• [Test Blu-ray] Memories of Murder

    [Test Blu-ray] Memories of Murder

    [Test Blu-ray] Memories of Murder Titre original : Salinui chueok
    Nationalité : Sud-coréen
    Genre : Polar, Drame
    Année : 2003
    Durée : 131 min
    Réalisateur : Bong Joon-ho
    Acteurs :
    Song Kang-ho, Kim Sang-kyung, Kim Roe-ha, Song Jae-ho, Ko Seo-hie
    Compositeur : Tarō Iwashiro

    Provenance : France
    Éditeur : La Rabbia
    Date de sortie : 11 juillet 2018

    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 1.85
    Bande-son : Coréen DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 2.0
    Sous-titres : Français

    Édition Ultime limitée à 2500 exemplaires comprenant :
    Un DigiBook avec le Blu-ray du film, le DVD du film, le DVD des bonus et un livret sur l’histoire du tournage du film (40 pages)
    La reproduction du storyboard intégral traduit en français
    • Les bonus suivants :
    - Memories, retour sur les lieux du crime : documentaire de Jésus Castro avec Bong Joon-ho, Song Kang-ho... (exclusivité mondiale - 63’)
    - Bong Sound : entretien avec Choi Tae-youn (14’)
    - Commentaire audio de Bong Joon-ho, Song Kang-ho, Kim Sang-kyung et Park Noh-sik
    - Making-of (2003 - 17’)
    - Entretien avec
    Tarō Iwashiro, compositeur (14’)
    - 7 scènes coupées, avec commentaire audio de Bong Joon-ho
    - Les décors (11’)
    - Les costumes (12’)
    - Les effets spéciaux (5’)
    - Bande-annonce 2017
    - Bande-annonce 2004

     
     

    Dans une petite ville près de Séoul, un tueur en série assassine dix femmes sans laisser le moindre indice. Dès le début de l’enquête, la police locale est dépassée par les événements. Fabrication de preuves, bavures, aveux forcés, recours au chamanisme, tous les moyens sont bons pour arrêter un coupable. Alors que les investigateurs s’enfoncent dans une logique absurde, le sanglant parcours du meurtrier continue...

     

    [Test Blu-ray] Memories of Murder S'inspirant d'un authentique fait divers, ce polar noir dramatique formellement élégant (et virtuose aussi) et narrativement dense (le scénario pourrait alimenter de nombreux films) reste un chef-d’œuvre quinze ans après sa sortie. En effet, difficile de ne pas être happé par le récit de cette traque désespérée où l'incompétence des autorités locales (le duo de flic est attachant) va se heurter à la figure maléfique fantomatique d'un violeur-tueur en série imprenable. D'une finesse d'écriture et d'une justesse de jeu remarquables, Memories of Murder se permet en outre des ruptures de ton multiples (de l'humour burlesque aux montées de violence brutales) et un méchant tacle de la société sud-coréenne (les dérapages policiers,
    la misère sociale, les failles du système de santé et j'en passe). Un classique qui aura marqué son époque (le début de la nouvelle vague du pays) et le cinéma (le Zodiac de David Fincher en est presque un remake).



    [Test Blu-ray] Memories of Murder (Condition de test : Écran OLED 2160p en mode image SDR ISF Expert pièce sombre)
    Malgré de petits impairs (quelques fourmillements en basse lumière et une petite poignée de points blancs), cette superbe version 4K restaurée par Bong Joon-ho lui-même rend justice à l'ambiance poisseuse de l’œuvre. Ne vous attendez néanmoins pas à de belles images, dans le sens où elles ne sont pas là pour briller de mille feux, mais il faut savoir qu'elles sont en tout point conforme avec les volontés artistiques du chef op, à savoir nous plonger dans la campagne morne des abords de Séoul au cœur des années 80. Les plans sont donc sombres, le piqué globalement doux, les couleurs peu vives (si ce n'est les dernières minutes) et les contrastes assez naturels. Mais n'allez pas vous inquiéter, la clarté reste agréable et les détails bien visibles.



    [Test Blu-ray] Memories of Murder (Condition de test : Config 7.1.4 sur ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X pour la VO et la VF)
    Comme le son joue un rôle prépondérant dans l'atmosphère véhiculée par l’œuvre, il était important que les présentes pistes sonores assurent. Si ce n'est pas le cas de la VF qui se cantonne à un mixage 2.0 trop frontal et étriqué pour permettre une quelconque immersion, ce n'est pas la même chose du côté de l'impressionnante VO. Équilibrée, claire et puissante, elle distille des ambiances très réalistes (la présence plus ou moins continue du vent et de la pluie) en usant intelligemment des surrounds et véhicule un score poétique dévasté avec ce qu'il faut de présence. Dommage néanmoins que l'éditeur n'est pas proposé le mixage 7.1 disponible sur le Blu-ray sud-coréen édité par CJ Entertainment.
     

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste

    « [Test 4K Ultra HD] Le Labyrinthe : Le remède mortel[Test Blu-ray] Le Bonhomme de neige »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :