• [Test 4K Ultra HD] Évasion

    [Test 4K Ultra HD] Évasion

    [Test 4K Ultra HD] ÉvasionTitre original : Escape Plan
    Nationalité : Américain

    Genre : Action, Thriller
    Année : 2013
    Durée : 115 min
    Réalisateur : Mikael Håfström
    Acteurs : Sylvester Stallone, Arnold Schwarzenegger, Jim Caviezel, Faran Tahir, Vinnie Jones, Sam Neill, Curtis '50 Cent' Jackson
    Compositeur : Alex Heffes


    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Lionsgate Films
    Date de sortie : 05 juin 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.39 - 2K DI
    Luminance HDR :
    Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français (VFQ) Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
    Sous-titres : Anglais, Anglais pour malentendants



    Ray Breslin est un ingénieur payé pour tester l'efficacité des prisons. Il se fait donc enfermer régulièrement puis trouve le moyen de s’évader. Contacté par une société privée souhaitant tester un concept révolutionnaire de prison hi-tech, il se retrouve pris au piège d'une prison dont la conception est basée sur ses propres plans...

     

    [Test 4K Ultra HD] ÉvasionDans la droite lignée de Haute Sécurité et Fortress, Évasion est une bonne grosse série B à l'ancienne (façon 80's) rondement menée, dont le scénario simpliste mais adroitement ficelé, les personnages caricaturaux mais charismatiques à souhait, les punchlines amusantes (Tu cognes comme un végétarien !), l'attention apportée aux décors (l'architecture de la prison high-tech est inédite), les scènes d'action efficaces et surtout la (vraie) réunion des papys de l'action (Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger) dans des rôles taillés sur mesure, en font un thriller d'action très divertissant.



    [Test 4K Ultra HD] Évasion(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode image Dolby Vision Accueil cinéma)
    Déjà absolument superbe en HD avec un léger grain élégant, une luminosité royale, une définition remarquable, un piqué d'une précision mordante, une profondeur de champ plus qu'appréciable, une palette colorimétrique qui restitue parfaitement les magnifiques teintes grisâtres/bleutées de la photographie, des contrastes denses et des noirs d'une profondeur indiscutable, l'image délivrée par ce transfert UHD-HDR est encore plus exceptionnelle pour un résultat particulièrement chiadé. Les niveaux de détails sont rehaussés (les pores de la peau, les coutures des uniformes, les textes sur les livres), les couleurs gagnent de nouvelles nuances (des jaunes plus ambrés), les blancs sont plus étincelants, les noirs sont tout aussi profonds mais plus lisibles, et les sources lumineuses beaucoup plus intenses (les lumières bleues du portique donnant sur Babylon, l'éclairage des cellules, les projecteurs de la chambre d'isolement). Le (petit) revers de la médaille, c'est que les CGI sont maintenant plus percevables.



    [Test 4K Ultra HD] Évasion(Condition de test : Config 7.1.4 sur ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos pour la VO et avec post-traitement Dolby Surround pour la VF)
    Déjà pourvu d'une dynamique convaincante, d'ambiances et effets bien distillés sur les enceintes, d'une scène arrière ardente (cf. les bavardes des prisonniers), d'un score bien spatialisé et de basses puissantes, le mixage DTS-HD MA 7.1 du Blu-ray se fait battre par son homologue Atmos qui assure le spectacle auditif avec encore plus d'aplomb. La gamme dynamique est plus large, l'activité surround plus prononcée (de subtils bruitages comme de nombreux cliquetis de métal font leurs apparitions) et le canal LFE plus engagé. Mais bien évidemment, c'est du côté de l'espace aérien où la différence se creuse le plus. C'est pas compliqué, à partir du moment où
    Ray Breslin est emprisonné dans le Tambeau, l'engagement de la couche supérieure est continu. S'il y a une alarme (et elles sont diverses et variées), un quelconque tintement métallique (et ces derniers se font entendre en permanence), des voix ou encore des réverbérations (lors des explosions et des coups de feu) émanant du dessus de l'action, vous allez les percevoir avec une présence et une précision au top. Quant à la VF, si elle ne joue pas dans la même cour, elle reste suffisamment claire et spectaculaire pour assurer un certain plaisir d'écoute.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste

    « [Test Blu-ray] Belle et Sébastien 3 : Le dernier chapitre[Test 4K Ultra HD] Red Sparrow »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :