• [Test 4K Ultra HD] Source Code

    [Test 4K Ultra HD] Source CodeNationalité : Américain, Canadien
    Genre : Thriller, Science-fiction
    Année : 2011
    Durée : 93 min
    Réalisateur : Duncan Jones
    Acteurs : Jake Gyllenhaal, Michelle Monaghan, Vera Farmiga, Jeffrey Wright, Michael Arden
    Compositeur : Chris Bacon


    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Lionsgate Films
    Date de sortie : 08 mai 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 1.78 - 2K DI
    Luminance HDR :
    Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1), Français (VFQ) Dolby Digital 5.1
    Sous-titres : Anglais pour malentendants



    Le Capitaine Colter Steve, membre d’un projet gouvernemental top secret appelé SOURCE CODE, est envoyé dans le passé pour revivre en boucle les 8 dernières minutes du passager d’un train avant que celui-ci n’explose. Sa mission : identifier les auteurs de l’attentat afin de prévenir une attaque bactériologique sur Chicago...


     

    [Test 4K Ultra HD] Source CodeCe thriller d'anticipation alambiqué et sans temps mort que n'aurait sans doute pas renié Philip K. Dick (la réflexion sur le libre arbitre et l'identité), est porté avec force (et un certain romantisme) par Jake Gyllenhaal et s’appuie sur un scénario à tiroir palpitant (la résolution de l'intrigue ne fait d'ailleurs qu'amorcer la véritable histoire) malgré des rebondissements trop mécaniques et des personnages un peu lisses. Source Code n'est donc pas parfait mais s'impose comme un haletant thriller de SF.



    [Test 4K Ultra HD] Source CodeSupervisé par Duncan Jones himself, ce transfert UHD (au format 1.78 dématté et non 1.85 pour un apport d'informations) très satisfaisant est tout d'abord remarquablement plus net que son homologue HD aux images plutôt douces. Le gain en ce qui concerne la précision de la définition (les CGI n'en sont que plus visibles) et la finesse des détails est plus qu'évident. Il suffit du reste d'observer les visages des acteurs (les pores de la peau), les textures des décors du train et la profondeur de champ des panoramas extérieurs pour s'en convaincre. Ensuite, si la palette colorimétrique est forcément aussi vigoureuse que sur le Blu-ray, les couleurs ont été judicieusement retravaillées pour un résultat en adéquation totale avec les événements. Les scènes se déroulant dans le cockpit sont de la sorte plus désaturées lorsque les passages dans la vraie vie (avec le Capitaine Goodwin) sont plus froids (de nombreuses nouvelles nuances bleues-vertes) et ceux du Code Source (l'enquête dans le train) beaucoup plus chauds avec des primaires plus audacieuses (le ciel bleu, les flammes oranges-rouges, la végétation verte). Concernant les contrastes et les différentes sources lumineuses, l'ensemble des plans profite d'un peps nouveau avec des blancs plus éclatants, des éclairages plus intenses (les explosions, la luminosité au-dehors, les moniteurs de la salle de commande, les reflets du soleil) et des noirs exemplaires (une vraie amélioration de la lisibilité des ombres). Mais il y a un mais ! Filmé avec une combinaison de caméras argentiques au format Super 35 et numériques (avec la Red One notamment), le résultat est assez hétérogène avec une structure granuleuse très différente d'une séquence à l'autre. Cependant, là n'est pas le « problème ». Non, le soucis c'est que son réalisateur a tenté d'uniformiser ce rendu en usant parfois d'un DNR pas toujours discret pour alléger le grain argentique de son œuvre. En revanche, et malgré l'usage de cet outil (mais pourquoi font-ils ça ?), Source Code
    n'a jamais été aussi beau.



    [Test 4K Ultra HD] Source CodeTrès loin des pistes sonores peu éloquentes (caisson de basse anémique et canaux surround discrets) du Blu-ray français, cette VO Atmos qui a de la reprise (excellente gamme dynamique) nous plonge au cœur et hors du Code Source au plus près du Capitaine Colter Steve. Le mixage est bien équilibré, les voix sont cristallines, les effets comme les ambiances pullulent de toutes parts, la musique envoie grandement et le canal LFE est particulièrement solide (cf. les détonations de la bombe). Quant à la scène aérienne, elle vient élever l'espace acoustique (le frottement de l'air, les vibrations de la tôlerie, le souffle des explosions, le score de Chris Bacon, etc.) avec une sensation de dôme parfois saisissante (l'écho de la voix dans le cockpit, les « projections » dans le Code Source). Finalement, étant donné le lieu de l'action, seuls les arrières auraient pu en faire plus. Et bonne nouvelle pour les francophones, la VF(Q) tape fort et reste immersive malgré sont petit 5.1.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


    votre commentaire
  • [Test Blu-ray] Spider-Man : Homecoming

    [Test Blu-ray] Spider-Man : HomecomingNationalité : Américain
    Genre : Action, Science-fiction
    Année : 2017
    Durée : 133 min
    Réalisateur : Jon Watts
    Acteurs : Tom Holland, Michael Keaton, Robert Downey Jr., Marisa Tomei, Zendaya
    Compositeur : Michael Giacchino

    Provenance : France
    Éditeur : Sony Pictures
    Date de sortie : 20 novembre 2017
    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.39
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
    Sous-titres : Anglais, Français



    Peter Parker, jeune adolescent qui s’est découvert de nouveaux pouvoirs suite à une morsure d’araignée, et aussi après son implication dans le combat des Avengers lors de la confrontation des super-héros qui se déchiraient alors, retourne à sa vie de lycéen tranquille et timide. Mais il ne peut se résoudre à rester en place et à ne rien faire pour combattre le crime et l’injustice. Bien que mis en garde par son mentor Tony Stark, il s’engage dans une lutte contre un ennemi sournois qui détourne la technologie extra-terrestre pour en faire un trafic juteux...



    [Test Blu-ray] Spider-Man : HomecomingJe dois dire que la multiplication des reboot, re-reboot, et autres remakes en cascade de ces dernières années est assez déconcertante. Le filon des sagas, franchises ne semblent pas vouloir se tarir, alors il faut suivre le mouvement parfois soutenu. Ce nouveau Spider-Man qui s’attache à décrire un super-héros jeune, maladroit et en apprentissage est assez bien troussé. Entre chronique adolescente assez bien vue, confrontation de caractères affirmés (le mentor Iron Man et son disciple Spider-Man), scènes d’action bien foutues et pêchues, on n’a pas trop l’occasion de s’ennuyer avec ce film, qui finalement retrouve une certaine légèreté qu’avaient perdues les dernières productions Marvel, un peu empesées dans la surenchère. Tom Holland en Spider-Man est plutôt convaincant, donnant une certaine légèreté et innocence à son rôle. Le rôle du méchant joué par Michael Keaton est plutôt consistant, offrant une confrontation musclée, où on retrouve la bonne vielle opposition entre les bons et les méchants, mais le tout avec toutes les fêlures et faiblesses qui conduisent à choisir le bon ou le mauvais camp. Un bon divertissement qui permet de passer un bon moment.



    [Test Blu-ray] Spider-Man : Homecoming(Test réalisé sur un écran 2160p)
    L’image affiche une superbe définition, une luminosité presque aveuglante, des couleurs splendides et une profondeur de champ appréciable. Il est très difficile de trouver un défaut à cette image.




    [Test Blu-ray] Spider-Man : Homecoming(Test effectué en VF 5.1 DTS-HD Master Audio)
    Une piste constamment active tout en étant assez subtile sans en faire trop. Scènes d’action, explosions, ça pulse quand il faut, et le caisson a de nombreuses situations où se dégourdir la membrane.


    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony BDP-S790
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


    votre commentaire
  • [Test 4K Ultra HD] Hostiles

    [Test 4K Ultra HD] HostilesNationalité : Américain
    Genre : Western, Drame
    Année : 2017
    Durée : 134 min
    Réalisateur : Scott Cooper
    Acteurs : Christian Bale, Rosamund Pike, Wes Studi, Jesse Plemons, Ben Foster, Q'orianka Kilcher
    Compositeur : Max Richter

    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Lionsgate Films
    Date de sortie : 24 avril 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.39 - 4K DI
    Luminance HDR : De 0.005 à 1000 nits
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Anglais Audiodescription
    Sous-titres : Anglais pour malentendants



    En 1892, le capitaine de cavalerie Joseph Blocker, ancien héros de guerre devenu gardien de prison, est contraint d’escorter Yellow Hawk, chef de guerre Cheyenne mourant, sur ses anciennes terres tribales. Peu après avoir pris la route, ils rencontrent Rosalee Quaid. Seule rescapée du massacre de sa famille par les Comanches, la jeune femme traumatisée se joint à eux dans leur périple. Façonnés par la souffrance, la violence et la mort, ils ont en eux d’infinies réserves de colère et de méfiance envers autrui. Sur le périlleux chemin qui va les conduire du Nouveau-Mexique jusqu’au Montana, les anciens ennemis vont devoir faire preuve de solidarité pour survivre à l’environnement et aux rencontrent qu'ils vont faire...




    [Test 4K Ultra HD] HostilesAvis du loup celeste
    Loin du moindre manichéisme, ce western mélancolico-crépusculaire taiseux au ton solennel, à la reconstitution minutieuse, au casting habité, à la mise en scène méditative, au périple lent (mais pas ennuyeux) et à la violence sèche, est un grand film humaniste qui renoue avec les codes du genre pour mieux parler du poids des remords (les personnages sont prisonniers de leurs propres culpabilités). Émouvant et profondément réflexif.


    [Test 4K Ultra HD] HostilesAvis de WolfWife
    Ce western brutal, puissant et épique au réalisme fascinant, est un grand film qui bouleverse autant par sa subtilité que par son souffle humaniste universel.

     

    [Test 4K Ultra HD] HostilesCommençons par les choses qui fâchent voulez-vous ? De un, il est étonnant pour un film aussi récent de constater la présence de nombreux points blancs qui envahissent régulièrement le cadre. Et de deux, le superbe grain argentique de l’œuvre (un tournage en 35mm) varie étrangement d'un plan à l'autre, preuve d'une compression pas toujours solide (quelques remontées de fourmillements). Mais poursuivons maintenant avec ce qui fait plaisir. Malgré un filtre « dépressif » qui apporte de la douceur et une certaine obscurité aux images, le niveau de détail est beaucoup plus précis (la tunique poussiéreuse des soldats, les motifs sur la chemise du chef Cheyenne), les arrière-plans s'affichent avec une profondeur accrue, les couleurs sont plus richement saturées (toutes les teintes jaunes, le rouge des peintures guerrières des Comanches, le bleu du ciel), les sources lumineuses gagnent en réalisme (les bougies dans la caserne, les feux de camp, les magnifiques couchers de soleil) et les scènes (très) sombres profitent d'un évident gain en lisibilité (meilleur relief + découpe des noirs) grâce à des contrastes plus robustes. Sur le Blu-ray en fait, ces mêmes séquences tournées en éclairage naturel sont artificiellement moins sombres. La compression aurait-elle eu plus de mal à suivre dans le cas contraire ? C'est fort possible oui.

     

    [Test 4K Ultra HD] HostilesBardée d'ambiances environnementales (il faut dire que 90% du film se déroule à l'extérieure) qui font vivre généreusement tous les canaux (le paysage sonore est très immersif) et bercée par le score élégiaque de Max Richter qui s'invite systématiquement à l'arrière, cette VO DTS-HD MA 5.1 aux voix rendues clairement (alors que certains dialogues sont chuchotés) et aux effets pyrotechniques (il y en a quelques-uns) livrés avec force (la dynamique ne ménage pas sa peine), est assez impressionnante alors qu'elle se veut subtilement douloureuse et ne cherche point le rentre-dedans gratuit.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife


    votre commentaire
  • [Test Blu-ray] Proud Mary

    [Test Blu-ray] Proud MaryNationalité : Américain
    Genre : Thriller, Action
    Année : 2018
    Durée : 89 min
    Réalisateur : Babak Najafi
    Acteurs : Taraji P. Henson, Billy Brown, Jahi Di'Allo Winston, Danny Glover, Neal McDonough

    Compositeur : Fil Eisler

    Provenance : France
    Éditeur : Sony Pictures
    Date de sortie : 02 mai 2018

    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.39
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1, Anglais Audiodescription
    Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants



    La vie d’une tueuse à gages bascule lorsque son chemin croise celui d’un petit garçon durant une mission qui tourne mal...



    [Test Blu-ray] Proud MaryLorsque Pam Grier (sans l'aura culte) rencontre John Wick (la folie meurtrière en moins), cela donne Proud Mary, une série B d'action qui adopte les codes glorieux de la blaxploitation. Mais là où nous attendions une œuvre rageuse et racée boostée au girl power, nous nous retrouvons avec un film lambda assez maladroit dans sa narration. Néanmoins, la mise en scène carrée, l’interprétation solide et les quelques gunfights permettent de passer un agréable moment en compagnie de Mary.



    [Test Blu-ray] Proud MaryFerme et très agréable à l’œil, ce transfert HD révèle des détails complexes, des arrière-plans précis, des couleurs pleines, des contrastes francs et des noirs intenses. Sans être un top démo, la photographie ne s'y prêtant guère, c'est quand même très beau.



    [Test Blu-ray] Proud MaryLes dialogues sont clairs, la dynamique agressive, la spatialisation étendue (les bruits urbains comme les embouteillages n'hésitent pas à occuper l'espace arrière), les effets pyrotechniques musclés (les tirs en rafales des armes automatiques), la musique groovy soul ample et les basses bien assises. Ce n'est pas forcément recherché, c'est du classique en somme, mais le résultat est très efficace.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


    votre commentaire
  • [Test Blu-ray] Kickboxer : L'héritage

    [Test Blu-ray] Kickboxer : L'héritageTitre original : Kickboxer : Retaliation
    Nationalité
     : Américain
    Genre : Arts martiaux, Action
    Année : 2018
    Durée : 110 min
    Réalisateur : Dimitri Logothetis
    Acteurs : Alain Moussi, Jean-Claude Van Damme,
    Christophe Lambert, Mike Tyson, Sara Malakul Lane, Hafþór Júlíus Björnsson
    Compositeur : Adam Dorn

    Provenance : France
    Éditeur : AB Vidéo
    Date de sortie : 04 avril 2018

    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.39
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1 (et 2.0), Français DTS-HD MA 5.1 (et 2.0)
    Sous-titres : Français imposés sur la VO



    Un an après sa victoire contre Tong Po, Kurt Sloan est ramené de force en Thaïlande afin de combattre le terrible Mongkut...



    [Test Blu-ray] Kickboxer : L'héritageMalgré un scénario absurde, des acteurs peu subtils (Alain Moussi s'est quand même amélioré) et un montage boiteux, cette suite bien plus divertissante est un film d'arts martiaux 100% adrénaline où les bastons, variées et convaincantes, s’enchaînent sans temps mort. Voilà donc une petite série B bourre-pif qui s'apprécie comme telle.



    [Test Blu-ray] Kickboxer : L'héritageTrès correctement définies et contrastées, les images plutôt soignées de cette petite production (une certaine recherche du côté de la photographie et de la variété des éclairages) délivrent des détails précis, des couleurs vives et des noirs profonds (parfois un peu trop !).



    [Test Blu-ray] Kickboxer : L'héritageNettement plus pêchu (là les coups portés sont douloureux) et aéré (les surrounds savent se faire entendre) que celui de son aîné, ce mixage efficace restitue la violence des combats, la frénésie du public et les ambiances extérieurs avec ce qu'il faut de hargne et de précision acoustique.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires