• [Test 4K Ultra HD] Un raccourci dans le temps

    [Test 4K Ultra HD] Un raccourci dans le temps

    [Test 4K Ultra HD] Un raccourci dans le tempsTitre original : A Wrinkle in Time
    Nationalité : Américain

    Genre : Aventure, Science-fiction
    Année : 2018
    Durée : 109 min
    Réalisateur : Ava DuVernay
    Acteurs : Storm Reid, Deric McCabe, Levi Miller, Oprah Winfrey, Reese Witherspoon, Mindy Kaling, Chris Pine
    Compositeur : Ramin Djawadi


    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Walt Disney US
    Date de sortie : 05 juin 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - HDR10 / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 10 bit - Encodage HEVC - Format 2.39 - 2K DI
    Luminance HDR : De 0.0001 à 1000 nits
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Anglais Dolby Digital Plus 7.1, Français (VFQ) Dolby Digital Plus 7.1, Anglais Audiodescription
    Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants



    Comme la plupart des collégiens, Meg Murry manque d’assurance et tente de trouver sa place. Très intelligente (ses parents sont des scientifiques mondialement connus), elle possède, tout comme son petit frère Charles Wallace, un don rare qu’elle ne n’a pas encore exploité. La disparition inexpliquée de son père va l’amener à faire la connaissance de trois guides, Mme. Quidam, Mme. Qui et Mme. Quiproquo, venues sur Terre pour l’aider à le retrouver. Accompagnés de Calvin, un camarade de classe, ils trouvent au cours de leur quête un raccourci spatio-temporel les entraînant vers des mondes insoupçonnés sur lesquels règne un personnage maléfique...


     

    [Test 4K Ultra HD] Un raccourci dans le tempsCes aventures de SF sirupeuses limitées aux 7-14 ans est juste un calvaire pour les adultes. Les acteurs sont à claquer (Reese Witherspoon est insupportable), la direction artistique est abominable, les CGI sont grossiers (la série Once Upon a Time n'est pas loin), le scénario est ampoulé et bourré d'ellipses (les jeunes enfants ne pourront donc suivre), les situations sont grotesques (le passage chez le Médium Joyeux) et la mise en scène téléfilmesque d'une platitude extrême. Que dire également de la morale toute gentillette (le vivre-ensemble et l'amour sont les solutions à tous les problèmes de l'Univers) qui est rabâchée toutes les 10 secondes avec la finesse d'un 33 tonnes, si ce n'est qu'elle laisse un goût âpre au fond de la gorge. Plus à même d'être diffusée sur Disney Channel que dans les salles obscures, cette grosse production Disney complètement ratée est donc une véritable CATASTROPHE. Vous voilà prévenus amis cinéphiles, ne perdez pas votre temps devant cet étron !!!



    [Test 4K Ultra HD] Un raccourci dans le temps(Condition de test : Écran
     OLED 2160p en mode image HDR10 technicolor Expert avec activation du Mappage ton dynamique)
    De la meilleure clarté des environnements à la vitalité accrue des contrastes (des blancs plus brillants et des noirs plus stables), en passant par la plus grande finesse des détails (les maquillages, les costumes et les décors), la saturation plus poussée des couleurs (les champs verts, les ciels bleus, les vêtements bariolés) et l'intensité nouvelle des sources lumineuses (les plans gorgés de soleil, les reflets sur les divers bijoux de Mme. Quidam), les améliorations sont notables vis-à-vis du Blu-ray qui est à-côté bien terne. Il n'empêche que la douceur de la plupart des CGI ainsi que le manque de netteté des arrière-plans qui en sont le plus inondés, n'en sont que plus visibles sur ce transfert UHD.




    [Test 4K Ultra HD] Un raccourci dans le temps(Condition de test : C
    onfig 7.1.4 sur ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos pour la VO et avec post-traitement Dolby Surround pour la VF)
    Si elle n'est pas impactée par le manque de dynamique touchant les sorties récentes de l'éditeur et que son volume n'a pas besoin d'être beaucoup poussé, cette bande-son Dolby Atmos robuste, malgré des basses qui auraient dû être plus punchy, échoue toutefois à surprendre. Pour être plus précis, c'est du classique de chez classique fait à l'économie. Mais les dialogues sont clairs, les effets atmosphériques enveloppants, la scène surround active, les enceintes aériennes bien sollicitées (les voyages dans le tesseract, les « voix » et le flottement des fleurs, les échos dans la caverne, etc.) et le score généreusement étendu dans l'espace d'écoute. Quant à la VF, elle reste de bon aloi même si la spatialisation est forcément moins immersive.


    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste

    « [Test 4K Ultra HD] Les Tontons flingueurs[Test 4K Ultra HD] Hurricane »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :