• [Blu-ray 3D] Sammy 2Année : 2012
    Durée : 92 min
    Réalisateurs : Ben Stassen, Vincent Kesteloot
    Doubleurs : Franck Dubosc, Elie Semoun, Fred Testot, François Damiens, Jérémy Prevost

    Le synopsis :

    Sammy et Ray sont capturés par des braconniers et se retrouvent à Dubaï au milieu d’un aquarium abritant un incroyable spectacle pour touristes. Le chef de la bande, Big Boss l’hippocampe, les met dans la confidence de son grand plan d’évasion. Mais Sammy et Ray concoctent de leur côté une autre échappée avec leurs nouveaux amis...

    Le film : ♥♥♥♥♥

    Dans la lignée du premier épisode, cette aventure colorée, amusante, récréative et peuplée d'une savoureuse galerie de personnages tous plus mignons les uns que les autres, profite de graphismes (les décors marins sont splendides) et d'un scénario (qui s'amuse des codes des films d'évasion) bien plus intéressants que par le passé, et ne manquera pas d'hameçonner les enfants et de divertir convenablement les parents.

    Le Blu-ray Disc : [Blu-ray 3D] Sammy 2  ///  [Blu-ray 3D] Sammy 2

    Format vidéo Piste sonore Sous-titres
    1080p24 (MVC) / [1.77] - Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1 Français pour malentendants

    • Image : Malgré des dégradés parfois visibles et des noirs bruités à deux reprises, voilà un transfert HD haut de gamme dont la définition, les couleurs et les contrastes sont juste merveilleux.
    • Audio : Une piste sonore soignée, joyeuse et immersive aux voix claires, aux effets bien localisés, aux ambiances aquatiques spatialisées avec soin, à la scène arrière riche et à la musique omniprésente.
    • La 3D : Moins intense sur les jaillissements mais n'engendrant plus aucun windows conflict contrairement à son aînée, la 3D de "Sammy 2" parvient à s'ériger comme une des toutes meilleures du marché car la profondeur de champ en impose, la sensation de volume subjugue et les effets jaillissants enchantent. Ils enchantent parce que les débordements de forte intensité sont permanents (les décors comme plusieurs personnages s'étendent toujours en dehors des limites de l'écran) et permettent aux scènes de se jouer entre le spectateur et le mur de visionnage, mais aussi parce que les jaillissements (moins poussés contrairement à ceux extrêmes du premier opus) sont très nombreux avec des poissons et/ou autres espèces marines (mais pas seulement, cf cette scène mémorable où on survol une mouette qui se trouve à quelques centimètres de nos visages) qui nagent souvent dans la pièce de visionnage (surtout les deux murènes). Top de chez top !

    Région Éditeur Date de sortie
    B (France) StudioCanal 15 décembre 2012

    [Blu-ray 3D] Sammy 2


    votre commentaire
  • Le Voyage extraordinaire de Samy Le Voyage extraordinaire de Samy de Ben Stassen:

    Le périple à travers les océans d'une petite tortue de mer nommée Samy…

    Si les adultes se lasseront un peu des péripéties rencontrées par cette tortue de mer craquante, les enfants eux se laisseront transporter à travers les profondeurs sous-marines très colorées de ce périple riche en aventures et en émotions qui délivre un important message écologique sur la préservation des océans et le respect de la nature. Un véritable hymne d'amour à notre belle Planète bleue destiné avant tout aux enfants.

    *****
    Blu-ray Disc Région B Français.
    Éditeur: StudioCanal.

    - Pistes sonores: Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
    - Sous-titres: Français pour malentendants.

    Critique support: BBBBB
    -Image: Des couleurs resplendissantes, un niveau de précision et de détail très élevé, des contrastes d'une grande richesse, une fluidité exemplaire et une compression invisible. Un transfert HD tout simplement parfait.
    -Audio: Des pistes sonores qui garantissent un immense plongeon dans le monde de Samy. La spatialisation est enveloppante à souhait, les voix sont d'une grande clarté et les surrounds délivrent de belles ambiances.

    Qualité de la 3D
    :
    [Blu-ray 3D] Le Voyage extraordinaire de Samy
    Une 3D exceptionnelle qui se vit et happe le spectateur au plus profond des océans. La profondeur de champ semble infinie, l'impression de relief est dantesque et des effets jaillissent de l'écran en permanence (des poissons, des hippocampes, des méduses, des bulles d'eau...) jusqu'à venir nous chatouiller les narines (un crabe, un serpent). Un très léger bémol pour la présence non négligeable de ghosting. Un chef d'œuvre de relief et un émerveillement de tous les instants.


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique