• [Test 4K Ultra HD] The Amazing Spider-Man

    [Test 4K Ultra HD] The Amazing Spider-Man

    [Test 4K Ultra HD] The Amazing Spider-ManNationalité : Américain
    Genre : Fantastique, Action, Science-fiction
    Année : 2012
    Durée : 136 min
    Réalisateur : Marc Webb
    Acteurs : Andrew Garfield, Emma Stone, Rhys Ifans, Denis Leary, Martin Sheen, Sally Field

    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Sony Pictures
    Date de sortie : 17 octobre 2017
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.39 - 4K DI
    Luminance HDR : De 0.005 à 4000 nits
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
    Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants



    Abandonné par ses parents lorsqu’il était enfant, Peter Parker a été élevé par son oncle Ben et sa tante May. En retrouvant une mystérieuse mallette ayant appartenu à son père, Peter entame une quête pour élucider la disparition de ses parents, ce qui le conduit rapidement à Oscorp et au laboratoire du docteur Curt Connors, l’ancien associé de son père...




    [Test 4K Ultra HD] The Amazing Spider-ManCette seconde version de Spider-Man qui reprend la genèse du personnage près de 10 ans après l'adaptation de Sam Raimi, est un reboot très réussi de la saga qui s'écarte sensiblement de l'ancienne version pour fonder sa propre légende... qui surprend dans le bon sens du terme. En effet, The Amazing Spider-Man insiste beaucoup plus sur l'aspect humain et met en scène un super-héros moins héroïque et infaillible mais beaucoup plus humain et attachant porté par la prestation épatante d'Andrew Garfield (enfin un Spider-Man non tête à claque). La relation qu'il entretient d'ailleurs avec Gwen Stacy (adorable Emma Stone) est aussi touchante que crédible et n'est jamais cul-cul et soûlante à l'inverse de celle qu'il entretenait avec Marie-Jane dans la première trilogie. À côté de cela, on assiste à un spectacle visuellement soigné et bien écrit (l'évolution du personnage) où les scènes d'action d'une redoutable efficacité (mais moins spectaculaires que par le passé) cohabitent avec des passages émouvants qui prennent véritablement aux tripes (le sauvetage sur le pont et la traversée avec les grues). The Amazing Spider-Man était-il alors un retour gagnant de l'homme araignée? Oh que oui et un retour émouvant qui prend le spectateur dans sa toile car il s'intéresse beaucoup plus aux personnages qu'à une surenchère d'action pourtant bien présente. Une grande réussite qui donne envie de découvrir rapidement la suite.




    [Test 4K Ultra HD] The Amazing Spider-ManD'une impeccable précision et d'une redoutable beauté, ce transfert UHD dénué de grain (un tournage numérique 5K) fait un spectaculaire sans faute. La définition est solide comme un roc, les détails sont ultra-précis (les laboratoires chez Oscorp), les textures sont d'une complexité incroyable (les tenues vestimentaires), les couleurs sombres (à dominante grise) sont d'une grande richesse (des teintes rouges et bleues pleines de vie), les contrastes sont enchanteurs (l'éclat des blancs et la profondeur abyssale des noirs) et les sources lumineuses (les feux arrière des véhicules, les éclairages derrières les fenêtres) brillent d'une intensité parfois aveuglante (les reflets sur le costume de Spider-Man). Pourtant magnifique à sa sortie, le Blu-ray paraît plat et terne en comparaison.



    [Test 4K Ultra HD] The Amazing Spider-ManLes dialogues sont clairs, les effets directionnels fusent avec beaucoup d'efficacité, les ambiances abondent, les basses sont profondes et la dynamique est redoutable. De plus, la couche sonore supérieure prend en charge des ambiances (la pluie battante, les annonces chez Oscorp), effets (les câbles de Spider-Man, des voitures qui se retournent, des débris) et même la musique, pour un enveloppement maximal. Ce mixage Dolby Atmos est donc un must. Quant à la VF, malheureusement rétrogradée en SD (DTS-HD MA 5.1 sur le Blu-ray), elle parvient à assurer le show (elle peut remercier l'abondance du sound design) malgré une spatialisation resserrée et une ampleur moindre.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste

    « [Test 4K Ultra HD] Ferdinand[Réglage matériel] LG OLED55C8 »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :