• [Test Blu-ray] Belle et Sébastien 3 : Le dernier chapitre

    [Test Blu-ray] Belle et Sébastien 3 : Le dernier chapitreTitre américain : Belle and Sebastian, Friends for Life
    Nationalité : Français
    Genre : Aventure
    Année : 2018
    Durée : 91 min
    Réalisateur : Clovis Cornillac
    Acteurs :
    Félix Bossuet, Tchéky Karyo, Clovis Cornillac, André Penvern, Anne Benoît
    Compositeur : Armand Amar

    Provenance : France
    Éditeur : Gaumont
    Date de sortie : 14 juin 2018

    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.39
    Bande-son : Français DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 2.0, Français Audiodescription
    Sous-titres : Français



    Deux ans ont passé. Sébastien est à l’aube de l’adolescence et Belle est devenue maman de trois adorables chiots. Pierre et Angelina sont sur le point de se marier et rêvent d’une nouvelle vie, ailleurs. Au grand dam de Sébastien qui refuse de quitter sa montagne. Lorsque Joseph, l’ancien maître de Belle, ressurgit bien décidé à récupérer sa chienne, Sébastien se retrouve face à une terrible menace. Plus que jamais, il va devoir tout mettre en œuvre pour protéger son amie et ses petits...



    [Test Blu-ray] Belle et Sébastien 3 : Le dernier chapitreAvis du loup celeste
    Plus fidèle à la série culte de Cécile Aubry, ce troisième (et dernier ?) volet des aventures de Belle et Sébastien est un joli film familial. Bien évidemment couvert de bons sentiments et plus faible que ses aînés du côté de son intrigue (minimaliste, plan-plan et aux enjeux limités), il n'en reste pas moins plaisant à suivre grâce à une mise en scène soignée, des paysages enneigés magiques, des gentils attachants et un méchant de service aux petits oignons, sorte de Gargamel collabo opportuniste des alpages, qui devrait effrayer les plus jeunes. Mignon comme tout.

    [Test Blu-ray] Belle et Sébastien 3 : Le dernier chapitreAvis de WolfWife
    P
    lus intimiste et menaçant avec son méchant « très méchant », ce dernier chapitre reste un agréable divertissement familial riche en aventures et en émotions.



    [Test Blu-ray] Belle et Sébastien 3 : Le dernier chapitre(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode image SDR ISF Expert pièce sombre)
    Dans la droite lignée des précédents opus, ce transfert HD est esthétiquement superbe et techniquement plutôt solide. La clarté est de mise, la définition est merveilleuse de jour mais légèrement plus fragile de nuit, le piqué est délicat même s'il s'amoindrit d'un poil en basse lumière, les couleurs sont resplendissantes mais ternissent lors des scènes sombres, et les contrastes sont exceptionnels à l'extérieur (des blancs éclatants) lorsqu'ils sont légers à l'intérieur (des noirs peu profonds). En fait, il semblerait que la compression soit un peu fragile (et c'est confirmé lors de la tempête), d'où la qualité moindre des (rares) scènes sous-éclairées. Il n’empêche que c'est globalement très beau.



    [Test Blu-ray] Belle et Sébastien 3 : Le dernier chapitre(Condition de test : Config 7.1.4 sur ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X)
    Partition exaltée qui s'engage sur tous les canaux, ambiances naturelles qui respirent dans le paysage sonore, séparation stéréo doucement élargie, voix bien exsudées par la centrale, gamme dynamique suffisamment puissante et basses fréquences étonnamment présentes, sont les éléments d'un mixage 5.1 qui comblera petits et grands. Ne manque juste qu'un peu plus d'effets ciblés, mais finalement l'action du film ne s'y prête pas de trop.
     

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife


    2 commentaires
  • [Test 4K Ultra HD] Les Tontons flingueurs

    [Test 4K Ultra HD] Les Tontons flingueursTitre américain : Monsieur Gangster
    Nationalité : Français, Italien, Allemand

    Genre : Comédie, Polar
    Année : 1963
    Durée : 111 min
    Réalisateur : Georges Lautner
    Acteurs : Lino Ventura, Bernard Blier, Francis Blanche, Claude Rich, Pierre Bertin
    Compositeur : Michel Magne

    Provenance : France
    Éditeur : Gaumont
    Date de sortie : 29 novembre 2017
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage HEVC - Format 1.66 - 4K DI
    Bande-son : Français DTS-HD MA 2.0 Mono, Français Audiodescription
    Sous-titres : Anglais, Français pour malentendants



    Propriétaire d’une petite usine de tracteurs, Fernand Naudin mène une vie tranquille et sans histoire quand un télégramme l’appelle à Paris. Il arrive à temps pour recueillir le dernier soupir d’un ami de jeunesse, Louis dit « le Mexicain », qui lui confie ses affaires louches en même temps que la garde de sa fille Patricia. Et les ennuis commencent...



    [Test 4K Ultra HD] Les Tontons flingueursScènes d'anthologie (la séquence de la cuisine), répliques cultes (« Je m’en vais lui faire une ordonnance. Et une sévère ! Je vais lui montrer qui c'est Raoul. Aux quatre coins de Paris qu'on va le retrouver éparpillé par petits bouts façon puzzle. Moi quand on m'en fait trop, je correctionne plus : je dynamite, je disperse, je ventile… »), dialogues au cordeau et trognes impavides irrésistibles, font tout le sel de cette indémodable comédie mafieuse qu'il est inutile de présenter. Les vieux cons le savent, Les Tontons flingueurs est un très grand classique du cinéma français !

     

    [Test 4K Ultra HD] Les Tontons flingueurs(Condition de test :
    Écran OLED 2160p en style d'image SDR ISF Nuit avec activation du Suréchantillonnage HDR)
    Remisant au placard le procédé HDR pour rester fidèle à la photographie d'origine (les essais n'étaient pas satisfaisants), cette restauration 4K opérée depuis les négatifs originaux grâce (en partie) aux dons sur la plateforme collaborative Celluloid Angels, offre une cure de jouvence à l'œuvre. Le cadre est un peu plus large, la pellicule est parfaitement nettoyée (les griffures et poussières se sont faites la malle), l'image est mieux définie et gagne en précision (cf. les visages, les costumes et les décors), la profondeur de champ se voit accentuée, les contrastes ont été retravaillés avec succès tout en restant modérés (les blancs qui peuvent parfois tirer sur le gris ne sont pas devenus éclatants et c'est une bonne chose), et les noirs sont généralement plus appuyés. Revers de la médaille, les erreurs de focus sont à présent plus visibles et les fourmillements inhérents à la source apparaissent plus facilement.

      

    [Test 4K Ultra HD] Les Tontons flingueurs(Condition de test :
     Config 5.1.2 sur barre sonore équipée Ambisound avec post-traitement Dolby Surround)
    Un mixage monophonique d'une grande homogénéité et d'une belle vitalité, où les voix (sans souffle), les bruitages et les quelques notes du mythique score, sont délivrés avec limpidité et sans la moindre petite distorsion.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Philips 55POS9002 Source : Panasonic DP-UB420 Barre de son : Philips Fidelio B8 (5.1.2)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


    votre commentaire
  • [Critique film] Papa ou Maman 2

    [Critique film] Papa ou Maman 2Nationalité : Français, Belge
    Genre : Comédie
    Année : 2016
    Durée : 89 min
    Réalisateur :
    Martin Bourboulon
    Acteurs :
    Laurent Lafitte, Marina Foïs, Jonathan Cohen, Sara Giraudeau, Anna Lemarchand, Alexandre Desrousseaux, Achille Potier

    Diffusion : France
    Chaîne : Canal+
    Date de sortie : À la demande



    Deux ans ont passé. Après avoir raté leur séparation, les Leroy semblent parfaitement réussir leur divorce. Mais l’apparition de deux nouveaux amoureux dans la vie de Vincent et de Florence va mettre le feu aux poudres. Le match entre les ex-époux reprend. Victimes de cette nouvelle guerre entre deux papas et deux mamans, les enfants Leroy vont être obligés d’intervenir pour mettre fin à ce cercle infernal...



    [Critique film] Papa ou Maman 2Avis du loup celeste
    Malgré une impression de déjà-vu et l'absence d'effet de surprise, cette bonne suite est une comédie énergique qui continue de dresser un portrait cynique et franchement drôle de la famille moderne (avant de malheureusement tomber dans les conventions lors de son dernier acte). Alors oui ça ne vole pas bien haut, mais l'esprit bon enfant, les situations rocambolesques, l'interprétation explosive et les piques vachardes, font passer un sympathique moment.

    [Critique film] Papa ou Maman 2Avis de WolfWife
    Anti-conventionnelle mais surfaite, cette comédie familiale déjantée remet le couvert avec un second volet toujours drôle, rythmé et divertissant.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy
    [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste
    & WolfWife


    votre commentaire
  • [Test Blu-ray] Au revoir là-haut

    [Test Blu-ray] Au revoir là-hautNationalité : Français
    Genre : Drame, Comédie, Historique
    Année : 2017
    Durée : 117 min
    Réalisateur : Albert Dupontel
    Acteurs :
    Nahuel Perez Biscayart, Albert Dupontel, Laurent Lafitte, Niels Arestrup, Emilie Dequenne, Mélanie Thierry
    Compositeur : Christophe Julien

    Provenance : France
    Éditeur : Gaumont
    Date de sortie : 28 février 2018

    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.40
    Bande-son : Français Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1), Français DTS-HD MA 2.0, Français Audiodescription
    Sous-titres : Anglais, Français pour malentendants


     
    Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire...



    [Test Blu-ray] Au revoir là-hautAvis du loup celeste
    Auréolée de cinq Césars (meilleure réalisation, adaptation, photo, décors et costumes), cette adaptation du Prix Goncourt de Pierre Lemaitre est un grand film populaire qui mêle la tragédie à l'humour et la poésie au burlesque. Portée par des acteurs impeccables (la savoureuse malice du méchant joué par Laurent Lafitte) et drapée d'une mise en scène inventive, cette fresque sociale picaresque qui n'hésite pas à se la jouer pamphlet politique par endroits, respire la créativité et l'espièglerie libertaire. Voilà donc une œuvre rocambolesque particulièrement enthousiasmante.

    [Test Blu-ray] Au revoir là-hautAvis de WolfWife
    Ce conte rétro à l'ambiance poétique, à la mise en scène et visuels soignés et aux acteurs habités, est un film brillant aussi inspiré qu'imprévisible.



    [Test Blu-ray] Au revoir là-hautFidèle aux intentions du réal et de son chef op (images recolorisées - façon autochrome - parcourues d'un grain assez intense), ce transfert HD au rendu patiné « d'époque » souffre néanmoins d'une compression parfois visible avec des fourmillements disgracieux dans certaines ombres. Si ce n'est ce couac dommageable qu'un Ultra HD Blu-ray aurait sans aucun doute contourné, il n'y a rien à reprocher à ce master qui restitue le cachet atypique de l'élégante photographie de Vincent Mathias (un César amplement mérité). En effet, la définition est de bonne tenue, le piqué subtil, la palette chromatique (des teintes brunes jaunies) peu saturée (si ce n'est pour les rouges) élaborée, les contrastes joliment fantasmés et le tout est ornementé d'une texture granuleuse pleinement assumée. Pour qui sait de quoi je parle, les images s'apparentent au final aux photos couleurs de la Première Guerre Mondiale !



    [Test Blu-ray] Au revoir là-hautAussi à l'aise dans le rentre-dedans (l'assaut inaugural dans les tranchées avec ses bombes et autres balles qui fusent violemment de toutes parts en omettant pas d'user des canaux en hauteur) que le feutré (les grincements du parquet, les ouvertures de portes), ce mixage Atmos se montre dynamique, clair (l'authenticité des voix), précis et enveloppant. Il n'est pas rare effectivement que la musique, la foule (cf. la salle de boites postales), le vent et la pluie remplissent l'espace acoustique (bon usage des arrières pour le hors-champ) en profitant de la partie aérienne (avec en plus des boulets de canon, des tirs d'artillerie, l'écho d'un carillon, une cloche et une chute de terre). Toutefois, les fréquences basses sont restées bloquées au front !

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife


    votre commentaire
  • [Test Blu-ray] HHhH : L'assassinat d'Heydrich

    [Test Blu-ray] HHhH : L'assassinat d'HeydrichGenre : Guerre
    Année
     : 2017
    Réalisateur : Cédric Jimenez
    Acteurs : Rosamund Pike, Jason Clark, Jack O'Connell, Mia Wasikowska, Jack Reynor

    Compositeur : Guillaume Roussel

    Éditeur : TF1 Vidéo
    Format image : 2.40 Cinémascope

    Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1



    Durant la Seconde Guerre Mondiale, Reinhard Heydrich, ex-officier de la marine allemande renvoyé pour manquement à l'honneur après la première guerre mondiale, se retrouve propulsé au cœur de la montée du Nazisme et de la machine de destruction du IIIème Reich, en tant qu'instigateur de la solution finale et d'élimination de toute résistance auprès de son mentor Himmler et du Führer Adolf Hitler. Un commando de soldats tchèques basés en Angleterre est envoyé à Prague pour éliminer Heydrich, et ainsi atteindre au cœur les instances dirigeantes de l'Allemagne nazie...



    Cet excellent film de guerre extrêmement bien mis en place, vous placera au cœur d'enjeux majeurs de la deuxième Guerre Mondiale, en narrant de façon froide mais extrêmement bien documentée et passionnante, la montée au firmament de l'ambition d'un zélateur extrême du IIIème Reich (y compris sur son lit de mort), ambition qui n'avait qu'un seul but, la destruction d'hommes et de femmes par tous les moyens, y compris les plus horribles, extrêmes et cruels, le tout, motivé par une haine de l'humanité dont les raisons sont difficilement compréhensibles pour certains d'entre nous. En tout cas, bravo à Cédric Jimenez, le réalisateur français, qui hisse sans problème son film au même niveau que les meilleurs films de guerre produits avec des moyens autrement plus conséquents. Chaque détail de mise en scène, chaque décors et le contexte de cette époque tourmentée sont extrêmement bien rendus et respectés. Je retiendrai, outre l'excellent casting de jeunes acteurs et actrices impliqués dans cette mission suicide, le rôle absolument parfait et glaçant de réalisme de Jason Clarke en Heydrich, donnant à de nombreuses reprises la chair de poule avec son regard froid, sans vie, empli de haine et de rage destructrice, presque mécanique. Un divertissement de haute qualité qui permet de comprendre l'Histoire avec un grand "H", mais aussi un beau moment de cinéma.



    (Test réalisé sur un écran 2160p)
    Une image quasi parfaite, avec une grande précision, des décors très réalistes aux couleurs justes, contexte historique oblige. Juste quelques scènes de nuit un peu trop éclairées viennent perturber un beau cinémascope.



    (Test effectué en VF 5.1 DTS-HD Master Audio)
    De nombreuses scènes de guérilla urbaine, des scènes d'action fortes donnent l'occasion à tous les canaux de s'exprimer. Belle musique sur la B.O.


    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UBP-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement
    jedi poodou


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique