• [Test 4K Ultra HD] Pacific Rim : Uprising

    [Test 4K Ultra HD] Pacific Rim : Uprising

    [Test 4K Ultra HD] Pacific Rim : UprisingNationalité : Américain, Chinois
    Genre : Science-fiction, Action
    Année : 2018
    Durée : 111 min
    Réalisateur : Steven S. DeKnight
    Acteurs : John Boyega, Scott Eastwood, Cailee Spaeny, Burn Gorman, Charlie Day, Jing Tian
    Compositeur : Lorne Balfe


    Provenance : France
    Éditeur : Universal Pictures
    Date de sortie : 24 juillet 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.40 - 2K DI
    Luminance HDR :
    Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Digital Plus 7.1
    Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants



    Le conflit planétaire qui oppose les Kaiju, créatures extraterrestres, aux Jaegers, robots géants pilotés par des humains, n’était que la première vague d’une attaque massive contre l’Humanité. Jake Pentecost, un jeune pilote de Jaeger prometteur dont le célèbre père a sacrifié sa vie pour sauver l’Humanité des Kaiju, s’est finalement retrouvé pris dans l’engrenage du milieu criminel. Lorsqu’une nouvelle menace met le monde à feu et à sang, Jake obtient une dernière chance de perpétuer la légende de son père aux côtés de sa sœur, Mako Mori - qui dirige une courageuse génération de pilotes ayant grandi dans l’ombre de la guerre. Jake est rejoint par son rival, le talentueux pilote Lambert et par Amara, une hackeuse de Jaeger âgée de 15 ans. Ensemble, ils deviendront les héros du Corps de Défense du Pan Pacific, la plus grande force de défense que la Terre n’ait jamais connue, et mèneront un chemin vers une extraordinaire nouvelle épopée pour sauver l’Humanité.

     

    [Test 4K Ultra HD] Pacific Rim : UprisingCombats titanesques et effets spéciaux spectaculaires se sont donnés rendez-vous dans ce blockbuster d'action décérébré mais ultra-fun qui est allé piocher du côté de Transformers pour faire progresser son intrigue et évoluer son univers. Moins mature et ambitieuse, cette mécha-suite plus adolescente n'en reste pas moins purement jouissive pour qui aime les robots, les monstres et les scènes de destruction massive. Entre rêve de gosse et fantasme de geek, la saga Pacific Rim continue de nous faire rugir de plaisir !




    [Test 4K Ultra HD] Pacific Rim : Uprising(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode image Dolby Vision Accueil cinéma)
    Si le format 1.85 (1.78 sur l'UBD) du premier opus vient à manquer et que la texture faussement argentique des images (car il s'agit un tournage numérique) risque de surprendre ceux qui s'attendaient à un rendu tout lisse, il faut se rendre à l'évidence, ce transfert UHD juste magnifique en met plein les yeux et s'avère être très nettement supérieur à son homologue HD. La définition est encore plus solide, les détails font un bond en avant (les pores de la peau, la sueur sur les visages, les coutures des uniformes, la rouille sur les murs, la surface endommagée ou non des Jaegers), les arrière-plans apparaissent avec une plus grande clarté, les couleurs sont plus nuancées (les teintes secondaires) et profitent d'une meilleure saturation (les primaires) pour nous offrir une gamme colorimétrique beaucoup plus luxuriante (le bleu électrique des armes, l'orange métallisé de Saber Athena, le rouge foncé mat de Guardian Bravo), les contrastes qui sont encore plus poussés sont tout simplement parfaits (des blancs chauds éclatants et des noirs denses jamais bouchés), les sources lumineuses sont d'une intensité incroyable (les néons pastels, les enseignes sur les façades des gratte-ciel, les hologrammes dans les cockpits, les parties fluorescentes des Kaijūs, les reflets du soleil sur les parties métalliques) et les scènes sombres précisément lisibles.



    [Test 4K Ultra HD] Pacific Rim : Uprising(Condition de test : Config 7.1.4 sur ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos pour la VO et avec post-traitement Dolby Surround pour la VF)
    Une VO Atmos sismique qui inonde sans discontinuer d'effets (le chaos du métal et le rugissement des créatures) et/ou ambiances (l'agitation dans la base et les villes) l'ensemble des enceintes mises à sa disposition avec une puissance et une précision remarquables. Les dialogues sont précis, la spatialisation authentique, la dynamique agressive, l'intégration surround intensive, la couche supérieure extrêmement engageante (certains déplacements de Jaegers et Kaijūs, la réverbération dans les cockpits, des débris, des voix, des vaisseaux volants, etc.), le score bien volumineux et les basses globalement imposantes même si profitant assez peu du bas du spectre (là ou le mixage du premier se faisait plaisir). Moins engagée mais vaillante, la VF reste une alliée de choix.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste

    « [Critique film] Les Indestructibles 2[Test Blu-ray] Chinese Zodiac »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Sam
    Dimanche 22 Juillet à 10:05
    Dommage pour le format
    Un 1/78 comme son prédécesseur aurait été apprecier
    2
    Mardi 24 Juillet à 17:05

    Je viens de l'acheter en UHD. Visionnage sous peu.smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :