• [Test 4K Ultra HD] Your Name.

    [Test 4K Ultra HD] Your Name.Titre originalKimi no na wa.
    Nationalité : Japonais

    Genre : Animation, Drame, Romance, Fantastique
    Année : 2017
    Durée : 107 min
    Réalisateur : Makoto Shinkai
    Doubleurs : Ryûnosuke Kamiki, Mone Kamishiraishi, Masami Nagasawa, Etsuko Ichihara (VO)

    Provenance : Hong Kong
    Éditeur : Deltamac
    Date de sortie : 23 novembre 2017
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 1.78 - 2K DI
    Luminance HDR : De 0 à 10000 nits
    Bande-son : Japonais DTS-HD MA 5.1, Cantonais DTS-HD MA 5.1
    Sous-titres : Chinois traditionnel, Chinois simplifié, Anglais



    Mitsuha, adolescente coincée dans une famille traditionnelle, rêve de quitter ses montagnes natales pour découvrir la vie trépidante de Tokyo. Elle est loin d’imaginer pouvoir vivre l’aventure urbaine dans la peau de Taki, un jeune lycéen vivant à Tokyo, occupé entre son petit boulot dans un restaurant italien et ses nombreux amis. À travers ses rêves, Mitsuha se voit littéralement propulsée dans la vie du jeune garçon au point qu’elle croit vivre la réalité. Tout bascule lorsqu’elle réalise que Taki rêve également d’une vie dans les montagnes, entouré d’une famille traditionnelle dans la peau d’une jeune fille ! Une étrange relation s’installe entre leurs deux corps qu’ils accaparent mutuellement. Quel mystère se cache derrière ces rêves étranges qui unissent deux destinées que tout oppose et qui ne se sont jamais rencontrées ?




    [Test 4K Ultra HD] Your Name.Avis du loup celeste
    Par la beauté de ses images, la richesse de son intrigue (assez vertigineuse d'ailleurs), la féerie de son univers, le charme de sa romance,
    la peinture doux-amer qu'il peint de l'âme adolescente et sa réflexion sur le temps, ce film d'animation est une réussite totale où la joie et les larmes se promènent main dans la main. Your Name. est donc un véritable enchantement qui nous invite au dépaysement au travers d'un voyage hors norme.

    [Test 4K Ultra HD] Your Name.Avis de WolfWife
    Un très beau film d'animation à l'histoire ambitieuse mais complexe qui défie le temps dans un voyage dépaysant entre poésie, mystère, romance et émotion.




    [Test 4K Ultra HD] Your Name.Si le Blu-ray est une référence, ce n'est pas le cas de cet Ultra HD Blu-ray aux images pas plus détaillées, à la luminosité à peine plus prononcée et aux couleurs, certes plus vivantes (la comète), mais pas forcément beaucoup plus nuancées. Mais finalement ce n'est pas bien grave, car l'image reste tout de même magnifique avec un master impeccable, une compression invisible (contrairement au transfert HD qui a des traces de colour banding), des détails subtils et une palette colorimétrique savoureusement éclatante.



    [Test 4K Ultra HD] Your Name.Aussi propres que finement spatialisées, ces pistes sonores enveloppantes (les ambiances de la nature, la vie urbaine et les annonces émises par les haut-parleurs du petit village proviennent de
    tous les canaux), cristallines (la pureté du score et la clarté des voix) et suffisamment puissantes (la dynamique s'active à plusieurs reprises), sont très agréables.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife


    votre commentaire
  • [Test 4K Ultra HD] Gintama

    [Test 4K Ultra HD] GintamaNationalité : Japonais
    Genre : Comédie, Aventure, Science-fiction
    Année : 2017
    Durée : 131 min
    Réalisateur : Yuichi Fukuda
    Acteurs : Shun Oguri, Masaki Suda, Kanna Hashimoto, Masami Nagasawa, Nanao

    Provenance : Japon
    Éditeur : Warner Bros.
    Date de sortie : 22 novembre 2017
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 1.85 - 2K DI
    Luminance HDR : De 0.001 à 1000 nits
    Bande-son : Japonais DTS-HD MA 5.1
    Sous-titres : Japonais



    Dans un univers alternatif durant l'époque d'Edo (1603-1868), des extraterrestres appelés Amanto attaquent la planète Terre. 10 ans après le début de la guerre, le shogunat reconnaît la puissance des Amantos et décide d'accepter sa défaite. Un gouvernement fantôche se met alors en place au Japon et publie un édit d'interdiction du port du sabre. En raison de cela, les samouraïs, luttant alors contre les Amantos pour leur pays et leur seigneur, tombent en déclin. A
    rmé de son sabre d'entraînement, Gintoki Sakata, l'un de ces samouraïs, se pose en dernier défenseur du code d'honneur bushido...



    [Test 4K Ultra HD] GintamaPremière adaptation live du shōnen manga éponyme de Hideaki Sorachi, Gintama s’intéresse au cycle Benizakura. S'il faut connaître l'univers et apprécier l'humour décalé japonais pour évaluer à sa juste valeur cet ovni cinématographique, ce qui passe en bande dessinée peut se prendre un mur sur le grand écran, et c'est malheureusement le cas ici. Pourtant, le monde unique de Gintama (l'ère Edo avec des gratte-ciels futuristes, des véhicules volants, la technologie du 21e siècle, des samouraïs et des extraterrestres !!!) est bien reproduit, les personnages sont loufoques comme il faut et l'humour propre au manga jamais dilué (là aussi il y a de la parodie et des protagonistes qui brisent le quatrième mur). Mais voilà, l'intrigue part dans tous les sens, les acteurs en font des tonnes (c'est certainement fait exprès mais c'est vite saoulant) et les costumes/maquillages/accessoires sont plus réussis chez certains cosplayers (c'est facile après de s'en moquer en s'adressant aux spectateurs, mais la fracture rétinienne a déjà fait son œuvre). À mon humble avis, seuls les fans hardcores devraient s'y retrouver.




    [Test 4K Ultra HD] GintamaLes SFX tout
    « poupou » et le rendu lissé des images (jusqu'aux couches de fond de teint appliquées sur le visage des acteurs), façon drama japonais en fait, ne sont pas engageants pour un sou. À côté de ça, la définition est bonne et les détails toujours visibles. Néanmoins, ce n'est pas sur ces points là que cet Ultra HD Blu-ray se démarque de son homologue HD, car les différences sont bien trop minimes pour sauter aux yeux (des textures à peine plus fines et encore). C'est plutôt du côté des couleurs (plus richement saturées), des contrastes (plus équilibrés avec des noirs plus profonds), de la luminosité (les sources lumineuses sont plus vives) et de la compression (quelques artefacts sur le Blu-ray) que le fossé se creuse.
     


    [Test 4K Ultra HD] GintamaEfficace quoique bien trop sage pour la bouffonnerie qu'est Gintama (d'où la note relativement « basse »), la piste sonore japonaise aurait dû aller beaucoup plus loin dans le délire (les effets surround sont par exemple tristement sages). Il n'y a pas de véritables défauts à proprement parler, surtout que la dynamique est là, que la spatialisation est évidente (bonne immersion globale) et que le tout est d'une grande clarté, mais plus de folie lui aurait été profitable.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste


    2 commentaires
  • [Critique film] Godzilla : La planète des Monstres

    [Critique film] Godzilla : La planète des MonstresTitre original : Godzilla : Monster Planet
    Nationalité : Japonais
    Genre : Animation, Science-fiction, Action
    Année : 2017
    Durée : 89 min
    Réalisateurs : Hiroyuki Seshita, Kôbun Shizuno
    Doubleurs : Mamoru Miyano, Takahiro Sakurai, Tomokazu Sugita, Junichi Suwabe, Kenta Miyake (VO)


    [SVOD] OkjaDiffusion : France
    Plateforme : Netflix
    Date de sortie : 17 janvier 2018
    Fiche technique : Ultra HD - Dolby Vision - Dolby Digital 5.1



    Un groupe de réfugiés ayant
    embarqué à bord d’une navette interstellaire, tente de recoloniser la Terre 20 000 ans après sa conquête par Godzilla. Mais la planète s’est transformée en un monde inconnu dominé par un écosystème à la tête duquel se trouve Godzilla. La bataille pour la reconquête de la Terre peut commencer...



    [Critique film] Godzilla : La planète des MonstresCette relecture futuriste du mythe de Godzilla, 1er opus d'une trilogie annoncée (mai 2018 pour le 2e), est un film d'animation d'abord intriguant (l'univers est très prometteur) puis finalement frustrant (ce n'est qu'une longue introduction), où le chara-design sympathique (
    un rendu 3D en cell-shading) et l'action ininterrompue de la seconde partie, ne peuvent faire oublier les aberrations d'un scénario bien trop superficiel qui n'avance quasiment pas.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy

    le loup celeste


    votre commentaire
  • [Critique film] Blame!

    [Critique film] Blame!Nationalité : Japonais
    Genre : Animation, Science-fiction, Action, Drame
    Année : 2017
    Durée : 106 min
    Réalisateur : Hiroyuki Seshita
    Doubleurs : Takahiro Sakurai, Kana Hanazawa, Sora Amamiya, Kazuhiro Yamaji, Mamoru Miyano, Aya Suzaki (VO)


    [SVOD] OkjaDiffusion : France
    Plateforme : Netflix
    Date de sortie : 20 mai 2017
    Fiche technique : Ultra HD - Dolby Vision - Dolby Atmos (Japonais, Anglais)



    Dans une ville immense qui s'autogénère en éliminant compulsivement toute vie, le solitaire et mystérieux Killy devient l'unique espoir d'une humanité presque anéantie...



    [Critique film] Blame!Ce long-métrage d'animation, adaptation du seinen manga cyberpunk scénarisé et dessiné par Tsutomu Nihei, est moins cryptique que son homologue de papier et se veut donc une porte d'entrée grand public à cet univers singulier. Et s'il est visuellement époustouflant (un rendu 3D en cell-shading) et boosté par des scènes d'action particulièrement dynamiques, il est en contrepartie scénaristiquement bancal (un monde chaotique ultra-riche mais trop peu creusé) et handicapé par un manque de rythme assez flagrant. Malgré des défauts évidents, Blame! reste une œuvre de hard science-fiction prenante qui parvient à populariser un manga qui le mérite largement.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy

    le loup celeste


    votre commentaire
  • [UBD] Resident Evil : Vendetta


    ♦ Titre original : "Biohazard : Vendetta"
    ♦ Nationalité : Japonais
    ♦ Genre : Animation, Action, Horreur, Fantastique
    ♦ Année : 2017
    ♦ Durée : 97 min
    ♦ Réalisateurs : Takanori Tsujimoto, Alexander Von David
    ♦ Doubleurs : Kevin Dorman, Matthew Mercer, Erin Cahill, John DeMita

    [UHD Blu-ray] Resident Evil : Vendetta• Provenance : États-Unis
    • Éditeur : Sony Pictures
    • Date de sortie : 18 juillet 2017



    Chris Redfield membre de la Bioterrorism Security Assessment Alliance, convainc l’agent du gouvernement Leon S. Kennedy et le professeur Rebecca Chambers de l’Institut de Biotechnologie Alexander d’arrêter un marchant de mort en quête de vengeance prêt à libérer un virus mortel au cœur de New York...

    [UHD Blu-ray] Resident Evil : Vendetta

    Avis du loup celeste : [UHD Blu-ray] Resident Evil : Vendetta
    Enfin à jour techniquement parlant, ce troisième opus en CGI qui respecte l'évolution d'ambiance et de style de la saga vidéoludique et se déroule entre les épisodes 6 et 7, est une série B d'action horrifique à la mise en scène virevoltante, aux scènes d'action survoltées et au scénario bien ficelé. Un must have pour les fans.



    Qualité vidéo : [UHD Blu-ray] Resident Evil : Vendetta
    • Format vidéo : 3840x2160 / 24p -
    Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 1.85 - 2K DI
    Ce transfert UHD apporte une nette amélioration visuelle aux images déjà solides du Blu-ray. De nombreux détails y sont révélés (les pores de la peau, les rides du cuir et/ou les plis du tissus sur les équipements tactiques), les couleurs y deviennent plus équilibrées, les contrastes y gagnent en richesse et le (léger) grain numérique ajouté y reste sain.

    Apport HDR : [UHD Blu-ray] Resident Evil : Vendetta

    • Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
    Une palette colorimétrique plus profondes (la pigmentation des visages) et nuancées (les rouges), des sources de lumière plus intenses (les projecteurs des hélicos, les gyrophares des véhicules d'intervention, les éclairages intérieurs), des flammes/explosions nettement plus chaudes (les chandeliers de table dans le manoir) et des scènes sombres beaucoup mieux gérées (une lisibilité exemplaire).


    [UBD] Resident Evil : Vendetta[UBD] Resident Evil : Vendetta

    Qualité audio : [UHD Blu-ray] Resident Evil : Vendetta
    • Pistes sonores : Anglais Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Digital 5.1
    • Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants
    S'il souffre de quelques désynchronisations (notamment sur les pas ou les dialogues) et d'une spatialisation parfois trop fantaisiste, ce mixage Atmos s'avère néanmoins fantastique avec un design sonore ultra-complet. Dans les faits, tous les canaux sont utilisés (pour les fusillades, les monstres et la musique de Kenji Kawai) pour nous immerger au cœur de l'action. Et comme de bien entendu, le caisson vient consolider l'ensemble avec ce qu'il faut de punch et de fermeté. En ce qui concerne les canaux supérieurs, ils élargissent considérablement la scène sonore en plus d'ajouter des effets (le retentissement d'une horloge, les passages d'hélicoptères) et ambiances (la diffusion du gaz dans le laboratoire) utiles à la narration. À son niveau, la petite VF assure le job sans broncher.

    [UHD Blu-ray] Resident Evil : Vendetta

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Source : Oppo UDP-203EU MRZ Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique