• Festival de Gérardmer 2017

    Festival de Gérardmer 2017


    La 24ème édition du Festival International du Film Fantastique de Gérardmer s'est déroulée dans un froid hivernal du mercredi 25 au dimanche 29 janvier 2017, et votre humble serviteur s'y est rendu pour profiter de l’événement. Et je ne regrette vraiment pas car la sélection de cette année, un très bon cru, valait encore une fois le déplacement. Voici d'ailleurs mes impressions sur les seize longs-métrages que j'ai eu la chance de visionner :


    ☠ Clown (Canada & États-Unis) de Jon Watts : Festival de Gérardmer 2016
    Visionné le vendredi 27 janvier à 16h30 au Paradiso. Compétition

    Festival de Gérardmer 2017

    Le synopsis : Lorsque le clown engagé pour animer l’anniversaire de son fils lui fait faux bond, un père de famille qui travaille comme agent immobilier doit prendre la relève. Il trouve par hasard un vieux costume de clown dans le sous-sol d’une maison qui vient d’être mise en vente et il revêt le déguisement pour assurer le spectacle. Le lendemain de la fête, il réalise qu’il n’arrive plus à se débarrasser du costume alors devenu une seconde peau...
    • Mon avis : Un drame horrifique poisseux à l'humour noir savoureux, animé par un clown maléfique qui a la dalle !

    ☠ Sam Was Here (France & États-Unis) de Christophe Deroo : Festival de Gérardmer 2016
    Visionné le vendredi 27 janvier à 18h30 au Paradiso. Hors compétition

    Festival de Gérardmer 2017

    Le synopsis : Sam, un représentant de commerce, traverse le désert californien à la recherche de nouveaux clients, mais il ne rencontre jamais personne. Son épouse ne répondant pas à ses appels, son seul lien avec le monde extérieur reste la voix d’Eddy, un animateur d’une station de radio qu’il écoute en conduisant. Eddy demande à ses auditeurs de lui fournir des informations sur un tueur d’enfants toujours en fuite et les exhorte même à lui faire la peau. Sam réalise alors que tous voient en lui le tueur recherché...
    • Mon avis : À la frontière du réel, ce thriller sensoriel ultra-mystérieux à l'ambiance oppressante et au score entêtant nous fait voyager dans "La Quatrième Dimension" !

    ☠ Rupture (Canada & États-Unis) de Steven Shainberg : Festival de Gérardmer 2016
    Visionné le vendredi 27 janvier à 20h00 au Paradiso. Compétition

    Festival de Gérardmer 2017

    Le synopsis : Renée Morgan, une mère célibataire, n’a jamais pu apprendre à être forte. Un jour, après avoir laissé son fils à l’école, elle est brutalement enlevée et jetée dans un camion qui part en trombe et roule pendant des jours. Elle n’a aucune idée où on l’amène, mais de toute évidence, on l’amène très loin. Le camion finit par arriver dans un vaste établissement, possiblement pharmaceutique ou gouvernemental. Un homme mystérieux la questionne sur son passé médical et sur ses peurs. D’autres personnes arrivent, d’autres personnes l’observent. Mais pourquoi elle ? Et que veulent ces gens ? La réponse à ces questions ira bien au-delà de tout ce qu’elle aurait pu imaginer...
    • Mon avis : Entre "Hostel" et "Invasion of the Body Snatchers", ce thriller de SF tendu et angoissant est surprenant !

    ☠ The Autopsy Of Jane Doe (Royaume-Uni) de André Øvredal : Festival de Gérardmer 2016
    Visionné le vendredi 27 janvier à 22h15 au Paradiso. Compétition

    Festival de Gérardmer 2017

     Le synopsis : Le médecin légiste Tommy Tilden et son fils Austin gèrent une morgue familiale dans la petite ville de Virginia. Dans le cadre d’une enquête de routine, le shérif local leur amène le corps d’une inconnue – dénommée Jane Doe par défaut – retrouvé dans le sous-sol d’une maison où plusieurs meurtres ont été commis. Quand ils décident de procéder à l’autopsie, ces professionnels aguerris vont aller de découvertes en découvertes de plus en plus macabres, tandis que des événements surnaturels ne tardent pas à survenir autour d’eux...
    • Mon avis : Ce film d'épouvante réalisé avec soin est un huis clos absolument terrifiant. Cette autopsie fera donc date !

    ☠ Realive (Espagne & France) de Mateo Gil : Festival de Gérardmer 2016Festival de Gérardmer 2017
    Visionné le samedi 28 janvier à 09h00 au Paradiso. Compétition

    Festival de Gérardmer 2017

    Le synopsis : Marc Jarvis subit un choc brutal lorsqu’il apprend, à l’âge de 32 ans, qu’il est atteint d’un mal incurable et qu’il ne lui reste qu’un an à vivre, au mieux. Ne pouvant accepter sa mort prochaine, il décide de se faire cryogéniser. Même si elle désapprouve la décision de Marc, Naomi, le grand amour de sa vie, l’accompagne dans sa démarche. Soixante ans plus tard, la société Prodigy Health Corporation réussit à le réanimer. Malgré les complications médicales qui suivent son retour à la vie, le corps de Marc a une furieuse envie de vivre quand son âme a du mal, elle, à retrouver la simple envie de guérir...
    • Mon avis : Drame de SF et romance passionnelle, ce conte philosophique sur le sens de la vie est bouleversant !

    ☠ Interchange (Malaisie & Indonésie) de Dan Iskandar Said : Festival de Gérardmer 2017
    Visionné le samedi 28 janvier à 11h30 à la MCL. Hors compétition

    Festival de Gérardmer 2017

    Le synopsis : Adam, un photographe de la police criminelle hanté par les visions macabres de la dernière scène de crime sur laquelle il a dû travailler, décide de se couper du monde en restant isolé chez lui et, pour s’occuper, de continuer à prendre des photos de ses voisins. Son passe-temps apparemment anodin prend une drôle de tournure lorsqu’Adam s’éprend de sa voisine d’en face, Iva, originaire de Bornéo. Adam se retrouve alors bientôt mêlé à de sombres histoires de meurtres mystérieux. Au même moment, son meilleur ami, le détective Man, lui demande de l’aider à résoudre une série de meurtres rituels. Au fil de leur enquête, Adam et Man vont alors découvrir l’existence cachée d’un monde souterrain peuplé de chamans et de créatures surnaturelles...
    • Mon avis : Peu rythmé, ce surprenant polar fantastique sur le folklore malaisien n'est pas très palpitant même s'il reste digne d'intérêt.

    ☠ Under the Shadow (Royaume-Uni, Qatar, Jordanie & Iran) de Babak Anvari : Festival de Gérardmer 2017
    Visionné le samedi 28 janvier à 14h00 au Paradiso. Compétition

    Festival de Gérardmer 2017

    Le synopsis : Téhéran, 1988. Dans le conflit qui oppose l’Iran à l’Irak, voilà huit ans que la ville est la cible de bombardements. Après le départ de son mari au combat, Shideh doit élever seule leur fille Dorsa. Quand le toit de leur immeuble est touché par un missile qui – miraculeusement – n’explose pas, Shideh semble progressivement perdre pied au fur et à mesure du comportement de plus en plus étrange de Dorsa. Essayant de trouver un sens à ces changements soudains chez sa fille, Shideh apprend par un voisin superstitieux que ce missile a dû transporter avec lui un djinn, une force surnaturelle qui voyage avec le vent et qui cherche depuis à posséder sa fille. Shideh n’a alors d’autre choix que celui d’affronter l’esprit malveillant pour réussir à sauver Dorsa...
    • Mon avis : Si les motifs du genre sont classiques, ce drame d'épouvante se sert de son décorum inédit (la guerre Iran-Irak) pour jouer sur une efficace oppression psychologique.

    ☠ The Girl with All the Gifts (Royaume-Uni) de Colm McCarthy : Festival de Gérardmer 2017Festival de Gérardmer 2017
    Visionné le samedi 28 janvier à 17h00 à l'espace LAC. Compétition

    Festival de Gérardmer 2017

    Le synopsis : Au fin fond de la campagne anglaise, une base militaire héberge et retient prisonniers un groupe d’enfants peu ordinaires qui, malgré le fait d’avoir été infectés par un agent pathogène « zombie » qui a décimé la planète, demeurent capables de penser et de ressentir des émotions. Lorsque la base est attaquée, l’une d’entre eux, Mélanie, réussit à s’échapper en compagnie de son professeur, de deux soldats et d’une biologiste qui ne voit en elle qu’un cobaye indispensable à la découverte d’un vaccin. Dans une Angleterre dévastée, Mélanie doit découvrir qui elle est vraiment et décider ainsi de son propre sort comme de celui de l’humanité tout entière...
    • Mon avis : Inspiré par le livre "Je suis une légende" et le jeu vidéo "The Last of Us", ce zombie flick post-apo filmé à hauteur d'hommes, est une bombe malaisante et émouvante à la touche féministe bienvenue !

    ☠ Split (États-Unis) de M. Night Shyamalan : Festival de Gérardmer 2017
    Visionné le samedi 28 janvier à 20h00 au cinéma du Casino. Film d'ouverture - Compétition

    Festival de Gérardmer 2017

    Le synopsis : Les fractures mentales des personnes présentant un trouble dissociatif de la personnalité ont longtemps fasciné et interrogé la science. Il se dit même que certains peuvent développer des attributs physiques spécifiques pour chacune de leurs personnalités, une sorte de prisme cognitif et physiologique à l’intérieur d’une seule et même personne. Kevin a déjà révélé au docteur Fletcher, sa psychiatre dévouée, 23 personnalités avec, pour chacune, des attributs physiques différents. Mais l’une d’elles reste encore enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair le foyer d’une guerre que se livrent ses personnalités multiples, en même temps que les divisions qui jusqu’alors régnaient dans son subconscient volent en éclats...
    • Mon avis : Le maître Shyamalan est bel et bien de retour avec cet angoissant thriller psychologique à l'imperfectible maîtrise formelle, porté par la prestation hors-norme de James McAvoy. Et la fin annonce du très, très lourd !

    ☠ Le Secret de la chambre noire (France, Belgique & Japon) de Kiyoshi Kurosawa : Festival de Gérardmer 2017
    Visionné le samedi 28 janvier à 22h30 au Paradiso. Hors compétition

    Festival de Gérardmer 2017

    Le synopsis : Stéphane, ancien photographe de mode, vit seul avec sa fille qu’il retient auprès de lui dans leur propriété de banlieue. Chaque jour, elle devient son modèle pour de longues séances de pose devant l’objectif, toujours plus éprouvantes. Quand Jean, un nouvel assistant novice, pénètre dans cet univers obscur et dangereux, il réalise peu à peu qu’il va devoir sauver Marie de cette emprise toxique...
    • Mon avis : Ce mariage entre la sensibilité japonaise et la culture européenne est une exigeante romance toxique teintée de fantastique. Mais si l'ambiance mystérieuse fait son petit effet, sa lenteur est assez rebutante.

    ☠ Terra Formars (Japon) de Takashi Miike : Festival de Gérardmer 2017
    Visionné le dimanche 29 janvier à 11h00 au Paradiso. Nuit décalée

    Festival de Gérardmer 2017

    Le synopsis : 500 ans auparavant, afin de répondre aux problèmes de surpopulation sur la Terre, des scientifiques envoient des cafards sur Mars afin de rendre la planète habitable. De nos jours, soit en 2599, après l’échec d’une première tentative de colonisation, le gouvernement envoie sur Mars une nouvelle expédition composée de hors-la-loi de tous bords afin d’exterminer les cafards. Mais ces insectes minuscules se sont transformés en créatures humanoïdes à la force surhumaine...
    • Mon avis : À ne surtout pas prendre au sérieux, ce blockbuster de SF japonais est un manga-live d'action ultra-fun au concept complètement barré et à la mise en scène totalement folle.

    ☠ Grave (France & Belgique) de Julia Ducournau : Festival de Gérardmer 2017
    Visionné le dimanche 29 janvier à 14h00 au cinéma du Casino. Compétition

    Festival de Gérardmer 2017

    Le synopsis : Dans sa famille, tout le monde est vétérinaire et végétarien ! À seize ans, Justine est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école vétérinaire où étudie également sa sœur aînée. Mais Justine à peine installée, commence le bizutage des premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie. Les conséquences ne se font pas attendre. Et Justine découvre sa vraie nature...
    • Mon avis : Ce teen movie érotico-cannibale très trash à la mise en scène sauvage, est un film de genre marquant et imprévisible qui explore les plaisirs de la chair.

    ☠ Underworld : Blood Wars (États-Unis) de Anna Foerster : Festival de Gérardmer 2017Festival de Gérardmer 2017
    Visionné le dimanche 29 janvier à 16h00 au cinéma du Casino. Hors compétition

    Festival de Gérardmer 2017

    Le synopsis : Selene, la chasseuse de lycans, doit affronter les agressions brutales des vampires et des lycans qui l’ont trahie. Avec David et son père Thomas, les seuls alliés de Selene, elle doit réussir à mettre un terme à l’éternelle guerre que se mènent les deux clans, même si cela exige de sa part l’ultime sacrifice...
    • Mon avis : Cette bonne suite, toujours aussi rythmée et riche en action sanglante, est une série B fantastique comicbookesque très divertissante.

    ☠ Viral (États-Unis) de Henry Joost & Ariel Schulman : Festival de Gérardmer 2017
    Visionné le dimanche 29 janvier à 18h00 au cinéma du Casino. Hors compétition

    Festival de Gérardmer 2017

    Le synopsis : Année 2016. Le monde entier est subitement infecté par un mystérieux virus qui décime la quasi-totalité de la population. Dans une petite ville, Emma et sa sœur aînée Stacey découvrent, horrifiées, que les habitants contaminés se transforment en créatures féroces. Prises au piège, elles décident de rester chez elles avec leur famille et de réussir à tenir coûte que coûte en attendant les secours. Jusqu’au jour où Stacey, à son tour, se retrouve contaminée...
    • Mon avis : Étonnamment touchant, ce film catastrophe intimiste à l'ambiance mélancolique et à la dernière ligne droite stressante, est une belle surprise prenante de bout en bout.

    ☠ Prevenge (Royaume-Uni) de Alice Lowe : Festival de Gérardmer 2017

    Visionné le dimanche 29 janvier à 20h00 à la salle MCL. Hors compétition

    Festival de Gérardmer 2017

    Le synopsis : Ruth est enceinte de sept mois et, comme de nombreuses futures mères pendant leur grossesse, elle croit pouvoir entendre la voix de son bébé qui s’adresse à elle. À la différence près que sa progéniture à elle l’encourage sur la voie de la folie meurtrière. Portant encore le deuil de son mari disparu quelques mois plus tôt, Ruth accepte d’être formée aux techniques létales par son bambin. Elle se lance alors dans une virée sanglante afin d’éliminer toute personne amenée à la côtoyer, du propriétaire d’une animalerie au DJ d’un club, en passant par une femme d’affaires solitaire. En plein carnage, le ventre arrondi de Ruth lui sert de parfait alibi : après tout, qui pourrait suspecter d’être une meurtrière sans pitié une femme enceinte au si doux visage ?
    • Mon avis : Ce vigilante movie atypique est un drame horrifique à la dimension sociale pertinente et à l’humour noir britannique loin d'être embryonnaire, où les meurtres ont autant d'impact que les dialogues !

    ☠ Incarnate (États-Unis) de Brad Peyton : Festival de Gérardmer 2017

    Visionné le dimanche 29 janvier à 22h15 au cinéma du Casino. Film de clôture - Hors compétition

    Festival de Gérardmer 2017

    Le synopsis : Lindsay, mère célibataire, est le témoin de très inquiétants phénomènes chez son fils de onze ans, Cameron. Persuadée qu’il s’agit d’un cas de possession démoniaque, Lindsay et une envoyée du Vatican font appel au scientifique Seth Ember pour s’en débarrasser. Cloué dans une chaise roulante après l’accident tragique dans lequel sa famille a disparu, il est capable de s’introduire dans le subconscient de la personne possédée. En pénétrant celui du jeune Cameron, le télépathe se retrouve face à un démon en provenance de son propre passé...
    • Mon avis : Cette rencontre surprenante entre "L'Exorciste" et "Inception" est un film de possession démoniaque original, qui parvient à nous happer sans mal malgré de grosses ficelles scénaristiques.

    Festival de Gérardmer 2017

    Et voici finalement le palmarès de cette 24ème édition dévoilé par :

    - Le Jury Longs Métrages, présidé par Jean-Paul Rouve et composé du groupe AaRON (Simon Buret & Olivier Coursier), Olivier Baroux, Audrey Fleurot, Hervé Hadmar, Marc Herpoux, Louis Leterrier et Florence Loiret Caille.
    - Le Jury Courts Métrages,  présidé par Xavier Palud et composé de Swann Arlaud, Nicolas Bary, Constance Rousseau et Thomas Salvador.
    - Le Jury de la Critique, composé de 5 journalistes.
    - Le Jury Jeunes, composé de 9 lycéens de la Région Grand Est.
    - Le Jury Syfy, constitué de 5 blogueurs et influenceurs férus du genre.

    Le Grand Prix : Grave de Julia Ducournau
    Le Prix du Jury : Under the Shadow de Babak Anvari et On l'appelle Jeeg Robot de Gabriele Mainetti
    Le Prix du Public : The Girl with All the Gifts de Colm McCarthy
    Le Prix de la Critique : Grave de Julia Ducournau
    Le Prix du Jury Jeunes : The Autopsy of Jane Doe de André Øvredal (Royaume-Uni)
    La Meilleure musique originale : The Girl with All the Gifts de Colm McCarthy
    Le Prix du Jury Syfy : Under the Shadow de Babak Anvari
    Le Grand Prix du court métrage : Limbo de Konstantina Kotzamani

    Festival de Gérardmer 2017

    « [Blu-ray] Bastille Day[Télé] Les Tuche 2 - Le rêve américain »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :