en bout. De surcroît, la mise en scène est virtuose, la reconstitution somptueuse, les décors naturels superbes, les acteurs crédibles et le score épique au possible. Tout simplement une nouvelle bombe du cinéma sud-coréen.

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray] War of the Arrows

    - Format vidéo : 1080p AVC [2.35].
    - Pistes sonores : Coréen et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1 et 2.0.
    - Sous-titres : Français imposés sur la VO.
    • Image : Les quelques plans bruités et la présence de rares scintillements sur les cottes de mailles n'arrivent pas à ternir ce transfert HD délectable dont le piqué, la définition, la palette colorimétrique, les contrastes et les noirs sont au top du support.
    • Audio : Des pistes sonores puissantes, équilibrées, immersives et bien mixées dont la dynamique, l'ouverture frontale, l'activité surround et la présence des basses n'ont rien à envier aux mixages des grosses productions hollywoodiennes.

    Blu-ray Disc Région B Français.

    Éditeur : Antartic Vidéo.
    Date de sortie : 20 novembre 2012.

    War-of-the-Arrows.jpg


  • Sector 7 3DSector 7 de Kim Ji-hun :

    Le synopsis :

    Plateforme pétrolière offshore Eclipse. Profondeur du forage : 2700m. Alors que l’équipage tente de redémarrer le secteur 7 après plusieurs disparitions mystérieuses, une forme de vie inconnue massacre impitoyablement ses membres. La traque peut commencer...

    Le film : ♥♥♥♥

    Après le très remarqué The Host, le cinéma coréen s'essaye à nouveau au film de monstre avec Sector 7, mais le résultat est catastrophique.

    Sur le papier, cette production horrifique semblait pourtant dotée de nombreux atouts comme son cadre atypique (une plateforme pétrolière isolée) propice à créer du suspense, sa créature tentaculaire amphibie terrifiante, ses nombreuses références au genre (Alien et The Thing en tête) et son budget confortable, mais à l'image tout ou presque est raté. Le début est long à démarrer, la fin traîne en longueur, le reste n'est pas bien rythmé non plus, la mise en scène est approximative, le scénario est d'une idiotie rare (l'origine du monstre est à mourir de rire), le suspense et l'horreur sont inexistants, les personnages sont inintéressants, les acteurs sur-jouent à l'excès et passent leurs temps à crier, les très nombreuses scènes d'action sont molles et les effets spéciaux souvent ratés (les scènes avec les motos sont horribles) en dehors des CGI plutôt réussis qui donnent vie au monstre.

    Vous l'aurez-donc compris, Sector 7 est un film d'horreur jamais terrifiant qui semble durer des heures (alors qu'il ne dure que 90 minutes) et qui ne passionne guère. Une purge même pas drôle.

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray 3D] Sector 7

    - Format vidéo : 1080p AVC (2D) MVC (3D) [1.85].
    - Pistes sonores : Coréen et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1; Français (VFF) audio-3D.
    - Sous-titres : Français imposés sur la VO.
    • Image : Globalement magnifique (les couleurs, les contrastes, les noirs, la définition et la profondeur de champ sont au top) même si le piqué souffre de quelques baisses de régime.
    • Audio : Des pistes sonores enveloppantes (frontale solide et activité surround omniprésente), précises et assez chargées en basses, qui ne parviennent pourtant pas à rendre attrayant le mixage d'origine peu dynamique et pas très soigné qui omet parfois certains bruitages.

    La 3D : [Blu-ray 3D] Sector 7

    Cette première production horrifique coréenne présentée en 3D est trop hétérogène pour convaincre totalement car la différence entre les scènes tournées nativement en 3D (40%) et celles converties (60%) sautent beaucoup trop aux yeux. La 3D native est de la sorte une réussite avec une très belle profondeur, un détachement optimal des éléments et des effets de jaillissement qui en mettent plein la vue (les séquences sous-marines peuvent facilement servir de démonstration dans ce domaine avec entre autres des poissons luminescents et des bulles qui semblent littéralement flotter au milieu de la pièce) comme la main d'un membre d'équipage et la tentacule de la créature qui essayent d'atteindre le spectateur. La 3D convertie est par contre relativement ratée avec une profondeur peu perceptible, une sensation de volume écrasée, un détourage des contours négligé et des effets bizarres (comme l'arrière plan qui se floute quelques microsecondes juste après le passage d'un personnages au premier plan) qui sont clairement synonymes de conversion peu appliquée. Le résultat final souffle donc le chaud et le froid.

    Blu-ray Disc Région B Français.

    Éditeur : TF1 Vidéo.

    Sector-7.jpg


  • A Better Tomorrow A Better Tomorrow (2010) de Song Hae-sung :

    Le synopsis :

    Deux frères Hyuk et Chul ont été séparés pendant dix ans, depuis que l'aîné Hyuk a fui le régime tyrannique de Corée du Nord en abandonnant toute sa famille. Lorsque les deux frères se retrouvent, Chul ne pardonne pas et menace de tuer son aîné. Mais désormais Hyuk a intégré un gang puissamment armé et fait équipe avec les plus dangereux trafiquants. c'est ce qui va motiver Chul pour devenir le flic le plus impitoyable du pays...

    Le film : ♥♥♥♥♥

    Ce remake du film éponyme (Le Syndicat du crime de par chez nous) produit par John Woo lui-même n'égale certes pas son aîné, la faute à des acteurs (loin d'être mauvais d'ailleurs) qui n'arrive jamais à atteindre le charisme de Chow Yun Fat, mais passé quelques longueurs et une première demi-heure qui demande un effort d'attention particulier pour suivre qui est qui, cette nouvelle version s'impose comme un ambitieux polar dramatique et violent où les moments de bravoure du film original sont encore plus spectaculaires et où il est question de crime, de trahison, de vengeance, de fidélité et finalement de rédemption dans un scénario qui réserve une grande place à l'évolution de ses personnages. Un bon remake.


    Le Blu-ray Disc :  [Blu-ray] A Better Tomorrow (2010)

    - Format vidéo : 1080p AVC [2.35].
    - Pistes sonores : Coréen et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1; Français (VFF) audio-3D.
    - Sous-titres : Français imposés sur la VO et Français pour malentendants.
    • Image : Si ce transfert HD est riche en détails, délivre un piqué ravageur et restitue aussi bien les couleurs peu saturées qu'un fort grain cinéma qui découle d'un choix stylistique, le manque de contraste et le bruit excessif en basse lumière sont problématiques.
    • Audio : Deux mixages HD dynamiques dont la spatialisation aussi précise (la scène sous la pluie) que tonitruante (les fusillades) n'a d'égale que la vigueur d'un caisson de basses qui se fait plus que plaisir lors des explosions et autres déflagrations des armes automatiques.

    Blu-ray Disc Région B Français.
    Éditeur : TF1 Vidéo.

    A Better Tomorrow


  • Far Away (Les soldats de l'espoir) Far Away: Les soldats de l'espoir (My Way) de Kang Je-Gyu:

    Normandie, juin 1944.
    Dans les rangs de l’armée allemande, les Alliés découvrent deux soldats venus de l'autre bout du monde. Faits prisonniers par les Soviétiques puis les Allemands, ils ont combattu dans trois armées et parcouru plus de 12 000 km à travers la Seconde Guerre mondiale. Leur exploit est resté inconnu jusqu’à ce jour...

    Des scènes de batailles dantesques qui nous plonge au coeur des combats avec une violence rare, une reconstitution colossale, une mise en scène bigger than life très généreuse dans la débauche d'effets, un scénario au service des personnages aussi palpitant et émouvant que riche en péripéties qui s'inspire d'une incroyable histoire vraie, des acteurs irréprochables et une musique épique à souhait sont les principales qualités de ce Far Away: Les soldats de l'espoir, qui s'impose comme l'un des plus impressionnants films de guerre jamais tourné mais aussi comme une extraordinaire aventure humaine particulièrement forte en émotion. Après le monumental blockbuster guerrier Frères de Sang, Kang Je-Gyu prouve une fois de plus qu'il maîtrise son sujet. Une découverte majeure à ne surtout pas manquer.

    *****
    Blu-ray Disc Région B Français.
    Éditeur: Wild Side Video.

    - Pistes sonores: International (Coréen / Japonais / Mandarin / Anglais / Russe / Allemand) et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1; Français (VFF) Audio-3D.
    - Sous-titres: Français.

    Critique support: BBBBB
    -Image: Une définition impressionnante jamais prise en défaut, un piqué aiguisé, une palette colorimétrique somptueuse, des blancs immaculés, des noirs d'une profondeur abyssale et des contrastes incisifs.
    -Audio: Même si la VO internationale est à privilégier (dans la VF néanmoins bien doublée tout le monde parle français), les deux pistes sonores sont de pures tueries multicanales. La précision, la finesse de restitution et la dynamique sont remarquables, toutes les enceintes sont sollicitées à chaque instant pour diffuser un nombre incalculable d'effets divers et variés (vent, vagues, déflagrations multiples, sifflement des munitions, hurlements)
    , les basses sont titanesques et les dialogues audibles en toutes circonstances.


  • The Showdown The Showdown de Park Hoon-Jung:

    Au début du 17ème siècle, trois soldats survivent à une bataille entre la Corée et la Chine et réussissent à trouver refuge dans une taverne en plein terrain ennemi. Seuls, perdus et fatigués, leur calvaire commence à peine…

    Première réalisation du scénariste des deux immenses succès sud-coréen "I Saw the Devil" et "Unjust", "The Showdown" est un huit-clos (ne pas se fier à la bande annonce qui vend le film comme une grosse production épique riche en actions) qui met en scène trois personnages qui vont s'affronter physiquement mais surtout mentalement dans une taverne coupée du monde par une importante tempête de neige.

    Alors oui, les acteurs sont talentueux, le cadre est exceptionnel, la reconstitution est réaliste et la photographie appliquée, mais l'inexpérience de Park Hoon-Jung dans le domaine de la réalisation se fait sentir avec des cadrages quelconques et un montage chaotique (la bataille inaugurale et l'intégration des nombreux flashbacks), de plus, le film est beaucoup trop bavard (un bon quart d'heure en moins n'aurait pas été du luxe) et est vraiment avare en action (5 minutes) ... heureusement que le suspense tient en haleine.

    Sans être mauvais, "The Showdown" reste un film historique sud-coréen décevant.

    *****
    Blu-ray Disc Région B Français.
    Éditeur: First International Production.

    - Pistes sonores: Coréen Dolby Digital 2.0 et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
    - Sous-titres: Français.

    Critique support
    :
    BBBBB
    -Image: Si aucune critique ne peut être émise sur la propreté du master, le piqué, la définition, les contrastes, les noirs et la palette colorimétrique, ce transfert HD souffre pourtant de color banding (dégradés de couleurs visibles) et de saccades bien visibles lors des travellings.
    -Audio: Une piste sonore HD (coréenne non testée) concluante avec ce qu'il faut de puissance (bataille d'ouverture), de précision et de spatialisation (la tempête de neige omniprésente) pour profiter pleinement du film.





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique