• Festival de Gérardmer 2018

    Festival de Gérardmer 2018


    La 25e édition du Festival International du Film Fantastique de Gérardmer s'est déroulée dans un froid hivernal et sous la neige du mercredi 31 janvier au dimanche 04 février 2018, et votre humble serviteur s'y est rendu pour profiter de l’événement. Et que dire si ce n'est que la sélection de cette année, une mémorable cuvée fantastique, valait plus que jamais le déplacement. Voici d'ailleurs mes impressions sur les 16 longs-métrages que j'ai eu la chance de visionner :


    ☠ Escape Room (2017 / États-Unis / 81 min) de Will Wernick
    Visionné le vendredi 02 février à 09h00 à la MCL. Hors compétition

    Festival de Gérardmer 2018

    Le synopsis : Afin de fêter l’anniversaire de son petit copain avec deux couples d’amis, Christen a réservé une « Escape Room », un jeu en vogue dont le principe est de réussir à s’échapper d’une pièce dans laquelle on est enfermé, en résolvant plusieurs énigmes dans un temps imparti. Une fois les six amis arrivés sur les lieux, le compte à rebours d’une heure est lancé. Rapidement, tous ont l’impression que quelque chose ne tourne pas rond : de plus en plus difficiles, les épreuves deviennent aussi de plus en plus dangereuses. Un à un, certains en viennent à disparaître. Et ceux qui restent encore en vie réalisent alors que ce n’est plus un jeu dont il est ici question, mais bien de leur survie...
    Festival de Gérardmer 2018• Mon avis : Malgré les clichés inhérents au genre, ce torture porn participe à un jeu d'évasion machiavélique plutôt bien mené. Bien évidemment, cette partie a déjà été jouée dans d'autres productions, mais elle est suffisamment prenante pour se laisser prendre au jeu.

    ☠ Prey (2016 / Pays-Bas / 110 min) de Dick Maas
    Visionné le vendredi 02 février à 11h00 à la MCL. Hors compétition

    Festival de Gérardmer 2018

    Le synopsis : Après avoir retrouvé les corps d’une famille de fermiers sauvagement mutilés par ce qui semblerait être un animal, la police fait appel à Lizzy, une vétérinaire du zoo d’Amsterdam, afin de tenter de trouver une explication. Son constat est sans appel : l’auteur de ces mutilations ne peut être qu’un lion mangeur d’hommes, de taille importante et très agressif. Lorsqu’un nouveau bain de sang a lieu dans un parc de la ville, les autorités, au départ incrédules, finissent par donner raison à Lizzie. Elles décident de suivre ses recommandations en faisant appel à Jack, un Britannique chasseur de fauves. La traque peut alors commencer...
    Festival de Gérardmer 2018• Mon avis : Blagues douteuses et carnages gores sont au menu de cette série B (Z même !) animalière outrageusement what the fuck. C'est con, volontiers débile et pas forcément très bien fait (les SFX rances qui donnent vie au lion), mais ça passe comme une lettre à la poste.

    ☠ Avant que nous disparaissions (2017 / Japon / 129 min) de Kiyoshi Kurosawa
    Visionné le vendredi 02 février à 14h30 au Paradiso. Hors compétition

    Festival de Gérardmer 2018

    Le synopsis : Alors que Narumi et son mari Shinji traversent une mauvaise passe, Shinji disparaît soudainement et revient quelques jours plus tard, complètement transformé. Il semble être devenu un homme différent, plus tendre et plus attentionné. Au même moment, une famille est brutalement assassinée et de curieux phénomènes se produisent à travers la ville. Le journaliste Sakurai décide de mener l’enquête sur cette mystérieuse affaire...
    Festival de Gérardmer 2018• Mon avis : Tout autant farce burlesque que drame existentiel, cette œuvre de science-fiction posée qui s'interroge sur ce qui constitue l'homme, est une invasion extraterrestre vraiment unique sur l'anxiété liée à l'état de notre monde.

    ☠ Les Bonnes Manières (2017 / Brésil & France / 135 min) de Juliana Rojas & Marco Dutra
    Visionné le vendredi 02 février à 17h00 au cinéma du Casino. Compétition

    Festival de Gérardmer 2018

    Le synopsis : Clara, une jeune infirmière solitaire venant de la banlieue pauvre de São Paulo, est engagée par la riche et mystérieuse Ana pour l’aider à préparer la naissance de l’enfant qu’elle attend, puis d’en devenir la nurse. Contre toute attente, les deux femmes réussissent à tisser entre elles un lien de plus en plus fort. Quand les projets qui sont les leurs se retrouvent chamboulés pendant une nuit de pleine lune...
    Festival de Gérardmer 2018• Mon avis : Ce beau drame familial sous fond de lycanthropie est une fable fantastico-horrifique d'une justesse infinie et d'une teneur émotionnelle implacable. Un magnifique coup d'éclat.

    ☠ Le Secret des Marrowbone (2017 / Espagne / 111 min) de Sergio G. Sánchez
    Visionné le vendredi 05 février à 20h00 au Paradiso. Film d'ouverture - Compétition

    Festival de Gérardmer 2018

    Le synopsis : Pour ne pas être séparés, Jack, âgé de vingt ans, et ses frères et sœurs plus jeunes que lui, décident de cacher à tout le monde le décès brutal de leur mère. Ils se retrouvent isolés et livrés à eux-mêmes dans la ferme familiale où leur mère les élevait seule. Bientôt, d’étranges phénomènes semblent indiquer que cet unique refuge qui est le leur est désormais hanté par une présence malveillante...
    Festival de Gérardmer 2018• Mon avis : Entre du Shyamalan et du Edgar Allan Poe, du gothique british et du poétique ibérique, ce thriller surnaturel psychologico-macabre superbement interprété et filmé est très surprenant. Dans la veine de L'Orphelinat en somme.

    ☠ Chasseuse de géants (2017 / États-Unis, Belgique & Irlande / 106 min) de Anders Walter
    Visionné le samedi 03 février à 09h00 au Paradiso. Compétition

    Festival de Gérardmer 2018

    Le synopsis : Adolescente solitaire et différente des autres, Barbara est en conflit permanent avec son entourage. Ses journées au collège sont rythmées par ses allers-retours entre le bureau du proviseur et celui de la psychologue. Les adultes qui veillent ainsi sur elle s’inquiètent de son obsession pour les Géants, ces créatures fantastiques venues d’ailleurs pour semer ici le chaos et envahir le monde. Pour les en empêcher, Barbara décide alors de mener un combat épique, bien qu’armée de son seul marteau légendaire...
    Festival de Gérardmer 2018• Mon avis : Ce drame psychologique familial qui s'évade du côté de la fantasy pour mieux exprimer le trauma de sa jeune héroïne dysfonctionnelle, est un film bouleversant et d'une grande justesse. Une belle réussite à l'image de Quelques minutes après minuit.

    ☠ Mutafukaz (2017 / France & Japon / 94 min) de Shôjirô Nishimi & Guillaume « Run » Renard
    Visionné le samedi 03 février à 11h30 au Paradiso. Compétition

    Festival de Gérardmer 2018

    Le synopsis : TéAngelino est un bon à rien comme il y en a des milliers à Dark Meat City, une impitoyable mégalopole californienne. À la suite d’un accident de scooter provoqué par la vision d’une mystérieuse inconnue, le jeune homme commence à avoir de violentes migraines accompagnées d’étranges hallucinations. Avec son fidèle ami Vinz, Angelino tente de découvrir ce qui lui arrive, alors que des hommes vêtus de noir et particulièrement menaçants semblent déterminés à lui mettre la main dessus...
    Festival de Gérardmer 2018• Mon avis : Coolitude badass, crudité graphique et univers influencé autant par la west coast que la japanimation, forment la recette de ce dessin animé punk-vénère qui fait du bien par où il passe. Et que dire de cette putain de BO ? Ben... En fait... Rien; sauf que vous devez vous empresser de l'écouter !!!

    ☠ Revenge (2017 / France / 108 min) de Coralie Fargeat
    Visionné le samedi 03 février à 14h00 au cinéma du Casino. Compétition

    Festival de Gérardmer 2018

    Le synopsis : Trois riches chefs d’entreprise, mariés et bons pères de famille, se retrouvent dans une zone désertique pour leur partie de chasse annuelle. Un moyen pour eux d’évacuer le stress et d’affirmer leur virilité, armes à la main. Mais cette fois, l’un d’eux est venu avec sa jeune maîtresse, une séduisante nymphette qui, rapidement, attise la convoitise des deux autres. Les choses dérapent. Dans l’enfer du désert, la jeune femme laissée pour morte reprend vie. Et la partie de chasse se transforme en une impitoyable chasse à l’homme...
    Festival de Gérardmer 2018• Mon avis : Sorte de The Crow « Ni putes ni soumises », ce rape and revenge féministe porté par une sexy girl qui a des couilles, sait prendre son temps pour mieux faire naître la violence et la douleur ensanglantée qui va avec. Une grosse claque !

    ☠ Cold Skin (2017 / Espagne & France / 97 min) de Xavier Gens
    Visionné le samedi 03 février à 20h00 au Paradiso. Hors compétition

    Festival de Gérardmer 2018

    Le synopsis : Au confins du cercle Antarctique, un bateau à vapeur s’approche d’une île déserte. À son bord, un jeune homme s’apprête à y mener une vie recluse, loin des hommes, afin d’y étudier le climat. Arrivé sur la terre ferme, le météorologue qu’il doit remplacer demeure introuvable. La seule présence humaine est celle d’un vieux gardien de phare bourru et très agité pour avoir été le témoin d’atrocités dont il refuse de parler. Une fois la nuit tombée, le nouvel arrivant s’aperçoit que d’étranges créatures marines vivent également sur l’île...
    Festival de Gérardmer 2018• Mon avis : Cette relecture du mythe de la sirène qui s'intéresse à la face sombre de l'humanité, est une oeuvre fantastique sensible, singulière et épurée à l'ambiance délicieusement lovecraftienne et à l'atmosphère glaciale. La beauté du froid peut donc bien réchauffer l'âme et le cœur. À n'en point douter, Guillermo del Toro devrait s'y retrouver.

    ☠ Ghostland (2018 / France / 91 min) de Pascal Laugier
    Visionné le samedi 03 février à 23h00 au cinéma du Casino. Compétition

    Festival de Gérardmer 2018

    Le synopsis : Pauline, suite au décès de sa tante, héritent avec ses deux filles, Beth et Vera, d’une maison. Mais dès la première nuit, des meurtriers pénètrent dans la demeure et Pauline doit se battre pour sauver ses filles. Cette nuit cauchemardesque va traumatiser toute la famille, mais surtout affecter différemment chacune des deux jeunes filles dont les personnalités vont diverger encore davantage. Tandis que Beth devient une auteur renommée spécialisée dans la littérature horrifique, Vera s’enlise dans une paranoïa destructrice. Seize ans plus tard, la famille est à nouveau réunie dans la maison que Vera et Pauline n’ont jamais quittée. Et dans laquelle d’étranges événements vont alors commencer à se produire...
    Festival de Gérardmer 2018• Mon avis : Totalement maîtrisé du côté de l'écriture (fuyez les spoilers), de la mise en scène et de l'interprétation (Mylène Farmer a bien fait de retenter l'aventure cinématographique), ce film d'horreur surprenant est un cauchemar éveillé absolument terrifiant. Un monument du genre.

    ☠ Tragedy Girls (2017 / États-Unis / 98 min) de Tyler MacIntyre
    Visionné le dimanche 04 février à 09h00 au Paradiso. Compétition

    Festival de Gérardmer 2018

    Le synopsis : Sadie et McKayla, deux adolescentes obsédées par les réseaux sociaux, ne reculent devant rien pour faire sensation sur la Toile. Les « Tragedy Girls », comme elles se surnomment elles-mêmes, kidnappent un jour un tueur en série afin qu’il leur enseigne les ficelles du métier. En commettant des meurtres, les filles espèrent entrer dans la légende du crime et faire ainsi grimper leur cote de popularité en ligne. Les cadavres s’amoncellent, mais avec le shérif local de plus en plus sur leur dos et leur relation qui bat de l’aile, elles sont contraintes de revoir leurs plans pour ne pas, à leur tour, devenir victimes de leur propre machination...
    Festival de Gérardmer 2018• Mon avis : Ce teen movie horrifique à l'humour grinçant est un slasher 2.0 trash, fun et girly, qui ne s'assume néanmoins pas assez (la morale sur l'amitié parasite la fin) et ne fait qu'effleurer son concept (mais c'est quand qu'il donne des conseils ce tueur en série ?).

    ☠ Beyond Skyline (2017 / États-Unis & Chine / 106 min) de Liam O'Donnell
    Visionné le dimanche 03 février à 11h00 au Paradiso. Nuit Décalée

    Festival de Gérardmer 2018

    Le synopsis : Le jour où la population de Los Angeles est littéralement aspirée de la surface de la Terre par un mystérieux vaisseau extraterrestre, le détective Mark Corley décide de prendre d'assaut l'engin volant pour porter secours à son fils. Après avoir réussi à faire s'écraser l'appareil en Asie du Sud-est, Corley doit s'allier à un groupe de survivants pour trouver la clé permettant de sauver son fils et de reconquérir la planète une bonne fois pour toutes...
    Festival de Gérardmer 2018• Mon avis : Ultra-généreuse et assumant pleinement ses idées aussi what the fuck soient-elles (un affrontement de catch entre « kaijū »), cette série B science-fictionnelle violente et visqueuse qui ne s'arrête jamais, est bien supérieure à son aînée. Partant pour un 3e opus du coup.

    ☠ Le Labyrinthe : Le Remède mortel (2018 / États-Unis / 141 min) de Wes Ball
    Visionné le dimanche 04 février à 14h00 à l'espace LAC. Hors compétition

    Festival de Gérardmer 2018

    Le synopsis : Dans ce dernier volet de la saga du Labyrinthe, Thomas et les Blocards s’engagent dans une ultime mission, plus dangereuse que jamais. Afin de sauver leurs amis, ils devront pénétrer dans la légendaire et sinueuse cité, la Dernière-Ville, contrôlée par la terrible organisation WICKED et qui pourrait s’avérer être le plus redoutable des labyrinthes. Seuls les Blocards qui parviendront à en sortir vivants auront une chance d’obtenir les réponses tant attendues depuis leur réveil au cœur du Labyrinthe...
    Festival de Gérardmer 2018• Mon avis : Plombé par des problèmes de rythme (c'est inutilement long alors que presque tout a été dit dans le 2e volet) et un trop-plein d'intrigues et de personnages jamais creusés, ce dernier opus déçoit. Reste des scènes d'action intenses et un visuel très soigné. C'est donc spectaculaire mais creux.

    ☠ The Titan (2018 / Royaume-Uni, États-Unis & Espagne / 93 min) de Lennart Ruff
    Visionné le dimanche 04 février à 18h30 au Paradiso. Hors compétition

    Festival de Gérardmer 2018

    Le synopsis : Dans un futur proche, une famille participe à une expérience génétique qui pourrait bien changer l’avenir de l’exploration spatiale.
    Festival de Gérardmer 2018• Mon avis : Porteur d'espoirs et très étonnamment crédible, ce thriller science-fictionnel sur l'évolution et les dangers de la génétique qui se mue petit à petit en une véritable histoire d'amour à la portée universelle, est aussi surprenant que captivant. Une très bonne surprise.

    ☠ Downrange (2017 / États-Unis & Japon / 90 min) de Ryûhei Kitamura

    Visionné le dimanche 04 février à 20h30 au Paradiso. Hors compétition

    Festival de Gérardmer 2018

    Le synopsis : Victimes d’une crevaison, six étudiants en covoiturage sont contraints d’arrêter leur véhicule au milieu de nulle part. Mais le pneu n’a pas éclaté par accident. Car soudain les balles pleuvent autour d’eux : un mystérieux sniper les a pris pour cible. Ils sont seuls. Et sans défense. Un terrible jeu du chat et de la souris peut alors commencer...
    Festival de Gérardmer 2018• Mon avis : Une sortie de route tout feu tout gore auquel il manque quand même beaucoup de choses. Et pour faire court je dirais de l'empathie pour des victimes interchangeables et des situations moins convenues.

    ☠ Winchester (2018 / Australie & États-Unis / 100 min) de Michael Spierig & Peter Spierig 

    Visionné le dimanche 04 février à 22h15 au cinéma du Casino. Film de clôture - Hors compétition

    Festival de Gérardmer 2018

    Le synopsis : À proximité de San Francisco, se situe la maison la plus hantée au monde : construite par Sarah Winchester, la riche héritière de l’entreprise d’armes Winchester, elle est en perpétuelle transformation et contient des centaines de pièces. Sarah y construit une véritable prison, un asile pour les centaines d’esprits vengeurs qui ont été tués par ses armes. Et le plus terrifiant d’entre eux veut en découdre une fois pour toutes avec les Winchester...
    Festival de Gérardmer 2018• Mon avis : Si elle ne brille pas par son originalité (nous restons dans le domaine du déjà-vu), cette ghost story peut compter sur sa direction artistique magnifique (une immense demeure inoubliable) et sa mise en scène appliquée pour se démarquer de ses rivales.

    Festival de Gérardmer 2018

    Et voici finalement le palmarès de cette 25e édition dévoilé par le Jury Longs Métrages (présidé par Mathieu Kassovitz et composé de Pascale Arbillot, David Belle, Nicolas Boukhrief, Judith Chemla, Suzanne Clément, Aïssa Maïga, Olivier Mégaton et Finnegan Oldfield), le Jury Courts Métrages (présidé par Hélène Cattet & Bruno Forzani et composé de Deborah Elina, Grégory Fitoussi, Alexandre O. Philippe et Julia Roy), le Jury de la Critique (composé de 5 journalistes) le Jury Jeunes (composé de lycéens de la Région Grand Est) et le Jury Syfy (constitué de 5 blogueurs et influenceurs férus du genre).

    Le Grand Prix : Ghostland de Pascal Laugier (France & Canada)
    Le Prix du Jury ex-æquo : Les Affamés de Robin Aubert (Canada) et Les Bonnes Manières de Juliana Rojas & Marco Dutra (Brésil & France)
    Le Prix du Public : Ghostland de Pascal Laugier (France & Canada)
    Le Prix de la Critique : Les Bonnes Manières de Juliana Rojas & Marco Dutra (Brésil & France)
    Le Prix du Jury Jeunes : Mutafukaz de Shôjirô Nishimi & Guillaume « Run » Renard (France & Japon)
    La Meilleure musique originale : Mutafukaz de Shôjirô Nishimi & Guillaume « Run » Renard (France & Japon)
    Le Prix du Jury Syfy : Ghostland de Pascal Laugier (France & Canada)
    Le Grand Prix du court métrage : Et Le Diable Rit Avec Moi de Rémy Barbe (France)

    Festival de Gérardmer 2018

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste

    « [Test Blu-ray] Nightwish - Vehicle of Spirit[Critique film] The Cloverfield Paradox »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :