• [Test 4K Ultra HD] Death Wish

    [Test 4K Ultra HD] Death WishNationalité : Américain
    Genre : Polar, Action, Drame
    Année : 2018
    Durée : 107 min
    Réalisateur : Eli Roth
    Acteurs : Bruce Willis, Vincent D'Onofrio, Elisabeth Shue, Camila Morrone, Dean Norris, Kimberly Elise
    Compositeur : Ludwig Göransson

    Provenance : Italie
    Éditeur : Eagle Pictures
    Date de sortie : 05 juillet 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 2K DI
    Luminance HDR : De 0 à 1000 nits
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Italien DTS-HD MA 5.1
    Sous-titres : Italien



    Quand il ne sauve pas des vies, Paul Kersey, chirurgien urgentiste, mène une vie de rêve, en famille, dans les beaux quartiers de Chicago. Mais un jour, sa femme est sauvagement tuée lors d’un cambriolage qui tourne mal et sa fille de 18 ans est plongée dans le coma. Face à la lenteur de l’enquête, il se lance dans une chasse à l’homme sans merci...




    [Test 4K Ultra HD] Death WishMalgré un récit convenu et de grosses ficelles scénaristiques, ce polar d'exploitation (remake du long-métrage Un justicier dans la ville paru en 1974) qui met en exergue la loi du talion et questionne le port d'armes, est une série B divertissante où Bruce Willis est enfin de retour aux affaires. Soyez juste prévenus que la morale ne plaira pas à tout le monde et que les scènes d'action sont très violentes (parfois même gores). Un plaisir coupable qui ne ment pas sur la marchandise.



    [Test 4K Ultra HD] Death Wish(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode image HDR10 technicolor Expert avec activation du Mappage ton dynamique)
    Captées numériquement, les images modernes et crasseuses de l’œuvre sont soignées. La compression est solide, la netteté comme les détails sont excellents (plus de finesse qu'en HD), les couleurs essentiellement nocturnes sont superbes (des primaires plus vives et une ambiance jaune/orange plus marquée), les contrastes sont frappants (des noirs d'encre et des blancs éclatants), les sources lumineuses sont loin d'être en basse consommation (l'éclairage urbain,
    les néons, les vitrines et les phares des véhicules éclairent la nuit) et les scènes nocturnes (près de 90% du film) sont particulièrement bien découpées (une profondeur saisissante). Cependant, quelques plans (notamment des passages dans la villa de banlieue et lors de la fusillade au club) laissent poindre une petite granulosité (est-ce volontaire ?) absente le reste du temps. 

     

    [Test 4K Ultra HD] Death Wish(Condition de test : Config 7.1.4 sur ampli HC 11.2 en mode d'écoute DTS Neural:X)
    Un mixage robuste (seule la VO a été testée) mais un peu trop frontal pour permettre une parfaite immersion.
    Et si l'activité arrière est parfois animée (comme à l’hôpital ou lors des fusillades), elle reste le plus souvent discrète même si continue (les sons de la ville). Pour le reste la gamme dynamique est large, les dialogues sont clairement rendus, les effets (pyrotechniques surtout) ont de l'impact, le score est bien ventilé dans l'espace acoustique et les basses cognent dur.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


    votre commentaire
  • [Test Blu-ray] The Foreigner

    [Test Blu-ray] The ForeignerNationalité : Britannique, Chinois
    Genre : Polar, Thriller, Action, Drame
    Année : 2017
    Durée : 114 min
    Réalisateur : Martin Campbell
    Acteurs :
    Jackie Chan, Pierce Brosnan, Rory Fleck Byrne, Michael McElhatton, Charlie Murphy, Stephen Hogan
    Compositeur : Cliff Martinez

    Provenance : Benelux
    Éditeur : The Searchers
    Date de sortie : 06 mars 2018

    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.39
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
    Sous-titres : Français imposés sur la VO



    Modeste propriétaire d’un restaurant londonien, Quan perd sa fille dans un attentat terroriste politique. Prêt à tout pour retrouver les responsables et venger sa mort, il se tourne vers un membre du gouvernement irlandais haut placé, Liam Hennessy, qui a, tout comme lui, un passé trouble. Alors que Quan s’engage dans un chassé-croisé de plus en plus tendu avec Hennessy, il va voir ressurgir ce qu’il croyait avoir enfoui en lui de plus sombre...



    [Test Blu-ray] The ForeignerAvis du loup celeste
    Entre vigilante movie pugnace et thriller politique sur fond de terrorisme, The Foreigner est une série B nerveuse et brutale qui ne cesse de monter en intensité au fil des minutes. Il y a du savoir-faire dans la mise en scène, beaucoup de talent chez les acteurs et une grosse dose de violence sèche lors des scènes d'action. Une très bonne surprise.

    [Test Blu-ray] The ForeignerAvis de WolfWife
    Coriace comme Jackie Chan, ce thriller très réaliste sur fond de terrorisme et de manipulation politique est pourvu de scènes d'action badass.



    [Test Blu-ray] The Foreigner(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode image SDR ISF Expert pièce sombre)
    Propre et précis, ce transfert HD qui touche sa bille délivre des images numériques froides et détaillées en totale adéquation avec le propos. Nous nous retrouvons donc avec une définition solide, un piqué d'une belle finesse, des couleurs glaciales légèrement désaturées et des contrastes concluants.



    [Test Blu-ray] The Foreigner(Condition de test : Config 7.1.4 sur ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X pour la VO et la VF)
    Que vous optiez pour la VO (qui perd le 7.1 disponible sur le BD US) ou la VF, ces deux pistes sonores qui usent de toutes les enceintes restituent un spectacle acoustique aussi enveloppant (la spatialisation est excellente) que dynamique. Le mixage est équilibré, les voix (qui peuvent se déplacer dans l'espace) sont bien reproduites, les effets pyrotechniques sont percutants, la scène arrière est bien active, le score électro-tendu est particulièrement ample et les basses sont armées pour en découdre.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife


    5 commentaires
  • [Test 4K Ultra HD] Manhunt

    [Test 4K Ultra HD] ManhuntTitre original : Zhui bu
    Nationalité : Chinois, Hongkongais, Japonais
    Genre : Polar, Action
    Année : 2017
    Durée : 109 min
    Réalisateur : John Woo
    Acteurs : Zhang Hanyu, Masaharu Fukuyama, Qi Wei, Ha Ji-won, Jun Kunimura
    Compositeur : Tarō Iwashiro

    Provenance : Hong Kong
    Éditeur : Panorama
    Date de sortie : 29 juin 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.35 - 2K DI
    Luminance HDR : De 0 à 10000 nits
    Bande-son : Mandarin Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1), Mandarin Dolby TrueHD 7.1 Advanced 96K Upsampling
    Sous-titres : Chinois traditionnel, Chinois simplifié, Anglais



    Accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis, l'avocat d’une grande firme pharmaceutique est traqué sans relâche par deux tueuses zélées et un policier très tenace...




    [Test 4K Ultra HD] ManHuntDes gunfights, des ralentis et des colombes ! Pas de doute, ManHunt est le dernier polar HK du maître de l'action John Woo. Mais loin de l'ambiance crépusculaire de ses «
    heroic bloodshed » les plus mémorables (The Killer, À toute épreuve et Une balle dans la tête), son retour dans le genre qui a fait sa renommée n'est pas à prendre trop au sérieux. Plus légère et ponctuée de situations improbables, cette bonne grosse série B est l'occasion pour John Woo de s'auto-citer en pastichant son style et en rejouant quelques-unes de ses grandes scènes d'action. Et malgré de gros défauts comme le déballage des poncifs du genre, l'absence d'écriture des personnages et l'inexpressivité des acteurs, ce remake rythmé et très divertissant du film japonais des 70's Kimi yo Fundo no Kawa o Watare est l'occasion de se faire une perfusion intraveineuse d'action 100% woo-esque.



    [Test 4K Ultra HD] ManHunt(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode image HDR10 technicolor Expert avec activation du Mappage ton dynamique)
    Capturées numériquement (tournage avec des Red Epic Dragon) donc d'une netteté à toute épreuve et ultra-détaillées, les images de ce transfert UHD sont magnifiques. La définition est en béton armé (cf. la clarté assez hallucinante des arrière-plans), le piqué est très pointu (les pores de la peau, la fibre des vêtements), les couleurs urbaines
    (l'échelle de gris) et campagnardes (l'herbe verte) sont plus riches, les contrastes sont plus tranchants (des blancs plus brillants), les différents éclairages sont plus vifs (la lumière du jour, les néons, les reflets sur les carrosseries) et les scènes sombres profitent de noirs mieux délimités.

     

    [Test 4K Ultra HD] ManHunt(Condition de test : Config 7.1.4 sur ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos)
    Dynamique enflammée, voix parfaitement audibles, effets spectaculaires (les décors qui subissent les gunfights), tirs retentissants, ambiances réalistes (la « vie » sur le chantier et dans le labo), scène aérienne qui attire l'attention (des résonances dans un tunnel, des fuites d'eau, des colombes, des douilles, une alarme d'évacuation, etc.), musique agréablement aérée et basses robustes (le rugissement des moteurs), sont les éléments constitutifs de ce mixage Atmos qui claque fort.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


    votre commentaire
  • [Test 4K Ultra HD] Apollo 13

    [Test 4K Ultra HD] Apollo 13Nationalité : Américain
    Genre : Catastrophe, Drame, Historique
    Année : 1995
    Durée : 140 min
    Réalisateur : Ron Howard
    Acteurs : Tom Hanks, Kevin Bacon, Bill Paxton, Gary Sinise, Ed Harris, Kathleen Quinlan
    Compositeur : James Horner

    Provenance : France
    Éditeur : Universal Pictures
    Date de sortie : 05 décembre 2017
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.35 - 4K DI
    Luminance HDR : De 0.005 à 1000 nits
    Bande-son : Anglais DTS:X (core DTS-HD MA 7.1), Français DTS 5.1
    Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants



    « Houston, nous avons un problème ». Ces mots inoubliables retentirent dans la cabine de pilotage d’Apollo 13 moins d’un an après que l’Homme ait marché sur la lune. Tiré d’une histoire vraie, Apollo 13 raconte une course contre la montre : une navette a été endommagée en plein milieu de l’espace et il faut ramener ses héroïques astronautes sur Terre !




    [Test 4K Ultra HD] Apollo 13Avis du loup celeste
    P
    assionnant dans son traitement de la catastrophe (connue de tous) même si un peu académique dans sa mise en scène, ce drame humain au casting impérial multiplie les points de vue (l'équipage, le centre de contrôle et les familles) pour mieux faire naître l'émotion et entretenir le suspense. Un classique de l'aventure spatiale.

    [Test 4K Ultra HD] Apollo 13Avis de WolfWife
    Tirée d'une histoire vraie, cette périlleuse mission spatiale habitée est très réaliste et aussi bien réalisée qu'interprétée.

     

    [Test 4K Ultra HD] Apollo 13(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode image HDR10 technicolor Expert avec activation du Mappage ton dynamique)
    S'appuyant sur le master 4K utilisé pour l'édition Blu-ray 20ème anniversaire sortie en 2015, ce transfert UHD améliore encore le rendu des images captées en 35mm lors du tournage. La texture argentique est plus propre, les plans gagnent une portion de cadre à droite, la définition se voit consolidée (les plans sombres en profitent bien), les détails accèdent à une finesse accrue (les textures des visages, les combinaisons spatiales), la palette colorimétrique est plus chaleureuse (la couleur chair paraît plus saine) avec des primaires plus vibrantes (surtout les rouges), les contrastes sont plus tranchés et permettent donc une meilleure découpe des éléments pour une profondeur amplifiée, les sources lumineuses sont sensiblement plus intenses (les voyants sur les consoles informatiques, les étoiles, les reflets sur la navette, les plafonniers de la salle de commande) et les noirs bénéficient d'une profondeur plus abyssale (cf. les plans de l'espace) sans perdre d'informations visuelles. En contrepartie de toutes ces améliorations, les zones floues du cadre (problèmes liés à la gestion de la mise au point) comme les SFX ressortent d'autant plus.

     

    [Test 4K Ultra HD] Apollo 13(Condition de test : 
    Config 7.1.4 sur ampli HC 11.2 en mode d'écoute DTS:X pour la VO et avec post-traitement DTS Neural:X pour la VF)
    Aussi impressionnant qu'immersif, le remixage DTS:X sonne comme une grosse amélioration de l'ancienne piste DTS-HD MA 5.1. Plus énergique et puissant avec des sonorités plus épaisses, il profite aussi d'une spatialisation plus enveloppante (les voix surround sont mieux exploitées) grâce à une présence verticale inédite qui permet de mieux ressentir les différents événements (il suffit de lancer la séquence de lancement pour s'en convaincre). En outre, la musique de James Horner qui est ventilée sur toutes les enceintes est encore plus ample et les basses beaucoup plus vigoureuses. Quant à la VF, avec son impact moindre et son positionnement spatial moins raffiné, elle ne fait tout simplement pas le poids.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife


    votre commentaire
  • [Test 4K Ultra HD] Le Labyrinthe : Le remède mortel

    [Test 4K Ultra HD] Le Labyrinthe : Le remède mortelTitre original : Maze runner : The Death Cure
    Nationalité : Américain

    Genre : Science-fiction, Action
    Année : 2018
    Durée : 144 min
    Réalisateur : Wes Ball
    Acteurs : Dylan O'Brien, Thomas Brodie-Sangster, Kaya Scodelario, Ki Hong Lee, Will Poulter, Rosa Salazar
    Compositeur : John Paesano

    Provenance : France
    Éditeur : 20th Century Fox
    Date de sortie : 11 juin 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.39 - 2K DI
    Luminance HDR : De 0.005 à 1000 nits
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français DTS 5.1, Anglais Audiodescription
    Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants



    Dans ce dernier volet de la saga du Labyrinthe, Thomas et les Blocards s’engagent dans une ultime mission, plus dangereuse que jamais. Afin de sauver leurs amis, ils devront pénétrer dans la légendaire et sinueuse Dernière-Ville contrôlée par la terrible organisation WICKED. Une cité qui pourrait s’avérer être le plus redoutable des labyrinthes. Seuls les Blocards qui parviendront à en sortir vivants auront une chance d’obtenir les réponses tant attendues depuis leur réveil au cœur du Labyrinthe...




    [Test 4K Ultra HD] Le Labyrinthe : Le remède mortelAvis du loup celeste
    Plombé par des problèmes de rythme (c'est inutilement long alors que presque tout a été dit dans le 2e volet) et un trop-plein d'intrigues et de personnages jamais creusés, ce dernier opus déçoit. Reste des scènes d'action intenses et un visuel très soigné. C'est donc spectaculaire mais creux.
     

    [Test 4K Ultra HD] Le Labyrinthe : Le remède mortelAvis de WolfWife
    L'envie de connaître le fin mot de l'histoire est bien présent dans cet épilogue réussi et riche en action.

     

    [Test 4K Ultra HD] Le Labyrinthe : Le remède mortel(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode image HDR10 technicolor Expert avec activation du Mappage ton dynamique)
    Un transfert UHD magnifique qui améliore sensiblement les images pourtant top du Blu-ray. La définition qui est renforcée est tout simplement excellente, les détails sont beaucoup plus précis (les visages, les vêtements, les décors), la profondeur est encore plus considérable, les couleurs sont plus vives et nuancées (les teintes bleues, les lueurs oranges), les contrastes détonants sont intensifiés avec des blancs plus éclatants et des noirs plus profonds, les sources lumineuses brillent de mille feux (la lumière du jour, les éclairages des labos, l
    es phares des véhicules) et les scènes sombres profitent d'ombres plus détaillées.

     

    [Test 4K Ultra HD] Le Labyrinthe : Le remède mortel(Condition de test : Config 7.1.4 sur ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos pour la VO et avec post-traitement DTS Neural:X pour la VF)
    Avec une gamme dynamique extrêmement large, des dialogues clairs, des effets musclés bien répartis (des coups de feu, des explosions et divers bruits liés aux véhicules), des ambiances environnementales plus ou moins subtiles immersives, une scène surround engagée (elle ne s'arrête jamais !), une dimension horizontal imposante (des survols d'aéronefs, des tirs de missiles, etc.), un score parfaitement ventilé sur toutes les enceintes et des basses en grande forme, la VO Atmos est absolument dantesque. Remarquable à son niveau, la VF perd néanmoins en puissance et en précision.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires