• [UHD Blu-ray] Transformers : The Last Knight

    [UHD Blu-ray] Transformers : The Last Knight


    GENRE : Fantastique
    ANNÉE DE SORTIE : 2017
    DIRIGÉ PAR : Michael Bay
    ACTEURS : Mark Walberg, Anthony Hopkins, Josh Duhamel, Stanley Tucci
    MUSIQUE : Steve Jablonsky 
    STUDIO : Paramount Pictures
    FORMAT DU FILM : 1.90, 2.00 et 2.40 Cinémascope (à déconseiller aux épileptiques)
    BANDE-SON : Anglais Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Digital 5.1


    PITCH
    La Terre est à nouveau en danger, et est menacée de destruction par Cybertron, la planète des Transformers réactivée par la créatrice des Decepticons et des Autobots, et qui retourne à sa faveur Optimus Prime qu'elle charge de détruire la Terre. Cybertron se dirige vers la Terre, et une alliance inattendue déjà utilisée il y a des centaines d'années devra à nouveau unir les derniers "chevaliers humains" et "chevaliers Transformers" afin de préserver la Terre de cette destruction programmée...

    HISTOIRE → 6 / 10
    Par quoi commencer pour décrire ce film. Tout d'abord, il faut reconnaître à Michael Bay un sens du spectacle et de l'image assez inouï unique en son genre. Je ne connais pas actuellement un réalisateur capable d'offrir des images à la fois d'une telle frénésie et d'une telle beauté réunies à l'écran. Ses films sont toujours des tueries visuelles, à chaque fois ils font partis des plus beaux films disponibles sur support Blu-ray, et là, avec ce "Transformers 5", on atteint des sommets. Maintenant, pour ce qui est de l'histoire, là, c'est du grand, mais alors du grand n'importe quoi. À un moment, faut arrêter les débilités et de nous prendre pour des jambons, et c'est à une bouillie monumentale, grotesque, incompréhensible, complètement décousue à laquelle on assiste. À force de tout mélanger à l'écran, des mythologies, de la science-fiction, du film de guerre, on finit par ne plus s'y retrouver tellement l'action frénétique vous rince à chaque image. Purée, mais pourquoi un tel réalisateur comme Michael Bay que je considère comme un des plus grands techniciens de l'image depuis ces dernières années, nous offre ce spectacle confondant de bêtises. Et le tout avec la caution de Steven Spielberg, mon réalisateur préféré (soupirs). Je sais qu'Hollywood veut des blockbusters qui rapportent un max de dollars à chaque film, mais pourquoi gâcher le talent d'un réalisateur comme Michael Bay, qui je suis sûr, pourrait nous offrir des spectacles dignes, cohérents et intelligents à la hauteur de sa maestria visuelle. Et avec un vrai scénario, des vrais dialogues s'il vous plait. Ce film a été tourné au premier degré, mais vous êtes priez de le prendre au dixième degré sous peine de vous ennuyer ferme. Alors, j'ai débranché mon cerveau, et j'ai dégusté le spectacle visuel et sonore qui s'offrait à moi. C'est la seule satisfaction de ce film. Ah si, heureusement qu'Anthony Hopkins a apporté un peu de légèreté, d'humour décalé et de dérision à ce film, il est excellent dans son rôle. Bon, bien entendu, on va nous resservir la même soupe pour un énième épisode déjà programmé, mais cette fois ce sera sans Michael Bay qui a décidé d'arrêter cette saga en tant que réalisateur. Serait-ce le signe qu'il a enfin compris qu'il faut passer à autre chose, et nous offrir enfin du vrai « Cinéma » qui déchire mais qui nous fait aussi rêver de façon intelligente ? Croisons les doigts.


    IMAGE → 10 / 10
    (Test réalisé sur un écran 2160p non compatible HDR)
    C'est la première fois que je mets la note de 10/10 à un film live Ultra HD, hormis des dessins animés à qui j'ai déjà donné la note de 10/10. Le spectacle visuel est d'anthologie, avec une explosion d'images toutes plus incroyables les unes que les autres. Un festival de définition, de couleurs, de profondeur de champ malgré la frénésie des images à l'écran, ce qui n'est pas un mince exploit. Par contre, haro contre cette manie d'alterner les ratios image 1.90, 2.00 et 2.40 cinémascope qui finissent par être incompréhensibles sur la durée du film. Mais pourquoi, bordel (désolé pour cette vulgarité), ne pas donner à ce genre de film une image au format plein écran 1.78 sur toute la durée du film, où dans ce cas j'aurai mis la note de 15/10. Un mystère total dans ce choix qui commence profondément à m'énerver de la part de plusieurs réalisateurs qui utilisent cette technique pour donner un
    « style » à leur film qui finit par ne plus être un «  style », mais un tic inutile.

    SON → 10 / 10
    (Test effectué en
    VO 5.1 Dolby TrueHD sous-titrée-français)
    Monstrueuse comme le film, la piste-son vous en mets plein les tympans pour ne plus vous lâcher du début à la fin du film. Une référence épuisante jusqu'à l'orgie.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : Samsung UE65HU7500 Source : Sony UBP-X800
    Amplification : Yamaha RX-A3020 
    Enceintes : Pioneer S-C80, S-H810V, S-F80, S-W250 (5.1)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur

    [UHD Blu-ray] Warcraft : Le commencement

    jedi poodou

    « [UHD Blu-ray] Batman v Superman : L'Aube de la Justice[UHD Blu-ray] Les 4 Fantastiques »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :