• [Test 4K Ultra HD] Danger immédiat

    [Test 4K Ultra HD] À la poursuite d'Octobre Rouge[Test 4K Ultra HD] Danger immédiatTitre original : Clear and Present Danger
    Nationalité : Américain

    Genre : Espionnage, Thriller, Action
    Année : 1994
    Durée : 141 min
    Réalisateur : Phillip Noyce
    Acteurs : Harrison Ford, Willem Dafoe, Joaquim de Almeida, Henry Czerny, Harris Yulin
    Compositeur : James Horner

    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Paramount Pictures
    Date de sortie : 21 août 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.35 - 4K DI
    Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
    Bande-son : Anglais Dolby TrueHD 5.1, Français Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
    Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants



    Jack Ryan est chargé d’élucider le meurtre d’un ami du Président, homme d’affaires impliqué dans le trafic de drogues. Ri
    squant sa carrière pour faire éclater la vérité, Ryan va devoir se battre sur tous les fronts, y compris dans les couloirs de la Maison Blanche...

     

    [Test 4K Ultra HD] Danger immédiatS'il n'égale pas le suspense étouffant de À la poursuite d'Octobre Rouge, ce thriller d'espionnage toujours adapté d'un roman de Tom Clancy reste un très bon divertissement, peu tendre qui plus est avec l'administration américaine (les
    magouilles politiciennes de la Maison Blanche). Et qu'avons-nous donc au programme ? Une mise en scène efficace, un scénario prenant (qui revient sur le travail de fond des agences d'espionnage), un rythme soutenu, des acteurs au top (Harrison Ford y est très élégant) et des scènes d'action pêchues.

     

    [Test 4K Ultra HD] Danger immédiat(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode image Dolby Vision Accueil cinéma)
    Toutes les composantes de l'image ont été améliorées ici, et ce n'est finalement que la photographie de Donald McAlpine qui empêche ce transfert UHD HDR de briller (ce n'est pas spécialement « beau » si vous préférez). Nous nous retrouvons d'ailleurs avec un rendu assez similaire à celui de Jeux de guerre si ce n'est une structure granuleuse moins prégnante (un tournage 35mm). Et si certains plans sont plus doux que d'autres avec quelques défauts de mise au point (l'usage d'objectifs anamorphiques), l'amélioration est déjà sensible sur les détails qui sont nettement plus distincts (les pores de la peau, les plis des vêtements, le mobilier des bureaux de la CIA, les feuillages de la jungle). Pour le reste, la gamme de couleurs est plus large (ce sont les primaires qui en bénéficient le plus et la chaleur du climat tropical en Colombie), les contrastes naturellement modérés sont un peu plus marqués (l'éclat nouveau des blancs), les éclairages sont plus subtilement brillants (la lumière naturelle du jour ou artificielle des bureaux) et les scènes sombres sont mieux délimitées grâce à des noirs plus riches.

     

    [Test 4K Ultra HD] Danger immédiat(Condition de test : Config 7.1.4 sur ampli HC 11.2 avec post-traitement Dolby Surround pour la VO et la VF)

    Un mixage solide qui se caractérise par une clarté exemplaire, une dynamique à-propos, des voix cohérentes qui dominent la scène frontale, une spatialisation réaliste délivrant des effets percutants (cf. les fusillades et plus précisément l'embuscade à Bogota) et ambiances atmosphériques enveloppantes sur tous les canaux, et un score (où James Horner ne cesse d'auto-citer son propre travail comme 48 heures et Aliens) fidèlement retranscrit. Cependant, les enceintes surround et le canal LFE auraient pu être plus utilisées encore. Plus puissante en apparence (elle est juste mixée plus haut), la VF est surtout moins immersive car moins précise dans le positionnement de ses objets sonores.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


    votre commentaire
  • [Test Blu-ray] Des saumons dans le désert

    [Test Blu-ray] Des saumons dans le désertTitre original : Salmon Fishing in the Yemen
    Nationalité : Britannique, Canadien

    Genre : Comédie romantique
    Année : 2011
    Durée : 107 min
    Réalisateur : Lasse Hallström
    Acteurs : Ewan McGregor, Emily Blunt, Kristin Scott Thomas, Amr Waked, Rachael Stirling
    Compositeur : Dario Marianelli

    Provenance : France
    Éditeur : Metropolitan Vidéo
    Date de sortie : 06 octobre 2012
    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.40
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
    Sous-titres : Français




    Un richissime Cheikh du Yémen se met en tête d’introduire des saumons dans une rivière de son pays afin d'en favoriser la pêche. Derrière cette idée un peu étonnante et saugrenue dans un pays désertique, se cache en fait des enjeux politiques locaux importants. Pour ce faire, le Cheikh embauche un fonctionnaire et scientifique anglais d’un ministère, Fred, ainsi qu’une chargée d’affaires, Harriet, dirigeant ce projet pour le gouvernement britannique. Entre enjeux politiques internationaux, rencontres étonnantes et bouleversements dans leur vie respective, Fred et Harriet vont découvrir une autre vision du monde, et par là-même se découvrir...




    [Test Blu-ray] Des saumons dans le désertLes anglais, même si ce film est dirigé par un danois (lol), ont toujours ce je ne sais quoi pour pondre des comédies aussi bien romantiques que drôles absolument délicieuses de légèreté et d’un côté parfois un peu fou dans leurs intrigues. Mais c’est ce que j’aime chez eux, cette capacité à rendre des choses drôles sérieuses, tout en prenant un détachement plein d’humour et de fraîcheur face aux événements, qu’ils soient heureux ou tristes. Cette comédie romantique ne déroge pas à la règle, avec un titre qui pourrait faire fuir, mais l’histoire est tellement légère, drôle, fraîche (comme un saumon remontant une rivière, lol), que l’intrigue donne des moments de franche rigolade et d’émotions à la fois. Une histoire finalement très cohérente qui, d’un projet qui paraissait fou, amène à des relations humaines toutes en nuance et qui égrène finalement une philosophie de vie reposante pour l’esprit. Le joli couple formé par Ewan McGreggor et Emily Blunt est parfait, et procure de jolis moments de comédie et d’émotions. Quant à Kristin Scott Thomas en attachée de presse du premier ministre britannique, elle est absolument impayable avec un cynisme consommé, un humour ravageur et une inconscience parfois délirante. Un « feel good movie » comme je les aime.



    [Test Blu-ray] Des saumons dans le désert(Test réalisé sur un écran 2160p)
    Superbe image avec un très beau piqué, des couleurs saturées comme il faut et très beaux paysages naturels sur les vues panoramiques parsemant le film.




    [Test Blu-ray] Des saumons dans le désert(Test effectué en VF 5.1 DTS-HD Master Audio)
    Une piste qui s’active de belle façon lors de certaines scènes-clés (celles dans la nature, du barrage, etc.), avec une jolie musique bien dans l’air du film et des dialogues toujours audibles quelques soient les situations.


    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony BDP-S790
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


    1 commentaire
  • [Test Blu-ray] Downsizing

    [Test Blu-ray] DownsizingNationalité : Américain
    Genre : Fantastique
    Année : 2017
    Durée : 135 min
    Réalisateur : Alexander Payne
    Acteurs : Matt Damon, Christoph Waltz, Hong Chau, Kristen Wiig
    Compositeur : Rolfe Kent

    Provenance : France
    Éditeur : Paramount Pictures
    Date de sortie : 22 mai 2018
    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.39
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 7.1, Français Dolby Digital 5.1
    Sous-titres : Français, Anglais



    Dans un futur proche, des scientifiques réussissent à développer une technique permettant de réduire les hommes à la taille de 12 cm, pour pallier la surpopulation galopante, le gaspillage des ressources naturelles et assurer un avenir à l’humanité avant qu’il ne soit trop tard. Tenté par l’expérience, Paul Safranek et sa femme se rendent à Leisureland, la structure qui accueille « les rétrécis » dans leur nouvelle vie. Mais tout ne se passe pas comme prévu dans les projets de Paul qui se retrouve seul face à sa nouvelle vie de « petit homme », c’est alors qu’il se pose beaucoup de questions sur son propre avenir et l’avenir de l’humanité...




    [Test Blu-ray] DownsizingSi le thème du présent film aurait pu être fascinant, voire vertigineux par les enjeux qu’il énumère, protection de l’environnement, haro sur le gaspillage des ressources, lutte contre la surpopulation galopante, recherche d’une vie meilleure, cette comédie (pas trop drôle cependant) fantastique n’atteint pas tout à fait son but. La faute à des sous-intrigues pas toujours cohérentes, à l'hystérie de certains protagonistes assez embarrassante et énervante, et à un message écolo-bobo façon bitnik des années 70 parfois rabâché. On se rend compte d’ailleurs que le transfert de la taille normale d’un homme à un homme de 12 cm, n’occulte en rien les problèmes de classes sociales, de niveau de vie et de tous les aléas de la vie. L’idée était géniale, mais le ton peut-être trop léger parfois du film fait que la sauce ne prend pas souvent. Je trouve finalement ce film assez déprimant comme tous les films annonçant la fin du monde ces dernières années. Le jeu détaché de Matt Damon, pas mauvais en soi, n’aide pas vraiment à se sentir concerné. Quant à l’actrice vietnamienne (ou chinoise ?) qui l’accompagne, à l’hystérie parfois gênante, elle est quelquefois vraiment limite. Un film pas tout à fait abouti qui aurait pu être traité de façon différente, peut-être de façon plus sérieuse finalement.



    [Test Blu-ray] Downsizing(Test réalisé sur un écran 2160p)
    L’image, si elle est belle dans l’ensemble, souffre de quelques faiblesses aux niveaux des couleurs pas toujours saturées comme il faut. Le piqué est correct mais aurait pu être meilleur.




    [Test Blu-ray] Downsizing(Test effectué en VO 5.1 DTS-HD Master Audio sous-titrée français)
    Peu d’occasion de voir les enceintes sollicitées sur tous les canaux, les dialogues sont cependant parfaitement clairs et quelques ambiances bien amenées. Musique qui se déploie un peu plus sur les enceintes.


    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UBP-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


    votre commentaire
  • [Test 4K Ultra HD]  Le Pont de la rivière Kwaï

    [Test 4K Ultra HD]  Le Pont de la rivière KwaïTitre originalThe Bridge on the River Kwai
    Nationalité : Américain, Britannique

    Genre : Guerre
    Année : 1957
    Durée : 161 min
    Réalisateur : David Lean
    Acteurs : William Holden, Alec Guiness, Jack Hawkins, Sessue Hayakawa, James Donald, Anne Sears

    Compositeurs : Malcolm Arnold, Mitch Miller

    Provenance : France

    Éditeur : Sony Pictures
    Date de sortie : 25 octobre 2017
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.55 - 4K DI
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Anglais DTS-HD MA 5.1, Français Dolby Digital 5.1
    Sous-titres : Anglais, Français



    En 1943, pendant la Seconde Guerre mondiale, des officiers et soldats anglais sont conduits dans un camp de prisonniers japonais au cœur de la jungle thaïlandaise. S’engage alors un bras de fer entre le Colonel japonais Saito, commandant le camp, et le Colonel Nicholson, commandant le bataillon de soldats anglais, sur leur conception du traitement des prisonniers en temps de guerre. Après avoir subi les pires sévices pour refus d’obtempérer, le Colonel Nicholson obtient gain de cause en proposant au colonel Saito de prendre en charge la construction d’un pont qui enjambe la rivière Kwaï près du camp. Mais un prisonnier américain qui s’était échappé du camp et sauvé in extremis, est renvoyé avec un commando britannique pour faire sauter le pont...



    [Test 4K Ultra HD]  Le Pont de la rivière KwaïGrand classique du cinéma de patrimoine, Le Pont de la Rivière Kwaï est un film qui a toujours bercé mon parcours de cinéphile. L’ayant vu évidemment de nombreuses fois, je n’ai aucune surprise sur l’intrigue et le déroulé du film, mais le principe d’un classique du cinéma, c’est justement d’être intemporel. Ce film de guerre plus cérébral que parcouru de morceaux de bravoure guerrier, montre dans ce face-à-face entre 2 hommes que tout oppose, à la fois une certaine grandeur de l’homme, mais aussi la folie parfois qui le guide pour s’affronter dans des guerres fratricides aussi absurdes qu’incompréhensibles. Aux frontières de la folie, l’obstination de certains hommes pour des principes parfois incongrus et un orgueil démesuré, conduit vers l’inéluctable. Entre le sacrifice de quelques hommes pour mettre un terme à cette folie et le sacrifice de nombreux autres hommes pour construire ce pont, le sort de ce dernier était scellé pour la postérité. Un grand film, de grands acteurs habités, des décors grandioses, profitons encore de ce chef-d’œuvre qui restera dans nos mémoires pour toujours.




    [Test 4K Ultra HD]  Le Pont de la rivière Kwaï(Test réalisé sur un écran 2160p non compatible HDR)

    Ce film ayant un peu plus de 60 ans, on bénéficie d’une bonne copie pour en profiter. Mais je note quand même beaucoup de surexposition dans les blancs, des noirs parfois bouchés, et des couleurs parfois trop ou pas assez saturées. Le générique (non restauré à mon avis) du début du film durant les quatre premières minutes est extrêmement bruité et instable, alors que curieusement le lettrage jaune du générique est parfaitement net et stable. Je ne sais pas si on aurait pu faire mieux pour la restauration de ce film en 4K. C’est suffisant cependant pour passer une bonne séance.


     
    [Test 4K Ultra HD]  Le Pont de la rivière Kwaï(Test effectué en VF 5.1 Dolby Digital)

    La piste VF est excellente, même s’il n’y a aucun pic de dynamique à faire péter les murs, ce n’est pas l’ambition du film. Les dialogues et doublages d’origine sont très clairs, la musique célèbre est assez bien spatialisée et les ambiances aussi bien de la jungle que les quelques scènes de guerre sont traitées avec soin.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UBP-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


    votre commentaire
  • [Test Blu-ray] Chasseuse de géants

    [Test Blu-ray] Chasseuse de géantsTitre original : I Kill Giants
    Nationalité : Américain, Belge, Irlandais
    Genre : Drame, Fantastique
    Année : 2017
    Durée : 106 min
    Réalisateur : Anders Walter
    Acteurs : Madison Wolfe, Zoe Saldana, Imogen Poots, Sydney Wade, Rory Jackson

    Compositeur : Laurent Perez Del Mar

    Provenance : France
    Éditeur : Lonesome Bear
    Date de sortie : 06 juin 2018

    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.35
    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
    Sous-titres : Français

     

    Adolescente solitaire et différente des autres, Barbara est en conflit permanent avec son entourage. Ses journées au collège sont rythmées par ses allers-retours entre le bureau du proviseur et celui de la psychologue. Les adultes qui veillent ainsi sur elle s’inquiètent de son obsession pour les Géants, ces créatures fantastiques venues d’ailleurs pour semer ici le chaos et envahir le monde. Pour les en empêcher, Barbara décide alors de mener un combat épique, bien qu’armée de son seul marteau légendaire...



    [Test Blu-ray] Chasseuse de géantsAvis du loup celeste
    Ce drame psychologique familial qui s'évade du côté de la fantasy pour mieux exprimer le trauma de sa jeune héroïne dysfonctionnelle, est un film bouleversant et d'une grande justesse. Une belle réussite à l'image de Quelques minutes après minuit.

    [Test Blu-ray] Chasseuse de géantsAvis de WolfWife
    Inattendu, ce drame fantastique aux personnages attachants et à l'univers psychologique captivant reste cependant déroutant.



    [Test Blu-ray] Chasseuse de géants(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode image SDR ISF Expert pièce sombre)
    À part une poignée de fondus image où de la postérisation apparaît, il n'y a rien à reprocher à cet excellent transfert HD. La définition ne faiblit à aucun moment, le piqué est affûté, la profondeur de champ étonne régulièrement, les couleurs sont éclatantes, les contrastes léchés et les noirs profonds. Pour profiter de la sublime photographie de Rasmus Heise, il faut donc sans hésiter se tourner vers la haute définition.



    [Test Blu-ray] Chasseuse de géants(Condition de test : Config 7.1.4 sur ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X pour la VO et la VF)
    Que vous optiez pour la VO ou la VF (aux voix plus mises en avant), le spectacle acoustique restera entier. Les dialogues sont clairs, la spatialisation saisissante (elle est d'ailleurs tellement réaliste qu'il est facile de se croire aux côtés de Barbara), les effets/ambiances précis (les vagues, le vent, le bruissement des feuilles), la musique enveloppante et les basses habiles (les pas des géants).

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires