• La 3D à la maison

    Comment ça marche ?

    L'affichage des images en 3D repose sur le principe de la stéréoscopie. Au lieu d'afficher une seule image pour les 2 yeux, on projette une image séparée pour chaque œil du spectateur. La technologie employée pour séparer les images et les projeter aux yeux détermine la qualité d'image et le rendu de la 3D. Les fabricants de téléviseurs proposent désormais des écrans plats capables d'afficher des images (Blu-ray, programme télé, jeu vidéo, etc.) avec un effet de profondeur appelé communément 3D.

    Quel équipement?

    Pour profiter des programmes en 3D, c'est chaque élément séparé de l'équipement TV qui doit être compatible 3D. Tout d'abord, le téléviseur doit être compatible 3D. La mention 3D Ready s'applique aux écrans capables d'afficher des images en 3D. Il doit être complété par une paire de lunettes actives par spectateur, synchronisée à l'écran. Enfin, le téléviseur doit être relié à une ou plusieurs sources 3D pour afficher des images avec un effet de profondeur : lecteur Blu-ray 3D, console de jeu ou PC 3D.

    Samsung BD-C5900

    Quelle connectique ?

    Pour bénéficier des divertissements en 3D, une connectique adaptée est nécessaire. La norme HDMI 1.4 est compatible avec les flux 3D. Les câbles HDMI de versions inférieures (1.1, 1.2, 1.3) ne peuvent donc pas être utilisés pour relier un écran plat 3D et un lecteur Blu-ray 3D. Cette évolution de la norme Haute Définition permet de véhiculer des images en Full HD avec suffisamment de bande passante pour gérer l'affichage stéréoscopique. En effet, une image HD en 3D représente un volume de données presque deux fois plus important qu'une image HD classique.

    HDMI-1.4-3D.jpg

    Quelle technologie 3D sur écran ?

    > LCD:

    La technologie d'affichage 3D est présente sur un certain nombre de modèles de téléviseurs LCD et plasma. Sur LCD, Samsung a été un des pionniers à proposer des écrans (généralement LED) compatibles avec la 3D. Il a mis au point le processeur de traitement vidéo Hyper Real Engine, qui optimise le contraste, les couleurs et le rétroéclairage pour les programmes en 3D. En effet, pour afficher les images 3D de façon fluide, les écrans doivent bénéficier des meilleures technologies actuelles de traitement de l'image : taux de rafraîchissement élevé, amélioration de la fluidité des mouvements, diminution de la rémanence. Les écrans capables d'afficher des images en 3D bénéficient de caractéristiques (100 Hz et plus, rétroéclairage LED, traitement vidéo…) qui en font des écrans LCD 2D haut de gamme.

    TV-3D-Samsung.jpg
    > Plasma:

    Les écrans à technologie plasma fonctionnent selon un principe différent des écrans LCD : dépourvus de rétroéclairage, ils sont par ailleurs très peu sujets au phénomène de rémanence. Cette réactivité permet une netteté adaptée à l'affichage d'images 3D en mouvement. La diffusion en 3D nécessite des images lumineuses, nettes sans effet terne risquant de fatiguer les yeux. Certains fabricants comme Panasonic affirment parvenir à éliminer le phénomène d'écho magnétique. Celui-ci se produit lorsque l'image perçue par l'œil gauche et celle perçue par l'œil droit ne sont pas parfaitement séparées et se chevauchent. La technologie utilisée, Crosstalk Reduction, utilise des composants optimisés pour la 3D, des phosphores à effet de rémanence réduit qui bénéficient d'un meilleur contrôle de la luminance.

    Quelles lunettes 3D ?

    > Passives:

    Plus récentes que les lunettes anaglyphes, les lunettes passives permettent un meilleur rendu 3D. Elles sont utilisées dans de nombreuses salles de cinéma projetant des films en 3D. Elles ne nécessitent pas de piles. On les appelle aussi lunettes polarisantes. L'image affichée sur l'écran est en fait constituée de deux images tramées. Une ligne sur deux est donc destinée à un oeil pendant que l'autre ligne est destinée à l'autre oeil. Pour chaque ligne de l'écran, la lumière émise est polarisée de manière inverse à la ligne précédente. Ainsi, les lunettes ne laissent passer sur chaque oeil qu'une ligne sur deux. Avec les lunettes passives, chaque image affichée à l'écran est constituée à la fois de l'image destinée à l'oeil droit et de l'image destinée à l'oeil gauche. Contrairement aux lunettes actives, les lunettes passives sont incapables d'afficher de la "3D FULLD HD" puisque les 1080 lignes sont divisées entre chaque œil (540), mais elles sont moins fatigantes pour les yeux. Ce système a été retenu pour la norme Blu-ray 3D.

    Lunettes-3D-Samsung.jpg

    > Actives:

    Les lunettes actives aussi appelées lunettes à obturateur (shutter), embarquant des piles sont utilisées par certaines salles de cinéma 3D et par les téléviseurs 3D de salon. Les lunettes sont synchronisées avec le téléviseur ou l'écran de projection, et chaque verre se ferme et s'ouvre alternativement, jusqu'à plusieurs centaines de fois par seconde (100 fois par seconde sur un téléviseur 100Hz). Le cerveau n'a plus qu'à associer les deux images capturées sur des points de vue différents pour recréer l'effet 3D. Les verres sont plus sombres que les lunettes passives et anaglyphes, mais elles permettent un meilleur rendu des images 3D. Ce système a été retenu pour la norme Blu-ray 3D.

    Quels sources, contenus et programmes en 3D ?

    > Blu-ray Disc
    :
    La norme Blu-ray 3D est actuellement la meilleure source disponible pour regarder des films en Haute Définition et en 3D, à domicile. Concrètement, un film Blu-ray nécessite un espace de stockage environ 1,5 plus grand qu'un film en HD 1080p classique. Le procédé utilisé pour compresser les 2 flux vidéo 1080p nécessaires à la stéréoscopie sur disque Blu-ray est le MVC  (Multiview Video Coding). MVC est une extension du codec AVC (H264).

    logobluray3D

    > Programmes TV:

    Certains bouquets du satellite ou du câble proposent des chaînes de télévision dédiées à la 3D : Canal+ 3D, Orange 3D, TF1 3D… Le nombre de programmes en 3D native (tournés avec des caméras numériques 3D) est pour l'instant limité aux grands évènements sportifs (Roland Garros, Coupe du monde du Rugby ou de Football…) et à quelques long-métrages à grand spectacle.

    > Jeux Vidéo:

    Le jeu vidéo PC ou sur console de salon constitue une excellent source d'image pour les téléviseurs 3D. En reliant un PC portable ou fixe labellisé 3D (doté d'une carte graphique compatible 3D Vision) à un téléviseur 3D, on peut jouer avec un effet de profondeur sur la plupart des jeux vidéo PC récents. Du côté des consoles de jeux, seule la PS3 de Sony est compatible avec la 3D. Cette console est capable, grâce à une mise à jour de son firmware, de lire des films Blu-ray 3D et d'afficher certains jeux de son catalogue en 3D, connectée à un téléviseur 3D.
    « Detective Dee and the Mystery of the Phantom Flame (Import HK)Monsters »

  • Commentaires

    1
    Samedi 7 Mai 2011 à 12:46

    C'est tout à fait vrai mon cher cousin, mais elle est incapable de lire les Blu-ray Disc 3D et je parlai surtout de ça.

    2
    Psychokwaak
    Vendredi 14 Juin 2013 à 00:01

    "Du côté des consoles de jeux, seule la PS3 de Sony est compatible avec la 3D."

    Pas tout à fait, mon cher loup céleste !

    Sachez, chers lecteurs assidus du blog sur le 7ème que la Xbox 360 est également capable d'afficher des jeux en 3D ( Avatar the game, COD Black Ops, Top Spin 4 ... ) quoique de manière peut-être pas aussi optimale que la machine de Sony !

    ( Voir article http://www.eurogamer.fr/articles/xbox360-3d-article365 )

    Il est à noter que certaines personnes atteintes de troubles visuels tels que "l'oeil fainéant" ( c'est mon cas ...  ) ne peuvent percevoir  la 3D correctement ( je ne ressens, dans mon cas qu'un trés léger effet de profondeur et dans une moindre mesure encore l'effet de relief , par exemple ) .

    La 3DS ( qui utilise une technologie différente ) provoque toujours dans mon cas, un effet des plus désagréables ...

    En effet, lorsque "l'effet 3D" est activé, je perçois deux images mal superposées, rendant donc le tout injouable !

    Tout à coup, je me sens exclu ... Sniff

    3
    Psychokwaak
    Vendredi 14 Juin 2013 à 00:01

    Elle est même incapable de lire les Blu-ray tout court, cette grosse feignasse !

    Ok, je sors ...

    4
    pirog
    Jeudi 25 Juillet 2013 à 14:00

    Bonjour, 

    Je vois partout des critiques sur la 3D de toutes sortes,  dont la plus part enssence le fait que tel ou tel film 3D a une superbe profondeur. C'est la moindre des chose pour une 3D! 

    Mais peu se plaignent du fait que l'on ne trouve quasiment pas de 3D immersive telle que l'on trouve dans les Sammy 1 et 2  ( référence en la matière)  C'est à dire que l'image aille aussi bien vers l'arrière de l'écran que vers l'avant qui se traduit par un débordement constant du décord comme des personnages.

    Et il y a une raison technique à cela, qui engendre plus de travail à la conception, comme à la posproduction.

    Elle est très bien expliquée par le réalisateur des Sammy,  Ben Stassen  ici:

    http://www.youtube.com/watch?v=hpDpTHv51Iw

    Pour ces raisons, peu de réalisateur prennent la peine d'exploiter totalement ces possibilités, trops longues à leur gout.

    Du coup pour moi un film 3D qui n'est pas immersif  au sens où l'entend Ben Stassen ne peut mériter la notation 5 b  pour la 3D

     Qu'en pensez vous?

    5
    pirog
    Jeudi 25 Juillet 2013 à 14:03

    J'avais écrit un long commentaire instructif, mais votre page a buguer quand j'ai envoyé.

    Pas le courage de tout ré écrire...

    Désolé

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :