• Knights of Bloodsteel (Import DE)

    Knights of Bloodsteel Knights of Bloodsteel de Philip Spink:

    Le maléfique Oeil de dragon tente de s'emparer d'une précieuse pierre afin de dominer le monde. Une ancienne prophétie prédit que quatre chevaliers parviendront à s'opposer à ce redoutable adversaire avant que les forces obscures ne détruisent les terres de Mirabilis...

    Cette petite production canadienne est une mini-série d'Héroïc-Fantasy
    en deux parties où l'on trouve sur les terres de Mirabilis, des humains, des elfes, des orques et des dragons.

    Si le casting y croit (Nattassia Malthe donne de sa personne et David James Elliott fait de son
    mieux lorsqu'il dégaine son épée), nous un peu moins. Le manque d'enjeux véritable ne permet jamais de ressentir le souffle épique nécessaire à ce genre de production, les raccourcis scénaristiques sont trop importants et la réalisation manque généralement d'énergie, néanmoins, le monde de Mirabilis est bien retranscrit, les scènes d'actions sont bien présentes et rythmées, les décors et costumes sont dépaysants et les SFX ne sont pas honteux pour une petite production de fantasy.

    "Knights of Bloodsteel" est donc un mini-série d'Héroïc-Fantasy à l'univers réussi, qui manque malheureusement d'enjeux pour passionner totalement.

    *****
    Disponible en DVD Zone 2 allemand et Blu-ray Disc Zone B allemand.


    Pistes sonores: ENGLISH & DEUTSCH DTS-HD Master Audio 5.1.


    Critique support
    :
    - (test effectué sur l'installation secondaire) -
    Un Blu-ray Disc qui ferait presque passer cette mini-série pour une grosse production.

    -
    La palette colorimétrique et les noirs sont très précis et riches de jour comme de nuit, la luminosité ambiante est appréciable, le piqué est de toute beauté, la définition est tranchante, mais un léger grain en basse lumière.
    -Avec leurs bonnes basses, ces pistes sonores dynamiques et riches en effets d'ambiance (sur l'ensemble des enceinte
    s) font le spectacle.

    « Shinjuku Incident - Guerre des gangs à Tokyo127 Hours (Import CA) »