• [Test 4K Ultra HD] Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi

    [Test 4K Ultra HD] Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi

    [Test 4K Ultra HD] Star Wars, épisode VIII : Les Derniers JediTitre original : Star Wars : The Last Jedi
    Nationalité : Américain

    Genre : Science-fiction, Action, Aventure
    Année : 2017
    Durée : 152 min
    Réalisateur : Rian Johnson
    Acteurs : Daisy Ridley, Adam Driver, John Boyega, Oscar Isaac, Mark Hamill, Carrie Fischer, Kelly Marie Tran
    Compositeur : John Williams

    Provenance : France
    Éditeur : Disney France
    Date de sortie : 20 avril 2018
    Format vidéo : 3840x2160 / 24p - Dolby Vision / BT.2020 - YCbCr 4:2:0 / 12 bit - Encodage HEVC - Format 2.39 - 4K DI
    Luminance HDR : Adaptée aux caractéristiques techniques spécifiques du dispositif d'affichage utilisé
    Bande-son : Anglais Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1), Anglais Dolby Digital Plus 7.1, Français Dolby Digital Plus 7.1
    Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants



    Les héros du Réveil de la force rejoignent les figures légendaires de la galaxie dans une aventure épique qui révèle des secrets ancestraux sur la Force et entraîne de surprenantes révélations sur le passé...



     
    [Test 4K Ultra HD] Star Wars, épisode VIII : Les Derniers JediAvis du loup celeste
    Visuellement magnifique et scénaristiquement très dense, Les Derniers Jedi est un space opera endiablé qui respecte le cahier des charges de la saga tout en allant à l'encontre de toutes les attentes. Généreusement spectaculaire, profondément tragique et parfois même étonnamment drôle (un bon moyen d'alléger la tension ambiante), cet ambitieux épisode VIII déborde donc d'idées, de surprises, de rebondissements et d'action (les meilleurs dogfights de la franchise sont là), pour nous faire vivre une inoubliable épopée intergalactique aux côtés de personnages plus shakespeariens que jamais. Totalement réussi et remarquablement audacieux (les soi-disant « gardiens du temple » vont être méchamment déstabilisés), cet opus renouvelle le mythe en s'affranchissant du lourd héritage mis en place par George Lucas il y a 40 ans. Le pari était osé mais le résultat est époustouflant !

    [Test 4K Ultra HD] Star Wars, épisode VIII : Les Derniers JediAvis de WolfWife
    Aussi audacieux que déstabilisant, ce bon Star Wars avec son lot d'action (des batailles spatiales spectaculaires), de surprises et d'enjeux, voit ses personnages évoluer au gré d'un scénario à contre courant qui se joue des attentes et démystifie le mythe des Jedi jusqu'à un puissant final. Entre héritage et mutation, cet épisode VIII renouvelle la saga en cassant les codes avec force !



    [Test 4K Ultra HD] Star Wars, épisode VIII : Les Derniers JediAutant être très clair d'entrée de jeu, les images de ce 8e opus n'ont rien d'un top démo. Rien à voir d'ailleurs avec le disque qui est parfaitement encodé, non, la « faute » se trouve du côté de la (très belle) photographie qui peut déstabiliser par certains choix esthétiques. Pour être totalement transparent, c'est son rendu profondément argentique (un tournage 35mm au format anamorphique) qui risque de déplaire à certains spectateurs. La définition est donc solide mais les détails jamais sur-piqués (ils sont toutefois plus nets qu'en HD), le grain argentique est omniprésent (mais restitué avec plus de finesse sur le Ultra HD Blu-ray), les contrastes ne se veulent pas ultra-tranchants (ils sont quand même plus marqués ici) et de nombreux noirs sont volontairement assez clairs (les plans de l'espace). Mais une fois ces distinctions assimilées, difficile de nier que le spectacle visuel reste entier... surtout en 4K Ultra HD. Le Blu-ray est tellement fade à-côté que la comparaison est impitoyable pour ce dernier. En effet, les plans sont tellement plus détaillés (cf. les paysages ou les visages des acteurs), densément colorés (les murs rouges de la salle du trône du Suprême Leader Snoke) et fougueusement éclairés (l'ardeur des tirs de missiles, la brillance des voyants lumineux du cockpit du Faucon Millenium, l'éclat des sabres laser, l'intensité des levers/couchers des soleils sur Ahch-To et j'en passe), qu'il y a un non-match. En somme, c'est de toute beauté sans « taper » dans la perfection (tout est affaire de point de vue) attendue par quelques-uns (non clinquant si vous préférez).



    [Test 4K Ultra HD] Star Wars, épisode VIII : Les Derniers JediSi vous ne le savez pas encore, l'éditeur vidéo Disney procède depuis quelques années déjà à un aplanissement de ses mixages cinéma pour « équilibrer » les fréquences de ses pistes sonores HC (en VO surtout). Si c'est une « bonne chose » pour les possesseurs de barre de son, c'est tout de même plus embêtant pour les propriétaires de vrai home-cinéma. Évacuons donc d'emblée ce qui fâche, à savoir un volume sonore un peu faiblard (il ne faut surtout pas hésiter à rehausser le niveau de son ampli), une dynamique retenue (activer certains DSP peut s'avérer payant) et un canal LFE légèrement en retrait (les infra-graves manquent d'assise). Et comme souvent chez cet éditeur, la VF est beaucoup moins touchée par ce phénomène. Mais choisir cette dernière (qui ne démérite pas) au détriment de la VO Atmos serait une erreur, la faute à un espace acoustique resserré et à des pertes d'informations dommageables. Car oui, malgré cette ré-égalisation forcée, la VO à de nombreux atouts dans sa manche. À commencer par son évidente richesse multicanale qui parvient à nous envelopper en mobilisant à bon escient toutes les enceintes. Les effets comme les ambiances fusent de toutes parts (la bataille spatiale inaugurale, la fuite à dos de Fathiers, la confrontation contre la Garde Prétorienne, l'attaque sur Crait) et virevoltent d'un canaux à l'autre avec ce qu'il faut de précision et de fluidité (une mention spéciale aux échanges télépathiques entre Rey et Kylo Ren). Et que dire de la scène aérienne, si ce n'est que sa présence apporte beaucoup à l'immersion ressentie (les passages des Tie Fighters, les impacts des canons blaster et/ou conflits spatiaux ressentis/entendus de l'intérieur des vaisseaux, l'appel de la sombre caverne marine sous l'emprise du côté obscur, les échos télépathiques entre Rey et Ben Solo, etc.). Pour le reste, les voix sont claires et le score symphonique de John Williams se répand avec autant de présence que d'équilibre.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Matériel de test
    Diffuseur vidéo : LG OLED55C8 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
    Enceintes : Focal Chorus CC700V, Chorus 716V, Chorus 706V, Chorus B8V W, Sub 300P; Klipsch RP-140SA (7.1.4)
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Rédacteurs
    [Blu-ray] Conspiracy [UHD Blu-ray] Atomic Blonde
    le loup celeste & WolfWife

    « [Test 4K Ultra HD] Source Code[Test 4K Ultra HD] Il faut sauver le soldat Ryan »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :