• [Test 4K Ultra HD] Ready Player One

    [Test 4K Ultra HD] Ready Player One

    [Test 4K Ultra HD] Ready Player OneNationalité : Américain
    Genre : Science-fiction, Aventure, Action
    Année : 2018
    Durée : 140 min
    Réalisateur : Steven Spielberg
    Acteurs : Tye Sheridan, Olivia Cooke, Ben Mendelsohn, T. J. Miller, Simon Pegg, Mark Rylance
    Compositeur : Alan Silvestri


    Provenance : France
    Éditeur : Warner Bros.
    Date de sortie : 08 août 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.39 - 2K DI
    Luminance HDR : 
    Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
    Bande-son : Anglais et Français Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Anglais et Français DTS-HD MA 5.1, Anglais Audiodescription
    Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants



    2045. Le monde est au bord du chaos. Les êtres humains se réfugient dans l’OASIS, univers virtuel mis au point par le brillant et excentrique James Halliday. Avant de disparaître, celui-ci a décidé de léguer son immense fortune à quiconque découvrira l’œuf de Pâques numérique qu’il a pris soin de dissimuler dans l’OASIS. L’appât du gain provoque une compétition planétaire. Mais lorsqu’un jeune garçon, Wade Watts, qui n’a pourtant pas le profil d’un héros, décide de participer à la chasse au trésor, il est plongé dans un monde parallèle à la fois mystérieux et inquiétant...



    [Test 4K Ultra HD] Ready Player OneAvis du loup celeste
    Un spectacle geek jouissif au possible à la mise en scène virtuose, à l'imaginaire foisonnant, aux références (plus ou moins cachées) multiples, au scénario visionnaire, aux acteurs charismatiques, aux scènes d'action ébouriffantes et aux effets spéciaux novateurs. Ready Player One c'est donc de la science-fiction rétro-moderne réjouissante et ultra-généreuse qui rend un vibrant hommage à la pop culture. Du très (très) grand art !

    [Test 4K Ultra HD] Ready Player OneAvis de WolfWife
    Un divertissement contemporain made in Spielberg qui nous plonge dans un univers virtuel au concept attrayant, au visuel riche en couleurs et à l'histoire prenante. Parfait et transcendant pour les geeks nostalgiques, mais surfait et surcoté pour les autres.



    [Test 4K Ultra HD] Ready Player One(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode image Dolby Vision Accueil cinéma)
    Taillées pour l'Ultra HD, c'est peu dire que de vous assurer que les images délivrées lors des séquences à l'intérieur de l'OASIS finiront de convaincre les plus sceptiques quant aux différences existantes avec le Blu-ray. Éteintes et fades à côté, elles sont écrasées par la splendeur toute numérique et colorée de ces nombreux passages sur le 4K Ultra HD, aidées il est vrai par la patine HDR (très présente avec ses lumières, reflets, magies et néons de partout) et l'opulence du WCG (il suffit de voir la robe rouge d'Art3mis pour s'en persuader) qui ont l'état d'esprit de ne pas être gratuitement clinquants, même s'il est vrai que le côté extrême des contrastes est encore accentué. D'une netteté réellement sidérante et arborant un niveau de détails tout simplement prodigieux, elles explosent le piqué du déjà excellent master HD. Et si les scènes se déroulant dans le monde réel ne marquent pas un écart aussi important, la « faute » à un parti pris plus tristounet (c'est gris) et cinématographique (une délicieuse couche granuleuse, des contours plutôt doux et quelques mises au point un peu floues), il y a là aussi de quoi exulter avec des éclairages (souvent diffus) plus éblouissants (la lumière du jour à travers les fenêtres), des textures mieux dessinées (les épaves de voitures), des contrastes plus expressifs et des noirs (généralement abyssaux) plus subtilement nuancés. Pour faire simple, la sublime photographie concoctée par Janusz Kaminski (A.I. Intelligence Artificielle, Minority Report, La Guerre des Mondes, Pentagon Papers et j'en passe) est magnifiée par ce transfert UHD Dolby Vision de référence. 



    [Test 4K Ultra HD] Ready Player One(Condition de test : Config 7.1.4 sur ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos pour la VO et la VF)
    D'une richesse acoustique proprement hallucinante, ce mixage Atmos (DTS-HD MA 5.1 non testé) qui joue à fond la carte de la bulle sonore est là pour délivrer un mémorable moment de home-cinéma. Précis et immersif (une spatialisation de folie), il diffuse des effets retentissants (cf. la course motorisée) et ambiances enveloppantes (la « vie » virtuel au sein de l'OASIS) sur toutes les enceintes mises à sa contribution. Les canaux surround sont ainsi massivement utilisés (surtout lors de la bataille finale) et la scène aérienne délivre un nombre considérable d'informations (des objets volants, des pièces à glaner, un T-Rex, King Kong, des drones, une alarme, des projectiles divers, Mechagodzilla, etc.). Et puis les dialogues sont clairs, le score d'Alan Silvestri ne cesse de s'envoler avec une ampleur décoiffante et les basses possèdent une assise importante sans pour autant prendre le dessus sur le reste. En VO comme en VF, voilà une bande-son de démonstration.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife

    « [Test 4K Ultra HD] Rampage : Hors de contrôle[Test Blu-ray] A Beautiful Day »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :