• [Test 4K Ultra HD] Thor : Ragnarok

    [Test 4K Ultra HD] Thor : Ragnarok

    [Test 4K Ultra HD] Thor : RagnarokNationalité : Américain
    Genre : Science-fiction, Aventure, Action
    Année : 2017
    Durée : 131 min
    Réalisateur : Taika Waititi
    Acteurs : Chris Hemsworth, Tom Hiddleston, Cate Blanchett, Tessa Thompson, Jeff Goldblum, Mark Ruffalo


    Provenance : France
    Éditeur : Walt Disney France
    Date de sortie : 09 mars 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.39 - 2K DI
    Luminance HDR : De 0 à 1000 nits
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1), Anglais Dolby Digital Plus 7.1, Français Dolby Digital Plus 7.1, Anglais Audiodescription
    Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants



    Privé de son puissant marteau, Thor est retenu prisonnier sur une lointaine planète aux confins de l’univers. Pour sauver Asgard, il va devoir lutter contre le temps afin d’empêcher l’impitoyable Hela d’accomplir le Ragnarök, la destruction de son monde et la fin de la civilisation asgardienne. Mais pour y parvenir, il va d’abord devoir mener un combat titanesque de gladiateurs contre celui qui était autrefois son allié au sein des Avengers : l’incroyable Hulk...




    [Test 4K Ultra HD] Thor : RagnarokAvis du loup celeste
    Ce troisième volet des aventures du dieu nordique qui écrase sans forcer les précédentes, est un space opera aussi délirant qu'explosif boosté par un univers visuel kitsch charmant et riche en humour second degré (qui fait mouche), en personnages excentriques (le Grand Maître) et en scènes d'action épiques (Hulk vs le loup de Fenris). Qui plus est, Chris Hemsworth se fait plaisir comme jamais. Ce grand spectacle léger et acidulé est donc un divertissement très généreux en plus d'être instantanément jouissif.

    [Test 4K Ultra HD] Thor : RagnarokAvis de WolfWife
    Dopé à l'humour et à l'excentricité, ce troisième épisode des aventures du tout puissant Thor est un blockbuster spectaculaire, léger et explosif qui ravira les amateurs du genre.



    [Test 4K Ultra HD] Thor : RagnarokSi en Blu-ray les images sont déjà particulièrement affriolantes, c'est clairement en 4K Ultra HD que cette fresque colorée rétro 80's doit être découverte pour s'aventurer sans compromis sur le nouveau terrain de jeu ultra-chatoyant du héros d'Asgard. La degré plus élevé de la définition se remarque (la richesse des arrière-plans), le cadre large délivre des détails d'une plus grande finesse (encore plus lors des séquences en slow-motion) comme si un léger voile venait d'être retiré à l'écran (il suffit de regarder le visage des acteurs ou les vêtements pour s'en convaincre), la palette colorimétrique flamboyante aux tonalités disco est plus chaleureuse et restitue des teintes plus nuancées (la vibrance nouvelle des couleurs sur la décharge de Sakaar et la plus grande richesse chromatique du pont arc-en-ciel Bifröst) et saturées (la séquence inaugurale sur Muspellheim), les sources lumineuses gagnent en vitalité (les éclairages dans l'arène, les reflets métalliques, la foudre) et les ombres sont mieux découpés.



    [Test 4K Ultra HD] Thor : RagnarokSur le papier, tous les ingrédients semblaient réunis pour faire de ce mixage Dolby Atmos une référence (surtout au vu de la puissance sonore du menu). Malheureusement, l'encodage assez bas (n'hésitez donc pas à pousser le volume), la dynamique resserrée et le peu d'impact des basses en ont décidé autrement. Cela devient d'ailleurs une (mauvaise) habitude chez Disney (c'est un peu moins percevable sur la VF), comme si l'éditeur ré-égalisait « platement » ses pistes sonores pour ne pas trop remuer les jeunes spectateurs. Heureusement, le sound design reste excellent. La répartition des effets et la proximité des ambiances sont étudiées pour créer une spatialisation optimale (décuplée par l'apport généreux de la scène aérienne -cf l'annonce du Grand Maître et les acclamations de la foule dans l'arène, les passages de vaisseaux, les éclairs, etc.), les sonorités synthétiques de l'attrayant score de Mark Mothersbaugh s'aèrent pleinement sur l'ensemble des enceintes et les dialogues restent nets peu importe le chaos ambiant. Si elle s’essouffle moins vite et demeure spectaculaire, la VF plus brouillonne a tout de même perdu quelques sons en chemin.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C6V Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife

    « [Critique film] Mute[Test Blu-ray] Bangkok Dangerous »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :