• [Test 4K Ultra HD] Il faut sauver le soldat Ryan

    [Test 4K Ultra HD] Il faut sauver le soldat Ryan

    [Test 4K Ultra HD] Il faut sauver le soldat RyanTitre originalSaving Private Ryan
    Nationalité
     : Américain

    Genre : Guerre, Drame, Historique
    Année : 1998
    Durée : 169 min
    Réalisateur : Steven Spielberg
    Acteurs : Tom Hanks, Tom Sizemore, Edward Burns, Barry Pepper, Adam Goldberg, Matt Damon
    Compositeur : John Williams


    Provenance : États-Unis
    Éditeur : Paramount Pictures
    Date de sortie : 08 mai 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 1.78 - 4K DI
    Luminance HDR : 
    Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1), Anglais Dolby Digital 5.1, Français Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
    Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants



    Alors que les forces alliées débarquent à Omaha Beach, Miller doit conduire son escouade derrière les lignes ennemies pour une mission particulièrement dangereuse : trouver et ramener sain et sauf le simple soldat James Ryan, dont les trois frères sont morts au combat en l'espace de trois jours. Pendant que l'escouade progresse en territoire ennemi, les hommes de Miller se posent des questions. Faut-il risquer la vie de huit hommes pour en sauver un seul ?



    [Test 4K Ultra HD] Il faut sauver le soldat RyanRécompensé à juste titre par 5 Oscars (meilleurs réalisateur, photographie, son, image et effets sonores), Il faut sauver le soldat Ryan est l'un des plus grands films de guerre jamais réalisés. La réalisation est exceptionnelle, les scènes de guerre sont d'un réalisme et d'une violence toujours inégalés (le débarquement est traumatisant), les acteurs sont justes et émouvants, le scénario inspiré d'une histoire vraie n'omet pas de mettre en avant les grandes valeurs que sont l'honneur et la solidarité, et le film a le bon goût de dénoncer la stupidité de la guerre. Un authentique chef-d'œuvre.



    [Test 4K Ultra HD] Il faut sauver le soldat RyanRobuste comme une mitrailleuse Browning M1919A4, ce transfert UHD au format inédit jusqu'à aujourd'hui (le ratio original 1.85 laissant sa place à une version open-matte 1.78 pour un léger gain d'informations sur l'ensemble du cadre) est juste sublime. Le master est irréprochable, la définition fait un bon en avant (un nouveau master 4K tiré d'un scan 6K des négatifs originaux), les détails sont plus nombreux que sur le déjà excellent Blu-ray (cf. la précision chirurgicale des traits tirés, des peaux encrassées, des treillis abîmés et des bâtisses endommagées), la palette colorimétrique aux couleurs volontairement désaturées (à 60%) est toujours aussi magnifique (surtout qu'elle récupère, sans dénaturer le rendu particulièrement rude des images, un brin de chaleur bien visible sur le visage des acteurs), les contrastes sont encore plus solides et les sources lumineuses, en plus de gagner en éclat (les flammes, les explosions, les sols détrempés, la lumière du jour), ne sont plus brûlées (les ciels et autres contre-jours). Quant à l'imposante granularité qui résulte d'un parti-pris artistique ayant du sens (elle donne un aspect sale et rugueux à la photographie), elle est parfaitement restituée ici avec une finesse absente du transfert HD. C'est bien simple, grâce aux bienfaits de la compression HEVC (carrément invincible), jamais une telle densité de grains n'aura été aussi maîtrisée à l'écran. Une très grosse claque !



    [Test 4K Ultra HD] Il faut sauver le soldat RyanUne VO démentielle qui donne dans la démonstration technique pure avec une dynamique de fou furieux, une spatialisation musclée pour retranscrire au mieux la violence du conflit armé (le déluge des balles, les déplacements comme les cris des soldats), une scène arrière très sollicitée et des basses titanesques (le grondement des chars). Bien évidemment, mixage Atmos oblige, la sensation d'être enveloppé par les horreurs de la guerre (les tirs de mortiers, le souffle des explosions, les retombées de débris, les passages aériens des P-51 Mustang, etc.) est terriblement éprouvante. À son niveau, la VF ne démérite pas mais semble beaucoup plus éteinte. L'enfer du champ de bataille chez-soi !

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteur
    [Blu-ray] Conspiracy
    le loup celeste

    « [Test 4K Ultra HD] Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi[Test Blu-ray] Railroad Tigers »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 23 Mai à 17:11

    "Nous informons notre aimable clientèle (en fait nos lecteurs) que nous ne sommes pas responsables des effets secondaires que pourraient induire la lecture de ces tests UHD. Nous ne serions être tenus responsables de tout achat compulsif, cassage de tirelire, fermeture de livret A, braquage de banque pour assouvir votre soif de bluray UHD. Si les effets secondaires persistaient, veuillez consulter un médecin rapidement (veillez cependant à ce que celui-ci ne soit pas atteint du syndrome UHD hautement contagieux)." 

    Le grand chelem pour ce test, avec un triple 10. C'est plutôt rare.yes

    Du coup, ça y est, j'ai été contaminé. Faut que je me soigne "Docteur Le Loup dans la bergerie UHD".wink2

      • Mercredi 23 Mai à 19:04

        J'adore. he he he
        Et en effet, je tenais à présenter mes plus plates excuses aux personnes que je risquerais de contaminer par le virus (très agréable même si un peu coûteux) de l'Ultra HD Blu-ray. ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :